Comme qui dirait une panne

Amis, lecteurs, adversaires et lecteurs quand même, je suis face à un problème. Pour une raison que je ne connais pas (encore), les commentaires ne me parviennent plus. Et comme ils ne me parviennent plus, ils ne sont plus publiés. Je vais tacher d’y remédier, mais ne tirez pas sur le pianiste.

2 réflexions au sujet de « Comme qui dirait une panne »

  1. ça y est ? ça marche ? Alors patatras, voilà l’avalanche 🙂

    Diable, une sacrée leçon d’humilité cette panne informatique. Notre petit microcosme sur Planète sans visa repose sur quelques électrons facétieux. De là à faire l’analogie avec nos sociétés humaines, il n’y a qu’un pas qu’on franchira allègrement.

    Mon dernier commentaire à la dernière note de Fabrice (« violences ») aura donc mis 9 jours à arriver. En fait j’avais envoyé un Gaulois porteur du commentaire gravé sur une pierre :-). Encore plus difficile que de dialoguer avec une sonde en orbite autour de Pluton. 9 jours…9 jours-lumière, en fait c’est comme si Fabrice se retrouvait aux confins du Système solaire.
    Nous sommes peu de choses, notre orgueil en prend un coup, se retrouver finalement aussi démunis devant ces distances que ces deux ours dans le Béarn, cherchant des compagnes qu’on leur refuse depuis 12 ans, les ourses présentes dans les Pyrénées étant à une bonne centaine de kilomètres.
    Petite pirouette sur les ours, prétexte pour lâchement introduire ces 2 hors-sujets :

    – On l’attendait impatiemment : un nouvel ours lâché par la Catalogne sur le versant Sud des Pyrénées centrales. Ici :
    http://www.ferus.fr/actualite/pyrenees-la-catalogne-fete-les-20-ans-du-retour-de-lours-en-lachant-un-male-et-la-france

    Maintenant on attend au tournant la réponse du Comité de Massif en juillet, concernant la situation catastrophique en Béarn : plus de femelle depuis 12 ans. S’il ne se bouge pas, j’espère que les associations de Cap Ours vont organiser une mobilisation dans le Sud-Ouest, du type de celle pour le loup en janvier.

    – Nouvel arrêté de tir pour 36 loups en 2016-2017 et consultation du public, là :
    http://www.ferus.fr/actualite/2016-2017-encore-36-loups-a-tuer-exprimez-vous#more-33247
    Il ne faut pas manquer une occasion de leur mettre du poil à gratter dans le dos…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *