Une première traduction del manifiesto de los indignados

Je crois de plus en plus qu’il suffit de demander. Une heure après avoir mis en ligne le manifeste (en anglais) de Los indignados de Madrid, mon cher Jean-Paul Brodier, de Metz, m’envoie une traduction parfaite de ce texte. Jean-Paul, merci beaucoup, et belle journée à toi.

Mais n’oublions pas qu’il reste à traduire las propuestas, les propositions en espagnol. ¡ Adelante !

Traduction du Manifeste de la Puerta del Sol (par Jean-Paul Brodier)

Nous sommes des gens ordinaires. Nous sommes comme vous : des gens qui se lèvent chaque matin pour étudier, travailler ou trouver un emploi, des gens qui ont une famille et des amis. Des gens qui travaillent dur pour procurer un avenir meilleur à ceux qui les entourent.

Certains parmi nous se considèrent progressistes, d’autres conservateurs. Certains parmi nous sont croyants, d’autres non. Certains parmi nous ont des idéologies bien définies, d’autres sont apolitiques, mais nous sommes tous inquiets et en colère au sujet du paysage politique, économique et social que nous voyons autour de nous : corruption parmi les politiciens, les hommes d’affaires et les banquiers qui nous laissent sans recours et sans voix.

Cette situation est devenue la norme, une souffrance quotidienne, sans espoir. Mais si nous assemblons nos forces, nous pouvons la changer. Il est temps de changer les choses, temps de construire ensemble une meilleure société. C’est pourquoi nous affirmons fortement que les priorités de toute société avancée doivent être le progrès, la solidarité, la liberté de la culture, la durabilité et le développement, le bien-être et le bonheur des peuples.

Voici des vérités inaliénables auxquelles nous devrions nous attacher dans notre société : le droit au logement, au travail, à la culture, à la santé, à l’éducation, à la participation à la vie politique, à la liberté du développement personnel, les droits des consommateurs pour une vie heureuse et en bonne santé.

L’état actuel de notre gouvernement et de notre système économique ne se soucie pas de ces droits et de beaucoup de façons s’oppose au progrès humain.

La démocratie appartient au peuple (demos = peuple, kratos = force), cela signifie que le gouvernement est composé par chacun de nous. Toutefois, en Espagne, la majorité de la classe politique ne nous écoute même pas. Les politiciens devraient porter notre voix aux institutions, permettre la participation des citoyens à la politique par des canaux directs qui apportent les plus grands bénéfices à l’ensemble de la société et non pas s’enrichir et prospérer à nos dépens, à l’écoute exclusive de la dictature des principales puissances économiques, ni les maintenir au pouvoir dans un bipartisme conduit par les acronymes inamovibles PP & PSOE.

L’appétit de puissance et d’accumulation de quelques-uns crée les inégalités, les tensions et les injustices, lesquelles conduisent à la violence, que nous rejetons. Le modèle économique anti-naturel et obsolète pousse la machine sociale dans une spirale de croissance qui la consume elle-même, enrichit quelques-uns et plonge les autres dans la pauvreté. Jusqu’à l’effondrement.

L’intention et l’objet du système actuel est l’accumulation d’argent, sans égard pour l’efficacité ni le bien-être de la société. Gaspillage des ressources, destruction de la planète, création de chômage et de consommateurs malheureux.

Les citoyens sont les rouages d’une machine conçue pour enrichir une minorité qui ne tient pas compte de nos besoins. Nous sommes anonymes, mais sans nous rien de cela n’existerait, parce que nous sommes les moteurs du monde.

Si, en tant que société, nous apprenons à ne pas confier notre avenir à une économie abstraite, qui ne restitue jamais les bénéfices à la majorité, alors nous pouvons mettre fin aux mauvais traitements dont nous souffrons tous.

Il faut une révolution éthique. Au lieu de placer l’argent au-dessus des êtres humains, nous le remettrons à notre service. Nous sommes des gens, pas des produits. Je ne suis pas le produit de ce que j’achète, pourquoi je l’achète et à qui je l’achète.

Pour tout ce qui précède, je suis indigné.
Je pense que je peux le changer.
Je pense que je peux aider.
Je sais qu’ensemble nous pouvons. Je pense que je peux aider.

Je sais qu’ensemble nous pouvons.

29 réflexions au sujet de « Une première traduction del manifiesto de los indignados »

  1. Bonjour,

    Madrid 20 mai 2011

    le résultat de la consultation de l´assemblée réunie le 20 mai 2011 au campement Sol et le résultat de la compilation et de la synthèse des propositions reçues pendant ces derniers jours une première liste de proposition a été conçue

    Nous soulignons que l´assemblée est un processus ouvert et de collaboration.Cette liste n´est pas fermée, les propositions approuvées à l´assemblée du 20 mai au Campement sol sont:

    1- Changement de loi électorale pour que les listes avec une seule circonscription .L´obtention des résultats doit être proportionnelle au nombre de votes.

    2- Les droits basiques et fondamentaux soient respectés.comme:

    – Le droit a un logement digne s´articulant sur la réforme de la loi hypothécaire en cas de dévolution du logement pour non-paiement ,la dette soit annulée

    – Santé publique gratuite et universelle

    – Libre circulation des personnes et renforcer l´éducation publique et laïque.

    3- Abolition des lois et mesures discriminatoires et injustes comme la loi du plan bolonais et de l´espace Européen et d´éducation supérieure et celle connue comme la loi Sinde.

    4- La réforme fiscale pour les salirias les plus bas et une réforme des impôts du patrimoine te des héritages.

    – L´implantaiton de la taxe Tobin laquelle touche les transferts financiers et internationaux pour la supression des paradis fiscaux.

    5- Réformes des conditions de travail de la classe politique pour abolir les salaires à vie .Que les programmes et les propositions aient un caractère inhérent

    6- Le refus et la condamnation de la corruption que soit obligatoire par la loi électorale de présenter des listes propres libres de toute corruption.

    7- Différentes mesures en rapport aux banques et aux marchés financiers selon l´article de la constitution qui dit que toute la richesse du pays sous toutes ses formes soit appliquée pour l´intérêt général .La réduction du pouvoir du FMI et du BCE:Nationalisation de toutes les banques sauvées par l´état, le durcissement de tout les controles sur les entitées et les opérations financières pour éviter tout abus.

    8- Une vrai séparation de l´état et de l´église comme le stipule l´article 7 de la constitution

    9- Une démocratie participative et directe ou les citoyens sont actifs.Un acces populaire au moyen de communication qui doivent être éthiques et vrais.

    10- Une vraie régularisation des conditions de travail et que son accomplissement suivi par les pouvoirs de l´état.

    11- Fermeture de toutes les centrales et la promotion de l´energie renouvelable et gratuite

    12- La récupération des entreprises publiques privatisées.

    13- Un séparation des pouvoirs exécutifs législatifs et judiciaires.

    14- La réduction du budget militaire et la fermeture immédiate des entreprises d´armes et un plus grand contrôle de sécurité de l´état:Comme le mouvement pacifiste nous disons non à la guerre.

    15- La récupération de la mémoire historique et des principes fondamentaux de la lutte pour la démocratie de notre gouvernement.

    16- Une transparence totale des comptes et des financements des partis politiques comme mesure de contrôle de la corruption politique.

    17- Abolir la corrida.

    Bien a vous, Léa.

  2. Voici quelques-unes des étapes, en tant que citoyens, nous considérons essentiels à la régénération de notre système politique et économique.

    1. ELIMINATION DES PRIVILEGES de la classe politique:

    • Un contrôle strict de l’absentéisme dans leurs positions respectives élus. sanctions spécifiques pour manquement à ses devoirs.
    • Retrait des privilèges dans le paiement des impôts, les années de cotisation et le montant des pensions. Égalisation des salaires du salaire moyen élus espagnol plus besoins alimentaires nécessaires à l’exercice de leurs fonctions.
    • L’élimination des frais associés à l’immunité. Applicabilité des crimes de corruption.
    • Publication obligatoire du patrimoine de tous les bureaux publics.
    • Des tarifs réduits peuvent être nommés.

    2. Contre le chômage:

    • Répartition des réductions du temps de travail pour promouvoir la réconciliation et de travailler à éliminer le chômage structurel (soit jusqu’au chômage tombe en dessous de 5%).
    • La retraite à 65 ans et toute augmentation de l’âge de la retraite afin d’éliminer le chômage des jeunes.
    • Bonus pour les entreprises de moins de 10% des contrats temporaires.
    • Sécurité d’emploi: l’impossibilité de licenciement collectif pour des raisons objectives dans les grandes entreprises alors qu’il ya des avantages à la grande entreprise des contrôles pour s’assurer que les travailleurs temporaires ne sont pas couverts avec des emplois qui pourraient être fixées.
    • Restauration de la subvention de 426 € pour tous les chômeurs de longue durée.

    3. DROIT AU LOGEMENT:

    • l’expropriation par l’Etat du parc de logements construits en qui n’ont pas été vendus pour le placement sur le marché à louer protégées.
    • Aide pour le louer à des personnes jeunes et de tous ces pauvres gens.
    • Pour permettre à l’logements saisis pour payer les hypothèques.

    4. SERVICES PUBLICS DE QUALITE:

    • Éliminez les dépenses inutiles au sein du gouvernement et l’établissement de contrôle indépendant des budgets et des dépenses.
    • Le recrutement du personnel de santé afin d’éliminer les listes d’attente.
    • Recrutement d’enseignants pour assurer le ratio d’élèves par classe, se déroulent les groupes et les groupes de soutien.
    • Réduction des frais de scolarité à tout l’enseignement universitaire, correspondant au prix des études supérieures de qualité.
    • Le financement public de la recherche pour assurer son indépendance.
    • bon marché public de transport, restauration de qualité et respectueux de l’environnement des trains sont remplacés par les AVE avec le prix d’origine, les passes d’autobus moins cher, de restreindre la circulation des voitures privées dans les centres urbains, la construction de pistes cyclables .
    • les ressources locales sociale: mise en œuvre effective de l’unité de la loi, les municipalités locales réseaux soignants, les services locaux de médiation et de mentorat.

    5. Contrôle des banques:

    • Interdiction de toute nature de l’injection de sauvetage ou de capital pour les banques: les institutions en difficulté devrait échouer ou être nationalisés pour former une banque publique sous le contrôle social.
    • Augmenter les impôts sur le banc en proportion directe avec les dépenses sociales provoquées par la crise provoquée par la mauvaise gestion.
    • Retour au trésor public par les banques toutes les condition capital public.
    • Interdire les investissements des banques espagnoles dans des paradis fiscaux.
    • Réglementation des sanctions sur la spéculation et les mauvaises pratiques bancaires.

    6. FISCALITE:

    • Augmenter le taux d’imposition sur les grandes fortunes et les banques.
    • L’élimination de la caisse.
    • Récupération de l’impôt sur les gains en capital.
    • un contrôle réel et efficace de la fraude fiscale et la fuite des capitaux vers les paradis fiscaux.
    • Promotion au niveau international l’adoption d’une taxe sur les transactions internationales (taxe Tobin).

    7. Démocratie participative et des libertés:

    • Pas de contrôler l’Internet. Loi sur l’abolition Sinde.
    • Protection de la liberté de l’information et le journalisme d’investigation.
    • Les référendums obligatoires et contraignantes sur le large éventail de questions qui changent la vie des citoyens.
    • Les référendums introduction obligatoire pour toutes les mesures prises par l’Union européenne.
    • Modification de la loi électorale afin d’assurer un véritable système représentatif qui ne discrimine pas et proportionnelle à une volonté politique ou sociale, où le vote blanc et vote pas également représentés à l’Assemblée législative.
    • L’indépendance de la magistrature: la réforme de l’Office des poursuites afin d’assurer leur indépendance, la nomination des membres de la Cour constitutionnelle et le Conseil judiciaire suprême de l’exécutif.
    • Mise en place de mécanismes efficaces pour assurer la démocratie interne dans les partis politiques.

    ——

     » Certes, j’aurais infiniment préféré qu’ils mettent au premier plan la crise écologique, à quoi tout est subordonné. Ce n’est pas le cas. Ils n’en parlent même pas « .

    Les propositions ne concernent, ni la nature, ou si peu, ni les animaux! Le confort humain prévaut …. égoïsme …. !

    Au secours, ce n’est pas ma planète, j’veux rentrer chez moi!

    😉

  3. En plus du site, cité par Fabrice « Democracia Real ya ! », vous pouvez aussi consulter les sites suivants et suivre le développement des actions menées un peu partout en Espagne :

    http://tomalaplaza.net/

    madrid.tomalosbarrios.net

    C.

  4. N’allons pas bouder aux plaisirs de voir une jeunesse vouloir prendre son destin en main. C’est leur avenir qui se joue en ce moment, pas le notre, sinon celui de notre retraite dorée. Reste que l’on doit s’interroger sur ce devenir, sur leur conscience que la civilisation thermo-industrielle est dans une impasse. Les problèmes à résoudre sont immenses, les sages capables de nous orienter sont rares, mais le plus important est d’ouvrir les yeux, de ne pas se laisser bercer par les sirènes de la croissance. Étonnant d’entendre Guéno reconnaître que le pouvoir d’achat baisse, mais il ajoute qu’il aurait pu baisser encore plus… la décroissance est bien là.

  5. Par-ce que l’Espagne n’est pas que Madrid, voici la déclaration de principe du campement de Barcelone, où on occupe la Plaza Catalunya. Elle est beaucoup plus sobre que la madrilègne, divers manifestes plus long ainsi qu’une liste de revendications sont en cours de rédaction.

     »
    Nous sommes des personnes venues librement et de forme volontaire : après la manifestation du 15 mai, nous avons décidé de rester ensemble et d’être toujours plus nombreux dans la combat pour la dignité. Nous ne représentons aucun parti politique ni aucune association, et ne sommes représentés par personne.

    Nous partageons la même inquiétude des vies précaires, des inégalités, mais ce qui nous unis avant tout, c’est une volonté de changement. Nous sommes réunis parce que nous voulons une société nouvelle qui donne priorité à la vie par-dessus les intérêts économiques et politiques. Nous avons le sentiment d’être piétinés par l’économie capitaliste, et d’être exclus du système politique actuel qui ne nous représente pas, Nous faisons le pari pour une transformation profonde de la société, et avant tout, que la société elle-même soit protagoniste de ce changement.

    Ils nous croyaient endormis, qu’ils pouvaient continuer à réduire nos droits sans manifester d’opposition. Ils se trompaient : nous nous sommes engagés, pacifiquement mais avec détermination, pour une vie que nous méritons tous.

    Nous avons appris du Caire, d’Islande, de Madrid..

    Il est l’heure d’étendre le combat et prendre la parole.
     »

    http://acampadabcn.wordpress.com/documents/declaracion-de-principios/

  6. Bravo pour cette publication importante. Et merci à l’ami Brodier pour sa traduction.

    NB : je me suis permis de transmettre ce billet en commentaire à Rue89 qui l’ sélectionné (avec bien sûr mention du traducteur et lien vers ton site.
    Je me propose de faire la même chose sur mon propre blog si tu n’y vois pas d’inconvénient (toujours avec mention et lien)

  7. Je confirme que l’écologie est bien abordée dans le manifeste.

    En anglais « sustainability » et « destroying the planet » sont présents, dans ce qui est souhaitable en 1 et dans le constat en 2.

  8. Info en marge :
    un Thema passionnant ce soir sur Arte : le trafic de déchets toxiques en Somalie. Le tiers-monde, poubelle des pires déchets occidentaux. Recrudescence d’enfants atteints de malformations incurables (on voit un petit garçon qui urine par la jambe). La nausée.

  9. Un soulèvement de ce type est nécessaire pour changer de cap, à nous de faire grossir le Fleuve et de montrer que la lutte contre la crise écologique est nécessaire pour une amélioration du niveau de vie.

    Hors sujet
    http://www.buvettedesalpages.be/2011/05/des-chasseurs-evinces-d-une-acca-pour-avoir-denonce-le-braconnage-d-un-lynx.html#comments
    mais cette information me fait penser à un témoignage d’un ami chasseur pyrénéen qui avait quitter une association de chasse après qu’un de ses membres (fortement alcoolisé) avait, après un tir sans identification, plombé un chien d’un collègue parce que « ça avait bougé là bas »

  10. Ces jeunes veulent une part du gâteau capitaliste, et malheureusement ils n’ont pas encore compris que notre monde d’opulance va vers son extinction.
    Rien ne pourra fonctionner sur cette planète si nous n’abordons pas en priorité le problème de la biodiversité, de l’eau, des terres cultivables. Ils n’ont rien dit tant que le chômage n’atteignait pas les 20% actuels, preuve que leur préoccupation immédiate est très terre à terre: un logement, du boulot et partager les retombées d’une croissance qui malheureusement reste pour eux le Veau d’Or. Cette jeunesse est née avec sur leurs écrans des gens qui « manifestent », alors ils ne font que reproduire ce modèle de protestation, mais malheureusement, la croissance revenue, ils retourneront sagement dans leur chaumière jouer à la playstation, ou tchatcher sur Facebook, ou chercher sur le web les meilleurs prix pour consommer tout et n’importe quoi, comme ils le faisaient avant, … avant la crise !
    Ils leur faudrait quelqu’un qui leur ouvre les yeux et qui les fasse sortir de leur modèle consumériste. Regardez ce que sont devenus nos révolutionnaires de Mai 68, les Cohn Bendit, Krivine, etc ….député, prof à vie, des pantouflards en somme, qui se nourrissent fort bien de notre système libéral et capitaliste.

  11. De Roland GERARD

    animateur de réseau d’éducation à l’environnement

    Je confirme qu’il se passe quelque chose à Montpellier comme indiqué dans l’article. Place de la Comédie a deux pas des 3 grâces, le 24 mai vers 19h30, il y avait 80 personnes assises en cercle qui échangeaient sur ce qui se passe en Espagne et place de la Bastille à Paris. Il y a des panneaux on trouve « indignez vous », il y a quelques jeunes espagnoles dont une en « érasmus » à Montpellier, une autre qui travaille ici, elle n’a pas trouver de boulot en Espagne et voudrait y retourner même si « c’est bien Montpellier ». Les orateurs font référence au site http://www.reelledemocratie.com/. Aucune organisation visibles, le texte: « Démocratie réelle, maintenant » voté le 22 mai place de la Bastille a été lu, j’ai entendu : « il n’y a pas de chefs », « on vient en tant que citoyens échanger sur la place publique ». Il est fait référence aux rencontres du Maquis qui se dérouleront à Minerve début juin. On entend encore « nous nous gérons nous même pas besoin d’une élite qui nous domine », « le système des partis est caduque », « il faut partir du local, c’est du local qu’on fait la démocratie ». Ceux qui parlent ont autour de trente ans: « mes parents ont été exploités, j’ai décidé de ne pas travailler ». Ils ont parfois un look un peu marginal, mais tous ont l’air bien dans leur peau, le ton est pacifique mais déterminé. « on est un peuple, une immense majorité dominé par une petite minorité », « on n’est pas en démocratie, raz le … des banques et de la finance ». Il a été question de faire un texte court, d’ouvrir un cahier de doléance, l’intention des orateurs était de passer le nuit sur place, une tentative à déjà eu lieu, à 19H 45 la discussion continuait, je suis parti.

  12. Hello,

    Les porcs ne pourront plus manger des déchets de cuisine

    Les porcs suisses ne pourront plus être nourris avec des restes de repas dès le 1er juillet. Le Conseil fédéral a mis mercredi en vigueur à cette date la réglementation introduite sur pression de l’Union européenne. D’autres ordonnances agricoles ont été modifiées.

    Pour continuer d’exporter du porc sans restriction en Europe, la Suisse n’a eu d’autre choix que d’interdire l’utilisation des déchets de cuisine et des restes de repas dans l’alimentation animale. Les 27 ont mis un terme à l’affouragement des restes de repas aux porcs depuis 2006.

    Après le scandale des oeufs et de la viande de porc contaminée à la dioxine en Allemagne et la catastrophe nucléaire au Japon, le gouvernement a renforcé les dispositions à titre de précaution. Ainsi, l’Office fédéral de l’agriculture pourra désormais exiger des certificats attestant que les produits ne sont ni contaminés ni irradiés

    Produits de montagne protégés

    Le Conseil fédéral a également décidé de rendre plus transparente la réglementation de la désignation des produits de montagne et d’alpage. Le concept de contrôle et de certification des produits a été remanié et étendu aux produits fabriqués dans les exploitations d’estivage, tel le fromage d’alpage.

    L’utilisation de la dénomination « Alpes » sera restreinte. Les dénominations fantaisistes comme « Alp Beef » ou « Mountain Tea » pour contourner l’ordonnance ne seront plus tolérées.

    (ats / 25.05.2011 09h45)

  13. MAIS LEA : que vont manger les porcs suisses? du mais transgéniques? des céréales poussé aux pesticides, du soja? sontils industrialisés?

  14. Pas dans le fil..mais histoire de rire un bon coup :

    «Nous nous préparons à livrer une véritable bataille économique. La croissance verte, qui ne lèse pas les générations futures, c’est possible.

    »Jean-Louis Borloo, ministre de l’Écologie, du développement et de l’aménagement durables, Le journal du dimanche, 29/07/07. Cité dans La Décroissance n°42, septembre 2007.

  15. Coucou Marie, bonjour,

    Marie, cesse de me chambrer, 🙂 tu sais aussi bien que moi, de quoi les porcs vont se nourrir!

    Les porcs vont manger ce que l’U.E décide!

    Selon Proviande, 80% de la viande consommée en Suisse y est aussi produite. «Deux tiers du territoire est constitué de terres non labourables; sans les ruminants, elles ne seraient pas entretenues. La production de bétail bovin se fait à partir de foin et de paille et une grande partie des fourrages destinées à la filière porcine provient des sous-produits de l’alimentation humaine. Ces élevages font sens», estime Heinrich Bucher.

    Andrea Hüsser, de la Déclaration de Berne, ne partage pas cet avis. «Si l’on peut produire autant de viande en Suisse, c’est uniquement grâce à l’importation de 650’000 tonnes de concentrés pour le bétail, soit 40% du fourrage utilisé en Suisse». Particulièrement visés, les 28’000 tonnes de soja brésilien: «La moitié des terres cultivables du Brésil est utilisée pour la production de soja. Elle implique déforestation, violation du droit de la terre et déplacements forcés.»

    Alternative bon marché aux protéines animales, le soja est essentiel à l’élevage suisse, reconnaît Heinrich Bucher: «Le climat suisse n’est pas favorable au soja et l’utilisation de farines animales est proscrite depuis la crise de la vache folle. Des discussions ont lieu au niveau européen pour réintroduire ces farines dans l’alimentation des porcs et de la volaille, ce qui permettrait d’améliorer la situation. D’autre part, la filière s’est engagée en 2004 pour une culture de soja responsable et sans OGM.»

    Des arguments qui peinent à convaincre Andrea Hüsser. «La consommation de soja va encore augmenter car à partir du mois de juillet, il sera interdit de récupérer les déchets alimentaires pour nourrir les cochons.» Afin de compenser les 100’000 tonnes de restes qui sont chaque année transformés en aliments pour porcs, la Suisse va devoir importer entre 25’000 et 30’000 tonnes de soja brésilien supplémentaire, d’après les éleveurs.

    Ce qu’ils oublient de mentionner, c’est que le soja d’Amérique latine (Il y a aussi le soja argentin) est constitué à 90% d’OGM et qu’il est produit à grand renforts de produits chimiques. Produits que l’on retrouve bien évidemment dans la viande!

    Voila …

    PS. Personne n’a vu la proposition 17 du premier post? Abolition de la corrida? Vous lisez pas tout? Le 17 a été rajouté!

    Je suis du même avis que notre ami Diksha, alors que tout est a revoir, de fond en comble, les hommes se focalisent sur leurs aspirations premières, celles de la sauvegarde de leur confort. Et pourtant tout est lié, mais ils ne le voient malheureusement pas!

    Proposition 18. Plus de moules, ni de gambas dans la paëlla! 😉

    Amitiés, Léa.

  16. à Lléa et Dhiksha : je trouve ça plutôt raide de lire que ce mouvement montre « l’égoïsme » humain, ou que leur préoccupation sont au ras des pâquerettes puisque les questions environnementales ne sont pas mises en avant, (bien qu’elles y soient abordées aussi certainement). Chaque époque est différente, on ne condamne pas d’avance un mouvement naissant sous prétexte que des ex soixante-huitards auraient pris du bide et adopté les charentaises ! (pas tous ). 43% de chômeurs dans cette jeunesse espagnole, et parmi ceux qui bossent beaucoup de précaires. Et puis au ras des du bitume faute de pâquerettes quelques uns ont fait un potager bio à coté du campement. J’espère que ceux qui portent ce style de jugements ont au minimum 426 Euro par mois pour s’en sortir et un toit sur la tête. Et qu’ils n’ont pas dit la même chose à propos de la jeunesse Tunisienne 🙂

  17. Toxic Somalia, où les arguments et la mauvaise foi des mafieux pollueurs me rappelle les réponses des pollueurs de ma région.

  18. Bonsoir,

    Si a chaque fois que l’on donne un avis, et qu’il est prit pour un jugement, nous n’allons pas nous en sortir. 🙂

    Ce n’était pas un jugement du tout, mais juste une déception, parce que le plus essentiel est trop discret, déception peut être mal exprimée, soit …

    En ce qui concerne la révolution de la jeunesse tunisienne,( qui elle arrange et favorise le plus) nous en reparlerons dans les temps futurs. Quand les mac dingos, les caca kolo, et toute leur suite royale feront chaque coin de rue.

    « J’espère que ceux qui portent ce style de jugements ont au minimum 426 Euro par mois pour s’en sortir et un toit sur la tête. » ^^

    Pas mieux. Une masure, et 300 euros par mois. Et le pompom, très, très, très heureuse. Amour, eau fraîche et système D.

    Bien a vous, Léa.

  19. Gaz de schiste: le Sénat autorise des projets à des fins scientifiques

    PARIS – Le Sénat a adopté mercredi en commission la proposition de loi interdisant la technique décriée de la fracturation hydraulique pour explorer et exploiter les gaz et huiles de schiste et précisé que seraient possibles des projets à des fins scientifiques.

    Le Sénat doit examiner ce texte le 1er juin.

    La commission de l’économie a adopté trois amendements du groupe Union centriste (UC), dont un approuve la réalisation, après enquête publique, de projets à des fins scientifiques pour évaluer la technique de la fracturation hydraulique ou des techniques alternatives.

    Le texte adopté à l’Assemblée indiquait qu’un rapport remis au Parlement étudierait les conditions de mise en oeuvre de telles expérimentations.

    Le Sénat a également institué une commission nationale chargée de l’orientation, du suivi et de l’évaluation des techniques d’exploration et d’exploitation des hydrocarbures liquides et gazeux, qui réunira des représentants de l’État, des collectivités territoriales, des associations, des salariés et des responsables des entreprises concernées, selon le communiqué de la commission.

    Celle-ci a approuvé le principe de l’interdiction de la fracturation hydraulique et l’abrogation des permis exclusifs de recherches dont le titulaire prévoirait d’y avoir recours. Telle qu’adoptée par l’Assemblée, la proposition de loi de Christian Jacob n’avait pas calmé les opposants au gaz de schiste, notamment sur la question de l’abrogation des permis.

    (©AFP / 25 mai 2011 21h54)

  20. « PARIS – Le Sénat a adopté mercredi en commission la proposition de loi interdisant la technique décriée de la fracturation hydraulique pour explorer et exploiter les gaz et huiles de schiste et précisé que seraient possibles des projets à des fins scientifiques. » A.F.P. 25 mai 2001

    Comme l’avait prédit Gédéon, l’enfumage a commencé.

  21. Le point commun entre la révolte des Résidences Universitaires en mars 1968 pour le droit à la mixité et celle des jeunes d’aujourd’hui, c’est qu’on nous refusait l’accès à l’âge adulte. Qu’on nous infantilisait insupportablement.

    D’autres révoltes avaient lieu, moins médiatisées bien sûr, moins croustillantes. Par exemple, dans ma résidence, nous avions programmé des réunions où nous invitions les cinq candidats aux législatives (1967?) à nous présenter leur programme. Elles avaient été interdites par le Rectorat (ou le Préfet?) parce qu’on ne devait pas ‘faire de politique ».

    Rappeler que nombre d’entre nous étaient mineur(e)s, on votait à 21 ans.

    Que vaut un pays qui méprise sa jeunesse?

  22. Critiquer, proposer est une chose…condamner ou être sceptique sur un mouvement qui vient à peine de naitre (et qui va peut etre faire plouf) en est une autre…ouais la remise en question c est toujours difficile car on doit commencer par soi meme et le faire en permanence. Voyons ce qui se passe et « au pire » s engager si cela fait du sens pour nous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *