Quelques nouvelles du si joli monde réel

Ritournelle : je n’ai pas le temps. Je vous livre donc ci-dessous ce que, dans le jargon du journalisme, on appelle des brèves. De comptoir ? Non, je n’ai pas le temps non plus de lever le coude au bistrot, ce qui fut pourtant l’une de mes activités favorites. Il faut dire que j’ai été convenablement élevé. À 17 ans et quelques cacahuètes, j’étais apprenti-chaudronnier et j’aidais à réaliser des comptoirs de cafés. En inox, en cuivre jaune – ainsi appelait-on le laiton -, en cuivre rouge.

Où sont passés ceux qui me paraissaient si vieux déjà ? Qu’est devenu Jacquot et ses fabuleuses histoires de cul ? Qu’est devenu Paulot, qui n’arrivait pas à passer son permis, et qui trimballait des lunettes façon La Bête humaine ? Et notre patron, qui bossait avec nous et tentait de me convaincre, me prenant par l’épaule, que le lutte de classes n’avait aucun sens ? Et Albert, l’aristocrate-prolo qui aimait tant les papillons ? Et ce grand con si sympathique entré en fanfare chez les CRS ? Bon, pour un type qui n’a pas le temps, il semble que je m’égare. Passons aux autres choses. Toutes renvoient à des informations en langue anglaise, j’en suis désolé pour ceux qui ne comprennent pas.

1/ Jean-Gabriel m’envoie une nouvelle qui fait penser (ici) : Monsanto vient d’avoir le prix Nobel. Enfin, disons une sorte de. Le World Food Prize, créé en 1994, est un prix prestigieux, certes à la gloire de l’agriculture industrielle, mais prestigieux néanmoins (ici). Il vient d’être décerné, cette année, à deux hommes et une femme. Le premier, Robert Fraley, est un pionnier des OGM et a fait toute sa carrière chez Monsanto. Les deux autres, Marc Van Montagu et Mary-Dell Chilton, ont accumulé articles et récompenses en rapport avec les OGM.

—————————

Planet Ark est une ONG australienne qui offre un magnifique service gratuit sur le net, en association avec Reuters (ici). Chaque jour, je reçois dans ma boîte aux lettres une sélection de nouvelles sérieuses, et documentées, sur l’état du monde. Le réel. Celui qu’on ignore très généralement. Regardez ce que cela donne un jour comme ce 20 juin 2013. Je n’ajoute ni ne retranche rien. Voici les premières dépêches.

2/ Le parlement européen soutient la demande d’interdiction d’ici 2020 des gaz fluorés qui ont pris la place, dans les frigos et climatiseurs, des CFC à l’origine du trou dans la couche d’ozone. Si je comprends bien, la destruction est une vis sans fin apparente (ici).

3/ Les bureaucrates chinois ont peur des révoltes contre l’invraisemblable dégradation écologique du pays. Lesquelles révoltes se comptent par MILLIERS. Leur dernière idée : menacer de la peine de mort les « gros pollueurs ». On ne rit pas, car ça va forcément saigner (ici).

4/ La Banque mondiale a également les jetons. C’est notable, car peu d’institutions auront joué un rôle aussi néfaste qu’elle à l’époque moderne. Ses responsables déclarent qu’on doit enterrer la (fausse) querelle sur la responsabilité humaine dans le dérèglement climatique. Il s’agit désormais d’agir (ici).

5/ Des politiciens européens voudraient sauver le marché du carbone, dont les prix s’effondrent (ici). Sur le fond, c’est technique, et incompréhensible. J’ajoute mon commentaire : ces abrutis ont clamé que le marché et la concurrence, et la Bourse, étaient à même de régler la crise climatique en donnant un prix au carbone. Non seulement c’est pire, mais des truands ont escroqué à l’Europe des milliards d’euros qui n’ont pas été perdus pour tout le monde (ici).

6/ On vient de trouver dans le sol autour de Fukushima du strontrium sous la forme de son isotope 90, un radionucléide parmi les plus toxiques. Il est, entre autres, un sous-produit de fission dans les explosions nucléaires (ici).

Et je m’arrête là, bien que la liste soit encore bien plus longue. Je m’arrête, car j’ai à faire. Portez-vous bien.

23 réflexions au sujet de « Quelques nouvelles du si joli monde réel »

  1. Fly,

    Au temps pour moi. Je veux dire que l’on interdit les CFC pour les remplacer par des gaz fluorés qu’il s’agit à nouveau d’interdire. D’où cette image de vis sans fin. Désolé d’avoir paru hermétique.

    Fabrice Nicolino

  2. l’objectif du prix World Food Prize est de
    récompenser des personnes ayant œuvré pour améliorer la qualité, quantité et disponibilité de la nourriture dans le monde (« development by improving the quality, quantity or availability of food in the world »)
    exactement le portrait de Monsanto ?

  3. Dans le monde réel, il y a les capucines d’un orange éblouissant et les rosiers des chiens qui fleurissent, mais il y a aussi l’élection de notre prochain député. Faut-il choisir la peste contre le choléra ? là est la question. Faut-il les laisser dans leur merde ? comme disent certaines personnes …encore deux jours pour y réfléchir.

  4. Communiqué de Presse.
    (le 17 juin 2013)
    Autoroute A65 Langon

    Pau :
    du rêve à la réalité
    Pour la troisième année consécutive, les associations SEPANSO Aquitaine, ARLP, et LEA,
    ont effectué un comptage pendant 24 heures
    1
    du trafic de l’autoroute A65. Cette opération a
    été menée simultanément en Gironde dans les Landes et dans les Pyrénées Atlantiques.
    Le verdict est sans appel
    : avec une moyenne de 5436 véhicules dont 494 poids lourds sur
    les 3 points de comptage on reste
    très loin des prévisions initiales qui tablaient sur un trafic
    global de 10397 véhicules/jour en 2013. Le record de basse fréquentation étant établi dans
    les Landes avec seulement 4903 véhicules dont 403 poids lourds au sud de Mont de
    Marsan.
    À noter qu’
    en Gironde où des comptages avaient été opérés en 2012, la baisse du trafic des
    poids lourds est de

    16,4% en une année alors que les prévisions tablaient sur une
    augmentation de +18,09% pour la même période.
    Ce sondage sur 24h est suffisamment éloquent
    pour pouvoir penser que la rentabilité restera
    longtemps un mirage inaccessible.
    Il ne suffit pas de construire une autoroute pour que le trafic soit au rendez

    vous en dehors
    des quelques weekends de ski.
    L’A65 aura été le premier grand projet inutile imposé post Grenelle. Avant de prolonger cette
    autoroute vers Oloron ou de se lancer dans des nouveaux chantiers autrement plus onéreux et destructeurs que sont les LGV
    ,
    il est urgent que
    les décideurs (État, élus…) qui l’ont imposée, en tirent les leçons.
    Nous y veillerons.
    Contact Presse
    :
    SEPANSO

    Philippe BARBEDIENNE 05 56 91 33 65
    1
    Ce comptage a été effectué du 12 juin 2013 à 20
    h au 13 juin 2013 à 20
    h
    .

  5. Marieline,
    A propos des élections, du devenir des promesses et du poids des lobbies, une nouvelle illustration : la France bloque le projet européen d’interdiction du chalutage profond. Et ce, contrairement aux engagements électoraux. Déjà que les programmes politiques sont d’une vacuité abyssale, mais sur le peu qu’il y a, ils enterrent (ou ils font 300 pas en arrière pour un pas en avant).
    http://www.reporterre.net/spip.php?article4417

  6. @ fly autant que je sache ces gaz sont des GES beaucoup plus puissants que le CO2 et le méthane et d’une durée de vie dans l’atmosphère considérablement plus longue.

  7. Quelque chose me fait fortement tiquer dans le communiqué rapporté par Marieline, malgré toute la sympathie et l’admiration que j’ai pour le travail de ces associations : c’est que brandir l’argument de la fréquentation revient à faire siens les arguments des adversaires, et donc à leur donner tôt ou tard la victoire. En l’occurrence, s’il s’était avéré — or la plupart du temps on sait que c’est le cas, que par exemple le passage à trois voies d’une autoroute qui en avait deux crée un appel de trafic et donc une spirale infinie, qui pourra ensuite justifier le passage à quatre voies, etc. — s’il s’était avéré, donc, que la fréquentation avait augmenté, il aurait fallu dire aux constructeurs d’autoroute qu’ils avaient raison.
    Admettre leurs critères en disant des choses comme « la rentabilité restera longtemps un mirage inaccessible. Il ne suffit pas de construire une autoroute pour que le trafic soit au rendez-vous en dehors des quelques weekends de ski » est une stratégie (???) qui me semble extrêmement dangereuse, qui peut à tout moment se retourner contre l’objectif poursuivi.
    C’est presque toujours ce qui se passe dans ce genre de combats, malheureusement.

  8. Merci bien les gars pour votre soutien !
    J’aime bien Elisée Reclus .

    Voici une pétition a faire tourner dans vos réseaux :

    Une pétition européenne pour sanctuariser l’accès à l’eau

    Après avoir demandé le soutien de différents conseils régionaux, Europe Ecologie les Verts demande le soutien de l’Ile de France pour signer la pétition européenne visant à faire de l’eau un bien inaliénable. La pétition a déjà recueilli plus de 1,6 millions de signatures, mais seulement 15500 en France.
    http://www.infodujour.fr/une-petition-europeenne-pour-sanctuariser-lacces-a-leau/

  9. Les Chinois ont deja condamne a mort et execute des responsables de l’empoisonnement du lait par la melamine (qui a tue beaucoup de gens, surtout des enfants) et depuis longtemps, de hauts responsables de corruption. Donc inclure la pollution, qui tue enormement et de maniere souvent deliberee, fait partie de la meme logique.

    Maintenant on peut etre contre la peine de mort, c’est une attitude exigeante dans la pratique (par exemple quel est le degre de responsabilite d’un architecte, Chinois ou Indien ou Francais, lorsque de l’amiante ou des produits toxiques -peintures, solvants, anti-termite… souvent par des ouvriers (deliberement?) non formes, qui ont un cancer ou une cirrhose a 45 ans, sont utilises dans les « oeuvres architecturales » qu’il ou elle « signe » comme on dit?) et d’ailleurs lorsque l’architecte sert les interets de son (sa) client(e) en decidant que ces pratiques ne sont pas de sa responsabilite, est-ce de la corruption?

    Tout est lie, y compris ce qui semble un autre debat…

  10. Après avoir saccagé une partie du Niger, Areva projette de s´implanter dans le Grand Nord canadien pour continuer son oeuvre de mort :
    http://www.groupes.sortirdunucleaire.org/Petition-Nunavut?origine_sujet=TC_201306

    Je sais bien qu´en France on est principalement concerné par ce qui se passe dans l´Hexagone et très peu par ce qu´il advient au-delà des frontières. Oubliez votre ethnocentrisme 🙂 pour quelques minutes et signez cette pétition du Réseau Sortir du Nucléaire. Merci.

  11. Lorsqu’on realise a quel point on a deja tue, personellement et professionellement, directement et indirectement, faut-il regretter l’innocence d’Abel? Ou se dire que Cain le vegetarien n’est qu’un Abel qui a muri, qui a perdu ses illusions? Maintenant lorsque je vois de la viande ca me fait penser a la chair de ceux que j’ai tues et de ceux que je n’ai pas sauves, et ca ne m’attire plus.

  12. A rajouter à la liste de ces brèves de comptoir ce qu’il s’est dit à la Buvette des Alpages en ce 20 Juin. On y a discuté de la mort d’un loup dans les Alpes Maritimes. Loup exécuté par le Gouvernement selon un plan établi au préalable . Sauvegarde de la biodiversité et protection d’espèce protégée n’ayant plus cours quand il s’agit de préserver les profits de l’économie humaine … A cela s’ajoute la triste fin d’une oursonne de 6 mois emportée par les eaux en Espagne… La nature continue à subir les conséquences des coups de boutoirs de la civilisation et de la domestication des territoires …
    N’oubliez pas de signer si ce n’est déjà fait la pétition pour la sauvegarde de l’ours dans les Pyrénées que vous trouverez à la Buvette et
    malgré les grincements de l’actualité je vous souhaite bonne fête de la musique …
    http://www.buvettedesalpages.be/2013/06/reactions-des-asociations-au-tir-d-une-louve-a-duranus.html

  13. @ Nathalie

    C’est l’orthographe correct de cette expression . A l’origine , ce que disaient les chefs des orchestres militaires quand ils avaient fait une erreur et voulaient qu’on reprenne . Tout le monde ( presque …) écrit  » autant  » , ce qui n’a pas de sens si on y réfléchit : autant , mais autant de quoi ? Comme il s’agit d’une formule destinée à s’excuser , sur quoi porte cet  » autant  » ?
    Aussi ,  » ne comprendre rien à rien  » : ne rien comprendre à certaines choses , d’accord ; ne rien comprendre à toutes les choses , soit . Mais ne rien comprendre à rien , c’est à dire à ce qui n’existe pas , je ne comprends pas . Sauf éventuellement dans un sens métaphysique , l’expression est étrange …

  14. Sur les CFC

    Dans ses Commentaires sur la Société du spectacle (1988), Guy Debord (pardon si ça devient très surfait de le citer…) écrivait entre autres, au chapitre XIII, après deux pages de fortes considérations sur les nouvelles doctrines en matière de « sécurité des centrales nucléaires », ceci :

     » A la conférence internationale d’experts tenue à Genève en décembre 1986, il était tout simplement question d’une interdiction mondiale de la production de chlorofluorocarbone, le gaz qui fait disparaître depuis peu, mais à très vive allure, la mince couche d’ozone qui protégeait cette planète – on s’en souviendra – contre les effets nocifs du rayonnement cosmique. Daniel Verilhe, représentant de la filiale de produits chimiques d’Elf-Aquitaine, et siégeant à ce titre dans une délégation française fermement opposée à cette interdiction, faisait une remarque pleine de sens : « Il faut bien trois ans pour mettre au point d’éventuels substituts et les coûts peuvent être multipliés par quatre. » On sait que cette fugitive couche d’ozone, à une telle altitude, n’appartient à personne, et n’a aucune valeur marchande. Le stratège industriel a donc pu faire mesurer à ses contradicteurs toute leur inexplicable insouciance économique, par ce rappel à la réalité : « Il est très hasardeux de baser une stratégie industrielle sur des impératifs en matière d’environnement. »

    Bref, en pratique, même topo que pour les pesticides : on attend d’avoir des produits de remplacement, qui seront tout aussi néfastes, mais dont la toxicité n’apparaîtra pas immédiatement, pour remplacer ceux qui ont été amortis auparavant…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *