Un fox-trot au sujet de la viande artificielle

Faut-il vous présenter cette petite merveille jouée jadis par l’orchestre de Ray Ventura ? Allez, pour le plaisir, avant de jouer le rôle qui est le mien, ces quelques paroles :

Tout va très bien, madame la Marquise
Tout va très bien, tout va très bien
Pourtant il faut, il faut que l’on vous dise
On déplore un tout petit rien
Un incident, une bêtise,
La mort de votre jument grise
Mais à part ça, Madame la Marquise
Tout va très bien, tout va très bien !

Rigolo. Pour ceux qui ignoreraient où va ce fox-trot, sachez qu’il va loin, jusqu’au pire. Lisez plutôt :

Eh! bien voilà, madame la Marquise
Apprenant qu’il était ruiné
A peine fut-il rev’nu de sa surprise
Qu’Msieu l’Marquis s’est suicidé
Et c’est en ramassant la pell’
Qu’il renversa tout’s les chandell’s
Mettant le feu à tout l’château
Qui s’consuma de bas en haut
Le vent soufflant sur l’incendie,
Le propagea sur l’écurie
Et c’est ainsi qu’en un moment
On vit périr votre jument
Mais à part ça, madame la Marquise
Tout va très bien, tout va très bien !

Notre monde va lui aussi très bien, et de mieux en mieux. Christian Berdot – merci ! – m’envoie un article du quotidien britannique The Guardian (lire ici, en anglais), dont voici le titre, à peu près traduit :  Viande artificielle : de quoi alimenter le débat à l’horizon 2050. Le professeur John Beddington, « conseiller scientifique en chef » du gouvernement britannique, vient de mener une étude, à la tête d’un groupe de chercheurs, publiée par la Royal Society. Je résume. Le monsieur n’est pas un gai compagnon. Selon lui, malgré les OGM et les nanotechnologies, l’avenir du monde est à la famine de masse. Autour de 2050, l’augmentation de la population et de ses besoins, la raréfaction de l’eau, le dérèglement climatique rendent cette perspective pratiquement certaine. Même si, ajoute ce bon scientiste, la productivité alimentaire pourrait augmenter de 70 % en seulement quarante ans. N’insistons pas sur ce scénario à mes yeux fantaisiste, car tel n’est pas le propos du jour.

D’ailleurs, pour Beddington et ses compères, cela ne suffirait pas à satisfaire la demande attendue en lait et en viande de 9 milliards d’humains. Heureusement, explique un de la bande à Beddington, le docteur Philip Thornton, il y a la viande artificielle. Que l’on fera naître, je n’invente rien, dans d’immenses cuves (vats). À quoi il faut ajouter les bienfaits garantis – par lui – des nanotechnologies, qui devraient révolutionner une fois de plus l’élevage industriel. Cette fois, nos Frankenstein à tête d’hommes insistent sur le rôle de véhicules individualisés de médocs que pourraient jouer les nanos. Le bestiau recevrait ses hormones, ses antibiotiques, ses insecticides dans des doses pesées au trébuchet du milliardième de gramme.

Voilà où en sont les supposées élites du Royaume-Uni, qui sont les mêmes que les nôtres. N’ayant rien compris, incapables sans doute de comprendre quoi que ce soit, dotées pourtant de tous les pouvoirs matériels et symboliques, elles prennent des décisions en notre nom. Qui nous engagent. Qui nous enfoncent mètre après mètre, de plus en plus profondément, au fond d’une impasse dont on ne distingue déjà plus l’entrée, plongée dans le noir. Ne me dites pas que l’on doit accepter cela. Ne me dites pas que cette infamie programmée ne justifie pas la révolte la plus radicale qui soit. Ne me dites rien. J’ai besoin de silence.

40 réflexions au sujet de « Un fox-trot au sujet de la viande artificielle »

  1. C’est dingue éffectivement,qu’il n’y est pas de garde fou dans les recherches,et les décisions.Que ce soit des gens que l’on peut qualifier de « perdu »finalement,qui ne se rendent pas compte que ces recherches folles et sans issues ne feront qu’empirer ce naufrage de la vie.les recherches sont a faire ailleur,en dehors de leurs tetes ou règne la folie et le désordre le plus complet.Que ce soit ces personnes la ,qui décident du monde de demain,ça fait peur

  2. Les auteurs de SF imaginaient plutôt de la nourriture à base d’algues, de levures ou de soja. Base aromatisée comme il faut pour obtenir un bon soja-café, un excellent steak de levures saignant et pour finir un succulent gâteau d’algues. Bien entendu, dans ces univers, quelques personnes assez riches pouvaient ingurgiter de la vraie nourriture, les quelques champs et animaux existant encore servant à nourrir ceux qui pouvaient se le permettre. Le repas de luxe pour un dîner en amoureux ? Un steak-frites à base de viande et de pommes de terre…

    Les auteurs de SF sont des visionnaires. Ils n’avaient pas vu la viande artificielle, mais dans l’esprit, ils y étaient…

  3. quand on sait que la marine anglaise a autorisé les marins satanistes à pratiquer officiellement leur rite à bord (Le Monde de je ne sais plus quand), on se dit que finalement les anglais sont ouverts à tout.
    faut dire aussi que cette culture ne brille pas par son talent culinaire. Alors de la bonne viande artificielle avec de la crème à la menthe, miam! en plus cela raménera des royalties aux firmes high tech qui se lanceront dans le business project avec un super business plan.
    je préfère slow food.

  4. Mais quelle bande de malades…
    Vous allez voir qu’en plus de la viande artificielle on y viendra, au « Soleil vert » !

  5. Oui « soleil vert » était vraiment prophétique, il dénonçait aussi la « pensée des visibilités » par un état totalitaire donc merci pour votre fenêtre Fabrice.
    bis repetita

  6. j’espère qu’ils creveront tous en la mangeant mais ne rêvons pas eux ils bio et ne risquent pas de s’empoisonner avec leur merde ils savent trop de quoi ou comment c’est fait…

    bien à vous

    S

  7. et bien lorsque l’on lit l’article ça vous fous les jtons, c’est une bande d’apprentis sorciers doublé d’une cupidité à vomir.

    S

  8. Au sujet de radicalité, en ce début d’année, des anarcho-luddites (dont je me sens proche) ont selon la police, tenté de faire sauter un laboratoire d’Internal Business Machines (IBM) à Zurich. (1)

    Cette attaque était symbolique puisque c’est dans ce laboratoire qu’a été fabriqué le Microscope à effet Tunnel (MET) qui a permis l’essor des nanotechnologies en 1981.

    Comme j’ai pu le lire plus haut, le fait que ce soient des scientifiques anglais n’a strictement rien à voir avec le fait qu’ils mangent mal ou que ce soit le pays de la junkfood (malbouffe).
    En France aussi on est les rois de la malbouffe et on veut fourguer de la nano-camelote de partout dans la bouffe, les cosmétiques, les matériaux de constructions…

    Les scientifiques dans les sociétés capitalistes comme la nôtre pour continuer à faire de la recherche ou alors pour avoir leur emploi doivent écrire de la science-fiction et trouver coûte que coûte des débouchés pour rentabiliser les investissements à coup de millions en Recherche et Développement (applications essentiellement d’artificialisation du vivant pour servir l’agro-alimentaire, ce qui crée de l’insécurité alimentaire donc nécessitant du puçage RFID (s’appuyant sur les nano), et une société malade (nano médicaments).

    Dans notre cher pays des droits de l’Homme, les technarques maîtres-rats c’est-à-dire les scientifiques du CEA, Minatec et Clinatec du techno-gratin Grenoblois projettent de nous mettre des nano dans le cerveau.
    Ils s’entrainent d’ores et déjà à piloter les rats à distance et des insectes, afin de mettre en place une société de contrainte ou Pancraticon (terme de Pièces et Main d’Œuvre) en prenant possession (2) des gens, cela dissimulé derrière le cache-sexe de la santé (modifier l’humeur de gens, la boulimie ou l’anorexie, soigner il paraît Alzheimer ou Parkinson…).

    Belle perspective ! Général Ned Ludd où es-tu ?

    Notes :
    (1) : http://www.piecesetmaindoeuvre.com/spip.php?page=resume&id_article=256
    (2) : « Par possession, on entend l’état de ceux que gouverne une puissance technologique (neuroélectronique), qui les prive de la libre disposition de leurs pensées et de leurs actes, et en fait l’instrument de sa volonté » , http://www.piecesetmaindoeuvre.com/IMG/pdf/Contrainte.pdf p.12

  9. Hello,

    Le 7 juin 2010

    Micro-nanotechnologies.

    Christian Estrosi veut constituer une filière puissante en France.

    Le ministre de l’Industrie Christian Estrosi prévoit un plan dans une fourchette 1 à 2 milliards d’euros dans le domaine des micro-nanotechnologies.

    Des centaines de millions d’euros d’investissements grâce aux fonds publics!
    Et combien d’investissements dans des études de toxicologie,d’évaluations des risques pour la santé que les nanotechnologies pourraient provoquer?

    De plus,la fabrication de puces de plus en plus performantes et invisibles ne soulève t’elle pas de nombreuses questions d’éthiques?
    Le « public » ne serait il donc plus qu’une vache à lait aveugle!

    Nos démocraties en Europe sont devenues des leurres,des illusions.

    Bonne soirée,Léa.

  10. Mais tout cela n’est pas nouveau.
    Les British sont spécialistes de ce genre de truc.
    En 1977 la société ICI (Imperial Chemical Industries) installait à Teeside (côte Est, limite Ecosse) un grand fermenteur (60 mètres de haut er 12 mètres de diamètre). Ils avaient développé une bactérie apte à convertir le méthanol produit par le gaz naturel de la mer du Nord, en protéines. Ces protéines alimentant des élevages de porcs…
    C’était une variante d’une installation qui fonctionnait déjà au Quatar sur le même principe.. Mais élever des porcs au Quatar ça craignait trop..Islam oblige..
    Le problème essentiel était de conserver le « bonne bactérie », une fuite permettant l’intrusion et le développement d’une bactérie non identifiée aurait eu des conséquences très néfastes sur la viande des porcs consommés ensuite.
    Mais les british ont toujours eu des goûts exotiques pour les applications chimiques dingues, rien qu’à se souvenir du goût très chimique des « bonbons anglais »
    A ma connaissance il n’y a jamais eu d’équivalent en France, et pas en projet non plus.
    @+

  11. Le problème c’est qu’un certain nombre de nos scientifiques ne ce prennent plus depuis longtemps pour des Frankenstein, mais pour des demi dieux capable de tout.
    Alors tant et pour vu que cela dure ainsi… Ils inventerons toutes sortes d’horreurs sensé, à leurs yeux, sauver l’humanité.
    Et tant que cela donnera l’impression au bon peuple qu’il peut continuer à ce goinfrer… Il continuera à ce goinfrer. A près tout, c’est de viande dont il s’agit… NON !!!

  12. 8000 ans de pastoralisme pour finir simple cellule-souche de labo?
    Je vais en parler à mes brebis.

    Que dire à part que ce n’est pas du tout étonnant par les temps qui courent…
    Et ça en arrangerait plus d’un, n’est-pas!
    Quelle bandes de fous dangereux!!!

    Et pendant ce temps, aucune réflexion sur les vraies urgences planétaires…

    Mais qui a lu « La peste écarlate » de Jack London?
    Je miserais plutôt sur ce genre de cheval là!

    Au rythme ou vont les choses, en 2050, point de cuves à viande artificielle, mais plutôt quelques chasseurs cueilleurs rescapés…
    Franchement, parfois, devant tant de conneries humaines, j’en arrive à le souhaiter. [IMG]http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Triste/icon_frown.gif[/IMG]

  13. Question à ceux qui ont des enfants: quel type d’études désirez-vous qu’ils suivent? certes cela relève de la « vie privée »; il n’empêche que toute cette technologie vient (aussi) du fait que les études littéraires et philo n’ont plus eu les faveurs des parents de la clasee moyenne qui a préféré que leur rejetons suivent des cours section D ou C : çà c’était du sérieux et il y avait des débouchés! eh bien à présent touts ces gens doivent bien justifier de leur formation et travailler à ce pourquoi la société les a formés (ou déformés). (je ne parle pas de la médecine).
    La vache à hublot, ici, c pas mal non plus, et les poulets sans plumes mis au point par des chercheurs israeliens pas mal non plus; de toute part, on cherche, on bidouille, on bricole, peu importe que ce soit sur du vivant.
    Dieu est mort.

  14. @ marie,

    çà par exemple, la seule anthropologie scientifique composée des 4 sciences fondamentales de la culture essayant au passage de bien piger les interférences entre chacunes, donc sans que l’une d’entre elle prétende tout expliquer de l’humain de son seul point de vue:

    http://www.sites.univ-rennes2.fr/las/lirl/pages/niveau1/news.html

    Du coup, on s’aperçoit que les sciences dites exactes (du minéral ou du vivant, comme les mahématiques) ne sont que des possibilités permises par nos facultés. D’où il apparait que si l’une des facultés déconne à plein tube, çà n’empêche pas les autres de fonctionner correctement, je veux dire que dans les exemples que tu cites, les facultés logico-rhétorique et technico-industrielle des chercheurs sont OK mais sans rien dire des ethno-politique et éthico-morale. La soumission contractuelle aux seuls intérêts tient ds l’articulation des deux dernières. Que des chercheurs ou que de nombreux jeunes se lancent dans cette approche et çà permettrait le plus rapidement possible d’empêcher les prédateurs de nuire. Je veux dire que ds l’étt actuel des choses, on a malheureusement tjs un coup de retard sur eux…

  15. Connaissez-vous Evgenia Chrikova ?

    Plus sympathique et sexy que la viande synthétique, elle est devenue une militante acharnée pour la défense de la forêt de Khimki, située à côté de chez elle. Elle a grandement contribué à la suspension (espérons définitive…) du projet d’autoroute prévu pour contourner la capitale russe. Et à la mauvaise humeur des dirigeants du groupe Vinci qui n’ont visiblement rien à faire des forêts centenaires…

    Et ce, au péril de sa vie, comme le raconte Yvan du Roy dans cet article de Bastamag.

    http://www.bastamag.net/article1139.html

  16. Sans parler de l’utilisation des nanotechnologies pour « notre bien, notre sécurité, » . La miniaturisation des puces et l’augmentation des capacités de stockage des données permettent une surveillance de plus en plus importante des citoyens.
    Cependant il y a toujours des naïfs qui acceptent cela au non du « Si j’ai rien à me reprocher , il n’y a pas de problème ». Il serait temps qu’ils comprennent que ces gadgets présentent surtout un enrichissement (aux frais du contribuable) de ceux qui les fabriquent et une plus grande surveillance des citoyens qui pourraient stopper les magouilles de certains dirigeants.

  17. Lien reconnu unanimement entre Puberté prématurée, et notamment développement des glandes mammaires, des petites filles (entre 3 et 5 ans dans certains cas) et Pollutions environnementale et « domestique » (pesticides, omniprésence des matières plastiques… etc et – je cite – « contamination par les perturbateurs oestrogéniens de l’eau que nous buvons, de l’air que nous respirons, des aliments que nous ingérons »).
    Témoignage éloquent de Charles Sultan professeur d’endocrinologie pédiatrique au CHU de Montpellier : le JT de 13h de France2 édition du 31 août – http://jt.france2.fr/13h/ – avancer à 24:55 minutes.

  18. @Philou,
    100% d’accord avec vous. 🙂

    « Dans ce système [i.e. : Le nanomonde, double numérique du monde réel, dans lequel nous amènent les nanotechnologies via les puces RFID] , l’homme devient totalement transparent face à un pouvoir opaque. C’est l’exact opposé de l’une des définitions de démocratie, selon laquelle le pouvoir se doit d’être transparent et de ne pas empiéter sur la vie privée des citoyens. Avec les nanotechnologies, on change ainsi de monde, de paradigme. »(1)

    J’en profite moi aussi pour « fourguer » le tract que j’avais fait lors de la venue d’un directeur de projet de Minatec à Valence sous le nom d’Opposition Valentinoise aux Nanotechnologies Iniques (OVNI) :
    http://www.piecesetmaindoeuvre.com/spip.php?page=resume&id_article=233

    Et surtout pour aller dans votre sens, cette conférence très intéressante de Pièces et Main d’Oeuvre que j’ai récupérée au salon Primevère à Lyon :
    http://vimeo.com/10213654

    note :
    http://www.article11.info/spip/spip.php?article681

  19. j’attend un article sur le Halal qui envahit les boucheries degeus et les burgers Kings de la torture,personne ne parle de ce que la façon dont on barbarise les animaux,saigné pendant des heures,agonie atroce, est cela est hors la loi en France et en Europe,seule,l’association: Stephane Lamart a fait des affiches et campagnes contre cela,comment se fait il que ce lobbie envahisse tout les restaux pas chers et immondes en France et ailleurs,beurccckkkk……

  20. Bonsoir,

    Quick Halal,miam miam….

    Les restos Quick appartiennent à la Caisse des Dépôts et Consignations. institution financière publique placée sous l’autorité du Parlement, et donc plus surement encore sous l’autorité du gouvernement.

    C’est tellement gros qu’on ne peut guère penser qu’à une manipulation. D’autant que cette chaine Quick a été rachetée en 2008 pour la bagatelle de 800 millions d’euros, à ….. Albert Frere, dans une transaction qui s’est effectué à la vitesse éclair.

    Voir notamment les articles Backchich sur ces drôles d’affaires :
    La Caisse des Dépôts plombée par Quick et Albert Frère.

    Albert Frère a pris un supplément mayo chez Quick
    http://dutron.wordpress.com/2010/01/01/le-baron-albert-frere-quick-la-caisse-des-depots-et-la-justice-belge/

    Rappelons qu’Albert Frere est l’associé privilégié en Europe du financier Canadien Paul Desmarais, grand ami de Sarkosy, qui a été invité à la soirée post -électorale du Fouquet’s après la victoire en 2007, et même décoré récemment de la légion d’honneur par Sarkosy en personne.

    Goebbels disait, Plus c’est gros …..

    Bonne soirée,Léa.

  21. Mais oui, ces abrutis ont voté pour mettre aux manettes le chef de file (aux rêves de célébrité) d’une belle clique d’affairistes mondialisés, globalisés, dont le souci écologique peut à la rigueur faire coquetterie dans certains cocktails et qui n’en ont rien à faire ni de la France, ni des de ses habitants!
    casse toi! pauv c..

  22. Hello,

    Pinocchio Woerth!

    Le mensonge est le sport favori de ceux qui ont en main les ficelles de ce monde.

    Cassez vous….tous….!

    Bisous,Léa.

  23. La perspective de manger un morceau de viande cultivée en laboratoire paraît absolument révoltante à beaucoup de gens, alors que manger un morceau de viande issu d’un animal qui a souffert durant sa courte vie avant d’être tué ne leur coupe pas l’appétit. Pourtant un morceau de viande, aussi bio soit-il c’est de la souffrance et de la détresse.

    Des milliards d’animaux saignés chaque pour notre plaisir, n’est-ce pas plus révoltant ? Si l’on prend en compte les intérêts des animaux, comment ne pas espérer que les recherches sur la viande cultivée aboutissent ? Evidemment, ce serait tellement, tellement plus simple si les gens qui mangent des animaux arrêtaient d’en manger.

    Bonne journée à vous.

    Ressources au sujet de la viande in vitro :
    http://www.new-harvest.org/default.php

    http://www.futurefood.org/globalbenefits/index_en.php

  24. les dérogations pour l’abattage ,etcela est fait en pleine ville en sortie de ville,et devant les gens qui passent,si si, c’est vrai,quand a cet envahissement dû au lobby ducopain de Sarko,affligeant,alors les viandes artificielles,juste le délire qui continue,et oui CMP je suis bien d’accord,le probléme c’est l’horreur de ce massacre soi disant rituel,ils font pareils avec les chèvres,les coqs,égorgent et saignent,sans les assommer,ici les cochons et autres, et condition des abattoirs c’est pareil,honte sur nous les pseudos humains,honte sur notre capacité a laisser faire.

  25. Se borner à vouloir interdire les viandes casher et hallal,ne permet pas une lutte efficace contre la souffrance animale et cela va surtout entrainer des blocages et faire passer les militants pour des antisémites. Un dialogue pour assurer l’étourdissement avant abattage, certains musulmans le font, est plus efficace, et il faut aussi s’occuper du problème du transport du bétail et de son traitement à l’abattoir, dans certains cas la souffrance est du même ordre et autant condamnable, qu’un abattage rituel sans étourdissement.
    Il faut aussi encourager le régime végétarien et la diminution de la consommation de viande.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *