Il continue à faire beau

Incroyable mais vrai. Il est près de sept heures du soir, et le soleil ne décroche pas. S’il savait le bien qu’il me fait, je crois qu’il reviendrait demain. Car je soupçonne Phébus, sous ses airs clinquants, d’être un bon garçon.

Bon, et puis ? Je suis allé à France Inter, dans l’émission de Philippe Bertrand, et je me suis retrouvé face à une énigme. Toute relative, certes : un certain Philippe Tillous-Borde m’apportait la contradiction sur les biocarburants. Qui est-il ? Le président de Diester Industrie, et Directeur Général de Sofiproteol. Un ponte de cette industrie qui juge morale de faire rouler une bagnole avec des plantes alimentaires.

Bah ! Il m’a semblé parfois qu’il me prenait pour un intrus, qui aurait occupé indûment la place qui lui revenait de droit. Je peux me tromper, mais en tout cas, comme il m’a énervé ! Vous savez quoi ? Surtout, ne prenez pas cela pour de la prétention, mais cet homme qui nous entraîne à sa suite dans une aventure abjecte en sait cent fois moins que moi sur le sujet. Ce qu’il a dit aurait pu être préenregistré, et figure sur tous les dépliants publicitaires en faveur des biocarburants.

Il ne sait rien. Il n’a lu aucun livre. Il ignore tout des travaux de Crutzen, Pimentel, Patzek et tant d’autres. Mais il a le pouvoir. C’est ce que j’appellerai une leçon de choses, en direct. Je vous en prie solennellement, pas pour la raison que j’ai écrit un livre sur le sujet. Non, solennellement, je vous demande de continuer à parler de l’industrie criminelle des biocarburants. Et de la combattre de toutes vos forces. Cette bataille est pour l’honneur de l’homme. Et tant pis si cela paraît grandiloquent aux cyniques et aux imbéciles.

Sur ce, je crois pouvoir attraper un rayon et faire glisser dans ma gorge un liquide contenant sa part d’alcool. J’y vais donc.

17 réflexions au sujet de « Il continue à faire beau »

  1. Faut dire qu’il était particulièrement pénible ce môssieur! Mais la radio, les médias…ffff… Tiens: je viens encore d’entendre dire que le « non » irlandais à propos du traité européen était du au fait qu’ils ont répondu à autre chose qu’à la vraie question. Etrange: personne ne semble envisager que ce pourrait être la même chose quand on vote « oui »… Et pourtant: à bien y regarder, que de fantasmes, que de poudre aux yeux dans tout ce qu’on nous en raconte!
    A la tienne, Fabrice! et que les martinets t’extasient encore…

  2. Moi aussi j’ai pris du jus de fruit fermenté. Alors j’ai googlé et j’ai trouvé ça. C’est une vraie tronche le Tillous-Borde.

    CURRICULUM VITAE
    Nom :TILLOUS-BORDE
    Prénon : Philippe
    Adresse professionnelle : 12, avenue George V, 75008 PARIS
    Distinctions :
    -Officier de la Légion d’Honneur (2007)
    -Officier de l’Ordre National du Mérite (2002)
    -Chevalier du Mérite Agricole (1985)
    Depuis 1983 : DirecteurGénéraldeSOFIPROTEOL (EtablissementFinancierdelaFilière
    Oléoprotéagineuse).
    3métiers :gestionactivitédemarchésfinanciers,gestiondefonds
    d’investissements et gestion de patrimoines industriels. Président de SAIPOL (Société Agro-industrielle de Patrimoine Oléagineux) PrésidentdeDIESTERINDUSTRIE (Sociétédevalorisationindustrielleet
    commerciale du Diester (biogazole). Président du Groupe LESIEUR PrésidentdeSOPROL (Holdingdecontrôledes3entitésmentionnées
    précédemment : SAIPOL/DIESTER INDUSTRIE/LESIEUR). PrésidentduConseildeSurveillancedeGLONSANDERSHOLDING (leader
    nutrition animale et santé animale) PrésidentduConseildeSurveillanced’AGRO-INVEST (Fonds
    d’investissements majoritaire dans l’agro-industrie). PrésidentduConseildeSurveillancedeCREAGRO (Sociétédecapitalrisque
    du secteur agro-alimentaire).
    Auparavant :
    Société OLEAFIN (Holding du Groupe C.N.T.A./LOUIS-DREYFUS) (1975/1983)
    Chargénotammentdesdossiersderestructurationsindustrielles,Contrôlede
    gestion et Direction des investissements. ADERSA – GERBIOS (1973/1974)
    (AssociationpourleDéveloppementdel’EtudeetdelaRecherchedesSystèmes
    Appliqués – Groupe d’Etudes et de Recherches en bio systèmes)
    Elaborationdemodèlesmathématiquesdans lesecteurdel’agro-biologieetde
    l’économie agricole (modèle laitier du F.O.R.M.A.).
    Chargé de T.D. à l’E.N.S.A. de Grignon en analyse des Systèmes.
    FORMATION
    Ingénieur Agronome
    Certificat de Licence en automatique et mathématiques appliquées
    Cycles formation gestion finance (CFC – Jouy en Josas)

  3. Désolé, il y a des blancs qui se sont évaporés en copiant. Je n’aurais jamais aucun mérite, qu’il soit agricole ou national.

  4. J’ai bien peur de finir comme Bénédicte, mais j’ai encore quelque chose à dire. C’est sans la moindre importance mais ça fait tellement longtemps que j’ai envie de le dire:
    Philippe Bertrand est une pauvre tâche.

  5. C’est encore moi. J’espère que Fabrice me pardonnera. C’est juste pour le circonflexe. Pardon.

  6. À propos de Pimentel et Patzek, dommage que tu n’aies pas eu le loisir de les citer pour dire que toute cette chimie consomme plus de pétrole et de charbon qu’elle ne rend d’éthanol ou d’huile, en termes d’énergie ; que les émissions de gaz à effet de serre s’en trouvent en fait augmentées.
    Ton adversaire a dit à trois reprises qu’il s’agissait de trouver des _débouchés_ aux productions agricoles.
    Ite, missa est.

  7. Fabrice,
    Bravo pour vos interventions de ce matin. Vous avez eu bien raison de parler de propagande. En face, le monsieur imbu de certitudes était habile à remplir le temps de propos longs et lénifiants, il est d’ailleurs principalement payé pour ce job : saturer la com, rassurer, lénifier, empêcher que d’autres apportent et développent la contradiction. Son aplomb de continuer vaille que vaille de parler alors que vous ou le journaliste redemandait la parole était proprement sidérante ! Mais vous avez raison : c’est bien une histoire de pouvoir contre savoir. Et le pouvoir n’a pas l’habitude de perdre du temps à écouter l’autre le remettre en question. Le pouvoir cherche à occuper le temps d’antenne, infatué de ses propres certitudes. Je sais comme démêler la part d’hypocrisie et de croyances aveugles mais sincères chez ces personnes est une tâche déconcertante pour un coeur simple, tendre et sensible. Vous dites avoir été énervé, moi je l’étais vraiment à l’entendre, mais à l’antenne, votre voix est restée calme, vos propos centrés sur vos arguments, sans tomber dans la surenchère ou trop d’émotion : bravo ! Faut pas être gentil face à ces satrapes, ni apparaitre trop agressif, juste trouver le moyen qu’ils s’arrêtent de parler 🙂 Z’avez bien mérité : à votre santé !

  8. Ouch. Je suis entrain de finir d’écouter cette émission. C’est à la limite du supportable.

    Je suis profondément non-violent, mais là je crois que si j’avais ce type en face de moi, je lui donnerais une bonne grosse gifle. Oui, une belle main, bien plate, sur sa gueule ouverte, pendant l’un de ses monologues ininterrompus. Bravo pour ton calme, Fabrice. Je ne sais pas si j’aurais su rester aussi poli à ta place.

  9. Désolé, Fabrice, mais il dotto’PTB (l’ingénieur agronome), ne « vous apportait pas la contradiction » pour la bonne raison qu’il n’a pas cru bon de débattre, ou plutôt qu’il a refusé tout débat, manifestement.

    Vous aviez en face de vous un simple commercial qui déroulait par cœur (sans cœur)son argumentaire de vente : « avec le diester vous produisez trois fois et demi plus d’énergie renouvelable que vous n’en consommez, et bientôt cinq fois plus…avec la deuxième génération » un beau « conte de fée » comme vous l’avez dit, pour des enfants sages et obéissants.

    Sur la forme, ce type s’est conduit en goujat (un vrai tourteau…de soja!)face à un interlocuteur loyal, et il y a fort à parier qu’il n’en conçoit aucune vergogne, c’est du moins comme cela que je le ressens.

  10. Je viens d’écouter l’émission. Chapeau Fabrice, difficile de faire mieux dans ce cadre.
    Que cache l’affirmation comme quoi la réussite de la première génération des biocarburants serait le préalable indipensable de la réussite de la deuxième?

  11. @ sandro, à propos d’une bonne paire de claques dans la gueule, c’est le moment de relire Courteline ou de chanter en coeur avec Boris Vian, ça soulage et fait sourire d’aise .

    Et oui, j’ai beaucoup aimé la petite phrase « vous avez à ce point peur de ma parole? » ça fait taire les imbus, ça marche ! O homme de peu de cervelle !

  12. je suis en train d’écouter France Inter: un moment d’anthologie! La hausse des prix agricoles, c’est la faute au climat…
    Fabrice, tu as du mérite et du cran de ne pas avoir claqué le beignet de ce monsieur-je-détiens-la-vérité en matière d’économie et de biocarburants qui sont bons pour tout!

  13. Je vous ai écouté lundi sur France Inter et je vous ai trouvé d’une patience d’ange face au type de Diexter, qui était non seulement imbu de lui-même, impoli, arrogant et vraiment mais vraiment insupportable à monopoliser la parole ainsi !
    Je suis d’accord avec ce que vous avez dit !
    Bravo pour vos prises de positions !

  14. Je suis « tombé » sur votre site en recherchant la version originale de l’appel « 40 ans mais plus toutes ses dents » dont un voisin m’avait parlé, un vieux paysan au fin fond d’un petit village du dauphiné (anti-OGM). Bravo pour tous vos écrits, une parole vraie qui fait beaucoup de bien : je viens d’en copier/coller un bon nombre que je vais diffuser dans nos campagnes. Quant à France Inter (je suis auditeur depuis très longtemps), la propagande prend le dessus petit à petit, mais j’ai eu la chance de vous entendre contre cet inhumain Tillous-Borde. Ce Tillous-Borde m’a écoeuré et j’étais ravi d’entendre quelqu’un de votre trempe lui faire face, un autoritaire de surcroît qui essayait de garder le micro !!!
    Encore bravo, encore merci, désormais je viendrai consulter votre blog de temps en temps, mais pas trop, d’autres missions m’appellent ;-))

  15. Il se trouve que je connais un peu Monsieur Tillous Borde et que je n’ai pas écouté l’émission (ce que je vais essayer de faire après avoir posté ce commentaire).

    Je note qu’il a pu vous paraitre désagréable mais qu’à part cela il n’y a rien dans les commentaires que j’ai lu qui milite contre les bio carburants…si ce n’est la méfiance congénitale des français envers ceux qui réussissent parce qu’ils sont simplement armés d’une intelligence supérieure à la leur.

    Dans la réalité, il a réussi à féderer une filière entière et a créé plus d’emplois que vous n’en créerez jamais.

    La vérité c’est qu’il a recréée à partir de 1973 la filière oléoprotéagineuse française (suite à l’embargo sur le soja américain de 1973) sans laquelle nos élevages -et donc nous mêmes- serions nourris aux tourteaux de soja OGM.(Je suppose que vous êtes aussi contre les OGM donc, je le signale au passage: c’est grâce à lui et au Diester que vous en consommez moins).

    Les sociétés qu’il gère sont des exemples à suivre en terme de répartition des valeurs ajoutés à tous les niveaux: de l’agriculteur aux ouvriers qu’il emploi.

    Donc de grâce, présentez vos arguments contre les biocarburants en faisant aussi références aux études de l’ADEME récentes qui démontre le contraire de ce que vous dites pour l’Europe et particulièrement pour la France (et confirme ce que vous dites dans les pays en voie de développement).

    Merci de votre ouverture si vous faites paraître ce commentaire.

    A bientôt.

  16. Mon avis sera certainement critiqué, et dans un sens avec raison puisque je n’ai en aucun cas écouté cette émission. Je connais cependant Mr Tillous-Borde personnellement. Je ne suis ni de sa famille, ni dans l’industrie oléagineuse ou quoi que ce soit, mais je me suis entretenue avec lui assez de fois pour pouvoir déclarer ceci:
    C’est sans doutes l’homme le plus intelligent, modeste, poli et ouvert d’esprit qu’il m’a été donné de rencontrer.
    C’est un homme qui a une culture véritable et une conscience pour l’environnement réelle.
    Je pense donc que si cette émission s’est déroulé de la sorte c’est que la forme l’y obligé, sans quoi je suis persuadé qu’il aurait discuté dans le calme autant de temps qu’il aurait fallu avec vous. Néanmoins c’est un homme aux grandes responsabilités, et tout le monde doit défendre son biftek…

    Je continuerais à lire se blog qui est interessant.
    Salutations! et à bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *