Montebourg, Batho, Hollande et le parti de la laideur

Vous avez peut-être entendu ce bel abruti productiviste qu’est Arnaud Montebourg, qui propose la création d’une compagnie nationale pour lancer une « exploitation écologique » des gaz de schiste. Il est censé représenter l’aile gauche des socialistes, et demeure un grand ami politique de Delphine Batho, qui tente de faire croire qu’elle aurait été lourdée du gouvernement à cause de son opposition au gaz de schiste. Excusez-moi, la phrase est lourdingue. Mais vous aurez compris mon sous-entendu : tout cela n’est que mise en scène.

Je n’ai aucune preuve, mais je parie la totalité de mes biens matériels que Montebourg agit en accord étroit avec Hollande. Lequel souhaite ardemment trouver une solution politique lui permettant de passer par pertes et profits la loi imprudemment votée en juillet 2011, qui interdit la fracturation hydraulique pour récupérer pétrole et gaz de schiste. Dieu du ciel ! que ces gens sont laids. Une fois tous les arguments échangés, il reste cette évidence-là : ils sont du parti de la laideur.

25 réflexions au sujet de « Montebourg, Batho, Hollande et le parti de la laideur »

  1. Sur LCP, la chaîne parlementaire, Anne Lauvergeon parlait hier du rapport sur « l’innovation » qui lui a été confié, et sur lequel elle travaille dans le cadre d’une commission d’une vingtaine de personnes.

    Elle a parlé des gaz de schistes, pour lesquels elle souhaite la possibilité d’une « expérimentation », se disant persuadée que des méthodes « propres » existent, faisant l’impasse totale sur l’autre versant de l’histoire (est-il bien raisonnable de se donner accès à une nouvelle source d’énergie qui, si par hasard elle ne polluait pas lors de l’extraction (mouais…) polluerait inévitablement lors de son utilisation.

    Et autres petites déclarations du genre « on a pris un énorme retard en refusant les OGM ».

    Sans surprise, hein, quand on confie une commission à Anne Lauvergeon, on a déjà fait ses choix.

  2. des accros, raclant les dernières gouttes de pétrole jusqu’aux tréfonds de la terre pour satisfaire les besoins de nous autres somnambules…

  3. Et pire, si c’est possible : une fois signés les accords commerciaux trans-atlantiques Europe-EU, les compagnies étasuniennes – elles ont le savoir-faire – viendront exploiter les gaz de schiste en Europe et toucheront des indemnités de notre gouvernement pour les tracasseries administratives…

  4. « Je n’ai aucune preuve, mais je parie la totalité de mes biens matériels que Montebourg agit en accord étroit avec Hollande. »

    Le risque n’est pas énorme sachant que l’un comme l’autre sont des tartuffes de la pire espèce en parfaite continuité avec leur prédécesseurs UMP.

  5. Une exploitation écologique des gaz de schistes c est à mourir de rire le gars qui déclare ça est soit abrutit soit prend les français pour des abrutits et je penche pour la seconde solution

  6. Je suis tout à fait d’accord, tout est déjà prévisible, le scénario est écrit, la production est financée , les acteurs et autres cracheurs de feu sont prêts à enfiler leurs habits de laideur, les machinistes sont là, les accessoires sont disponibles et la scène se monte petit à petit mais sûrement pour la représentation finale et ses trois coups d’entrée qui nous assommeront … Ils vont bien finir par blanchir la merde pour nous faire croire qu’elle est propre et comme l’argent n’a pas d’odeur, ça marchera ! Hélas !

  7. plus loin aussi…un monde de brutes
    « En ce jeudi 11 juillet 2013, des colons israé­liens ont détruits 1.150 oli­viers près de Naplouse. Ils sont venus de la colonie d’ « Itamar », au nord de la Cis­jor­danie et ont utilisé des tron­çon­neuses pour couper les oli­viers sans jamais être inquiétés par l’armée israélienne. »
    http://www.france-palestine.org/1-150-oliviers-detruits

  8. C’est clair que ça fait téléphoné tout ça.

    Que les services de Montebourg nous fassent un business plan en coûts complets sur le cycle forage – remise en état du site après exploitation (intrants énergétiques pour mettre en exploitation, rebouchage « propre » i.e. sans béton des puits et démontage des puits et tuyaux, dépollution du site, restauration du site et des voies d’accès au plus proche du biotope détruit…).
    Pas possible que ça tienne l’équation économique. Aux Etats-Unis c’est possible car ils se moquent de saccager leur pays qui leur semble infini — mais qui a déjà irrémédiablement détruit une partie de sa beauté.

    Le gisement de pétrole existe pourtant en France: réformer le modèle agro-industrialo-alimentaire, commencer le démantèlement rationnel et organisé de l’étalement urbain, casser la course à la vitesse…

    D’après des connaissances introduites, c’est la panique à Bercy depuis plusieurs mois, règne une ambiance cataclysmique, ils ne savent plus quoi inventer pour « relancer »…

  9. @Jean-Paul : je partage votre opinion. L’accord UE-USA pourrait tout à fait déboucher sur ce genre de saloperie. Les USA se sont fait spécialistes de la récolte des ressources de la planète (Irak, Afghanistan)… et si eux ne le font pas, ça sera la Chine.

  10. et bien,ils ont dit oui aux Gaz de schistes et aux OGM,donc c’est la guerre declarée totale,et bien ils vont être dezingués partout,pas beaucoup d’élus pour,je propose de les prendre et de les nourrir de force ogm plus les produits chimiques pour forer comme boisson,dans les communes ils vont être reçus avec les fusils de chasse,m^me ces crétins de chasseurs sont contre!
    Quand aux aux abeilles ,désolée a tous de vous rappeler que ils ne sert a rien de bavasser a leurs sujets,malgré toutes nos batailles,tant que ,les Abeilles ne seront pas classée espèce protégée,patrimoine de l’humanité,ont peux les tuer légalement alors,les arrêtés etc,ne servent a rien,nos Abeilles n’ont pas de statut,je peux cramer un essaim c’est légal,alors entre cramâge dans les chaumières et cramâge par les herbicides,wifi,pesticides,antennes relais,etc,elles n’existent pas légalement que comme meuble,elles aussi!!

  11. @ wuwei

    “Je n’ai aucune preuve, mais je parie la totalité de mes biens matériels que Montebourg agit en accord étroit avec Hollande.”

    « Le risque n’est pas énorme sachant que l’un comme l’autre sont des tartuffes de la pire espèce en parfaite continuité avec leur prédécesseurs UMP. »

    Mince j’ai cru que vous alliez dire sachant que vous n’avez pas grand chose

  12. L’église française est très occupée à déterminer qui peut s’aimer ou pas, se marier ou pas. Elle ne peut tout de même pas être partout à la fois !

  13. Le parti de laideur, d’autant plus qu’il ne craint toujours pas de déclarer oeuvrer au bien, au mieux – plus contemporain, et modeste ! (« plus de justice » par exemple, désormais courant – car « la justice, n’existe pas ! », en non-dit probable et carrément philosophique – hautes sphères qui énoncent, n’oublions pas finalement, justice impossible donc, même comme compromis convenable et correctif pour les parties, pourtant classique et humainement expérimenté de longue date).

    Masanobu Fukuoka était japonais et croyant. La notion de Mu sur laquelle il asseoit ses ultimes arguments est étrangère à l’Occident. Le blanc de Kenneth White en écho, ou des extrêmes aptes au recentrement sans limite ?
    Son non-agir en agriculture est d’une profondeur largement nourrie de scientificité [si les sciences appliquées en prennent pour leur grade à force de passer si vite et avec si peu, à l’action – génératrice de maux et de dépendance pathogène -, les sciences, de tout disséquer, aucun regroupement second ou troisième, énième, ne pouvant prétendre à quelque restitution valable, soit totale], d’une activité aussi tenue (et re-tenue) que dense (observation, imprégnation, expérimentation dévouée à l’étude des faits spontanés de la nature en une situation géographique donnée, soins et gestes d’autant plus nécessaires et prégnants que les situations actuelles sont des héritages d’interventions humaines massives, transformatrices, réductrices, artificialisantes).
    La vie qu’il pose en absolu comme en vide, nous déborde et nous promet de nous emporter dans des itinéraires personnels (collectifs de pair ? – tant à penser là aussi) aussi inépuisables que rassérénants, bienfaisants. Des lois sont à admettre, où la responsabilité est aussi allégée que chargée.

    Quel rapport y a-t-il entre ce bien « bienfaisant », traversé d’outre-monde, et ce mieux putride qu’agitent de gauche à droite, de haut en bas, les gens de décision, de codex et de ramifications industrielles et bancaires, tripotant des chiffres et des chiffres, gangrenant les esprits et les sociétés de leurs obsessions, captant tous les rêves, toutes les capacités de leurs congènères, toutes les richesses de leur milieu terrestre, tous, nous, qui ne saurons bientôt plus rien faire de vital et de simple par nous-mêmes, et avec peu. Alors que tout est là, depuis notre nuit des temps.
    Y’a le mieux, et y’a l’autonomie ! L’autonomie ! Qu’ils disent encore. Tout le contraire, évidemment. La merde, la foire oui !
    Comment aimer ce monde et ses pantins aux bras longs. Qu’il s’efface de tant de laideur.
    C’est comme cela d’ailleurs, non, les mises en scène : vouées au rideau.

    Un complément : Astro-physicien (et non, pas astro-bio-physicien : cela existerait-il ?), Trinh Xuan Thuan (Désir d’infini) donne une facette de ce Mu, avec en doublé, et pour une fois grâce aux propos caricaturaux d’un des intervenants – l’Occident, c’est moi ! je sais !, une poussée radicale d’en finir avec ce contemporain qui peut de propager.
    http://www.franceculture.fr/emission-les-matins-vers-l-infini-et-l-au-dela-2013-07-12

  14. En France, le Conseil constitutionnel, saisi par la compagnie américaine Shuepach, doit se prononcer le 11 octobre sur la légalité de l’interdiction de la fracturation hydraulique, a rappelé de son côté Christian Bataille. Il peut annuler la loi. Si c’est le cas, il sera très difficile au gouvernement de réinterdire l’exploitation du gaz de schiste, a-t-il ajouté.

    25 septembre 2013

  15. Franc-comtois, Rhône-alpins et Suisses vont converger samedi 19 octobre vers Saint-Claude (Jura), à l’occasion de la Journée internationale contre la fracturation hydraulique (Global Frackdown 2).
Il s’agira ce jour-là de l’une des plus importantes manifestations organisée en France, une semaine après la décision du Conseil constitutionnel sur la validité de loi du 13 juillet 2011 interdisant la fracturation hydraulique.
    Au programme:
10h: conférence de Thomas Porcher, docteur en économie à l’université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne;
Multiplex Skype avec la Pologne et l’Argentine pour prendre la mesure du quotidien d’habitants confrontés à l’exploitation du gaz de schiste.
    14h30: mobilisation générale dans les rues de la cité pipière.
    En vous remerciant par avance pour l’intérêt que vous manifesterez pour ce rendez-vous organisé dans le « Far-East ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *