De profundis pour les Patagons (sur la mort de Margerie)

Je n’ai hélas pas le temps, car je ne suis pas chez moi, car je suis en vadrouille. Bien entendu, je me m’associe pas une seconde au deuil national (officieusement) décrété pour la mort du patron de Total, Margerie. Peut-être était-il un bon père, un excellent époux, un grand buveur de bordeaux, et toute autre chose dont je me fous royalement.

Avant que de me prosterner devant lui – et dans ce registre, le chef des Verts, Placé, a pulvérisé tous les records en saluant « un grand capitaine d’industrie français très lucide sur la situation de la planète » -, je préfère penser aux innombrables victimes des exactions planétaires de toutes les entreprises pétrolières. D’immenses territoires ont été tués – oui, on peut parfaitement massacrer pour des siècles une contrée, comme en témoigne l’exemple du delta du Niger, où Total officie depuis des décennies – des peuples peuvent être réduits à mendier leur survie, des animaux et des plantes perpétuellement sacrifiés pour que sortent le pétrole et le gaz.

Je préfère penser aux vraies victimes. Margerie a joué, il s’est bien amusé, et jamais aucun tribunal des crimes industriels ne lui demandera le moindre compte. À une autre échelle, qui montre combien les prétendues élites de ce pays sont misérables, Total est l’un des grands acteurs du dérèglement climatique en cours, qui conduit droit à la dislocation des sociétés humaines. J’ai presque scrupule à rappeler pareille évidence : Total gagne ses milliards d’euros en envoyant dans l’atmosphère des quantités astronomiques de gaz à effet de serre. Et soutient presque aussi directement un mode de vie qui s’attaque à nos équilibres les plus élémentaires.

Que penser de nos si pitoyables dirigeants qui, de Hollande à Valls, pleurent leur petit chéri à eux ? Je ne cherche pas les mots, car je sais trop bien qu’ils n’existent pas encore. Si vous entendez encore parler de la mort de Margerie, pensez plutôt à ceux qui meurent écrasés sous la meule ou cramés dans les torchères aux quatre coins du monde. Je ne pleurerai jamais tous les morts.

45 réflexions au sujet de « De profundis pour les Patagons (sur la mort de Margerie) »

  1. Ce gouvernement et les médias actuels sont au moins aussi serviles des lobby industriels et financiers que le(s) précédent(s).
    Peu de mots effectivement sur l’envers de la médaille. Hormis Filoche bien sûr!

  2. Oui, en effet, ce déferlement d’émotions était indécent.
    Comme on n’a pas le droit de dire du mal des morts, je me réfugie derrière Georges Brassens:

    « J’ai mis ma tenue la plus sombre
    Et mon masque d’enterrement
    Pour conduire au royaum’ des ombres
    Un paquet de vieux ossements
    La terr’ n’a jamais produit, certes
    De canaille plus consommée
    Cependant, nous pleurons sa perte
    Elle est morte, elle est embaumée »

  3. Cette unanimité est en effet pitoyable et terrible à la fois. C’est une réligion, une effroayable secte même…
    En effet, cela montre brutalement « (…) combien les prétendues élites de ce pays sont misérables (…) »
    Erika, effet de serre, Birmanie et plein d’autres massacres, gaz de schistes… merci mais vraiment merci M.Margerie et comme on dit chez moi, pour Placé, « Vas te cacher, vas ! » tant ce pauvre type est clowm parmi les pires clowns.

  4. Analyse juste et implacable.
    Un mec sans aucun intérêt qui aura laissé ses merdes pour 130 ans au moins ( soit la durée de vie du CO2 dans l’atmosphère, qui aura donc pollué comme des générations de centaines de millions d’humains.
    Attention Fabrice qu’on ne te poignarde dans le dos pour crime de lèse-majesté car avec le rachat de Sun power par Total De Margerie sera immortalisé par ses fidèles sbires comme étant le premier prophète du green business

  5. Nous l’espérions, ton billet là-dessus, car – hormis le dégoût ressenti – c’est vraiment trop beau pour être vrai : tous ces gens qui, enfin, avouent qu’ils vénèrent le capitalisme !

    Tous, tous ! Les politiques, les journalistes, la CGT, la CFDT…
    Les syndicats étaient-ils obligés quand même d’aller si loin ? Bah ! Peut-être n’avaient-ils pas le choix, après tout. C’est qu’on n’a pas trop le droit de l’ouvrir, avec la gôôôôche.
    Et puis, s’ils l’ouvraient, c’était adieu les petits fours, les bonnes grosses réunions entre dominants pendant que les « copains » crèvent au boulot, les grèves brisées, les révoltes canalisées, tant de choses tellement jouissives pour eux, de toute évidence.

    Et l’autre Desmarets qui revient !
    Crachons sur tous ces gens. Ça ne sert pas à grand-chose mais ça fait du bien.

  6. Eh oui, oublié les catastrophes écologiques telles que l’Erika. Oublié les petits arrangements entre amis en Afrique au détriment de la population locale, etc…
    Lorsque l’on est le PDG d’un des plus gros pollueur de la planète, quelque soit ses qualités personnelles, on en reste pas moins un être méprisable.

  7. Après le premier choc de cette nouvelle, je me suis informée en détail et ce fut le soulagement : dieu merci, le conducteur du chasse-neige est indemne. Donc rien de grave 🙂 !

  8. Bonjour,

    « Peut-être n’avaient-ils pas le choix, après tout. »

    Kouaaaa?

    Si,si, nous avons toujours le choix. Qu’ils continuent a baisser leurs frocs devant le fric! Oh, pauvres! Pauvres de vraies valeurs. Ils ne faut pas cracher sur eux, ce n’est pas bien. Au contraire, les remercier (je sais c’est difficile) parce que leurs comportements nous apprend ou est le juste. Et surtout qu’a courir après les pouvoirs, les reconnaissances, et l’argent ne sert qu’a se perdre encore plus.

    Bien a vous,

    L’homme d’affaire franco israélien Thierry Leyne se serait défenestré d’une tour de Tel Aviv. Il avait créé avec DSK un fonds d’investissement visant une taille de 2 milliards de dollars.

  9. 🙂

    Cours de psy*,

    Calez vous bien dans le fauteuil,

    Ces gens là, qui éprouvent le besoin de se faire exister, d’étaler leurs richesses, de montrer qu’ils ont les pouvoirs, ne s’aiment pas comme ils sont. Sinon pourquoi vouloir prouver a autrui qu’ils sont plus. Plus de quoi? De vide en actes sains! De matériel qui font paresser!

    Il y a une citation, grosso modo qui dit: Beaucoup d’humains se décarcassent a gagner pleins de pépettes, pour acheter des machins inutiles afin d’impressionner les gens qu’ils n’aiment pas. C’est quoi ce délire!

    Quelqu’un qui ne s’aime pas ne peut aller vers les autres et offrir le meilleur de soi. Et le meilleur de soi, c’est aussi le partage, la gratuité.

    Une société qui ne fonctionne qu’avec les apparences, est voué a sa perte. Quand les faux, les mensonges sont omniprésents, que les vrais sont considérés comme ringards, démodés, c’est foutu.

    Mais …. mon optimisme lucide me fait penser qu’il y a une raison a toutes choses. A chacun de trouver la sienne.

    *Cours d’Amour. 🙂

    Allez les amis, il fait beau, le nez se doit d’être au dehors.

    Bien a vous toustes,

  10. Histoire du mexicain

    Sur la berge d’une rivière mexicaine, un homme, sombrero sur le nez, se repose. Il fait la sieste sous un arbre.

    Une canne à pêche trempe dans l’eau de la rivière. Une petite clochette est installée au bout de cette canne.

    Le tintement de la clochette le réveillera, si un poisson vient mordre à l’hameçon. Il est donc tranquille. Si ça mord, il le saura et pourra attraper ce poisson. « Reposons nous » se dit-il.

    Un américain en vacances, se promenant au bord de cette rivière aperçoit le mexicain. Il s’approche et engage la conversation.

    – Alors, ça mord ?

    – Un peu, lui répond le mexicain

    – Vous prenez beaucoup de poisson avec cette méthode de pêche ?

    – Suffisamment pour nourrir moi et ma famille.

    – Vous devriez allez pêcher en mer, vous prendriez plus de poisson !

    – Ah bon, et alors , qu’est-ce que j’en ferais ?

    – Vous pourriez le vendre sur le marché et avec cet argent vous achèteriez des filets de pêche.

    Grâce à ces filets vous iriez pêcher en haute mer et là vous ramèneriez énormément de poisson.

    Vous pourriez alors acheter votre propre bateau, et pourquoi pas toute une flottille. Vous pourriez aussi , grâce à l’argent gagné construire une conserverie et fabriquer des conserves de poisson que vous exporteriez partout dans le monde. Vous deviendrez riche ! Vous auriez beaucoup d’argent.

    – Et alors ? lui dit le mexicain.

    – Vous placeriez tout votre argent, celui-ci travaillerai pour vous et vous pourriez vous reposez tranquillement au bord d’une rivière et faire de bonnes siestes….

    – C’est déjà ce que je fais ! lui répond le mexicain

  11. François,

    Je vais me prendre des baffes!

    Bien sûr que c’est moche. Etre au mauvais endroit au mauvais moment. Cela fait partie de la vie.

    La mocheté a ses degrés. Vous voulez des « exemples? »

    Bien a vous,

  12. Vivant en Espagne, je découvre la nouvelle ici, car dans les merdias espagnols, rien à propos de la mort de ce gars.
    Rien.
    Les espagnols s’en foutent et peut être, le reste du monde aussi.

  13. Même Bové y est allé de son couplet pro-Margeride…
    (faut dire que depuis que lui et sa Conf ils ne rêvent plus que de tirer des loups au canon rayé, je n’ai plus la moindre envie de l’épargner !).

  14. Oui, il y a eu 4 morts, et je n’ai encore pas lu, nulle part (mais peut-etre je lis mal), le nom des trois personnes tuees qui n’etaient pas patron de total… Cette maniere de ne parler que du grand patron est etrange, est-ce une sorte d’intuition, difficile a reprimee, qu’il est l’acteur principal de la piece? Je serais bien curieux de savoir precisement quelles affaires si importantes qu’elles justifiaient sa presence, etaient discutees a Moscou, quelques heures avant l’accident…

  15. « C’est moche pour l’équipage de son avion. »
    Et aussi pour la conducteur de l’engin. Il avait, dit-on, 0.6g d’alcool dans le sang, ce qui est à peine illégal en France, et pas du tout dans certains pays (en Russie, je ne sais pas).
    Sauf qu’il est en tôle, le malheureux, et que sa photo derrière des barreaux circule sur internet.
    On aura au moins trouvé un coupable!

  16. À Violette

    « Peut-être n’avaient-ils pas le choix, après tout ».

    C’était du second degré, bien sûr.

    Ah internet ! Pas le meilleur moyen pour communiquer, c’est sûr.

  17. La mort d’un exploiteur

    On peut se demander pourquoi un jour de deuil national n’a pas été
    programmé par les représentants de la caste politique au pouvoir, à
    l’occasion du décès du grand patron de la grande entreprise d’un si grand
    pays que le leur.

    L’humour de Gérard Filoche, encore membre du PS, n’a pas été apprécié
    dans les rangs de la deuxième droite *. D’après un merdia, « des dizaines de députés » du parti plus vraiment socialiste
    (mais le fut-il un jour?) « demandent son exclusion »…

    http://www.lemonde.fr/politique/article/2014/10/21/des-dizaines-de-deputes-ps-demandent-l-exclusion-de-gerard-filoche_4510055_823448.html

    C’est bien connu : On peut rire de tout mais pas avec n’importe qui comme
    disait le regretté Pierre Desproges .
    Tous les jours des « sans noms » meurent de part le monde dans
    l’indifférence, victimes de ce système économique toxique, mortifère,
    destructeur, dont Total est un digne représentant!
    En fRance les sans-toit, c’est à dire sans plus rien, ont été 453 en 2013
    à mourir dans la rue d’après le Collectif Les morts de la rue . Moyenne
    d’âge 50 ans ….
    http://www.mortsdelarue.org/
    La rue tue, et il faut le rappeler tous les jours en toute saison !
    Mais est-ce que Total et les groupes du cac40 n’y seraient pas un peu
    pour quelque chose ?
    Naufragés*, dépossédés, niés, des humains, partout sur la planète, crèvent
    du capitalisme imposé par les maitres élus aux suffrages universel, comme
    unique modèle.
    La caste des possédants vient de perdre l’un des leurs et ça ne nous fait
    ni chaud ,ni froid ! Le cadavre est encore chaud et on peut imaginer les
    remplaçants déjà se bousculer pour diriger la sinistre affaire.
    A l’occasion il faut rappeler que Total c’est du sang dans le pétrole en
    Birmanie ,que Total c’est un navire pétrolier pourri nommé Erika qui nous a fait une sacrée marée noire, que
    Total c’est le groupe le plus riche de France qui, cerise sur le gâteau,
    ne paie pas d’impôts sur les sociétés …
    Pire, peut être que Total aura l’occasion de toucher de l’argent des
    contribuable :
    http://www.leparisien.fr/economie/total-pas-un-centime-d-impot-mais-un-cheque-du-fisc-de-80-meur-17-10-2014-4220769.php

    Total c’est des « affaires » comme on dit,en Iran ,en Irak…
    Total c’est des centaines de mini centrales photovoltaïques installées en
    Afrique à grand renfort de subvention et abandonnées faute de « sav » . Le
    solaire est un investissement des pétroliers qui permet un greenwashing
    profitable à tous niveaux
    Au sujet de la Birmanie ,les ouvrages ne manquent pas
    http://www.dejunterlabirmanie.fr/?p=1059
    http://www.alternatives-economiques.fr/le-cas-total-en-birmanie_fr_art_878_45718.html

    Le travail de la FIDH:
    http://www.fidh.org/fr/asie/birmanie/Total-en-Birmanie/

    On se rappelera les services De Bernard Kouchner qui en 2003 s’est fait
    l’avocat de Total et de son pipeline contesté en Birmanie. L’ancien
    ministre français de la Santé et fondateur de Médecins sans frontières
    Bernard Kouchner, « inventeur » du « droit d’ingérence », cautionnait dans un
    rapport de 19 pages,fait du 25 au 29 mars 2003, vendu 25 000 euros plus
    frais de voyage
    On conclura sur l’accusation de l’ong Earth Right International au sujet
    de Total en Birmanie

    « complicité d’assassinats ciblés, de travail forcé »

    *La deuxième droite
    https://www.youtube.com/watch?v=rkrGwG_PwRo
    * Les Naufragés de Patrick Declerk
    http://www.cairn.info/revue-francaise-de-psychanalyse-2002-3-page-961.htm

  18. (hors sujet)pas vraiment suite au livre formidable de Fabrice

    Métaux lourds dans des maquillages pour enfants

    Question écrite n° 10795 de M. Christian Cambon (Val-de-Marne – UMP)

    publiée dans le JO Sénat du 06/03/2014 – page 575

    M. Christian Cambon appelle l’attention de Mme la ministre des affaires sociales et de la santé sur des coffrets de maquillage pour enfants.

    En effet, l’association UFC-Que Choisir vient de publier une étude alarmante. Certains de ces produits cosmétiques destinés aux plus jeunes contiendraient des types de conservateurs qui seraient susceptibles de perturber leur équilibre hormonal. Les fragrances utilisées auraient également des effets allergisants. Enfin, plus de 80 % des produits testés contiendraient des colorants riches en métaux lourds comme du nickel, cobalt et plomb.

    Il lui demande quelles mesures elle souhaite mettre en place pour assurer une réglementation plus rigoureuse sur ces produits qui peuvent être particulièrement dangereux.

    Transmise au Secrétariat d’État, auprès du ministère de l’économie, de l’industrie et du numérique, chargé du commerce, de l’artisanat, de la consommation et de l’économie sociale et solidaire

    Réponse du Secrétariat d’État, auprès du ministère de l’économie, de l’industrie et du numérique, chargé du commerce, de l’artisanat, de la consommation et de l’économie sociale et solidaire

    publiée dans le JO Sénat du 23/10/2014 – page 2383

    Les produits de maquillage pour enfants doivent répondre aux obligations de la réglementation relative aux produits cosmétiques. Les produits de grimage doivent quant à eux respecter à la fois les dispositions de la réglementation applicable aux jouets et celle applicable aux cosmétiques. La directive communautaire n° 2009/48 du 18 juin 2009 relative à la sécurité des jouets a été transposée en droit français par le décret n° 2010-166 du 22 février 2010 relatif à la sécurité des jouets et par l’arrêté du 24 février 2010 fixant les modalités d’application de ce décret. L’arrêté du 24 février 2010 fixe les substances parfumantes allergisantes interdites dans les jouets ainsi que celles qui doivent être étiquetées au-delà d’une certaine concentration. Par ailleurs, le même arrêté fixe les teneurs maximales des éléments chimiques admissibles dans les jouets. Ces limites prennent en compte notamment les risques d’ingestion du produit ou d’une partie du produit. Le règlement n° 1223/2009 du Parlement européen et du Conseil relatif aux produits cosmétiques pour sa part, interdit les métaux lourds excepté à l’état de traces techniquement inévitables à condition que le produit soit sûr. Suite à un avis du comité scientifique pour la sécurité des consommateurs (CSSC) rendu en décembre 2010 et clarifié en octobre 2011, les isopropyl-, isobutyl-, phenyl-, benzyl- et pentylparabens mentionnés par l’association Que Choisir sont interdits dans les produits cosmétiques mis sur le marché à compter du 30 octobre 2014 par le règlement (UE) n° 358/2014 de la Commission du 9 avril 2014 modifiant les annexes II et V du règlement (CE) n° 1223/2009. Ce même avis du CSSC réaffirme l’innocuité des methyl et ethylparabens aux concentrations maximales autorisées. Par ailleurs, pour les produits cosmétiques, la présence d’allergènes n’est pas interdite. Cependant, leur étiquetage est obligatoire dès lors qu’ils dépassent une teneur de 0,001 % pour les produits sans rinçage et 0,01 % pour les produits à rincer. Les utilisateurs souhaitant éviter ces substances peuvent donc réaliser un choix en connaissance de cause. Concernant le phenoxyethanol mentionné dans l’article de Que Choisir, celui-ci a fait l’objet d’une demande d’avis auprès du CSSC au début de l’année 2014. Suite à cet avis, il appartiendra à la Commission européenne de prendre les dispositions réglementaires propres à éliminer tout risque d’intoxication. En l’état, sous réserve de l’expertise scientifique à venir, les réglementations applicables aux coffrets de maquillage pour enfants, qui prennent en compte les différents risques, sont adaptées à la protection de la santé des jeunes enfants. Du reste, les produits de maquillage pour enfants ont par essence une utilisation qui reste occasionnelle. Or les réglementations portant sur les jouets et les cosmétiques ont été établies en prenant en compte des risques d’expositions plus importants (maquillage ou jouets pouvant être utilisés quotidiennement). Encore faut-il que cette réglementation soit respectée par les fabricants et importateurs. À cet effet, la direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) contrôle régulièrement la sécurité des produits de maquillage et de grimage pour enfants. Au cours de la dernière enquête réalisée sur les produits de maquillage enfants et adultes et les produits de grimage, environ 50 % des 101 produits prélevés étaient conformes. La majorité des non-conformités ont porté sur le non-respect des règles d’étiquetage. Seuls 3 produits de maquillage pour adultes présentaient un danger en raison d’une forte concentration en plomb pour deux d’entre eux et une forte concentration en nitrosodiéthanolamine pour le troisième. Ces produits ont été retirés du marché. La DGCCRF, dont les pouvoirs ont été renforcés par la récente loi relative à la consommation, demeure vigilante.

  19. Ils contiennent des substances chimiques problématiques, à l’instar du propylparaben, phénoxyéthanol, méthylisothiazolinone…

    Vingt-huit produits d’hygiène et de soins pour bébés à éviter.

    On leur donnerait le bon dieu sans confession, puisqu’ils s’agit de produits d’hygiène pour bébé. Et pourtant, il y a de quoi se méfier des lingettes, crèmes pour le lange, liniments, laits nettoyants et eaux micellaires, selon une enquête de 60 Millions de consommateurs.

    L’association de consommateurs a passé au crible 52 produits d’hygiène et de soin pour bébé. Résultats: il faudrait en éviter 28.

    Ils contiennent des substances chimiques problématiques, à l’instar du propylparaben, phénoxyéthanol, méthylisothiazolinone… Des perturbateurs endocriniens, des molécules toxiques et des substances allergisantes qui représentent des risques pour les bébés qui «sont particulièrement sensibles, parce qu’ils sont en plein développement et ont une faible capacité de détoxication», souligne le magazine.

    D’ailleurs, les autorités sanitaires ont récemment émis plusieurs recommandations à ce sujet. «Il est par exemple conseillé de ne plus utiliser de phénoxyéthanol, suspecté d’être toxique, dans les produits pour le siège et, à partir du 16 avril 2015, le propylparaben, perturbateur endocrinien potentiel, sera interdit dans les produits sans rinçage à appliquer sur le siège des enfants de moins de 3 ans», rappelle le magazine.

    Des alertes que semblent ignorer les industriels.

    Les grandes marques pointées doigt
    Fait étonnant : les produits épinglés appartiennent à des grandes marques. Le magazine pointe notamment les lingettes Pampers et Mixa bébé, qui contiennent du phénoxyéthanol ou l’eau nettoyante Biolane «bourrée de composés allergisants et sensibilisants.».

    Les résultats sont tout aussi négatifs pour les laits nettoyants puisque 60 Millions de consommateurs en déconseille sept sur les dix testés (dont Mixa Bébé, Poupina, Carrefour baby, Auchan Baby…) et les crèmes hydratantes dont cinq sur sept ne passent pas la barre des tests (Bébé cadum, Nivea Baby, Pommette, Corine de Farme, Prim’âge).

    Plus globalement, l’association de consommateurs dénonce la mention hypoallergénique qui peut «induire en erreur les consommateurs sur l’absence d’ingrédients à risque».

    Des constats qui risquent d’avoir une forte résonance tant chez les parents que chez les industriels.

    ————-

    Mme Jeanne,

    Pas de soucis. Merci. Bien a vous. 🙂

  20. manifestation contre la construction d’un barrage qui a détruit une zone humide,
    un jeune homme est mort
    que vont dire les médias de ce jeune homme décédé dans une manifestation au Testet dans le Tarn ?
    vont-ils parler de ses goûts, de ses amitiés, de son engagement , de tout ce qui en faisait un humain comme nous ?
    Sa précieuse vie sera-t-elle évoquée autrement que par les dires du procureur?
    gâchis
    Quand tous ces gâcheurs de vie vont-ils ouvrir leur coeur?

  21. il n’y a point de plus cruel tyrannie que celle que l’on exerce à l’ombre des lois et avec les couleurs de la justice
    Montesquieu

  22. Les « gâcheurs de vie » ne peuvent pas ouvrir leur coeur, pour la bonne raison qu´ils n´en ont pas. Ils ne sont mûs que par l´appât du gain, l´avidité remplace la disposition à l´empathie. Et malheureusement, la police et la gendarmerie sont de leur côté et les protègent fidèlement. Il en a toujours été ainsi, les forces de l´ordre sont les garantes du système en place, quel qu´il soit, et il est vain d´attendre impartialité et fair play de leur part. Elles cognent sur tout ce qui pourrait éventuellement mettre ce système en danger.

  23. L idée de pleurer ce monsieur ne m a meme pas effleuré mais si c est triste pour sa famille, la nature elle à eu sa petite revanche. J’avais par hasard découvert chez un bouquiniste Derzou Ouzala je viens de le finir, je pleur la mort de tous les Derzou Ouzala de la Terre.

  24. Merci a toustes,

    Merci Martine,

    Les « gâcheurs de vie » ont aussi un coeur, mais il n’est disponible que pour ce qui les arrangent, et non ce qui les dérangent. Alors que ce qui est dérangeant devrait leur sauter aux yeux, ils ne sont pas conscients qu’ils scient la branche sur laquelle ils sont assis.

    Rémi en a payé de sa vie, comme des milliers d’autres de part le monde. C’est triste. Très.

    Bien a vous,

    http://www.lecontrarien.com/

    Édition N°543 Édition du Mardi 28 octobre 2014. A lire jusqu’au bout.

    http://www.lastampa.it/2014/10/27/esteri/ebola-soldati-usa-in-isolamento-a-vicenza-PxbAZmFF2mCsFY4KJypWkN/pagina.html

    http://fr.sott.net/article/23664-Norvege-Les-robots-tueurs-suscitent-l-inquietude

    Désolée de mettre le trouillomètre en marche. J’arrète, pas la peine d’en rajouter. Ceux, celles qui pensent par eux même auront compris ce qui nous pend au nez, a tous. Merci.

  25. Il faudrait essayer de se passer d’internet, sinon comme avant, du moins le plus possible et surtout pour les choses importantes ou personelles. Sinon tout est fichu. Il n’y aura meme pas besoin de robots tueurs.

  26. Bonjour,

    merci encore à Fabrice à propos de Margerie,

    on oublie les autres morts de l’accident,

    pour Placé ,c’est con(s)ternant de bétise

    politicienne!

  27. Violette, d’une part la surveillance n’a jamais ete aussi intense et n’a jamais ratisse aussi large geographiquement et dans le temps, meme la STASI etait tres artisanale comparee a ce qui se fait maintenant, et d’autre part elle n’a jamais ete concentree en si peu de mains: Une poignee de services d’ecoute et d’analyse, infeodes les uns aux autres. Ajoutez a cela que les medias n’ont jamais ete aussi concentres non plus, et vous avez cette condition dangereuse ou le pouvoir dispose de plus en plus d’intimite, de confidentialite, et les gens de moins en moins. Non seulement le pouvoir dispose d’un porte-voix de plus en plus fiable et homogene, mais il est au courant, par internet et le telephone, des reactions de la population au moment meme ou elles ont lieu. Cette situation est dangereuse parcequ’elle rend le terrorisme a la fois de plus en plus « efficace » et de plus en plus impunissable. Seule une societe qui a de « l’intimite », de la « privaute » peut avoir de la resilience au terrorisme et a la guerre (qui n’en est plus qu’une variante). Les medias ont toujours ete une arme de guerre (disons depuis 1914), mais la combinaison medias-internet a decuple leur importance, et si aujourd’hui vous pouvez mettre en branle de maniere anonyme des armees privees qui ne vous coutent presque rien (comme celle qui assiege aujourd’hui les populations de Syrie et d’Irak), pourquoi se fatiguer a faire des robots, dont l’efficacite d’ailleurs depend directement des donnees personelles et privees qu’internet leur aura fourni. Bref, le robot-tueur est une extension d’internet. N’envoyez pas les photos de vos proches par e-mail: Le robot, tueur ou pas, les reconnaitront! Peut-etre pas aujourd’hui, mais demain, et puis c’est une bonne precaution « d’hygiene digitale ».

  28. Merci Mr Fournier,

    🙂

    Aucune photo de mes proches.
    Une seule envoyée de « moi ».
    Pas peur.
    Suis déja morte.
    Pas de ce monde.

    😉 😉

    Bien a vous,

    PS. « Ils » savent bien au delà de ce que nous pensons.

  29. @LaurentFournier, effectivement, si l’humanité a fait un saut de puce au cours de ce dernier siècle, la technologie au service du flicage et de la contrainte a fait un bon de géant grâce à l’informatique et aux nanotechnologies.

    @Violette, j’ai bien peur que les effets des parabens et du phenoxyéthanol ne soient qu’une goutte d’eau face aux autres substances auxquelles nous sommes exposées : pesticides, aluminium, particules issues des diesel… sans oublier les nanoparticules qui veulent nous refourguer jusque dans les aliments.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *