L’Égypte, le Nil et nos menues imbécillités

Au fait, comment va la « révolution » égyptienne ? Bien entendu, l’histoire ne s’arrête pas le 11 avril 2011, et de fatales surprises nous attendent. Lesquelles ? Ce sont des surprises. Reste, pour l’heure, que la plupart des commentaires sur les événements récents magnifient ce qui demeure une révolution de palais menée par l’armée, elle-même retenue par mille liens au pouvoir politique américain. Les États-Unis ne pouvaient pas « perdre » l’Égypte au profit d’autres intérêts que les leurs. Même si le chaudron bouillonne encore, et pour longtemps, le pouvoir d’État, qui se confond au Caire avec la puissance militaire, est entre de bonnes mains.

Mais ce n’est pas de cela que je voulais vous parler. Il existe, pour s’en tenir à la langue française, des milliers d’articles récents consacrés à la chute du tyran Moubarak. Combien auront seulement évoqué le véritable drame biblique de l’Égypte, sa plaie, sa si terrible maladie ? Je veux bien entendu parler du Nil, qui est peut-être le fleuve le plus long de notre petite planète. Peut-être, car sa taille réelle est contestée. On parle tantôt de 6 500 km, tantôt de 6 700. Et du coup, il devance – ou pas – l’Amazone.

Il a deux branches principales, dont l’une part du lac Victoria, qu’on appelle Nil blanc. Et l’autre des hauts-plateaux d’Éthiopie, que l’on nomme Nil bleu. Au total, il traverse le Rwanda, le Burundi, la Tanzanie, l’Ouganda, l’Éthiopie, le Soudan et l’Égypte. Mais il longe également, par les lacs Victoria et Albert, le Kenya et la République démocratique du Congo, c’est-à-dire l’ancien Zaïre. Et il serait absurde d’ignorer l’Érythrée, qui contribue aux flots du Nil  grâce à la splendide rivière Tekezé, l’un de ses affluents.

Dans ces conditions, à qui appartiennent les eaux du Nil ? En 1929, un traité inique, signé et garanti par l’immense puissance coloniale de l’époque – la Grande-Bretagne – a tranché : l’eau irait à l’Égypte et au Soudan, qui ne formaient alors qu’une entité sous stricte influence britannique. Les nègres n’avaient qu’à se contenter du tam-tam. En 1959, l’Égypte signe avec le Soudan nouvellement indépendant un deuxième traité de partage des eaux du Nil, qui reprend et même aggrave les termes de celui de 1929. Sur les 80 milliards de mètres cubes du débit annuel moyen du Nil, 55 sont alors octroyés à l’Égypte, et 18,5 milliards au Soudan. Tous les pays de l’amont se partagent le reste. Trois gouttes.

Aussi incroyable que cela paraisse, nous en sommes toujours là. Entre-temps, l’Égypte s’est dotée du barrage d’Assouan, profitant de l’aide « désintéressée » de l’Union soviétique. En deux mots, cet ouvrage de 3,6 km de long est une monstruosité. Il produit certes de l’électricité, et il a contraint le fleuve à plus de « régularité » en soutenant artificiellement son cours en période d’étiage. Il a également permis l’irrigation de zones bien trop sèches pour porter des récoltes. Mais aussi, mais surtout, quel désastre ! Le lac de retenue – le Nasser – laisse s’évaporer au-dessus du désert 10 milliards de mètres cubes d’une eau refusée aux pays des sources. Quant au mur de béton, il retient désormais limons et sédiments, qui s’accumulent – jusqu’à quand ? -, privant d’engrais naturel les paysans de l’aval.

Ces paysans ont bien dû trouver d’autres solutions : des engrais de synthèse et, tant qu’on y est – cela va évidemment de pair -, des pesticides. Le coton irrigué adore les pesticides. Ce n’est hélas pas tout. Assouan est en train de détruire irrémédiablement le fabuleux delta du Nil, qui assure pourtant près de 45 % de la production agricole du pays. L’eau douce n’arrive plus sous la forme de crues fonctionnant comme de formidables chasses d’eau. Et les sédiments étant, par ailleurs, bloqués plus haut, le combat éternel entre la mer et le trait de côte entretenu par les apports de terre et de limon, bascule. Le delta recule, et les remontées d’eau salée stérilisent des surfaces croissantes. Le delta est en train de périr.

Revenons au Nil. L’Égypte compte environ 83 millions d’habitants, dont près de 95 % vivent au bord du Nil. Leur nombre et leurs besoins vont croissant. Mais les autres pays veulent aussi puiser dans cette manne. La seule Éthiopie, totalement écartée au moment du partage, compte elle 88 millions d’habitants. Je ne crois pas que l’on vous parle bien souvent des bruits de botte qui résonnent là-bas, et qui se multiplient d’ailleurs. Pour l’Égypte, toute atteinte à ses droits usurpés sur l’eau est un casus belli. Pour les autres nations, à l’exception du Soudan, qui a pour le moment d’autres soucis, le statu quo est intenable. And so what ?

Je rappelle le sous-titre de Planète sans visa : une autre façon de voir la même chose. J’essaie de m’y tenir. Quant à ces imbécillités – les nôtres – évoquées dans le titre, elles renvoient à ce que vous voulez, car elles sont innombrables. L’intervention actuelle de nos armées à Abidjan. L’intervention actuelle en Libye. L’intervention actuelle en Afghanistan. Dans ces trois cas, une manière ancienne autant qu’aveugle de voir le monde et d’y agir. Notez qu’on peut et qu’on doit ajouter à la liste notre dérisoire conception de la politique. La préparation de l’élection présidentielle de l’an prochain. Nicolas Hulot. DSK. Hollande. Mélenchon. Besancenot. Borloo. Sarkozy, etc.

Mutatis mutandis, nous sommes plongés de force dans un avatar de La drôle de guerre. Celle qui dura de septembre 1939 à mai 1940. Nos responsables de l’époque, bardés de leurs certitudes, affirmaient que l’armée française, bien à l’abri dans les fortins de la ligne Maginot, ne pouvaient être vaincue par cette armée allemande que quelques défaitistes surestimaient. Ils n’avaient pas compris que 1939 n’était pas 1914. Ils refusaient l’idée du mouvement, de la vélocité, et traitaient le char blindé comme un simple intrus. Ils ont été balayés.

Ceux qui ne parlent pas du Nil seront balayés.

32 réflexions au sujet de « L’Égypte, le Nil et nos menues imbécillités »

  1. (Sans rapport)

    Quand mets-tu « Qui a tué l’écologie? » dans ta liste de livres pour qu’on ait des commentaires suivis sur l’ouvrage… et tenter de dépasser les obstacles… euh…humains…?

  2. j’apprécie toujours autant de passer par votre blog et vous remercie encore de partager vos indignations, de nous informer, de secouer nos indifférences, bref, d’être, mais, là, à ce jour, il me semble que tout devient dérisoire face aux conséquences irréversibles, connues et inconnues du cataclysme japonais toujours actif

  3. Hors sujet, désolé, mais j’avais mi un lien de téléchargement assez lent. Le film a été mis en stremang (flux).

    ——————————
    Je vous avais déjà parlé des puces RFID, ces mouchards électroniques (dits « intelligents », au sens anglais, contenant de l’information) qui sont déjà présentes massivement dans les objets, dans les animaux (puces sous cutanées).

    Soi-disant pour nous faciliter la vie, pour augmenter notre puissance technologique, nous venir en aide même (pucer les alzheimerien et vendre les applications pour les familles permettant de les suivre depuis leur poste de tranchée, derrière leur écran, dans la guerre économique mondialisée (aka travail)).

    Et ce, lors du passage en catimini l’an dernier -le 1er juillet 2010- de la loi obligeant les éleveurs ovins et caprins à pucer leur cheptel afin de se transformer toujours en rouage et augmenter la machinisation de leur ferme pour toujours plus d’insécurité alimentaire mais traçabilisée, et au contribuable de subventionner ce barda électronique, véritable méga-débouché sécuritaire pour les boîtes de micro et nano-électronique françaises qui œuvrent à informatiser et robotiser nos vies afin nous happer dans leur meilleur des mondes.

    Ou alors pour contester la carte de transports oùRA tant promue par la région avec le slogan « bip bip bip oùRA ! » sur les affiches un peu partout, et devenue obligatoire désormais pour prendre un abonnement de transport en commun, le prix au billet papier à l’unité étant fortement rédhibitoire (4 fois plus cher).

    Voici un petit film -en streaming- du groupe Pièces et Main-d’Oeuvre (PMO), issu de leur livre éponyme « RFID – la police totale », que je vous encourage à voir et à partager avec vos amis.

    http://mega-streaming.info/video/H3U23S2B338O/RFID-police-totale-

    Bonne visualisation.

    Lionel.

  4. Je viens de lire que depuis vendredi 9.avril 2011, le président de l’Observatoire du Nucléaire, Stéphane Lhomme a annoncé sa candidature pour les primaires de EELV, ce qui a été confirmé par une dépêche de l’ AFP le jour même. Un pavé dans le marigot grenello-compatible ?

  5. On peut penser ce que l’on veut des évènements en Égypte cependant ils ont au moins permis que le sujet du Nil ressorte, y compris au niveau gouvernemental puisque le premier ministre va visiter l’Éthiopie… D’autres pays du bassin ont également été visités par une délégation Égyptienne…
    http://www.almasryalyoum.com/en/node/395803

    Évidemment les choses ne se résoudront pas si facilement mais au moins les pays se parlent ce qui n’était pas le cas il y a 3 mois…

  6. @ David Rosane, merci pour ce texte interessant

    @ Fabrice, je te refais suivre les 2 mails que tu n’as pas reçu . Bises .

  7. çà aussi c’est china mood!
    http://multimedia.lastampa.it/multimedia/la-zampa/lstp/36801/
    ils avaient aussi la bonne idée déco: au restaurant, te flanquer un verre de cognac mi empli de flotte avec une petite tortue s’escrimant à en sortir; dans l’entrée de bigs tortues vivantes attendant de passer à la casserol, à être bouffées..les chinois mangent tout ce qui volent rampent et marchent à 4 pattes..
    va falloir faire avec tout çà car voici la nouvelle civilisation elle semble encore plus cruelle qu’auparavant et techniquement très évoluée. .

  8. Bonjour,

    Elle est pas belle la vie?

    « Ushuaïa », source de notoriété mais aussi de revenus confortables pour Hulot.

    PARIS – « Ushuaïa », le nom de l’émission de TF1 présentée depuis 1987 par Nicolas Hulot, a assuré la notoriété de son animateur vedette mais lui a aussi apporté de confortables revenus, à travers des produits dérivés, même si l’intéressé est toujours resté assez discret sur le sujet.

    « Dénouer les fils du business Ushuaïa est une enquête digne de Sherlock Holmes », écrit la journaliste Berengère Bonte dans sa biographie de Nicolas Hulot (« Sain Nicolas », Editions du Moment) parue en 2010.

    La marque elle-même appartient à TF1, qui l’a rachetée en 1989 à un avocat d’Antibes qui, le premier, avait eu l’idée de déposer le nom quelques mois après le démarrage de l’émission, en septembre 1987, selon la journaliste.

    La marque, symbole des sports de l’extrême, est d’abord exploitée pour des combinaisons de plongée et un jeu de société.

    Elle devient particulièrement lucrative quand L’Oreal, absent du marché gel douche, décide de l’utiliser pour se lancer sur ce marché en 1993.

    Nicolas Hulot n’est pas associé directement aux négociations mais il obtient, après coup, que la société devienne l’un des mécènes de sa Fondation, lancée en 1990, et négocie des « royalties » sur la vente des produits dérivés.

    Au fil des années, TF1 aurait fait affaire avec une quinzaine d’industriels sur le nom « Ushuaïa », autour des lunettes, des chaussures de randonnée, des vélos mais aussi de livres ou de peluches, selon l’auteur de « Sain Nicolas ».

    « Pour TF1, la licence Ushuaïa est de très loin la plus rentable et la plus pérenne de toutes », écrit Bérengère Bonte, précisant que cette exploitation commerciale s’accompagne d’une charte éthique signée par les industriels.

    Nicolas Hulot perçoit ses « royalties », ainsi que ses droits d’auteur, à travers une société baptisée Eole, dont il possède 498 des 500 parts. Une société florissante dont les comptes ne sont plus publiés depuis 2006, rapporte la journaliste dans son enquête.

    Le Canard enchaîné, dans son édition de mercredi, affirme que ces revenus indirects permettent à Nicolas Hulot de doubler le salaire que lui verse TF1 pour ses émissions (33.000 euros mensuels).

    Toujours selon l’hebdomadaire satirique, il ne devrait toutefois plus percevoir ces émoluments jusqu’à la fin d’un « congé sabbatique » en mai 2012.

    (©AFP / 13 avril 2011 12h09)

    Bises, Léa.

  9. Léa, je ne suis qu’une « petite » citoyenne pas au fait des éventuelles infamies commises par le sieur H; mais en attendant d’éventuelles vraies révélations je crois qu’il faut soutenir Hulot; c’est le seul candidat écolo possible qui rassemble et pour de bonnes raisons, non? mais QUI mieux que lui? il a de l’argent? tant mieux! il ne sera pas corruptible et il ne l’a pas volé? de grandes firmes françaises lui en ont donné? tant mieux car cet argent est aussi le notre.le mien. j’iamgine que vous vous éclairez à l’edf? ou que vous le faisiez avant enercoop? Une fois élu cet homme neuf en politique devra faire son équipe, imaginons : yves Cochet? joly, Jadot, Nicolino ce n’est pas possible apparemment, Paccalet, d’autres…et inconnus mais bien motivés etc…Allègre (non je rigole..quoique en barde attaché et bailloné comme dans astérix…!).Après vu que nous l’attendrons tous au tournant ce sera vite vu, car des décisions il devra en prendre vite vite du genre interdiction des pesticides et aide massive à la reconversion d’une agriculture saine; bref on sera assez vite fixés sur les 2 ou 3 points d’achoppement..Si lui ne passe pas, ou rate son coup, l’écologie c’est fichu. et pour de longues années.

  10. Marie, bonsoir,

    Marie, petite Marie, dis moi ….

    Pas d’accord avec le papier sur les finances de Mr Hulot, ou avec l’expression, elle est pas belle la vie?

    Mr Hulot et ses affinités avec l’Oréal, cela ne regarde que lui, OK! Mais croyez vous que Mr José Bové, ou Fabrice auraient acceptés de s’accoquiner avec un lobbie de la grande distribution et de faire du business avec? Intégrité?

    « Nicolas Hulot n’est pas associé directement aux négociations mais il obtient, après coup, que la société devienne l’un des MECENES de sa FONDATION, lancée en 1990, et négocie des “royalties” sur la vente des produits dérivés. »

    Marie, quant a la vie, elle est belle, malgrès toutes les méchancetés, les souffrances. Il faut comprendre que nous ne pouvons malheureusement pas être partout, et que de faire de notre mieux possible, selon ses moyens, est déja beaucoup. Nous pouvons nous estimer heureux, et ne devons jamais baisser la garde, ou tomber en dépression, parce que ce monde ne va pas comme il le faudrait.

    Ce n’est pas avec un moral a plat que nous arriverons a aider les autres! 😉

    Grosses bises, Léa.

  11. J’ai écrit plus haut, en plus des coquille dues à un postage de commentaire hâtif :

    dits “intelligents”, au sens anglais, contenant de l’information

    Je me suis fourvoyé, intelligent, en anglais ne signifie pas contenant de l’information, mais plutôt un synonyme de smart : vif, malin comme expliqué ici :

    « cette « intelligence » qui n’a
    rien à voir avec la faculté de discernement est la traduction reçue de « smart » (vif, malin). Toutes les technologies
    « smart » en anglais deviennent « intelligentes » en français, et qui plus est « communicantes », d’où leur particulière
    aptitude à la délation. Mais l’intelligence en anglais désigne aussi le renseignement, la compréhension, produits de
    l’espionnage, de sorte que l’inconscient de la traduction trahit la fonction policière de ces dispositifs de confort. »

    Le Pancraticon ou l’invention de la société de contrainte, p.4 ici : http://www.piecesetmaindoeuvre.com/IMG/pdf/Contrainte.pdf

    Je vous prie d’excuser cette maladresse.

  12. A Bénédicte.

    Bonjour. Jivaro heureux avec son herbe et Léo le chat toujours ferré…Quoi…Quoi…Jivaro? Bises en retour.

  13. Merci pour cette mise en perspective. Voila du vrai journalisme ! Notre tache historique, a nous en France, c’est de sortir du nucleaire. On le doit aux Japonais, a nous-memes et au monde entier. Montrer qu’on est capables d’assumer en adultes les consequences de l’erreur du nucleaire et de s’efforcer de la reparer, c’est aussi encourager d’autres Etats a regarder en face leurs propres bevues comme Assouan et a les reparer. Pour cela, un journalisme d’enquete et l’aptitude a discerner des hierarchies dans l’ebullition mediatique des faits, sont des ingredients indispensables.

  14. Bonjour,

     » Léa, je ne suis qu’une “petite” citoyenne pas au fait des éventuelles infamies commises par le sieur H; »

    – Marie, lorsque je me permet de mettre « petite Marie », c’est purement affectif, rien a voir avec la taille ou quoi que ce soit d’autre. Si cela vous a gènée, je m’en excuse. 😉

     » mais en attendant d’éventuelles vraies révélations je crois qu’il faut soutenir Hulot; c’est le seul candidat écolo possible qui rassemble et pour de bonnes raisons, non? mais QUI mieux que lui?  »

    – Une personne intègre, une personne qui fait passer son amour pour tout êtres vivants, pour sa Terre, avant la politique, le business, et l’ envie de reconnaissance. Une personne dont le train de vie correspond avec ce qu’il dit, et qui respecte ses aspirations les plus profondes. Mais les « gros » vont nous le casser. En tout cas, « ils » feront tout pour …

     » il a de l’argent? tant mieux! il ne sera pas corruptible et il ne l’a pas volé? de grandes FIRMES françaises lui en ont donné? tant mieux car cet argent est aussi le notre.le mien.  »

    – L’Oréal utilise (ou utilisait) 41’000 animaux par année, surtout des petits rongeurs, pour des tests très cruel. En voici quelques exemples:

    – Ils utilisent des rats nude ( race spéciale sans poils élevée spécialement pour les laboratoires) dont le corps est enveloppé dans une feuille daluminium et dont les pattes sont fixées sur une table à laide dépingles après que leur peau ait été enduite dun produit solaire. Les animaux sont ensuite exposés pendant plusieurs heures sous une lampe à rayons ultraviolets, Lorsque les rats sont finalement retirés de la table, ils ont littéralement brûlés vifs.

    – Une substance irritante est appliquée sur le dos rasé des lapins, leur peau est incisée, la substance pénètre sous la peau, créant des enflures et des inflammations. Ce type dexpérience peut durer de 2 à 3 semaines !

     » j’iamgine que vous vous éclairez à l’edf? ou que vous le faisiez avant enercoop?  »

    – Pour l’instant, oui, mais bientôt a la bougie, (mon Dieu que c’est romantique), et un système D grâce a la bienheureuse et aimable participation d’une cascade.

     » Une fois élu cet homme neuf en politique devra faire son équipe, imaginons : yves Cochet? joly, Jadot, Nicolino ce n’est pas possible apparemment, Paccalet, d’autres…et inconnus mais bien motivés etc…Allègre (non je rigole..quoique en barde attaché et bailloné comme dans astérix…!). »

    – Une fois élu? Marie descendez de votre nuage …. merci. Les « écolos » ne feront jamais le poids face au futur mastodonte qu’il auront en face. Le titan sera aidé des plus grosses fortunes du Monde. Alors …

    « Après vu que nous l’attendrons tous au tournant ce sera vite vu, car des décisions il devra en prendre vite vite du genre interdiction des pesticides et aide massive à la reconversion d’une agriculture saine; bref on sera assez vite fixés sur les 2 ou 3 points d’achoppement..Si lui ne passe pas, ou rate son coup, l’écologie c’est fichu. et pour de longues années.

    – Marie, l’écologie, est foutue depuis longtemps. Les vrais amoureux et respectueux de notre belle planète sont ceux qui sont le moins écoutés. Leurs bons conseils ne vont pas de pair avec la rentabilité, parce que leurs solutions ne rapportent pas d’argent, ou trop peu, et c’est ainsi qu’ils sont mis a l’écart, traités d’utopistes, de grands rèveurs. Tout est a revoir, y compris l’écologie telle que l’on nous la présente dans les merdias alignés.

    Amitiés, Léa.

  15. chère Léa..chacun a ses coins noirs, non? josé Bové? pourquoi s’est il faché ou plutot l’inverse avec René Risel: renseigne toi. des saints je ne sais pas s’il y en a..Il faut bien se rendre compte que si une entité quelconque ou une personne se met à dos les puissances financières comme oréal et EDf, aucune chance d’avancer là où se trouve le peuple: à la télé! il va donc falloir attendre 100 ans que les ingrédients parfaits soient réunis pour faire avancer la cause de la nature ? c’est cela: on a le temps qu’émerge du chapeau: hop! les nouveaux zommes!parfaits en phase, en choeur, non mais on rêve ou quoi? Tous les vrais écolos devraient fermer leur g.. et pousser le petit cheval Hulot et être avec lui, ensemble; mais non! ce putain d’esprit français à tout critiquer à n’avoir de ferveur et d’innocence pour rien! zut à la fin! Eva Joly? mais c’est qui pour le peuple, à part pour les bobos dEELV? elle est écolo? elle a fait le juge ok, mais comment un instant la mettre en balance avec l’animateur de télé comme disent les journalistes qui ne vont pâs risquer grand chose à taper sur le Hulot!çà commence déjà!.je lui souhaite du courage! des coups il va en rammasser! ce que j’espère c que ce sera pas surtout des écolos, sinon je tournerai une bonne fois pour toute mon dos à ce qui ne restera plus qu’un cirque égologique et vain. A Stan: la chasse au Hulot de Lill est ouverte! disgusting!

  16. ok donc léa il n’y a rien à faire à part cultiver son jardin et écrire des livres, c’est cela? et cet hulot ne vaut rien son aventure son expérience ne peuvent etre que mauvaises et lui n’a droit à aucune présomption de sincérité parce qu’il se fait financer par entrautre une boite qui fait de l’éxpérimentation animale! ok ! il faut dans ce cas s’en prendre aussi à toutes et tous ceux qui utilisent ces produits, aux députés de g. ou de d. qui n’ont pas fait grand chose, au éleveurs qui ne remuent jamis leur gros culs sauf pour amener la bete à l’abbatage; bref nous sommes tous à blamer et à jeter dans ce cas
    ! car pourquoi exiger la pureté des uns et tolérer la grisaille chez les autres le plus grand nombre qui ne prend aucun risque en suivant le courant!

  17. Marie, bonsoir,

    Un bailleur de fonds attend toujours son retour sur investissement. Avec Bouygues, Areva, Bettencourt dans le périmètre, la probabilité d’un téléguidage élyséen est une quasi certitude.

     » ok donc léa il n’y a rien à faire à part cultiver son jardin et écrire des livres, c’est cela?  »

    Il existe des personnes qui cultivent leur jardin, écrivent des livres, ne sont « sponsorisées » par aucune Grande Enseigne Commerciale et qui arrivent a faire bouger des foules …. Si,si!

    Bien a vous, Léa.

  18. @ marie…

    ahhh… hulot est peut être finalement qu’un gros naif….
    Mais cela mérite bien que le sujet soit abordé sous l’angle suivant :

    « de l’exploitation des gros naifs par des groupes de pression qui eux ne le sont pas du tout…. »

    Ou alors une question d’école de journalisme (même si elle semble perdue aujourd’hui) : a qui profite le crime ?

    Par ailleurs, il est maladroit de mettre en cause le révélations du Canard qui n’a jamais perdu un procès au cours de sa longue histoire…

  19. Marie, bonsoir,

    Prendre le pouvoir ….

    Pour l’instant il n’y a que des paroles, des ambitions, des promesses. J’attend de voir les actes! Forts!

    Et les humains de bonnes volontés auront tout mon respect.

    Bien a vous, Léa.

  20. Et j’ai entendu dire aussi qu’à causse du barrage une maladie du sang infecté pas des microorganisme qui se trouvent dans l’eau du nil frappe pratiquement otue la population égyptienne.
    Alors que du temps d’Elian Finbert (années 30) se baigner dans l’eau du nil était réputé bénéfique pour la peau (à cause de son argile noire) et la santé, chassant les rhumatismes, etc, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *