Se lever enfin

Planète sans visa est l’objet d’une attaque informatique en passe de rendre l’accès si difficile qu’il en sera impossible. Qui est derrière ? Je n’en sais rien, mais ça tombe très mal.

Ce que je veux vous dire est simple : c’est l’heure. Dieu sait que nous avons des raisons de pleurer sur le sort de la vie. Mais de vous à moi, je ne supporte plus notre inaction, et depuis longtemps. Rendez-vous sur www.nousvoulonsdescoquelicots.org pour signer un Appel que nous voulons historique. Nous ? Notre association, qui est aussi la vôtre : Nous voulons des coquelicots. Que personne ne se défile ! Car cette fois, on peut agir.

Sachez que nous cherchons dès maintenant des correspondants locaux et régionaux de l’Appel, qui seront chargés de penser des actions jusqu’au coeur de la société française, dans son moindre recoin. Et ça va durer deux ans. Deux ans ! C’est parti, nous visons cinq millions de soutiens.

14 réflexions au sujet de « Se lever enfin »

  1. Bravo, bravo à tous les coquelicots.
    Tout le site est bien fait, beau, motivant.
    Le compteur tourne !
    L’instant est à la fois grave et émouvant.
    J’y crois.

  2. Bonjour,

    Découverte hier sur France Culture de l’existence de Fabrice Nicolino et de l’imminent lancement de nousvoulonsdescoquelicots.org .
    Site sur lequel je me suis rendu à le première heure ce matin afin de faire mon « devoir » de citoyen motivé et responsable.

    Enfin un courant, un mouvement, une association, je ne sais quel nom lui donner, pour regrouper et agir, au lieu de se plaindre et se lamenter seul dans son coin.
    Merci pour cette belle initiative à laquelle je souhaite longue vie, car à mon sens elle dépasse largement le seul souhait légitime de se battre contre tous les pesticides du monde.

    Architecte d’intérieur à la retraite depuis 15 mois, je mets ma disponibilité à votre disposition, si tant est que je puisse me rendre utile dans cet oasis de verdure où je demeure, à savoir dans le Périgord vert.

    Cordialement.
    Jean-Luc

  3. Ces attaques sont la preuve que vous en dérangez plus d´un, Fabrice et que l´on souhaiterait vous baillonner, vous réduire au silence, couper le lien direct qui vous relie aux lecteurs de ce blog. Les lanceurs d´alerte ne sont nulle part les bienvenus, au contraire. Il faut les faire taire, leur enlever tout moyen de porter leur message. Par certains côtés, le système néolibéral dans lequel nous vivons (nous survivons) ressemble fort à une dictature. Et comme toute bonne dictature qui se respecte, il ne tolère pas ce qui risque d´enrayer son fonctionnement et de mettre en danger les intérêts de ceux qui le portent.

    Comme je regrette en ce moment de ne pas habiter en France.
    Mais peut-être me serait-il possible de relayer Outre-Rhin cette initiative magnifique. Le coquelicot, die Mohnblume. Je réfléchis pour en trouver le moyen, parce que je suis persuadée qu´il faut dépasser les frontières et créer une grande communauté de personnes prêtes à se lever.

    Il est toujours utile de se rappeler cette phrase d´Etienne de la Boétie dans son « Discours de la Servitude volontaire » : »Les tyrans ne sont grands que parce que nous sommes à genoux ». Toujours d´actualité. Peut-être même encore plus qu´au temps de son auteur.

  4. M. NICOLINO, que vivent les coquelicots et les bleuets !!!!
    Je suis peut-être hors sujet mais basta.
    Je suis de tout cœur et prêt à vous suivre au sens propre et au sens figuré dans votre combat contre les pesticides en tous genre.
    Je suis prêt au combat pour mes enfants et petits-enfants.
    Etant jeune j’ai fait mes études dans un cycle spécialisé appelé « Défense des cultures » au sein de 2 Lycées agricoles. Je fais partie de la première promotion en BTS protection des cultures en France.
    L’idée de défense des cultures était un leurre à l’époque, je m’imaginais sauver le pauvre paysan des attaques des méchants insectes, des adventices, des bactéries et des virus.
    Je fais partie des toutes premières personnes à avoir testé en plein champ les pyrèthres de synthèse précurseurs des nicotinoides et néocotinoides neurotoxiques patents sur le système nerveux des insectes et acariens (et des hommes) ce pour AGRISHELL et PROCIDA (ROUSSEL UCLAF).
    Je connaissais la toxicité de tous ces produits et leurs DL50 il y a déjà 40 ans, du tableau A au tableau C.
    Problème on nous cachait les répercussions sur l’humain et la faune.
    J’ai vite été dégouté en voyant l’effet de nos produits sur le gibier.
    Les lièvres morts dans les champs avec les colorants nitrés, les œufs des rapaces mous.
    J’ai vu l’utilisation intensives des hormones 245D 245T ,100 fois plus toxique de la strychnine, utilisées comme désherbant sur les dicotylédones et agent orange au Viet Nam. Produit contenant de la dioxine et se dégradant en 30 ans.
    J’ai vu les monocultures de mais désherbées aux atrazines polluant nos nappes phréatiques pour des dizaines d’années
    J’ai vu les insectes, la faune et la flore disparaitre. ETc Etc Etc
    J’ai donné ma démission après une intoxication au Parathion car nous faisions nos essais sans protection.
    J’ai vu un ami agriculteur mourir d’un cancer. Il brassait les produits à la main dans la cuve malgré mes avertissements.
    J’ai vu une famille d’amis viticulteurs sur Bourgueil dont tous les enfants ont des maladies neuropathiques car la maman enceinte travaillait dans les parcelles fraichement traitées.
    J’ai fini ma vie professionnelle comme ambulanciers SAMU et là j’ai vu les agriculteurs, arboriculteurs et agents communaux atteints de diverses maladies et pathologies neuropathiques provoquées par les pesticides. Des symptômes parkinsoniens qui n’en étaient pas. Les neurologues il y a dix ans leurs précisaient que leurs symptômes étaient dus à ces produits mais ne pouvaient l’écrire.
    Actuellement je suis dévasté par la situation, je ne suis pas écolo pur et dur mais jusqu’à discuter avec mes voisins agriculteurs est impossible.
    Je suis retraité et prêt à faire des actions s’il le faut dur pour essayer d’inverser la situation.
    Très cordialement.

    1. Moi ce que je préfère dans le journal Le Monde ce sont les trolls bénévoles de l’industrie chimique qui polluent les forums de discussion des articles de la rubrique planète. Comment les reconnaitre? :
      – multi-spécialistes en néonicotinoïdes, perturbateurs endocriniens, huile de palme, ogm,
      – les liens qui agrémentent leur message vers les sites http://www.pseudo-sciences.org , http://www.agriculture-environnement.fr , http://www.forumphyto.fr , https://theierecosmique.com/
      – vernis scientifique avec référence systématique à la science objective et rationnelle et aux « experts » des agences sanitaires mondiales qui sont en contradiction avec le seul circ (qui lui ne fait pas de copier coller des documents de Monsanto)
      -réponse systématique aux contradicteurs selon une pratique qui ressemble à celle de Monsanto dévoilée dans les Monsanto papers « ne rien laisser passer »
      -7 jours sur 7, de 6h du matin à 23h

    1. Je pense aux Amis de la Terre et aux réseaux de permaculture, Maison du développement durable, et d’autres … Tu as de l’audience ici aussi.
      Je réfléchis à tout ça …

  5. « Planète sans visa est l’objet d’une attaque informatique en passe de rendre l’accès si « difficile qu’il en sera impossible. Qui est derrière ?  »
    J’ai jeté un coup d’oeil sur l’article du Monde consacré aux  » coquelicots  » , mais surtout aux commentaires des abonnés .
    Comme je m’étonnais de leur nombre et de leur virulence anti écolo et anti Nicolino, mon mari a suggéré que derrière l’attaque informatique comme derrière ces commentaires il y avait l’industrie phytosanitaire qui veut tuer l’action sans attendre.
    Mon vieux mari est-il parano ou réaliste ??

  6. J’ai signé l’appel de suite ! Je suis voisin de la Suisse, il me semble que l’on devrait parler de ce qui est en cours : une initiative populaire (votation) a été déposée visant à interdire les pesticides (https://www.bk.admin.ch/ch/f/pore/vi/vis471t.html), elle a recueilli plus de 140000 signatures. Une autre votation concernant l’eau et l’alimentation a été déposée (https://www.bk.admin.ch/ch/f/pore/vi/vis473t.html). Rappelons qu’en 2005, une votation a interdit les OGM en Suisse (https://www.swissinfo.ch/fre/economie/initiative-populaire-lanc%C3%A9e_apr%C3%A8s-les-ogm-la-suisse-se-passera-t-elle-aussi-des-pesticides/43189130). A suivre.

  7. Monsieur Fabrice, si la société française avait un cœur, nous n’en serions pas là, il aurait été facile d’agir depuis longtemps ! A t-elle une tête ou des têtes ? La course vers les abîmes semble si bien stimulée, l’utilité ce créer d’autres et de nouveaux stimuli peut-elle faire fonctionner nos têtes différemment afin de mieux réguler nos cœurs ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *