Archive pour la rubrique 'Industrie et propagande'

Cette si belle conférence sur le climat

 Je ne suis pas en grande forme. Et même pas du tout. Je ne peux, je ne veux vous parler en détail de mes blessures, mais elles sont là. En permanence.
Comme je ne peux guère écrire comme je le souhaiterais, je remets en ligne, ci-dessous, un texte de 2008. Qui est Laurence Tubiana ? Elle […]

Suite..>>

Internet, le téléphone et les poissons rouges

 Hosto, piscine, kiné, béquilles et frites ce midi. Je vous salue tous. À commencer par Didier, infirmier ici, avec qui je viens de papoter agréablement dans le couloir.
—————————————————
Vous allez voir, il y a un rapport. Avec la crise écologique, dois-je préciser pour les étourdis qui n’auraient pas saisi le message obsessionnel de Planète sans visa. […]

Suite..>>

Ces pneus qu’il fallait immerger

Je serai rapide, tel le Guy L’Éclair de mon enfance. Il ne s’agit ce jour que d’une historiette, mais qui en dit long. Une dépêche de l’AFP en date du 13 mai rapporte que l’Agence des aires marines protégées (ici) - un petit établissement public français - vient de commencer un drôle de travail. Il […]

Suite..>>

Jean-Vincent Placé, François de Rugy et le dégoût de la politique

 Toujours à l’hosto ? Toujours. J’ai retrouvé ici deux amis de Charlie blessés avec moi. Philippe, gravement touché à la mâchoire, et Simon, frappé à la colonne vertébrale, sont bien plus à plaindre que moi. Il est question qu’on boive un verre tous les trois, dans la chambre de Simon. Ce serait bien bon.
 ———————————
Je l’ai […]

Suite..>>

Alain Badiou, Michel Houellebecq, Philippe Val

Laissons de côté, pour une fois, mes menus problèmes de santé. J’ai la jambe droite tout entortillée d’un plâtre blanc, ce qui rend les déambulations très hasardeuses. Mais brisons-là, car je souhaite vous inviter une nouvelle fois au Café du commerce, où l’on raconte un peu n’importe quoi. Vous m’excuserez d’autant plus que je ne […]

Suite..>>

Page suivante »