Pourquoi je vomis la politique (et les particules fines de l’air)

 Comme ils sont détestables ! Parmi les (nombreuses) raisons qui expliquent pourquoi je ne vote pas, il y a bien entendu cette terrible pollution de l’air contre laquelle aucun de nos responsables n’entend bouger. D’un côté, on sait que tantôt les particules fines, tantôt l’ozone troposphérique – au ras des poumons -, tantôt les deux, les trois, les cent tuent massivement. Par milliers chaque année en France. Et même 42 000 personnes en 2 000, selon une étude contestée mais sérieuse (ici). Je ne parle pas des vastes massacres qui adviennent en Chine et en Inde par exemple, car aujourd’hui, c’est de la France que je souhaite parler.

Donc des milliers, des dizaines de milliers de morts par an chez nous. Nos Excellences sautent dans un avion dès qu’un fait divers quelconque attire les caméras, comme autant de mouches. Trois vitrines cassées à Nantes permettent à un Valls de rouler des mécaniques dans l’espoir de toucher Matignon en prime. Mais quand il s’agit de sauver d’une mort prématurée des vieux, des faibles, des gosses, des asthmatiques, plus personne. Honte à eux !

Franck Laval, que je tiens pour un ami – Dieu sait qu’il est éloigné de moi sur divers plans – et Nadir Saïfi, de l’association Écologie sans frontière viennent de déposer plainte contre X pour mise en danger de la vie d’autrui. C’est une plainte pénale – une première – qui pourrait (très) éventuellement déboucher sur la mise en cause d’individus, tenus pour responsables. Je fais grande confiance à l’avocat François Lafforgue, qui défend victimes de l’amiante et des pesticides, pour tirer de ce dossier tout ce qui peut l’être.

En attendant, le spectacle politique est simplement lamentable. Vous lirez tout au-dessous un article de Stéphanie Senet, du Journal de l’Environnement. Il est excellent et montre comme nos ministres se défilent. Philippe Martin, en charge de l’Écologie, tenait les moyens d’imposer la circulation alternée, seul moyen disponible – hélas ! – pour faire baisser d’un coup les teneurs en particules fines de l’air. Il ne l’a pas fait. Pourquoi ? On peut espérer qu’il l’a envisagé. Mais bien entendu, dans le contexte pourri des municipales – mon Dieu, allons-nous perdre 100 villes ? – et du pacte de responsabilité – la seule bouée de secours imaginée par Hollande et son clan -, il ne pouvait en être question.

Il ne faut à aucun prix embêter l’industrie, l’automobile, risquer une baisse de la confiance et de la sacro-sainte consommation. Il faut continuer, accélérer encore, et tant pis pour les vaincus et les cadavres. Cela porte un nom : l’ignominie. Je rêve du temps, qui viendra peut-être, où ces gens qui nous gouvernent pourront être jugés pour ce que je considère comme des crimes. On n’est pas obligé d’être d’accord.

À ce compte, que dire des écologistes d’Europe Écologie-Les Verts ? Les salons et strapontins doivent décidément être confortables. Le 26 mars 2012, il y a donc deux ans, quand Sarkozy était aux manettes, madame Eva Joly, alors candidate à la présidentielle, tonnait (ici). Je la cite : « Alors que l’Ile-de-France et de nombreuses autres agglomérations traversent un nouvel épisode de pollution de l’air, il est temps de dénoncer l’inaction du gouvernement devant ce drame sanitaire ». N’est-ce pas mignon tout plein ? Hier matin, sur RTL (ici), la cheftaine du parti « écologiste », Emmanuelle Cosse, a déclaré sans rire : « Ça fait quand même une semaine qu’on sait que ça va venir. Je regrette qu’on ne soit pas capable d’anticiper. » Ces gens ne sont pas des criminels, certes non. Mais des complices, assurément.

Le pompon provisoire pour ceusses de France Nature Environnement (FNE). Je rappelle ce que j’ai tant développé dans mon livre Qui a tué l’écologie ? (LLL). FNE est un conglomérat de 3 000 – chiffre officiel – associations locales, régionales, thématiques de protection de la nature. C’est le mouvement institutionnel, historique, qui dépend très largement des subsides publics pour survivre. Une petite bureaucratie, insupportable à mes yeux, gère la boutique, et assure représenter ce mouvement associatif. Moi qui appartiens à Bretagne vivante – fédérée à FNE – depuis 1987, je peux vous assurer qu’ils ne me représentent en aucune manière. Bref.

Comme ces bureaucrates sont perpétuellement à la recherche de breloques et de sous, ils s’acoquinent régulièrement avec des industriels dans le cadre de partenariats qu’ils jugent nécessaires. J’apprends à l’instant que FNE a signé un pacte inouï (ici) avec « Keolis, opérateur de transport de voyageurs, MOBIVIA Groupe, leader européen de l’entretien et de l’équipement de véhicules, et la fondation PSA Peugeot Citroën ». Les gens de FNE sont tellement sûrs qu’on ne les attendra pas au coin de la rue, qu’ils ont publié leur communiqué scélérat le jeudi 13 mars, hier même, quand étouffaient les mioches, les vieux, les asthmatiques. La conclusion de leur texte – au fait, vous avez touché combien, les gars ? – est fantastique : « Comme d’autres modes de transport, la voiture a toute sa place dans la mobilité. Il revient aux élus de fournir les conditions pour une mobilité désormais choisie et non plus subie, adaptée aux besoins et aux environnements. »

J’ajoute, car tout de même ! que Peugeot et son ancien patron Jacques Calvet sont les responsables majeurs de ce qu’on nomme la « diésélisation » du parc automobile français. Pendant des années, les équipes de Peugeot ont fait le siège de tous les décideurs publics et ils ont GAGNÉ ! Le diesel, source majeure d’émission de particules fines, est PARTOUT. Et FNE donne quitus à Peugeot, redore son blason, efface les dettes morales si grandes du constructeur pour trois picaillons. Shame on you ! Vous êtes vraiment aux dimensions de vos pires caricatures.

Voilà comment ça marche. L’impunité d’hier efface les morts d’aujourd’hui et prépare les crimes de demain. Et voilà pourquoi j’enverrai proprement chier les bureaux de vote les 23 et 30 mars. Vous n’êtes pas obligé de me croire, mais je ne demande sûrement pas qu’on me suive. C’est seulement que j’avais grand besoin de me soulager. C’est fait.

Dessous, l’article d’actualité dont je vous parlais plus haut.

——————————————

L’air pollué a encore de beaux jours devant lui

Le 13 mars 2014 par Stéphanie Senet

 

Un nouveau pic de pollution aux particules fines est attendu le 14 mars

Un nouveau pic de pollution aux particules fines est attendu le 14 mars

 

Le seuil du niveau d’alerte (1) pour les particules fines PM10 a de nouveau été dépassé, ce 13 mars, sur la partie Nord de la France ainsi que dans la vallée du Rhône. La pollution atmosphérique voit rouge dans plus de trente départements. Face à cette situation, le ministère de l’écologie annonce la gratuité des transports en commun franciliens mais rejette la circulation alternée.

Pourquoi la circulation alternée n’est-elle pas décrétée dans les régions frappées par des pics de pollution à répétition? Le ministre de l’écologie Philippe Martin n’a pas voulu répondre à cette question lors de la conférence de presse, qu’il a organisée à la hâte, ce 13 mars à l’hôtel de Roquelaure, sept jours après le premier dépassement du seuil d’alerte aux particules fines en France.

Réclamée par les écologistes, cette mesure avait pourtant eu droit de cité, le 18 décembre dernier, au ministère. Philippe Martin avait alors annoncé vouloir la réactiver lors des pics de pollution aux particules fines et aux oxydes d’azote (NOx).

Un décret inutile

Le dossier de presse publié à l’issue du Comité interministériel de la qualité de l’air (Ciqa) précisait qu’il fallait d’abord changer la réglementation. «La circulation alternée fait partie des mesures d’urgence pouvant être prises dans les situations de dépassement du seuil d’alerte, pour limiter l’ampleur des pointes de pollution. Mais ce dispositif ne peut être déclenché à l’heure actuelle que pour les pics de pollution à l’ozone».

Le ministère remettait ainsi à 2014, «l’élaboration d’un décret en Conseil d’Etat permettant d’instaurer la circulation alternée lors de pics de pollution réglementés comme les particules PM 10 ou les oxydes d’azote».

Trois mois plus tard, la circulation alternée semble avoir disparu des écrans gouvernementaux. Mais contrairement aux arguments ministériels, il est tout à fait possible  de l’instaurer immédiatement sans prendre un nouveau décret, et cela dans tous les départements de l’Hexagone. «La loi LAURE (2) votée en 1996 permet de prendre un certain nombre de mesures de restriction de la circulation, quel que soit le type de pollution atmosphérique», confirme Corinne Lepage, qui est à l’origine de cette loi. «J’ai d’ailleurs pris soin que le texte ne renvoie à aucun décret d’application afin d’éviter des retards accidentels dans les bureaux des ministères», ajoute-t-elle.

Gratuité des transports en commun franciliens

Ce 13 mars, le ministère de l’écologie s’est donc contenté d’annoncer, aux côtés du président de la région francilienne Jean-Paul Huchon, la gratuité des transports en commun d’Ile-de-France, du 14 au 16 mars compris. Un bilan sera dressé le 15 mars au soir pour décider une éventuelle prolongation. Tous les habitants sont invités à laisser leur voiture au parking.

Pour d’autres mesures, il faudra attendre le projet de loi sur la transition énergétique, «qui comprendra un volet sur la qualité de l’air», a précisé Philippe Martin.

La pollution de l’air a été classée, le 17octobre 2013, comme cancérigène avéré (classe 1) par le Centre international de recherche sur le cancer (Circ).

L’air pollué, meilleur à vélo?

Hier, la ville de Paris avait ouvert la voie en annonçant la gratuité de la première heure d’Autolib’ et des locations de courte durée en Velib’. Mais qui veut rouler à vélo lorsque l’air est pollué? Les Parisiens ont en tout cas répondu à l’appel. Selon la municipalité, le service Autolib a enregistré, ce 13 mars, une hausse de 46% des parcours, et les locations de Velib’ ont progressé de 72% par rapport à jeudi dernier.

Dans l’attente de mesures adaptées

Le candidat écologiste à la mairie de Paris, Christophe Najdovski a dénoncé «l’inaction irresponsable des pouvoirs publics qui ont attendu les 8ème jour de pollution pour que cette mesure soit prise». Il réclame aussi de compléter le dispositif au plus vite, par la mise en place de la circulation alternée des automobilistes et par le contournement routier de Paris par les poids lourds. Un contournement que la préfecture de police aurait pu instaurer depuis 5 ans, comme le permet le plan de protection de l’atmosphère francilien, selon Claude Bascompte, président des Amis de la Terre Paris.

Plus largement, le responsable associatif réclame trois mesures importantes: «sensibiliser les citoyens sur les enjeux de la lutte contre la pollution atmosphérique par un dispositif d’information et d’alerte cohérent, renforcer les transports en commun et restreindre fortement la circulation automobile». De façon régulière, et pas seulement en cas de pic de pollution.

(1)Le seuil du niveau d’alerte s’élève à 80 µg/m3 d’air sur 24 heures pour les PM10. Le plafond du niveau d’information est égal à 50 80 µg/m3.

(2)Loi sur l’air et l’utilisation rationnelle de l’énergie (LAURE) du 30 décembre 1996 instaure notamment les plans de protection de l’atmosphère et les plans de déplacements urbains

La circulation alternée testée pendant une seule journée

La circulation alternée n’a été mise en place qu’une seule journée dans l’histoire française. Le 1er octobre 1997, alors que Dominique Voynet est ministre de l’aménagement du territoire et de l’environnement, elle est appliquée à Paris et dans 21 communes d’Ile-de-France, en raison d’un dépassement du seuil d’alerte du dioxyde d’azote. Résultat: le trafic a été réduit de 15% dans la zone de circulation alternée, de 20% à Paris et sur le boulevard périphérique et de 8% dans le reste de l’Ile-de-France. Les émissions de dioxyde d’azote ont aussi été réduites de 15% par rapport à la veille.

51 réflexions au sujet de « Pourquoi je vomis la politique (et les particules fines de l’air) »

  1. Fabrice, je sais bien que je ne te convaincrai pas de quoi que ce soit mais cependant …

    Le Parti de Gauche dénonce l’incurie du gouvernement face à l’épisode de pollution

    Depuis plusieurs jours la pollution envahit les villes et les régions urbanisées du pays. Chacun sait les risques sanitaires que font courir ces nuages de particules dont des problèmes respiratoires et cancers…

    http://www.lepartidegauche.fr/actualites/communique/le-parti-gauche-denonce-incurie-gouvernement-face-l-episode-pollution-27215

  2. Je n’ai respiré que le temps de te lire. Merci. Pas de jogging prévu ce weekend. Les gens qui prennent un vélo parce que c’est gratuit…des inconscients, des idiots, des robots. Et quid des avions ? Pas de ralentissement au dessus de nos têtes. Orly et Roissy en pleine action ce weekend, sans doute. C’est un droit absolu, un droit naturel que de pouvoir monter dans un avion pour s’évader quelques jours, là ou le soleil perce encore.

  3. Oui, Fabrice. ça fait du bien de te lire. Mais tu me fais penser à Filoche : si vous êtes en désaccord avec votre parti, pourquoi n’en changez-vous pas ?

  4. Et oui, ce parti n’existe pas…
    Et tout en regardant son EELV avaler des (tonnes de) couleuvres, José Bové s’enfonce dans ses pseudos arguments anti-loup…
    Il est certain qu’un écologiste digne de ce nom ne PEUT PAS voter EELV à ces élections, ni d’ailleurs, c’est évident, pour aucun autre parti.
    Alors ?
    Ben alors, on se bouge, on réfléchit et on se rassemble pour créer un vrai mouvement.
    Avec tout ce qu’on sait sur la crise écologique, il est temps de se faire entendre car… l’écrasante majorité de nos concitoyens n’en n’ont strictement rien à cirer. Soit par méconnaissance, soit par aveuglement…
    Il manque des penseurs (oh combien !), des leaders, des masses agissantes, il manque (donc) aussi de la confiance et une certains dose d’optimisme en la croyance de pouvoir changer la donne !
    Pouvons nous faire autre chose qu’essayer sans cesse de susciter ce qui manque si cruellement ?

  5. Quelle bande de nazes.Dur réveil ce matin sur France Inter, toute l’équipe était à Roissy, comme s’il y avait encore besoin de faire de la pub pour les avions !!(hier chez Pierre Rabhi, mais là c’était trop pour le service public, il fallait vite contrebalancer !)
    + la nouvelle de ce ministre de l’écologie si mou, si ………(imaginez un peu !)
    A quoi sert-il d’être au pouvoir s’il n’est même pas capable de protéger la population ??? ça aurait coûté trop cher à l’économie, moins de gens au boulot, comme lorsqu’il neige ! Eh bien considérons que c’est comme lorsqu’il neige, cas de force majeur et voilà, on arrête toutes les voitures dans les agglomérations.
    Il faut juste entrer en soi cinq minutes, réfléchir ,enfin seul, sur les conséquences de ses décisions, et avoir le COURAGE nécessaire, mais à ces postes là, on en a forcément, n’est-ce pas monsieur Martin ?
    La bonne nouvelle : ces 2 gars d’Ecologie sans frontières .J’adhère tout de suite .
    Ici, dans le Sud-Ouest déversement dans la nature de particules aussi fines de désherbants et de produits brumeux sur les vergers pas encore en fleurs et à côté des enfants qui attendent le bus du matin.

  6. @Marieline, entendu hier matin donc, de la bouche de Rabhi, un truc du genre “comment voulez vous que je fasse confiance aux politiques ? Ils se comportent comme dans une cour de récréation mais avec l’innocence en moins.”
    C’est bien ça… ! Je vais faire comme Fabrice pour ces élections : ce sera sans moi.
    Et … vraiment désolé pour ces abrutis (c’est pas insultant, c’est une réalilté) qui déversent des particules de biocides sur les vergers par chez toi.
    Hier, ici en Ardèche, à moins d’une heure de chez Pierre Rabhi j’ai vu passer un énorme camion plein d’énormes sacs marqués “fertilisants agricoles” empilés bien serrés, bien rangés les uns contre les autres et sur les autres (un peu comme ces énormes sacs de gravas sur certains chantiers). Fertilisants chimiques bien entendu.
    Il va falloir sortir de ce monde de tarés, vite !

  7. Bonjour,
    beaucoup de vérités dans cet article comme souvent
    Chez Fabrice.
    Mais est-ce étonnant,depuis des siècles on puise sans vergogne et sans respect dans la planète terre,
    et puis nous sommes très nombreux(je sais, sujet tabou ) ,il ne faut pas être grand spécialiste pour comprendre :plus on est nombreux plus on occupe de place et on pollue!
    Il faut sortir de la sacro sainte croissance,
    vivre plus sobrement et moins nombreux!

  8. @P.P
    des penseurs…ça ne manque pas, le problème est éternel, c’est le rapport de force
    La pensée ne peut agir que sur le long terme, par propagation et intégration dans les imaginaires, alors que l’action sur le monde par le pouvoir matériel est immédiate et se passe de toute approbation ou adhésion!
    Tiens voilà un penseur roboratif:B.Méheust, La politique de l’oxymore (la découverte)
    cordialement
    gilbert..et tous les penseurs de Planète sans visa
    (merci fabrice de nous donner du grain (bio) à moudre!)

  9. des penseurs il y en a ce qui est le maillon faible ce sont les medias qui ne relaient pas comme ils savent le faire sur certains sujets dont ils nous pourrissent l’ouie pendant des jours

  10. à P.P

    ” C’est bien ça… ! Je vais faire comme Fabrice pour ces élections : ce sera sans moi.”

    On peut aussi voter Pierre Rabhi . Car ne pas choisir , c’est laisser les autres choisir pour soi . Et mieux vaut un vote nul , qui aura permis au moins au dépouilleur du bulletin de connaître un nom intéressant , qu’un vote blanc ou une abstention qui n’aura rien permis , à part aux merdias d’entonner leur sempiternel refrain sur la désaffection des électeurs patati-bla-bla-prout . Le jour où les abstentions et les votes blancs seront remplacés par des noms ( Rabhi , Reeves , Watson , Charollois , Nicolino ou autres) , les merdias seront bien obligés d’en parler et de leur donner plus d’audience …

  11. Ah , le Parti de Gauche ! Le Front (bas) de Gauche ! Son Mélanchon-fanfaron , coquet-bouffon …
    Dans le sud , on appelait ça un ” gros chpak ” . J’écris comme ça se prononçait , et ça signifiait ” grande gueule-petit membre ” , pour rester poli . Jamais je ne voterai pour cet imbécile qui promeut désormais une idée de con ( étonnant , non ?) , chère aussi à Isabelle Autissier : l’exploitation des océans . En clair , après être en passe de vider les mers de leurs animaux , attaquons-nous maintenant aux minerais . Le tout enrobé dans un verbiage où se mêle avant-gardisme , soif d’aventure et de défis à relever pour assurer le bien de l’humanité . En somme , aller jusqu’au bout de la connerie en cours : le matérialisme .
    Et puis , ce petit Staline sans moustache qui lève les bras au ciel en roulant des yeux quand on lui parle de l’abattage rituel( l’air de dire qu’il y a mon Dieu des choses plus importantes , n’est-ce pas ? ) montre par là qu’il est aussi démago que que les autres et que sa conception de la justice ne consiste finalement qu’à favoriser une partie au détriment d’une autre . Qu’il raconte ses contes de fées où l’industrie et ses emplois sont éternels car bientôt plus vert que vert , et tant pis aux naïfs qui le croient …
    Je ne retrouve plus son commentaire sur ce qui va suivre , mais il montrait qu’il n’a hélas rien à envier aux ténors de la politique dans l’art de la pirouette :

    http://www.politique-animaux.fr/corrida/nimes-un-torero-sur-liste-eelv-front-de-gauche

  12. Non, je persiste : nous manquons CRUELLEMENT de grands penseurs. Nous avons certes des penseurs de l’indignation qui dénoncent merveilleusement notre civilisation mortifère, mais de grands penseurs du CHANGEMENT de civilisation, il n’y en a guère. Faites le tour, vous verrez.
    N’oublions pas que notre univers de pensée occidental est assis sur 2500 ans de philosophie.
    C’est à cela qu’il faut s’attaquer, rien de moins ! La tâche pourrait être exaltante mais… rien ou presque.
    Tout reste superbement superficiel ou ultra sectorisé (Pierre Rabhi et l’agroécologie par exemple : une nécessité absolue mais ce n’est en rien suffisant…).
    Changer de civilisation, c’est changer de valeurs, changer de mythes fondateurs. Qui propose ça ?
    Même Morin surfe avec le transhumanisme dans son dernier livre !
    Les bonnes initiatives se juxtaposent et elles sont plus que nécessaires, mais je crains que jamais elles n’atteignent la masse critique indispensable pour devenir majoritaires et emporter le vieux monde derrière elles…
    Où est notre culture commune ? Quels sont ses fondements, ses valeurs, ses mythes ?
    Pas grand chose je vous dis.
    Il n’y a qu’à voir le débat sur la naturalité dans les APN (quand il a lieu…) : certaines l’ignorent superbement, empêtrées qu’elles sont dans la gestion mécaniste des espaces naturels par exemple… et ce n’est qu’un infime exemple.

  13. PP: Avec quuelques amis il y a quelques annees on discutait d’un concept qui me semble toujours aussi pertinent: La re-appropriation. Face a l’inversion universelle des valeurs qui caracterise la modernite, il faut se re-approprier tout: les valeurs bien sur, mais aussi les techniques (au sens materiel et au sens intellectuel), et meme les “choses” (comme les semences – il faut re-affirmer leur droit a ne pas etre une propriete privee) etc, etc.

    C’est ainsi que par exemple, on peut eviter de tomber dans le piege d’abandoner “la science” suite a la capture de ce concept liberateur par la “techno-science”, qui est son exact inversion – a la liberation elle oppose l’alienation, a la connaissance elle oppose la superstition.

    Et a l’epoque ou ces entites qui aiment se voir comme “les grandes democraties occidentales” mettent (pour la seconde fois) des nazis au pouvoir a Kiev, il ne faut plus s’etonner de rien.

  14. Il me semble que le parti politique n’est ni la solution, ni l’outil pour faire avancer quoique ce soit. Inutile d’en créer un nouveau pour échouer fatalement là où les autres ont eux-mêmes échoué.

  15. Fabrice,
    Je comprends votre colère mais moi, je vais aller voter, c’est un bien précieux même si je ne suis pas dupe du résultat.
    Cependant, mon vote sera BLANC même si celui-ci n’est pas reconnu avec les bulletins exprimés

  16. “Je rêve du temps, qui viendra peut-être, où ces gens qui nous gouvernent pourront être jugés pour ce que je considère comme des crimes.”

    Bien avec vous

  17. Bien évidemment, les gens d’EELV au gouvernement ne sont pas dans un gouvernement EELV puisque presque personne n’& voté pour eux. Ceux qui se rapprochaient d’eux sur le plan des idées ne sont pas allé voter en criant “tous pourris”.
    Ce qui a conduit naturellement à un gouvernement socialiste – et pas EELV – qui ont pris avec eux des gens d’EELV, mais soit muselés comme Duflot, soit juste conseillers, leur avis est écouté mais presque jamais pris en compte.

    Eux croient pouvoir changer les choses de l’intérieur et ils n’ont que la menace de démission comme levier, ici ils sont perçus comme des collabos qui se roulent dans la paresse d’une place de coq en pâte.

    On ne vas pas reposer 100 fois le problème. Quand on ne vote pas, on ne vient pas se plaindre ensuite que l’on ait pas un gouvernement écologiste.

    De plus, ce n’est pas si simple, mais on ne va pas revenir là dessus.
    Les méchants industriels tiennent et sont puissants car la cohésion sociale de la société capitaliste tient sur la dévotion masochiste des gens au travail abstrait (travail pour l’argent)- et il n’est jamais remis en question ici. Jamais on ne parle de sortir de l’économie en travaillant beaucoup moins par exemple.

    Je sais que je vais me faire caillasser, mais c’est mon avis.
    D’ailleurs lire ce texte ne peut être qu salutaire :

    Sortir de l’économie, ça veut dire quoi ?

  18. J’ai voté EELV aux dernières présidentielles et législatives. Résultat, on a un parti EELV (que j’ai quitté depuis) qui ne se préoccupe que de sociétal au point d’en être contradictoire avec l’écologie. En fait peu importe le créneau pour les membres d’un parti, l’essentiel étant qu’il y ait un sujet pour porter leur carrière. C’est tout. On ne m’y reprendra plus. En fait je n’ose même pas imaginer le chaos provoqué par un gouvernement EELV. Ce n’est pas d’un gouvernement EELV dont on a besoin mais d’une société capable de penser ses besoins, de façon autonome et libre en ayant une relative idée du sens de la vie, autre que la recherche du pouvoir ou du business à tout prix.

  19. Jean-Francois: Il EXISTE des gens qui ne polluent pas. (non, je ne suis pas de ces bienheureux!) J’en ai rencontre. Et ils ne polluent pas, non seulement dans leur non-utilisation de plastiques, de moteurs a essence, d’electricite, etc. Cela prend aussi des aspects tres tres pratiques, tres prosaiques: Ils vont par exemple, jusqu’a refuser de se baigner le bas du corps dans les ruisseaux (ils prennent l’eau avec un seau pour se laver le bas du corps a l’ecart du ruisseau) afin que l’eau continue d’etre absolument potable, sans aucune filtration, pour ceux qui vivent en aval. Donc si l’on suit votre raisonnement, il faudrait demander a ces gens, et a ces gens seulement, de se multiplier. Mais ils ne semblent pas interesses…

    D’autre part, on sait par de multiples sources, et je l’observe aussi dans mon metier, que l’amelioration technique, l’amelioration des rendements, l’augmentation de l’efficacite energetique, etc. ne fait qu’accroitre la demande, et est donc une distraction au mieux, si ce n’est un leurre total.

    Et donc j’apprecie enormement (comme la plupart des lecteurs de planete sans visa je pense) la maniere dont Fabrice notre hote montre les liens si divers, si varies, aussi varies et multicolores que la vie elle-meme, entre ethique et ecologie, qui sont indissociables, et que la fascination pour les solutions technologiques miracles nous occulte completement.

  20. “Je rêve du temps, qui viendra peut-être, où ces gens qui nous gouvernent pourront être jugés pour ce que je considère comme des crimes.”

    oui, moi aussi… !!!
    mais quand on voit qu’on nous remet dans le gouvernement un type qui a tué des gens “à l’insu de son plein gré” (l’affaire du sang contaminé), faut vraiment y croire…

    on nous prend pour des c..s incapables de réfléchir ! m’énerve…

    vous lire me permet au moins de respirer plus frais ! merci toujours 🙂

  21. Ça y’est la décision a été prise : demain lundi la circulation alternée à Paris et en Île de France sera de mise.
    Je ne suis pas concernée mais j’ai entendu deux informations contradictoires aux infos sur France Inter : hier samedi c’était le premier chiffre de la plaque qui était pris en compte et ce matin, dimanche, j’entends que c’est le dernier chiffre…
    La confusion est elle sciemment organisée ?

    Oui d’accord 100% sur le principe : “Je rêve du temps, qui viendra peut-être, où ces gens qui nous gouvernent pourront être jugés pour ce que je considère comme des crimes.”

  22. Melenchon, jeune sénateur, ministre socialiste, encore très récemment partisan de Fabius découvre que le Ps est un parti capitaliste, ou libéral pour employer le mot à la mode … Pourtant c’ est au moins depuis 1914 que ce parti criminel envoyait les prolétaires se massacrer entre eux pour la patrie, contrairement au principe internationaliste de la gauche de
    l’ époque, et ses crimes et trahisons n ‘ont jamais cessé je ne ferai pas la liste ici . Alors le but de Melenchon n’ est pas autre chose qu’ une tentative de récupérer un électorat déçu par un discours pseudo radical, mais en réalité s il a sa part de la soupe gouvernementale il servira fidèlement ses maîtres de la bourgeoisie. En réalité si on veut comprendre la politique il faut bien admettre que seules les révolutions font changer le cours des choses, ceux qui se placent dans une perspective
    réformiste sincèrement ou pas se font avaler par le système

  23. J’ai toujours préféré l’évolution à la révolution…
    Enlevez-moi ce R s’il vous plait.

    Je ne fais aucune confiance à Mélanchon.
    Ce qu’il raconte sur le Tibet est un tissu de mensonges puisé au lait/venin des chinois.
    Comment le croire quand il parle d’écologie ?

    Et puis faire sa révolution c’est faire un tour sur soi pour revenir au point de départ.

    Je préfère vraiment l’évolution des consciences.

  24. Autre chose (bien que ce soit lié au fait que l’on vomisse les politiques : ils sont impuissants pour nous protéger de ce qui suit…) avez vous reçu ce verbiage disons…”surnaturel” de Microsoft ? Lisez bien, la fin surtout, on dirait de la mauvaise science fiction (quoique le début avec l’allusion à des expériences “inoubliables” a de quoi amuser !) Ces types sont complètement dingues ou c’est moi ? … :

    (…) En quoi consiste la fin de support de Windows XP ?
    Microsoft a assuré le support de Windows XP pendant les 12 dernières années. Il est temps désormais, pour nous et nos partenaires fabricants de matériel et de logiciels, d’investir nos ressources dans le support de technologies plus récentes afin de pouvoir continuer à vous offrir de nouvelles expériences inoubliables.
    Par conséquent, à compter du 8 avril 2014, l’assistance technique de Windows XP ne sera plus disponible, y compris les mises à jour automatiques permettant de protéger votre PC.
    (…)
    Si vous continuez d’utiliser Windows XP après la fin du support, votre ordinateur fonctionnera encore, mais il pourrait devenir plus vulnérable face aux risques de sécurité et aux virus. Par ailleurs, dans la mesure où les fabricants de matériel et de logiciels continuent d’optimiser leurs produits pour des versions plus récentes de Windows, de plus en plus d’applications et d’appareils ne fonctionneront pas avec Windows XP.
    (…)
    Acheter un nouveau PC
    Si votre PC actuel ne peut pas exécuter Windows 8.1, le moment est peut-être venu d’en acheter un nouveau. Découvrez notre magnifique sélection de nouveaux PC. Ils n’ont jamais été aussi puissants, légers et élégants et proposés dans une gamme de prix considérablement moins onéreuse qu’il y a 10 ans.
    Trouvez votre PC idéal (…)

  25. bonjour ,j’aimerais avoir votre avis sur l’idée que cette polution proviendrait en grande partie des feux de bois scandinaves et des centrales à charbon allemande? d’avance merci.

  26. Oui P.P., moi aussi j’ai reçu ce message hallucinant de la Machine, incroyable méli-mélo de menaces quasi millénaristes, de chantage à peine voilé, de grotesques promesses de “nouvelles expériences inoubliables” et de cynique marketing direct. On en est donc au point où ces gens sentent qu’ils peuvent envoyer des messages pareils sans soulever la colère générale, ou un immense, planétaire éclat de rire, en forme de prise de conscience et de saine révolte. Et en effet.

    Pour moi ce message orwellien a été une des (nombreuses) gouttes qui ont fait déborder le vase, et je vais me déconnecter — comme vient de le faire mon ami Frédéric Wolff, qui n’a pas trop su où et comment l’annoncer ici.
    La réappropriation — concept importantissime, Laurent, ô combien — passe par là.

    Comme Frédéric, j’ai beaucoup appris, beaucoup compris, beaucoup avancé sur PSV, grâce à Fabrice et à ses commentateurs, mais justement : l’étape suivante de la réappropriation est le retour au Réel. Ou alors, c’est que tout ce qui s’est dit ici n’était que blabla. Or il m’a semblé que c’était sérieux.

    Ceci, lu hier soir :

    “C’est pourquoi il est absurde, inutile et même très stupide de vouloir encore raisonner l’économie déchaînée en lui représentant qu’elle détruit, outre la nature, la société du genre humain ; pour ne pas voir que c’est là justement son but : devenir pour le bétail humain une totalité dont il ne puisse plus songer à sortir. Comme il faut être inintelligent pour s’imaginer que du câblage informatique de la planète pourrait naître un contre-pouvoir à l’hégémonie néfaste du rationalisme, qui règne au moyen de l’ordinateur.”

    “Remarques sur la paralysie de décembre 1995” Encyclopédie des Nuisances, 1996

    Salutations à toutes et tous
    Valérie

  27. @P.P :

    Business as usual. Pour ma part, j’ai dû installer un ordinateur virtuel dans mon ordinateur Windows 8, parce que Windows 8 ne prend pas en charge certains programmes dont j’ai besoin… gnéhéhé.

    En tout cas, tous ces problèmes de bagnoles, ça va pousser les gens à prendre les transports en commun, non ? Tant mieux pour Bolloré, il vient justement de passer dans mon bled pour annoncer la création d’une usine de batteries électriques pour tramways… 100 nouveaux emplois à la clé, les gens sont content… bon, y’a bien cette histoire d’incendie il y a 15 jours, dans son usine actuelle… des batteries usagées qui ont pris feu, avec émission de lithium à la clé… mais on en parle pas plus que ça. Les pompiers de Quimper sont arrivés dans leurs tenues de spationautes, et puis voilà.

    Sur ce, je vais me reprendre un petit coup d’inhalateur, j’ai un peu de mal à respirer.

  28. Valérie, j’ai pensé à vous en entendant cette émission.
    Ecoutez donc ces deux jeunes éleveurs courageux qui racontent leur tentative(en bonne voie) d’enrayer la machine….
    Puçage, suite et pas fin
    Terre à terre par Ruth Stégassy

    http://www.franceculture.fr/player
    /reecouter?play=4778716

    Je suis moi aussi de plus en plus tentée de mettre mon ordi aux orties.Lorsque j’ai découvert ce message de Microsoft(merci P.P), j’ai pris réellement peur.Ils ne cachent plus leurs intentions de manipuler les consommateurs .Ils affichent la couleur d’emblée : hé, les consommateurs, vous avez profité de notre technologie pendant 12 longues années, on a bien amorti le truc, fait un max de blé, maintenant, pour relancer la consommation, on va sortir une petite amélioration, histoire que vous passiez de nouveau à la caisse !
    Il osent le dire car ils savent que la plupart des gens attendent ce moment avec impatience !!!
    Ce changement régulier de technologie est entré dans les mœurs, il est devenu naturel, au détriment de la nature.Je vois bien comment ma fille de 16 ans a changé de téléphone pour un plus à la mode, malgré tout ce que j’ai pu lui dire…depuis des années…l’éducation n’est rien face aux sirènes de la consommation.
    c’est HORRIBLE !
    Avec le temps je pense qu’elle reviendra à la raison.Pour l’instant elle est complètement esclave de son écran portatif.

    Pierre de Sommières, des membres de ma famille sont allés à Hambourg l’hiver dernier et ont été très étonnés par la couche de suie épaisse et la pollution qui recouvraient la ville .

  29. “L´évolution des consciences” ! C´est en effet le mot-clé, car sans elle rien ne changera ! On peut commenter, disserter à l´infini, avec finesse et brio, et dans les meilleures intentions du monde, cela ne fera pas pour autant avancer les choses si les consciences restent prisonnières de leur gangue d´ignorance.

  30. Bonsoir,

    Merci a toutes et tous,

    Ne plus voter, jamais.

    Mme Alexandra David-Néel, fameuse anarchiste, femme que j’aime, disait qu’il lui était intolérable de donner à quiconque le droit de parler en son nom.

    Autant le dire tout de suite, je suis le lieu d’une intense rébellion, d’une allergie totale à toute autorité. Presque sexagénaire, je retrouve la passion libertaire de mon enfance, après m’être plus ou moins adouci (baissé l’échine) un temps.

    Voici ce qu’on peut lire au dos d’une carte électorale :

    Remarque IMPORTANTE :

    Les électeurs des communes de plus de 5 000 habitants DOIVENT présenter, au moment du vote, un titre d’identité.
    La présente carte remplace la carte précédemment délivrée (quelle chance !) qui DEVRA être détruite ; elle DOIT être conservée par l’électeur jusqu’à réception d’une nouvelle carte.

    Ça fait beaucoup d’injonctions en peu de mots. Donc exit la carte électorale qui ne vaut pas un bon galet rond ou un drapeau pour se torcher le cul.

    Merci, Mme ADN. Je vous transmets ici le bonjour de M. Yong Den.

    Pourquoi ne plus voter ?

    C’est simple : le malade qui soubresaute à la pseudo tête du pseudo pays qu’on appelle la france, minuscule agglomérat, à de rares exceptions près, de crétins en tous genres vient, parmi tout un tas de minables combines destinées à asseoir sa domination et celle des porcs qui le paient, de bombarder des êtres humains, des arbres, des maisons et des animaux.

    Or ces êtres qui souffrent et meurent dans ce carnage sont mes frères.

    Comme M. Krishnamurti, et bien d’autres, je hais la guerre. Je la hais tellement que je ne la pratique plus depuis longtemps.

    Ne plus marcher sur quiconque. Telle est ma volonté profonde.

    Voter, donner sa voix, c’est permettre à un pareil enculé de tuer en mon nom.

    Que le sang versé soit un acide qui brûle ceux qui le répandent.

    Refusant le meurtre, je ne voterai plus jamais.

    http://laoyu.eklablog.com/

    ——-

    http://www.zdnet.fr/actualites/windows-xp-microsoft-promet-de-la-securite-finalement-jusqu-en-juillet-2015-39797113.htm

    ——-

    Merci Valérie,

    “Comme Frédéric, j’ai beaucoup appris, beaucoup compris, beaucoup avancé sur PSV, grâce à Fabrice et à ses commentateurs, mais justement : l’étape suivante de la réappropriation est le retour au Réel. Ou alors, c’est que tout ce qui s’est dit ici n’était que blabla”.

    «Il y aura toujours une raison pour laquelle une personne entre dans ta vie; Soit cette personne changera ta vie ou tu es celui qui changera la sienne»

    Ce n’était pas du bla bla.

    De belles pensées pour les absents. 🙂

    Bises a tous,

  31. A Fabrice,

    Ah ! une pollution aux particules…
    Y’a qu’a réactiver le code de la clef de voûte pour faire tomber les têtes !

  32. LBL, merci. Je transmets à Frédéric. Et merci pour Alexandra David-Néel, et votre intense rébellion.

    Merci aussi pour : «Il y aura toujours une raison pour laquelle une personne entre dans ta vie; Soit cette personne changera ta vie ou tu es celui qui changera la sienne»,
    mais je complète : soit LES DEUX.

    Marieline, merci. J’écouterai, promis.

    Martine, bien d’accord.

    Je ne suis pas encore déconnectée, la preuve ; mais d’ores et déjà, des bises à toutes celles et tous ceux que j’ai lus ici avec plaisir et profit. Ou agacement et profit. Ou pire :).
    Je ne cite pas, il y en a trop.

    Dans le combat contre la Machine de Mort, je crains qu’il n’y ait jamais de Victoire, seulement de petites reconquêtes, pied à pied, qui, mises bout à bout, qui sait…
    Mais ce que nous (re)gagnerons, nous le (re)gagnerons “avec ce qui nous illumine” (parole fondamentale, merci Alice). Et ce qui nous illumine, pour moi, c’est désormais très simple à identifier : c’est TOUT CE QUI N’EST PAS LA MACHINE. Ne dépendre d’elle pour rien, ou pour le moins possible. Ne pas faire ce qu’ils veulent qu’on fasse. Faire tout ce qu’ils ne veulent pas qu’on fasse, être ce qu’ils ne veulent pas qu’on soit, où ils ne veulent pas qu’on soit. C’est simple, finalement.
    Allez, j’arrête de prêcher.

  33. A LBL

    Ce que vous écrivez me choque.
    Vous dites “haïr la guerre”, vous dites vouloir “ne plus marcher sur quiconque” et pourtant vous traitez les autres d'”enculés” ou de “porcs”, vous souhaitez “Que le sang versé soit un acide qui brûle ceux qui le répandent”…

    Est ce que la paix ne commence pas par le respect de tous ?
    Que ce soit en mots, en actes et en pensées ?
    Ou bien on reste dans le blablabla non ?

  34. Bonjour,

    Le texte est d’un ami.
    Avais je le droit d’amputer ce qui ne “me” convient pas?
    Non! C’est aussi cela le respect! 🙂

    Bien a vous,

  35. Attention LBL,
    Il ne faut pas, à mon sens, mélanger l’autorité avec la domination (ce à quoi s’oppose l’anarchisme à la racine : privé de domination, de pouvoir de contrainte).

    Ces deux termes, sont souvent confondus par les anars en herbe (dont vous ou votre ami n’êtes certainement pas, j’en conviens) qui “refusent tout autorité”.

    Cela conduit à un refus de la parole sacrée, du sage, du professeur, du maître – au sens de celui qui partage son savoir – sous prétexte d'”égalité”.
    C’est ce qui se passe souvent avec internet et les commentaires par exemple où la hiérarchie des savoirs est nivelée vers le bas, et là je ne peux m’empêcher de citer Saez dans Les Anarchitectures, poème que je trouve très beau :

    Finie la parole sacrée
    Bonjour la parole au plus con

    Au libre échange du néant
    A chacun son bon mot bien sûr
    C’est la liberté d’être con
    La liberté
    D’être ignorant
    Tous égaux dans le carnaval
    Je sais mon ami ça fait mal
    C’est la liberté d’expression

    Contrairement au pouvoir, à la domination, à la contrainte, l’autorité vise l’autonomie progressive de celui qui en bénéficie, et elle est vouée en l’appliquant, avec le temps, à disparaître (l’élève rattrapant le maître).

    Je tenais à faire cette précision. 🙂

  36. Bonjour Lionel, j’aime bien ce que vous ecrivez sur l’autorite, sur le maitre et l’eleve, d’autant plus que c’est tellement rare. Je voudrais ajouter cependant que je crois que l’autorite est conferee par qui la reconnait, pas par qui l’incarne, qui peut l’accepter ou la refuser, et dans le cas ou elle est acceptee, s’efforcer d’en etre digne. C’est donc vraiment une relation a deux sens, dont les deux parties beneficient, un peu comme les parents apprennent de leurs enfants a etre parents, je crois que les meilleurs “maitres” apprennent de leurs eleves a etre “maitres”… Paradoxe interessant, ou les “eleves” sont les “maitres” sans le savoir… (ou peut-etre le devinent-ils? Parfois on percoit comme un eclair malicieux dans le regard des enfants, plus franc et plus sage que celui de tous les adultes!)

    LBL: maintenant je conmprends pourquoi ce texte ne vous ressemblait pas tout a fait!

  37. Un article recent sur la banque de semences de Debal Deb en Inde:

    http://www.theguardian.com/global-development/2014/mar/18/india-rice-warrior-living-seed-bank

    “La banque de semences (du gouvernement) de l’Inde a 65000 varietes, mais 90% d’entre elles sont mortes et ne germeront plus… Elles sont utiles aux grandes entreprises car les genes sont encore bons, mais ne servent a rien dans une ferme. J’ai une banque de semences vivantes”

  38. Laurent Fournier,
    Merci pour ces compléments sur l’autorité très intéressants avec lesquels je suis d’accord.
    Je suis, en général, bien d’accord avec vous (sauf sur le fait qu’il existerait une science pure que l’ont peut séparer des applications).

    Pour en revenir à l’autorité.
    Nous pouvons noter de la confusion des deux côtés :
    – le pouvoir qui maintient sciemment la confusion entre anarchie et anomie (absence de règles, chaos social) afin de faire passer celui qui essaie de se réapproprier une liberté pour un terroriste.

    Le gouvernement met la grouille aussi sur le terme autorité, puisqu’il l’emploie à tout-va et distribue des “hautes autorités” (transparence, sureté nucléaire, concurrence…) à tous ses appareils de domination. Ce serait plutôt haute domination dont il faut parler (ex : haute domination du risque nucléaire au lieu de haute autorité de sûreté nucléaire).

    – Et la confusion dont je parlais juste avant pour le libertaire en devenir. 🙂

  39. je n’ai pas fait attention et je pense que l’un de vous a du poster le lien, mais dans le doute sur le tafta je conseille la video de RMJennar! excellent cours de droit qui nous décrypte le traité, ses articles et ses conséuences sur nos vies; çà dure 1 heure et çà vaut la peine d’être ensuite diffusé partout

  40. Terrible pollution, en effet, surtout au temps de nos grands-parents :
    http://www.citepa.org/fr/pollution-et-climat/2012-09-07-07-06-25
    La pollution va en décroissant, mais la politique de la peur est de mise :
    http://blog.franceinter.fr/tete-au-carre/pollution-et-sante/

    Soulever le problème des allergies toujours plus importantes, en raison de certains arbres, doit être tu :
    http://jeanyvesnau.com/2014/03/20/images-video-a-lattention-des-medecins-des-pharmaciens-et-de-celles-et-ceux-qui-ne-le-sont-pas/

    Incidence des syndromes allergiques :
    http://www.openhealth.fr/
    https://www.youtube.com/watch?v=VkqRELtK3s8&feature=youtu.be

    Vous pouvez donc prendre votre vélo sans crainte, et faire de la marche, surtout si vous n’êtes pas allergiques. Il serait dommage de ne pas en profiter.
    Quant à culpabiliser les gens qui n’ont d’autres solutions que leur voiture pour aller au travail, ce n’est vraiment pas très intelligent.

  41. Bonjour Fabrice,

    J’espère faire aussi partie de ceux trop peux nombreux qui voient les choses autrement!

    Le ciel notamment fait partie de mes passions contemplatives.

    Depuis quelque temps je partage l’inquiétude de nombreuses personnes ayant remarqué une météo étrange! Les journées de ciel bleu et sans aucun voile nuageux se font de plus en plus rares? Météo France a inventé une nouvelle classification de nuages pour répertorier ce qui semble être des chemtrails de nanoparticules et autres substances toxiques!

    Je suis de plus en plus préoccupé par les informations que je trouve sur la géo-ingénérie.

    Vous êtes vous déjà penché sur le sujet? Avez-vous des informations à transmettre?

    L’investigation sur le sujet en France semble malheureusement absente.

    Bien cordialement.

    Olivier.

  42. Chantal Jouanno en a un peu parlé lors du colloque des 22 et 23 mai dernier, au Collège de France
    http://www.college-de-france.fr/site/gilles-boeuf/symposium-2013-2014.htm

    Mais les interventions que j’ai le plus apprécié sont :
    – Le refus des limites
    http://www.college-de-france.fr/site/gilles-boeuf/symposium-2014-05-23-12h00.htm
    – Survivre et développer
    http://www.college-de-france.fr/site/gilles-boeuf/symposium-2014-05-23-16h00.htm

    Il est préférable d’enregistrer les vidéos pour les visionner.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *