Avec toutes mes excuses

Amis et lecteurs, je m’en veux de négliger ce qui compte tant pour moi, qui est Planète sans visa. C’est qu’il se passe des choses dans ma vie réelle. Il y a ce dont je ne peux ni ne veux parler, mais qui existe pourtant, ô combien. Dont les douleurs post-7 janvier. Et puis ce que je peux vous raconter.

Ainsi que vous savez, je viens de publier Lettre à un paysan sur le vaste merdier qu’est devenue l’agriculture. Pour diverses raisons, dont l’effet Charlie évidemment, ce livre reçoit un accueil médiatique bien plus importants que d’autres que j’ai pu écrire. Je vous l’ai déjà dit : j’ai été invité sur France Inter par Patrick Cohen. Puis par Jean-Jacques Bourdin sur RMC. Puis sur BFM télé, pour discuter avec le patron des centres Leclerc, Michel-Édouard Leclerc. Puis sur Arte. L’AFP a fait une dépêche, puis envoyé chez moi un photographe, puis une équipe vidéo. J’ai ou j’aurai des papiers dans La Vie, La Croix, Le Républicain Lorrain, un portait de moi devrait paraître aujourd’hui dimanche ou demain lundi dans Ouest-France. Mardi vers 18h30, je serai sur TV5 monde. Un peu plus tard dans le journal du midi de France 3. Et je pense que tout cela est loin d’être fini.

Bref. Pour être tout à fait franc, je n’aime guère. Je n’aime guère me montrer. Je n’aime guère ces passages-éclair. Mais c’est ainsi. N’oubliez pas que vous pouvez rendre un grand service au livre en en parlant autour de vous. Et je reviens au plus vite alimenter de façon normale et ordinaire mon si cher Planète sans visa, qui vous doit tant. air max bianche air max bianche

42 réflexions au sujet de « Avec toutes mes excuses »

  1. Courage Fabrice. C’est pénible mais tellement nécessaire.
    J’espère obtenir la version digitale de ton livre, pas facile sinon ici en Colombie.
    Abrazos

    1. Un quart d’heure très intéressant animé par une journaliste belge qui connait bien le sujet et a lu le livre. Le choix du rappel du travail d’André Pochon est exemplaire. Le lancement en France de l’agriculture productiviste est bien mis en évidence.

  2. Tiens bon, Fabrice… Nos pensées t’accompagnent. Nous t’envoyons un peu de ce bon air aveyronnais que tu aimes tant et promis, je donnerai le bonjour de ta part aux busards que je ne manquerai pas de voir au dortoir ce soir sur “mon” cher plateau du Lévezou.
    Nous partageons ta frustration de ces “passages éclair” ne permettant pas de s’exprimer de manière satisfaisante. Néanmoins, j’ai pu grâce à ton interview sur France Inter, faire réfléchir des jeunes d’une classe de 1ère dont plus de la moitié se destine à être agriculteur. Ils ont découvert qui tu es et par là-même ce qu’est un journaliste indépendant . Nous avons pu aborder l’influence des lobbies, mettre en parallèle agriculture industrielle et paysanne … Enfin bref, leur montrer qu’il existe une alternative aux “valeurs” que le système véhicule auprès d’eux.
    Tout de même nous sommes heureux de te revoir “fidèle au poste”,même s’il t’en coûte. AMITIES.

  3. Bravo pour votre succès médiatique ,mais gardez bien la tête froide, ces gens qui vous invitent n’ont que le score de l’audimat dans leur question et dans la façon de vous les poser.Un survivant du terrorisme de Charlie,rebelle,écolo ,anti EELV ,anti FN,anti Mélenchon,anti capitaliste,anti communiste,expert en pesticide et en greenwashing .
    Vous êtes dans tous les mots clés de l’univers médiatique du moment ,et à ce titre un bon client…
    On vous soutient malgré tout car votre talent saura convaincre un bon nombre à notre cause.

  4. Cher Fabrice, les livres de papier sont importants aussi!
    Et en ce bas monde il faut aller au turbin, c’est inévitable! D’ailleurs n’est-il pas écrit, dans la Bible ou le Coran ou la Gita je ne sais plus: “Tu feras connaitre tes livres avec le stress d’interviews de 2 minutes a la télé”?
    Ne t’inquiète pas pour nous et garde tes priorités. Le travail de fond c’est essentiel.

  5. Bonjour Fabrice,

    Ces derniers jours je t’ai écouté sur pas mal d’ondes (je n’ai pas de télé) et en effet j’ai pu constater que ce n’était pas ton truc cette mise en lumière et je pense que sans le drame “Charlie” la médiacracie se serait moins empressée autour de toi. Cependant, si cela peut permettre à ton livre de connaître le succès et au plus grand nombre de comprendre pourquoi et comment l’agriculture est devenue une fabrique à empoisonner la terre et les hommes cette “torture ” médiatique aura été bien récompensée.

    Mes amitiés à Raymond.

  6. Fabrice, si j’ose dire, creuse ton sillon, c’est le bon moment : il faut faire vivre ton livre au maximum, c’est l’intérêt commun, on en récoltera tous les fruits.
    Prends le temps, Planète sans visa peut très bien attendre : ce lien est là et nous ne partirons pas, tout comme nous savons que tu reviendras dès que possible. On peut, on doit attendre.
    Ce livre, son succès, c’est aussi une manière d’être certains d’une chose : les misérables assassins du 7 janvier n’ont pas fait disparaître la force créative de ceux qui restent et c’est le plus bel hommage à faire à ceux qui nous manquent tant… et à qui l’on doit aussi une partie de ce que nous sommes, de ce que nous faisons.
    La vie est là, ils l’aimaient tant que nous devons la vivre pleinement. Assurer le succès maximum de ce très bon livre en fait à mes yeux complètement partie.
    Plein de courage encore pour la suite et tout ce qui est (forcément) si difficile, dans le corps, dans le coeur et dans l’âme.

  7. Ce sont surement des exercices compliqués mais on n a jamais autant parlé de tes bouquins, les choses bougent très lentement mais elles bougent dans la société civile en tout cas, le décalage entre le monde réel et celui des politiques n en est que plus affligent
    Bon courage pour ça et le reste

  8. Peut-être pas à l’aise avec les médias.
    Mais l’important est que le message passe.
    Alors courage. Sois la voix des sans dents 🙂
    Et prend soin de ta santé.

  9. Bonjour Fabrice,

    ne sois pas désolé, si cela draine un peu plus de lecteurs qui se renseigneront, c’est toujours bon à prendre.

    Je n’ai pas encore lu ton livre, mais il est sur mon bureau, juste devant moi (non pas que je risque de l’oublier).

    Salut et fraternité
    Laurent

  10. Salut tout le monde,

    Fabrice, j’ai vu tes passages sur BFM et Arte… Félicitation pour ton self-control face à cet infect Leparmentier. Déjà que je ne pouvais pas supporter ses “chroniques” sur France Inter, je l’ai trouvé particulièrement stupide sur le plateau de 28 minutes. Dire que ce type est “directeur adjoint des rédactions du Monde” ! Ils sont tombés bien bas.

    Face au bonhomme Leclerc, c’était plus calme. Mais ce monsieur sourit beaucoup trop pour être honnête. Il montre un discours plutôt aimable. Ça m’a fait rire ton “tout le monde sait que Michel-Édouard est un bon garçon…” ! Reste que ce “débat” était un peu troublant, car l’adversaire dans l’affaire, ça ne semblait pas être cet industriel, mais les deux journalistes de l’émission, focalisés sur “les coûts” pour “le consommateur” et qui avaient beaucoup de mal à imaginer dans tes propos autre chose qu’un retour à l’archaïsme.

    Autre chose, et ça je ne suis pas sûr que ça te plaise, désolé, mais je trouve ce rappel constant des tueries de Charlie Hebdo de la part de tes interviewers de plus en plus dérangeant. En gros, j’ai l’impression que s’il n’y avait pas eu cette tragédie, ils s’en ficheraient complètement de ton bouquin. Je me demande même si ça ne leur sert pas d’excuse pour faire un brin de voyeurisme en exhibant “un survivant”. Mais ça, c’est sans doute mon côté pessimiste.

    Comme il a été dit plus haut, le message passe, c’est l’essentiel. Bon courage pour la suite.

    1. J’approuve totalement. Leparmentier est nul et bête, malheureusement il n’est pas le seul dans ce monde médiatique médiocre.
      Heureusement qu’il y a des gens comme Élise Lucet. Regarder son émission sur le diesel… c’est une fresque sur une criminalité quasi légale…
      Fabrice, un grand bravo pour ta prestation, car je comprend parfaitement la difficulté de l’exercice, déjà en temps normal, mais en plus dans ton état physique et moral, celà ne va pas de soi.
      Nous te soutenons, et encore merci

  11. Je m’associe à tous ces chaleureux encouragements, avec aussi une pensée émue aux disparus de Charlie, et pour une note optimiste je signale à ceux et celles ici qui ne les auraient pas encore vues ces 3 petites vidéos super (durées : 5 mn, 6 mn et 7 mn, en date du 17 septembre dernier) où vous confiez vos réflexions et espoirs : « Il faut inventer quelque chose de neuf à la dimension extraordinaire de la crise écologique » http://www.reporterre.net/Fabrice-Nicolino-Il-faut-inventer-quelque-chose-de-neuf
    Précieux !

  12. Bonjour, Fabrice
    Sa été un plaisir de te voir sur ARTe, dans l’émission 28′, je la regarde en différé, car je n’est pas de télé. Et je suis heureux comme cela.
    Depuis plus 1 mois je suis sur le terrain , pour le loup, je peut dire que j’ai découvert bien des choses’ facile d’accusé un prédateur de tous les méfaits’.
    Sinon de belle observations, encore hier matin plusieurs (20) de Vautours fauve, Aigle Royal ‘juvénile’, deux beau renards, le brame des cerfs, avec leur belle biches, chamois.
    Pour défendre la causse du loup, et celle des G-prédateurs, et de la nature en général, il suffi pas d’être planqué dans un bureau, ou parlé dans le vide, il faut allé sur le terrain pendant des heures, beau ou pas beau.

    Entre Samedi et dimanche, c’est + de 2000m de dénivelé dans les jambes, levé hier matin a 4h30(comme samedi), et départ de la rando, 7h30, et rentrée a 19h30-20h00.

    Je vais allé chercher les deux livres cette semaine.
    Amitié .

  13. merci pour le message en passant !
    et je vous ai vu également à 28mn sur Arte
    je suis partagée ! les média ont tellement besoin de se faire du greenwashing, ils ont une façon de recycler l’info en lui faisant perdre sa substance …
    néanmoins ce que vous dites dans ces interviews sème des petites graines pour aujourd’hui et pour demain chez les auditeurs, c’est le principal, et ça me donne confiance
    prenez soin
    cordialement

  14. François,
    je partage aussi votre pessimisme à propos du rappel constant de la tuerie du 7 janvier par les journalistes qui s´entretiennent avec Fabrice. Mais c´est aussi ce que souhaite une partie du public, grand amateur de voyarisme.
    Pourtant, je pense aussi comme certains d´entre vous, que le message laissera des traces. Il faudra du temps, une génération ou peut-être même plus, mais cela portera ses fruits. Les plus âgés d´entre nous ne les récolteront peut-être pas mais nos enfants et tous ceux qui viendront après. Et cette idée réconforte drôlement.

    Bon courage Fabrice , prenez soin de vous.

  15. C’est normal d’assurer la promo du livre, sinon pourquoi l’écrire ? 😉 c’est bien pour qu’il soit lu
    car la situation écologique de la Terre est devenue bien critique

    Info :
    il y a actuellement le projet d’un champ d’éoliennes au large de la presqu’île guérandaise, sur le “banc de Guérande”, sans considération pour les fonds marins qui vont souffrir
    l’éolien est devenu la nouvelle industrie porteuse économiquement, et peu importe l’écologie réelle des populations vivantes (végétales et animales, en l’occurrence marines)
    les associations sont partagées, beaucoup acceptent le projet, hélas, car c’est “de l’éolien”, mais certaines ont ouvert les yeux : de l’éolien d’accord, mais pas n’importe où (par exemple Robin des bois)
    à suivre, mais ce projet verra le jour du fait des intérêts économiques en jeu

    courage Fabrice
    les lecteurs sont toujours là

  16. Quand SuperBug s’y met aussi ( des souches multirésitantes aux antibiotiques) :”il y a une surconsommation tant en médecine humaine qu’animale, mais à cela s’ajoutent des effets écologiques liés à la dispersion de résidus d’antibiotiques dans l’environnement. «La pollution des différents réservoirs de vie par les activités humaines favorise la sélection des résistances dans les milieux naturels agressés, ajoute-t-il. Par ailleurs, il est important de ne pas restreindre les réflexions sur l’antibiorésistance uniquement à l’utilisation des antibiotiques. L’utilisation immodérée des désinfectants et biocides, y compris par les particuliers, pourrait participer à la sélection croisée des résistances.» http://www.liberation.fr/politiques/2015/09/28/les-antibiotiques-redeviennent-automatiques_1392435

  17. C’est kiffant de vous voir et de vous entendre renvoyer la FNSEA à ses responsabilités. J’habite en Auvergne où ce syndicat est tout puissant et jamais je ne lis ou je n’entends des critiques à l’endroit de ce sinistre syndicat.

  18. Aucune raison de s’excuser de porter la bonne parole .Entre vous entendre ou entendre un “responsable “( sic) politique y ‘a pas photo .

  19. Cher Fabrice,

    tu n’as pas à t’excuser du fait d’être moins présent ici en cette période de sortie de ton livre.
    Plus on t’entendra et te lira mieux ce sera.
    Il en faudrait de nombreux comme toi pour que les choses changent.

    Sinon ils ont encore tué un loup dans le sud-est sauf qu’on ne dit plus tuer mais ‘prélever’ !
    Comme si les mots pouvaient modifier l’horreur de tuer, sans aucun état d’âme, des êtres sensibles.

    http://www.nicematin.com/grasse/un-loup-abattu-par-des-chasseurs-dimanche.2351877.html

    Encore plein de courage à toi Fabrice, pour surmonter la douleur et aussi supporter tous ces journalistes, plus intéressés par le survivant de la Grande Tuerie à Charlie Hebdo que par le bien-être de cette planète.

    Au plaisir de te lire ici

  20. BRAVO à toi, Fabrice, et courage pour tout, journalistes diversement compétents & séquelles de janvier. Heureusement que tu existes !

  21. Salut Fabrice,
    Je suis un lecteur occasionnel de Charlie depuis 1991 (j’ai 39 ans), je t’ai découvert chez Chessoux à france-inter (je lisais surtout Cavanna et Marris)! Du coup, j’ai lu “Un empoisonnement universel. Comment les produits chimiques ont envahi la planète”. Tu fais tellement un super boulot que je l’ai offert à mes parents et tu nous donnes un sujet de conversation passionné en famille… Bien à toi!
    Nicolas

  22. Bonjour Fabrice,
    Je n’ai qu’un seul mot : Waouhh !!!
    Je viens de lire ton article sur Onfray et que bon dieu ça fait du bien.
    Merci de cet entartrage bien mérité .
    Prends soin de toi.
    Amitiés.
    Gilles

    1. Gilles, où ça un article sur Onfray?
      À part ça on est vraiment cons de s’alarmer au sujet du changement climatique. Hier, au journal du soir de France 2, une dame expliquait que grâce au réchauffement elle pouvait faire pousser des brocolis au Groenland. Elle est pas belle la vie?
      Ce type de reportage ne serait-il pas une façon parmi d’autres de faire d’ores et déjà accepter au vulgum pecus l’échec évident de la COP21?

          1. eh bien, moi, je ne suis pas Charlie MAIS je lis Charlie (hebdo). Pour l’heure je n’ai ni le temps ni l’inspiration pour développer mais j’envisage de le faire prochainement.
            Salut à tous les “commentateurs” et bises à toi Fabrice
            Marina

  23. Pour revenir sur “un empoisonnement universel”, lisez bien la conclusion de l’article en lien ci-dessous. Nos politiques ne nous protègent de rien, ils nous mettent en danger, ils doivent DEGAGER ! (si on ajoute leur cirque pitoyable depuis des décennies sur le diesel… la coupe est plus que pleine ! J’ai vu ce reportage il y a quelques jours, c’est édifiant, nos ministres sont vraiment des carpettes et des salopards quant à notre santé :
    http://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-2/cash-investigation/

    )

    http://www.lemonde.fr/planete/article/2015/10/01/environnement-les-enfants-naissent-pre-pollues_4779381_3244.html

    1. L’article (magistral !) sur Onfray ? Dans Charlie pardi 😉
      Encore du très grand Nicolino. Comme ça défoule ce que tu lui dis, Fabrice ! Salutaire !

  24. Un graphique facile à comprendre, même pour ceux qui ne parlent pas allemand :

    http://www.faz.net/aktuell/wirtschaft/wirtschaft-in-zahlen/grafik-des-tages-arbeitslose-die-anders-einsortiert-werden-13382774/jedes-zweite-auto-ist-ein-13371656.html

    Dans cette verte Allemagne si vertueuse en matière d´écologie (ironie matinale !), un véhicule sur deux roule au diesel. Avec BMW au sommet du podium. Et comme le teuton normalement constitué 🙂 adore les grosses bagnoles, surtout quand il est vieux (question de s´habituer à la taille du corbillard), vous imaginez la qualité de l´air dans ce doux pays ! Dans ma rue, il faut aérer vers cinq heures du matin, après c´est plus possible !
    Les hommes politiques n´ont rien à faire dans cette histoire, une fois de plus les consommateurs sont les criminels, les salopards et les carpettes ! Mais ça, personne ne veut l´entendre. Parce qu´il faudrait alors sérieusement remettre notre mode de vie en question. Et ça, personne, ou presque personne, n´en a envie !
    Alors, plutôt que “ministre dégage”, je dirais “consommateur dégage” 🙂 !

  25. Bonjour Fabrice

    J’ai trouvé que ta réponse du france inter à la question “pourquoi pensez vous que la cop sera un échec ? ” était particulièrement réussie. De mémoire approximative, tu as dit quelque chose comme “c’est difficile de négocier avec les gens qui sont en grande partie responsable du problème, c’est à dire l’industrie qui fabrique des montagnes d’objets inutiles”. Si des messages comme celui ci passe en goute à goute sur les media, c’est déjà une grande réussite !

    bon courage pour tous ces confrontations.

    jg

  26. Le qualificatif cher à Noël Godin de pompeux cornichon me vient à l’esprit à chaque fois que j’entends Michel Onfray, et on peut dire qu’il a eu du temps d’antenne cet été sur France Culture, où, entre deux méchancetés à l’égard de tel ou tel philosophe mort le plus souvent, il ne manquait pas de dire combien il souffrait de l’ostracisme des médias à son égard…
    Au début, je dois avouer que je l’écoutais avec plaisir, parce que j’en apprenais tout de même sur les philosophes en question, et puis, je ne sais pas pourquoi, à chaque fois, je me suis mis à penser à de très grosses tartes à la crème, qui volaient à travers la pièce en direction de sa face, c’est curieux l’imagination, non ?
    Tout autre chose, je me permets d’inviter les lecteurs de ce blog qui demeureraient pas loin de Paris à venir voir ce lundi 5 octobre à 19h00, salle Jean Van Dame, rue Léopold Bellan, Paris 2, “autrement avec des légumes”, un documentaire sur les AMAP en Belgique et en France, en présence de la réalisatrice.
    plus d’infos et de lieux de projection là : http://www.amap-idf.org/agenda-mobilisation_139.php

  27. Salut Fabrice, ton livre connait le succès, il n’y en avait plus de disponible, j’attends la réimpression pour le lire.
    Tiens bon pour la suite.

  28. J’ai lu votre lettre à un paysan. Bravo pour cette mise au point sans concession ! Je partage votre colère mais espère qu’un nouveau paradigme est encore possible …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *