Retour sans fanfare

Amis, lecteurs, non-amis, adversaires sournois ou déclarés, Planète sans visa est de retour après des ennuis compliqués. Comme d’habitude, mon cher vieux – jeune – Alban est parvenu à rétablir la chose. Pas totalement ? Non. Mais on fera mieux plus tard. En attendant, des bises à Alban/