Vite, vite, toujours plus vite (dubo, dubon, dumoinsbon)

Pas le temps. Je ne snobe personne, je n’ai simplement pas le temps. Je note à la volée deux nouvelles, dont l’une est franchement merveilleuse. Le 21 avril (lire ici), j’ai évoqué le sort alors funeste d’un peuple autochtone de l’Inde, les Dongria Kondh. Ces idiots sans télévision vivent dans des collines perdues de l’État d’Orissa. Une compagnie minière voulait détruire leur montagne sacrée pour en extraire de la bauxite. Elle vient apparemment de perdre la partie (lire ici). Je suis infiniment heureux, et abominablement triste, pensant à eux, mais aussi aux milliers de peuples dispersés sur notre si petite terre, et dont le territoire est détruit par la rapacité. La nôtre, si nous acceptons d’être honnêtes. Commentaire incroyable à mes yeux de Jairam Ramesh, ministre indien de l’environnement et des forêts, qui a justifié la décision de refuser l’ouverture de la mine par de « très sérieuses violations » des droits des populations locales et de la loi de protection des forêts.

Je ne connais pas ce Ramesh, mais je sens chez lui un talent inné d’humoriste, qu’il devrait mieux utiliser. C’est partout où il y a quelque chose à piller que l’on viole le droit des gens, dans l’indifférence la plus totale. Si ce bureaucrate indien semble avoir donné raison aux Dongria Kondh, c’est parce que l’affaire se passait devant les caméras. Point barre. L’autre nouvelle est affreuse, bien qu’attendue, bien que prévisible, bien qu’évidente sur le fond. Une étude publiée dans la revue américaine Annals of Internal Medicine (lire ici) montre que les couillons de pêcheurs qui ont aidé à nettoyer les plages espagnoles, après la marée noire du Prestige, en 2002, ont depuis un ADN modifié, ainsi que des problèmes pulmonaires.

Bon, il faudrait composer avec un monde pareil ? Laissons cela à d’autres, si promptement volontaires.

PS : J’avais écrit du bauxite au lieu de la bauxite. Merci à DD de m’avoir signalé mon erreur.

Déja 15 commentaires

  1. P.P le 26 août 2010

    Pour info : à Lyon avant hier, j’y ai lu le quotidien “Le Progrès” (tout un programme dans le seul titre déjà…) où j’apprends que les chasseurs suivent les renards de près : afin de mener une étude sur l’échinococoose (une maladie mortelle transmissible à l’homme et qui détruit le foie en quelques années), les nemrods de l’Ain on flingué pas moins de 100 renards ! 100 ! Les dépouilles étaient analysés pour y trouver d’éventuelles risques de transmettre la maladie (15 cas humains par an en France).
    Vous savez combien de renards étaient si dangereusement atteints au point de risquer de contaminer tout un pan de l’humanité ?
    UN ! Ils ont fligué 100 renards pour en trouver UN SEUL contaminé !!!!
    Vous savez comment j’appelle ça ? Une escroquerie. Un prétexte malhonnête. Certains chasseurs veulent tant flinguer toute l’année que n’importer quelle occasion est bonne pour tirer hors ouverture de la chasse… avec la bénédictions de nos crétins d’élus et d’une administration de collabos.
    Après les “nuisibles” (qui n’existent biologiquement pas), voilà le risque d’échinococoose pour tirer sur tout ce qui bouge.
    Le renard est un sauvage qui a beaucoup à nous apprendre. En l’occurrence, d’ores et déjà sur notre incroyable niveau d’égoïsme, de violence, d’hypocrisie et de cruauté.

  2. dd le 26 août 2010

    il me semble que c’est de “la” bauxite.
    j’aime beaucoup le ton de cette note.

    bonne journée.

  3. Bruno le 26 août 2010

    Moi, je vois plutôt beaucoup d’idiots avec télévision ou plutôt rendus idiots en grande partie par elle…
    A propos de marée noire, entendu hier que les plates-formes en mer du Nord étaient aussi peu sécurisées que celles du golfe du Mexique…

  4. slider le 26 août 2010

    Ca fait quand meme chaud au coeur de savoir que certaines minorités sont défendus ,mais combiens de pillages naturels,pour un cas préservé?ARGENT,MODE ces concepts nous lobotomises,au point de ravager la terre mère.

  5. Valery Dubois le 26 août 2010

    Comme toi, j’étais infiniment heureux en découvrant cette nouvelle !!
    Tu t’es levé du bon pied ce matin !!?

  6. stan le 26 août 2010

    Et si on analysait le foie de cent chasseurs, histoire de savoir pourquoi ils ont un problème dans la tête?

  7. Sancho le 26 août 2010

    Je viens de lire l’article de Survival concernant cette victoire historique, incroyable.
    Trop fort, comme diraient mes neveux !
    Ce ministre vertueux, sans doute incorruptible et sensible (une autre espèce en voie de disparition…) est
    un modèle à suivre.

    Quel homme politique ou industriel aura la bonne idée de s’inspirer de sa conduite exemplaire et désintéressée ? Hein, qui ?

  8. Sancho le 26 août 2010

    Fabrice,

    En relisant plus précisément ton billet, je me rends compte que contrairement à toi, je resterai toujours naïf et optimiste quant à la nature humaine, même si les faits ne me donne que rarement raison…

    Il me semble que ce fameux ministre indien aurait sûrement plus à gagner en acceptant de courber l’échine face aux forces du grand capital, non ?

  9. fabrice le 26 août 2010

    Sancho,

    Pour moi, ce n’est que poudre aux yeux. Le résultat d’un rapport de forces ponctuel, qui permet une victoire tandis que 1 000 défaites sont infligées aux peuples et à la vie, loin des caméras. Mais j’envie ta fraîcheur, sois-en certain.

    Fabrice Nicolino

  10. Marieline le 26 août 2010

    @ PP, tu dis 100 renards… !
    Dans ma petite commune de 330 habitants, l’année dernière ils en ont tué 28 !! (renards)
    Tu multiplies par 36000 communes, et tu a en gros le nombre de renards tués par an….
    Autour de 900 000 renards massacrés !!!
    Est-ce réaliste comme chiffre ?
    Qui connaît les chiffres officiels ?
    Ca donne le tourni.

  11. Sancho le 26 août 2010

    Fabrice,

    Ma candeur à des limites, je ne suis pas né de la dernière pluie acide et je sais que tu as bien souvent raison. Tes articles et tes livres brossent les portraits édifiants de centaines d’individus tous plus cupides, opportunistes ou/et veules que les autres. Et toujours pour des motivations identiques.

    Je crois que tout vient de l’éducation (nationale ou familiale) et de ce sacro-saint principe de compétition inculqué à coup de massue dans les familles, les écoles et relayé à longueur de semaine par les médias. Il me semble que l’origine du mal ce situe quelque part par là.

    Supprimons hiérarchies, médailles, honneurs, argent et tout devient caduque.

  12. ithier colette le 26 août 2010

    sans rapport avec le billet mais avec un commentaire sur l’optimisme quant à la nature (humaine?): que dire sur l’annonce faite ce jour et saluant le merveilleux travail de super “microbes jusqu’alors inconnus” qui auraient nettoyé la pollution de plusieurs semaines de fuite de pétrole dans le Golfe du Mexique!!!!! c’est tellement beau…je suis en rage contre les journalistes capables d’annoncer de telles infos sans une once d’interrogation
    ceci dit, je passe régulièrement par votre blog après vous avoir connu par hebdomadaire interposé car j’adhère très souvent à votre révolte qui entretient mon pessimisme réaliste et vous en remercie; je ne me sens plus aussi isolée dans mes craintes

  13. Christina le 27 août 2010

    Un système implacable est condamné un jour ou l’autre. Une système “intelligent” autorise certaines exceptions, destinées à lui octroyer une virginité et une moralité de pacotille. Face à cette exception, la foule s’esbaudit et pense derechef que tout n’est pas si pourri et que l’espoir est là. Du coup, la révolte peut attendre. N’oublions en effet pas que la révolte se nourrit du désespoir. Tant que l’espoir, si infime soit-il, est présent, la foule se reposera dessus et attendra le miracle. Je résume : il est urgent de ne plus rien attendre de ce système mortifère. La mort ou la révolte.

  14. eva le 27 août 2010

    Autre bonne nouvelle : la suspension du projet d’autoroute traversant la forêt de Khimki (http://www.20minutes.fr/article/590271/planete-halte-a-l-autoroute-dans-la-foret-russe).
    Semaine faste.
    Pas de quoi baisser la garde mais reprendre du moins (un peu) courage.

  15. DD le 30 août 2010

    la bauxite est aussi une des origines de la destruction de nombreux humains en Guinée par un dictateur marxiste : Sékou Touré !!!