Une belle pipe de l’Europe au patronat

Ce papier a été publié par Charlie Hebdo le 24 décembre 2014, sous un autre titre

Pour faire plaisir à un lobby patronal – dont notre Medef national -, l’Europe de Juncker et de la fraude fiscale vient de sacrifier la lutte contre la pollution de l’air, qui tue chaque année des dizaines de milliers de personnes.

Ces gens de l’Europe se foutent ouvertement de nos gueules. Le dernier exemple vient d’en être apporté par la « nouvelle » Commission européenne présidée par le Luxembourgeois Juncker, déjà empêtré dans le tentaculaire et retentissant scandale financier Luxleaks (1).

De quoi s’agit-il ? Le 20 novembre – mais l’affaire durait depuis des semaines dans les coulisses -, le lobby BusinessEurope adresse une lettre à ses servants de la Commission. BusinessEurope regroupe 39 associations patronales de 33 pays, dont notre merveilleux Medef, et à ce titre, on peut le qualifier de grande puissance. Donc, une lettre, qui passe en revue cinq projets de directives – des lois – qui sont depuis longtemps dans les tiroirs. Et qu’il faut désormais sortir, et appliquer. Lesquels ? Pour noyer le poisson, BusinessEurope mélange fretin et gros morceaux. Dans la première catégorie, l’égalité des genres dans les conseils d’administration. Et dans l’autre, la protection de la santé et l’écologie.

Sans trop se gêner, et ainsi que le rapporte le site en ligne Euractiv.fr, les patrons font valoir que ces projets déjà en négociation « vont à l’encontre de la compétitivité des entreprises européennes » et « devraient être supprimés ». La suite, même pour des gens blindés comme les chroniqueurs de Charlie, est stupéfiante. Car Juncker et son homme-lige Frans Timmermans, vice-président de la Commission, acceptent de se coucher dans les beaux draps de soie de BusinessEurope.

Le 16 décembre, les deux compères annoncent comme s’ils venaient de prendre la décision en toute liberté qu’il faut faire des choix (2). Constatant après tant d’autres Sarkozy et Hollande que « les grandes priorités sont la croissance et l’emploi », ces braves employés de maison entendent se concentrer en 2015 sur 23 initiatives. Ce qui implique de jeter dans la cuvette des chiottes deux « paquets », ainsi que les appelle la novlangue : celui concernant la pollution de l’air et celui de « l’économie circulaire », concept en vogue qui consiste à utiliser peu de carbone et à massivement recycler.

Ce que voyant, les cocus habituels – les associations comme France Nature Environnement, Les Amis de la Terre, la fondation Hulot – pondent un communiqué épouvanté. Extrait : « Concernant la qualité de l’air, cette décision incompréhensible annule ainsi la révision de la directive « Plafonds d’émissions nationales » qui aurait pu sauver 58 000 vies par an. Pour l’économie circulaire, cette suppression retire les objectifs de recyclage de 70% pour les déchets municipaux et de 80% pour les emballages, tout comme l’interdiction de mettre en décharge tout déchet recyclable ou biodégradable. Ces objectifs auraient pu créer des centaines de milliers d’emplois ».

Un mot sur le chiffre de 58 000. Il s’agit d’une estimation d’experts, et comme telle, n’est jamais qu’une indication. D’autres estiment par exemple que les particules fines de pollution, au premier rang celles du diesel, pourraient tuer avant l’heure 42 000 personnes par an en France. Et sept millions d’humains de même, chaque année, selon les chiffres de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Dans tous les cas, il s’agit d’un crime de masse prémédité, et si un brin de justice régnait sur le monde, Juncker et Timmermans iraient droit en prison sans passer par la case Banques luxembourgeoises. Mais à ce compte-là, on pourrait poser des questions à la droite française – bien sûr -, mais aussi à la gauche.

Jacques Calvet, ci-devant patron de Peugeot, a conduit pendant quinze ans, de 1983 environ jusqu’en 1997, un lobbying forcené en faveur du Diesel. Et a gagné la partie, car les deux tiers des bagnoles neuves, chez nous, sont Diesel. 1983-1997 : gauche au pouvoir, puis droite, puis gauche, puis droite, puis gauche. Calvet, devant les députés le 3 septembre 1997, alors que Jospin est à Matignon : « Le problème est d’une simplicité biblique (…) : nous sommes les meilleurs dans le monde en matière de Diesel ».

(1) 28 000 pages d’accords fiscaux secrets entre le Luxembourg et une flopée de transnationales. Révélé par une quarante de journaux, Luxleaks montre comment les banques locales organisent la fraude fiscale au détriment des politiques communautaires.

(2) http://ec.europa.eu/priorities/work-programme/index_en.htm

15 réflexions au sujet de « Une belle pipe de l’Europe au patronat »

  1. Les conducteurs de ces bagnoles sont les principaux responsables. Elles ne sont pas conduites par des automates, que je sache ! Il y a des gens qui les achètent, et qui s´en servent ! Peut-être même des lecteurs de Planète sans Visa 🙂 ! Parce que le diesel c´est meilleur marché. Le porte-monnaie d´abord, les considérations de santé publique passent après. Ce sont ces utilisateurs les premiers coupables des 50 000 morts, de ce « crime de masse », dont ils pourraient bien aussi être eux-mêmes les victimes ! Justice oblige !
    Si personne n´achetait ces voitures, elles ne seraient pas produites, aurait dit Coluche en son temps !

    PS Je me demande combien d´entre vous n´ont pas de voiture du tout !

  2. @Violette – Merci pour le lien vers l’affiche biderberg, un monument à imprimer au format poster et à mettre devant chaque bureau, pour bien garder en mémoire les noms de nos vrais gouvernants…
    Par ailleurs, je ne lis pas le slovaque (?) dans le texte mais il semble que le document provienne d’un site antisioniste…

  3. Bonsoir Martine,

    « PS Je me demande combien d´entre vous n´ont pas de voiture du tout ! »

    Attention, sur ce terrain la, cela peut devenir boueux! Mettez des bottes! 🙂

    La question peut se poser pour beaucoup d’autres facilités.

    Quoi que nous fassions, il y a et aura des dégâts. Ailleurs. A moins de vivre en totalité hors système. Est ce possible? A votre avis?

    🙂

  4. Oui Violette, il y aura toujours des dégâts. Ici ou ailleurs. Je ne vis pas non plus complètement hors du système, j´essaye simplement, dans la mesure de mes possibilités, de limiter les dégâts, de prendre conscience des incohérences de mes comportements quotidiens, de rectifier le tire, de faire mieux, même si cela peut sembler dérisoire, tel une goutte d´eau sur une pierre brûlante, comme on dit ici.
    Je n´ai pas de voiture et, habitant en ville, j´ai la chance de pouvoir m´en passer sans trop de difficultés. Mais parfois je préfèrerais le confort d´une voiture à la bicyclette, surtout en hiver 🙂 !

  5. Mr Bakoko34,

    « Par ailleurs, je ne lis pas le slovaque (?) dans le texte mais il semble que le document provienne d’un site antisioniste… »

    Comment dire ….

    J’ai un chat, Raton Laveur. Il est a moitié aveugle, sourd et enroué. Ses oreilles sont toutes fendues. Quand il me parle, je l’écoute. Il m’informe. Je ne garde que ce qui procure la paix. Pour tous.

    Belle soirée,

    PS. Mes excuses, je ne vérifie pas toujours les sources. Quand une info me semble importante, susceptible d’être partagée, afin d’y voir plus clair, le reste m’importe peu.

    De grands quotidiens font pire!

    http://www.les-crises.fr/quand-elle-fait-de-la-pub-pour-les-neonazies/

    http://www.les-crises.fr/quand-romain-mielcarek-excuse-linexcusable-sur-rfi-elle-33/

    http://www.les-crises.fr/elle-est-pas-mal-aussi-la-2e-egerie-ukrainienne-de-elle/

  6. en 2008 déjà, une voiture à air comprimé était au point et la fabrication industrielle devait commencer courant 2009 http://www.youtube.com/watch?v=Tjr3gKIZlok. L’inventeur est Guy NEGRE , le concept fonctionne réellement (220 km d’autonomie, 0 émissions , prix très concurrentiel mais il est apparemment très difficile à construire en France (pétrole + taxes ?)C’est le constructeur indien TATA qui finalement devait la sortir prochainement . Son PDG (Karl Slym) est mort accidentellement à Bangkok d’une chute assez « mystérieuse » du 22 ème étage . Étrange ……….et si on ne faisait pas tout pour remédier au mal ????

  7. Lionel,

    1) Le mot complot n’aurait aucune raison d’être si cela n’existait pas.

    2) Structure solide bénéfique aux plus malins.

    3) Discours de la servitude volontaire. La Boétie.

    Bonne soirée,

  8. Moi je n’en ai pas! (de voiture) Mais je n’ai guere de merite, je vis dans le pays avec sans doute la plus grande variete au monde de transports publics, disponibles partout, meme dans les zones rurales les plus reculees, et dans les villes, 24h/24 avec moins d’une minute d’attente typique!

  9. @martine,
    Il est même probable que les smartphones et autre gadgets électroniques pour connectés au monde-machine polluent bien plus (détruisent et utilisent bien plus de ressources, comme l’eau – PMO en avait fait un bon rapport) que ces putains de bagnoles « simples »… vivement le tout électrique et le tout nucléaire pour faire avancer le tout. On ne va pas se contenter de se ballader à pied ou en vélo pour consommer plus quand même ! 😉
    Question subsidiaire: combien d’entre vous font attention de ne pas acheter des vêtements ou d’autres produits contenant des nano matériaux susceptibles d’être relargués dans la nature ? 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *