Éva Joly reine du pompon (sur les tueries de Toulouse et Montauban)

Il y aurait certes beaucoup à dire sur les manières dont notre vieux pays s’est comporté face au tueur des gosses de Toulouse et des militaires. Je confirme qu’à l’occasion, on peut détester la France et ses mensonges, et ses calculs, et ses faux-semblants, et ses truqueurs, et ses profiteurs, et ses abjects profiteurs. Mais tel n’est pas l’objet de Planète sans visa. Je m’arrête donc ici, non sans décerner à la candidate écologiste, madame Éva Joly, la médaille de la phrase la plus conne – à mes yeux comme à mes oreilles – de l’année 2012, qui n’en est encore qu’à ses débuts, il est vrai.

Descendue avec ses petits camarades à Montauban, où l’on enterrait certaines victimes des massacres de ces derniers jours, madame Joly a osé ces mots : « Je suis ici pour manifester ma solidarité avec l’armée, les familles et toutes les victimes ». Vous avez bien lu : solidarité avec l’armée. C’est le pompon, c’est à cette échelle picrocholine insurpassable.  La définition de la notion de solidarité, tirée de Wikipédia, qui en vaut une autre : « La solidarité est un lien d’engagement et de dépendance réciproques entre des personnes ainsi tenues à l’endroit des autres, généralement des membres d’un même groupe liés par une communauté de destin ».

Aragon, avant de devenir la crapule stalinienne qu’il demeura le restant de sa vie, fut surréaliste. Qui le croirait ? Moi. Dans Traité du style, écrit en 1927, voici ce qu’il écrit, que j’adresse avec mes forces dérisoires à madame Joly et aux embedded qui mènent sa campagne :

« Je tiens pour un immonde abus ce droit que le gouvernement et la justice s’arrogent en France de nos jours d’interdire à ceux qui détestent l’armée le droit d’exprimer par écrit, avec les commentaires qui leur plaisent, le dégoût qu’ils ont d’une institution révoltante (…)  je dis ici que je ne porterai plus jamais l’uniforme français, la livrée qu’on m’a jetée  il y a onze ans sur les épaules, je ne serai plus le larbin des officiers, je refuse de saluer ces brutes et leurs insignes, leurs chapeaux de Gessler tricolores. Il paraît que (…) n’importe quel officier ou sous-officier, n’importe quel crétin payé pour marcher au pas, a désormais le droit de m’arrêter dans la rue. Ce n’était pas assez des agents. Et comme eux ils sont désormais assermentés. Ils ont, ces matières fécales, une parole qui fait loi. Ah l’agriculture ne manquera pas de vaches. Eh bien (…) j’ai bien l’honneur, chez moi, dans ce livre, à cette place, de dire que, très consciemment, je conchie l’armée française dans sa totalité. »

44 réflexions au sujet de « Éva Joly reine du pompon (sur les tueries de Toulouse et Montauban) »

  1. Bonjr Fabrice , merci pour tout ,je me sens tj moins cruche ( pour rester polie) après la lecture de vos articles mais de + en + désespérée politiquement parlant. Maman de 3 filles dont 2 peuvent voter pour la 1ére fois en 2012 je leur fait lire des extraits de vos articles et leur réactions (aux deux) mais pour qui on va voter alors ? Elue d’une petite ville je sais , par expérience , que sur le terrain il y a de vraies marges de manoeuvres alors ???

  2. J’avoue que je ne pense plus grand-chose, sauf que les prochains jours vont nous voir assister à une déferlante haineuse de tous les côtés. Chacun va tirer à « hue et à dia » pour accuser le camp adverse dans cette horrible affaire.

    Moi je ne sais toujours pas pour qui voter, et cela semble dérisoire.

  3. Rhaaaaaaa!!! du suspens, de l’action, qu’est-ce qu’on s’est amusé ces dernières 24h! Et maintenant comme dirait la marionnette de PPDA qui anime les Guignols de l’info :
    « vous pouvez éteindre la télévision et reprendre une activité normale. »

  4. j’ajoute : « vous pouvez éteindre votre ordinateur et reprendre une activité normale. »

    Lemonde.fr: pic record de 600.000 connexions lors de l’assaut du Raid

    PARIS (FRA), 22 mar 2012 (AFP)

    Le site internet lemonde.fr a connu un pic record de trafic jeudi à la mi-journée lors de l’assaut du Raid dans lequel le tueur de Toulouse a trouvé la mort, avec plus de 600.000 connexions simultanées sur son « live », selon des sources concordantes.

    « C’est un record depuis qu’on a mis en place nos +live+ (déroulé des événements minute par minute, ndlr) il y a un peu plus d’un an, on ne s’attendait pas à avoir autant de connexions. Mais techniquement notre système a plutôt bien tenu », a commenté à l’AFP un responsable de lemonde.fr.

    « Le site d’information a connu plusieurs pics de trafic sur ses pages dont l’un a dépassé 600.000 internautes connectés simultanément sur sa plateforme de direct, quelques minutes après le dénouement de l’affaire de Toulouse », a indiqué à l’AFP Nicolas Guillaume, porte-parole de la société Cedexis.

    Sorte d' »aiguilleur du net » qui compte notamment parmi ses clients de nombreux sites de médias nationaux, Cedexis réoriente les requêtes et les flux de données des éditeurs de contenus vers les meilleurs hébergeurs, en fonction de l’état du trafic internet, dans le but d’améliorer la qualité de leurs services.

    « Globalement, au monde.fr, environ 70% du trafic était issu de France métropolitaine, et le restant de l’international », a précisé Nicolas Guillaume.

    « Nous avions constaté un trafic soutenu ces dernières semaines lié à la campagne présidentielle. Les récents évènements du sud-ouest de la France sont venus s’ajouter et confirment qu’un grand nombre de citoyens s’informent en priorité sur internet », a-t-il ajouté.

    Selon Cedexis, « les dispositifs de +live+ mis en place par de nombreux médias et leur présence sur les réseaux sociaux contribuent à générer une audience continue et un trafic significatif. Et il convient de savoir gérer ce trafic pour assurer la continuité de la diffusion des contenus en ligne dans les meilleures conditions pour tous les internautes ».

    kd/fz/jmg

  5. Et Sarko qui vient d’annoncer encore des lois idiotes… et qui font peur, sauf que, normalement, il ne pourra jamais les appliquer.

    Mais bon, la stratégie du choc, toujours. Profiter de l’étourdissement, profiter de la panique, créer la panique, faire gargouiller les ventres pour qu’il en suinte une vapeur dégueulasse, assez opaque pour aveugler l’esprit.

    Et piller, piller, piller. Au Mali ou en Grèce, partout.

    Dans un monde où l’on ne voit même plus mourir les animaux que l’on mange, de toute façon… où trouver l’espoir ?

  6. Bonsoir,

    Merci Fabrizio,

    Précision: Au dela de ce tragique évènement, et de ma tristesse en pensant aux victimes.

     » Désormais, toute personne qui consultera des sites internet qui font l’apologie du terrorisme ou qui appellent à la haine et la violence sera punie pénalement, a dit Nicolas Sarkozy. »

    Bush disait: Ceux qui ne sont pas avec nous, sont contre nous.

    Reste a définir correctement le mot terrorisme. Et QUI terrorise le plus, en faisant des milliers de victimes innocentes, au quatre coins de notre monde, en invoquant des « excuses bidons ». Ceux qui connaissent, s’interressent a l’historique du terrorisme, et qui approfondissent, savent de quoi il s’agit. Je n’irais pas plus loin et garde mes pensées dans ma petite caboche.

    Terrorisme. Application de loi restritives. Encore un cr

  7. Bouh!

    Pardon, c’est parti tout seul. Le blog est hanté!

    On reprend … 🙂

    Evènement en rapport avec le mot Terrorisme = Application de lois plus restrictives. Voila … Encore un cran supplémentaire de franchi. Les con(s)citoyens accepteront et en redemanderont plus encore, par peur et pour se sentir protégés.

    http://www.youtube.com/watch?v=MKeiChMRWTU

    Conchie.
    Connaissait pas.
    Mais faut il le prononcer la bouche en forme de Q de poule?
    De manière snobinarde?
    Tu tu tu!
    Je préfère l’autre avec les deux M.

    En attendant c’est nous kon va en chier avec toutes ses nouvelles futures lois qui nous pendent aux nez!

    C’est pas du français? On s’en fout! 😉

    Bien a vous tous et toutes,

  8. En attendant, voici ce qu’il se passe en douce :

    L’hypocrisie du gouvernement sur les gaz et huiles de schiste : comment contourner en douce une interdiction mise en scène à travers la loi ?

    Paris, le 22 mars 2012 – Alors que le gouvernement se targue d’être le premier au monde à avoir « interdit » le recours à la fracturation hydraulique, technique jugée « mal maîtrisée et dangereuse » par la ministre de l’Environnement, nous apprenons aujourd’hui la création d’une Commission nationale d’orientation, de suivi et d’évaluation de cette technique ayant pour mission « d’évaluer les risques environnementaux liés à la fracturation hydraulique et émettre un avis sur les conditions de mise en œuvre des expérimentations réalisées à seules fins de recherche scientifique ».

    Pourquoi cette évaluation des risques alors que tant d’études scientifiques indépendantes démontrent de manière certaine la dangerosité de cette technique (pollution massive des sols, contamination des nappes phréatiques, risques sanitaires majeurs) ? Pourquoi ces expérimentations scientifiques alors que les citoyens français ne cessent d’exprimer leur totale opposition à l’utilisation de cette technique mortifère pour notre environnement et notre climat ?

    Sous couvert de recherches scientifiques, le gouvernement joue aux apprentis sorciers pour le plus grand bonheur des lobbies pétroliers et gaziers.

    L’analyse du décret portant création de cette Commission nationale achève de démontrer le parti pris gouvernemental. Certes, une place est laissée à trois représentants d’associations agréées pour la protection de l’environnement mais, à côté des cinq représentants de l’Etat, y siégeront aussi trois représentants des entreprises gazières et pétrolières, ainsi que trois représentants du personnel de ces industries. Trois personnalités qualifiées au vu de leurs compétences scientifiques seront également de la partie, cette compétence étant laissée à l’appréciation du seul ministre de l’Industrie… L’équilibre des forces et intérêts en présence est donc loin d’être assuré.

    Nos associations rappellent en outre que le problème de l’exploration et de l’exploitation des gaz et huiles de schiste ne se limite pas à la question de la fracturation hydraulique. Selon le Potsdam Institute for Climate Impact Research, si l’on veut éviter le pire et contenir le réchauffement global moyen en deçà de 2°C d’ici à la fin du siècle, seul moins du quart des réserves prouvées en combustibles fossiles (pétrole, gaz et charbon) peut être utilisé d’ici à 2050 ! Dans ces conditions, pourquoi sonder le sous-sol ?

    Alors que la Bulgarie vient, elle, d’interdire définitivement le recours à la fracturation hydraulique et d’abroger les permis délivrés à Chevron, nos associations dénoncent cet énième pied de nez du gouvernement à l’écologie et à la démocratie. Nul besoin d’une Commission à l’indépendance douteuse pour affirmer notre rejet total de toute utilisation de la fracturation hydraulique et, plus largement, de toute exploration ou exploitation de gaz et d’huiles de schiste en France ou ailleurs.

    La conférence de Rio+20 en juin au Brésil sera l’occasion de montrer que la mobilisation citoyenne ne faiblit pas et qu’elle compte bien faire entendre sa voix, comme ce fut le cas il y a peu lors du Forum Mondial de l’Eau à Marseille.

    GAZ ET HUILES DE SCHISTE : NI ICI NI AILLEURS, NI AUJOURD’HUI NI DEMAIN !

    Signataires : Amis de la Terre, France Libertés, ATTAC, AITEC, RAC, Greenpeace, Helio, CRID, WECF, Réseau Sortir du Nucléaire


    Romain Porcheron
    Chargé de mission RSEE
    Les Amis de la Terre
    01.48.51.18.90 / 06.63.43.96.57
    romain.porcheron@amisdelaterre.org

  9. Et puis ça, pour ceux du Sud-Ouest :

    APPEL A MANIFESTATION ANTI GAZ DE SCHISTE

    Suite au déblocage de plusieurs demandes de permis de recherche
    de gaz de schiste, dont ‘Beaumont de Lomagne’, couvrant 10 405 km²
    sur 8 départements autour du Gers,
    les collectifs concernés par ces permis organisent
    une manifestation
    rassemblant citoyens, associations, partis, collectifs, mouvements citoyens, etc.

    à TOULOUSE
    SAMEDI 31 MARS 2012
    de 15 à 18 h
    au MONUMENT AUX MORTS (ARC DE TRIOMPHE) Métro François Verdier
    allée François Verdier – entre la cathédrale St Etienne
    et la halle aux grains (parking souterrain)

    :

  10. ^^

    « Lorsque les faits seront connus, les citoyens seront d’accord que si des réserves importantes existent, les bénéfices seront beaucoup plus importants que les risques ».

    BUCAREST.

    Après la Pologne, la Roumanie table sur le gaz de schiste pour assurer son indépendance énergétique vis-à-vis de la Russie, malgré la polémique sur les risques pour l’environnement et la santé.

    Jeudi, plus de 2.000 personnes ont manifesté à Barlad (est) contre un projet d’exploration du groupe américain Chevron dans leur région, dénonçant les risques de pollution.

    « Le gaz de schiste représente l’avenir », estime de son côté le président de l’Agence roumaine pour les ressources minérales (ANMR) Alexandru Patruti interrogé par l’AFP.

    Si l’ANMR vient de lancer une étude pour évaluer les réserves potentielles, un rapport de l’Agence américaine d’Information sur l’énergie estime que les ressources de la Roumanie, Bulgarie et Hongrie totaliseraient 538 milliards de mètre cubes.

    Et Bucarest rêve déjà de renoncer aux coûteuses importations de gaz russe.

    Plusieurs géants énergétiques sont à l’affût dont l’américain Chevron, le canadien Sterling Resources et le hongrois MOL.

    Chevron, qui a obtenu une concession sur 600.000 hectares dans la région de Barlad (est), veut y entamer l’exploration au second semestre 2012, s’il obtient les autorisations.

    « Le gaz de schiste représente une opportunité majeure pour la Roumanie », a déclaré à l’AFP le directeur pour ce pays de Chevron Upstream Europe, Thomas Holst, citant la sécurité énergétique, les investissements et les emplois.

    Chevron doit maintenant choisir le site pour les premiers forages exploratoires. Trois sont à l’étude mais M. Holst préfère ne pas les nommer pour ne pas soumettre les habitants à des « pressions inutiles ».

    Car la méthode d’extraction, la fracturation hydraulique, est accusée par les défenseurs de l’environnement de polluer les nappes phréatiques, de fragiliser les sols voire de favoriser les tremblements de terre.

    Interdite par des pays comme la France et la Bulgarie, cette méthode consiste à injecter à haute pression dans la roche d’énormes quantités d’eau additionnées de sable et d’additifs chimiques.

    « La fracturation implique des risques majeurs dont la contamination de l’eau, en plus des difficultés à se débarrasser de substances toxiques », a déclaré à l’AFP Miruna Ralea de l’association écologiste Alma-Ro.

    Les manifestants de Barlad ont espéré jeudi que la Roumanie interdira à son tour la fracturation.

    « L’extraction n’est pas une activité respectueuse de l’environnement (…) mais nous allons nous assurer que les lois en la matière sont strictemennt respectées », déclare M. Patruti.

    Sauf que, si elle promet de s’aligner sur les règles de l’UE, la Roumanie ne dispose pas en ce moment de législation spécifique sur le gaz de schiste.

    Chevron se dit déterminé à respecter les lois roumaines et européennes.

    « Les activités qui suscitent des polémiques n’interviendront que d’ici plusieurs années », indique M. Holst, selon qui « Chevron utilisera des techniques conventionnelles pour déterminer si des réserves existent ».

    Si c’est le cas, des dizaines de millions de dollars seront investis dans le développement et l’exploitation.

    Mais le maire de Barlad (69.000 habitants), Constantin Constantinescu, ne veut pas que le groupe américain creuse aux alentours de sa ville.

    « A mon avis, l’impact négatif de cette activité est plus important que la pseudo-prospérité promise », dit-il à l’AFP, reprochant à Chevron de ne pas avoir informé la communauté de ses projets.

    « Les gens craignent que la zone soit ravagée », ajoute-t-il.

    M. Holst assure que Chevron encourage le débat public. « Lorsque les faits seront connus, les citoyens seront d’accord que si des réserves importantes existent, les bénéfices seront beaucoup plus importants que les risques », dit-il.

    Mais pour Mme Ralea, « sachant que plusieurs pays ont banni cette technique controversée, pourquoi la Roumanie s’empresse-t-elle de l’adopter? »

    Salutations,

  11. Aragon a du style, ça c’est sur. Tellement que je m’en méfie, il aurait pu écrire exactement le contraire et paraître tout aussi convaincant. D’ailleurs je ne suis pas d’accord avec lui.

    Ceci dit, le Président Sarkozy est devenu fou! Pour appliquer sa loi contre la propagation du terrorisme, il faudrait commencer par détruire les bombes atomiques Françaises. Parce que pas besoin d’aller a l’étranger pour se former au terrorisme, il suffit d’être un militaire formé a l’usage des bombes atomiques. (l’usage comprend leur conception technique et doctrinaire, leur fabrication, leur possession, leur justification, etc.) Il faudrait aussi arrêter les militaires ayant acheté récemment des drones a l’étranger (y-ont-ils été formés?). Le terrorisme est l’application de la violence envers les civils afin d’obtenir un but quelquonque, politique ou militaire. Il n’y a aucun moyen que les bombes atomiques ne soient pas du terrorisme. L’immense majorité des opérations de l’armée de l’air le sont aussi. Quand aux drones, qui ravalent le militaire, assis dans son fauteuil de bureau avec sa tasse de café au cote, a un rang que je n’ose même pas exprimer…

  12. Un gouvernement finira par classer « terroristes » les gens qui luttent contre les gaz de schiste, et hop, le problème sera réglé, pensera-t-il.

  13. Je défend Eva Joly : On peut pas être candidat a l’élection présidentielle, c’est a dire candidat a être chef des armées, et être contre l’armée. Et même si un candidat voulait supprimer l’armée après être devenu Président, c’est pas en commençant par manquer de respect aux militaires qu’il préparerait au mieux un projet de cette envergure !
    On ne sait pas ce qu’ils ont fait ou pas fait en Afghanistan, nos soldats, mais c’est quand même le gouvernement qui les y a envoyés, et donc tous les citoyens Français qui acceptent de collaborer avec l’Etat ou même de le tolérer (c’est a dire nous tous en pratique, non?) y ont une part de responsabilité.

    Donc pour moi Eva Joly a été correcte et honnête.

  14. Il faut se méfier du mot « terrorisme » : Il est utilisé la plupart du temps pour nous faire accepter l’illogique et l’inacceptable. Ca fait des siècles, des millénaires que les mots « guerre » et « violence » ont été disséqués, expliqués, mis en perspective… On n’a plus assez peur de ces mots pour avaler ce qui les accompagne avec les yeux hypnotisés d’un gamin qui ne réfléchit pas. Mais « terrorisme » est un mot nouveau, un concept sans doute plus moderne aussi, pas encore bien digéré, qui permet d’impressionner davantage et de justifier ou de vendre n’importe quoi. Comme ce concept extraordinairement stupide de « guerre contre le terrorisme »!

  15. Mon cher Fabrice,
    La question est toujours la même: quand toutes les solutions qu’on nous propose sont mauvaises, faut-il prendre celle qui semble la moins mauvaise, et d’assez loin quand même, c’est-à dire Eva Joly ou n’en choisir aucune en se disant qu’il faut s’y prendre autrement ?
    J’avoue que pour le seul plaisir d’embêter et de contredire tous ceux qui l’enfoncent, et je ne te mets évidemment pas parmi ceux-là quitte à ce que tu me le reproches, mais je pense évidemment en priorité aux journalistes médiatiques, aux spécialistes des sondages, aux prétendus leaders d’opinion et à quelques vieilles -ou jeunes- badernes socialo-communistes ou de droite et d’extrême droite ou du centre, sans oublier certains de son propre camp, et bien pour ce seul plaisir là:
    si Eva Joly qui est une personne sans doute fort honorable par ailleurs mais sans doute dépassée par les événements pouvait recueillir plus de voix que ce qu’ils lui en prédisent, ça me consolerait un tout petit peu d’avoir à supporter un duel Hollande – Sarkozy au second tour et surtout pendant les 5 ans (50 ans ?) qui viennent la répétition des mêmes combines d’apparatchiks.
    Amitiés.

  16. Sans grand rapport, mais ça vaut le coup de regarder, une bonne conférence sur l’écologie en Inde sous-titrée en Français:

    http://www.ecologie-pratique.org/article.php/l-universite-des-va-nu-pieds

    C’est pas loin de Tilonia, a Bhaonta-Kolyala au Rajasthan, que les villageois ont créé une « réserve naturelle pénétrée par les hommes », sans demander l’autorisation au gouvernement. Ils ont ainsi ré-activé l’ancienne tradition des forets et des étangs « sacrés », ou protégés par des règles sociales strictes, qui ont nourri la bio-diversité en Inde pendant des siècles ou des millénaires, et continuent de le faire dans les rares endroits ou l’alliance entre l’économie de marché et l’Etat paternaliste n’a pas encore détruit ces forets sacrées. La nature est perdue sans les hommes. Savoir pourquoi et agir en conséquence c’est être écologiste.

  17. Etre candidat c’est passer à travers les grosses gouttes : l’armée, les agriculteurs, les communautés ethniques, et ben chapeau!
    tout est bloqué et fléché : le parcours par ici; ex : ne parler pas du Hallal! ne parlez pas du casher! ne parlez pas des mega élevages 1000 vaches en Somme.eh bien merde! parlons en de tout çà.

  18. Beurk et rebeurk :

    En principe, l’épandage aérien de pesticides est interdit en France. En principe seulement, car la circulaire du ministère de l’agriculture, publiée très discrètement le 5 mars, introduit de nombreuses exceptions. Intitulé « Liste des produits phytopharmaceutiques autorisés ou en cours d’évaluation pour les traitements par aéronefs », ce texte, « à diffusion limitée » et que Le Monde s’est procuré, fournit aux directions régionales et départementales de l’agriculture, aux directions des populations, aux services vétérinaires, la possibilité de délivrer des dérogations pour toute une série de fongicides, herbicides, insecticides destinés à traiter le maïs, le riz, la vigne et les bananiers.La circulaire risque de passer pour un feu vert et présagerait alors des conflits probables entre commanditaires de l’épandage

    (lire la suite sur :
    http://www.lemonde.fr/planete/article/2012/03/23/retour-de-l-epandage-aerien-des-pesticides_1674789_3244.html#xtor=RSS-3208)

  19. Kropotkine écrivait ceci en 1848 :

    N’était l’État qui consacre la plupart de son budget de cinq milliards à la création de nouvelles fortunes bourgeoises et au maintien des anciennes — en même temps qu’il empêche l’expansion du socialisme par son éducation, son armée et sa hiérarchie de fonctionnaires — la désagrégation de la bourgeoisie et de la pensée bourgeoise serait bien plus rapide.

    Toujours d’actualité car il n’y a pas un (e) seul (e) candidat (e) près à remettre en cause l’état et pour cause la soupe est trop bonne, même si cela vire à un infâme brouet.

  20. T’es un peu dur, c’est quand même elle qui a dit le moins de conneries, et surtout le plus de trucs sensés sur ce thème. Comment tu fais pour toujours dénicher partout LE truc qui fâche.

    Tiens, elle a dit que Borloo s’était complètement discrédité en signant pour les gaz de schistes. je pensais que ça te ferait plaisir…

  21. Cultive ton jardin,

    C’est rare, mais là, je suis fâché. Comment ? C’est moi qui cherche la petite bête ? Elle a déclaré sa solidarité à l’armée, sa solidarité avec l’institution. Laquelle, pour ne pas remonter à Mathusalem, est responsable du désastre de 1940 face à une armée allemande moins nombreuse qu’elle, de la guerre en Indochine, prélude à la suite, des massacres à Madagascar et au Cameroun – notamment – de l’immonde guerre d’Algérie, torture de masse incluse, du coup de force fasciste de l’OAS, du maintien jusqu’à aujourd’hui de la Françafrique, etc.etc.

    Et c’est moi qui exagère ? Je t’avoue que ce soir, je retiens ma plume.

    Fabrice Nicolino

  22. Bonsoir,

    Mr Fournier,

    « On ne sait pas ce qu’ils ont fait ou pas fait en Afghanistan, nos soldats, mais c’est quand même le gouvernement qui les y a envoyés, et donc tous les citoyens Français qui acceptent de collaborer avec l’Etat ou même de le tolérer (c’est a dire nous tous en pratique, non?) y ont une part de responsabilité. »

    Au risque de vous choquer, non. Peu responsable. Et Dieu sait que mon coeur me pince fort en pensant a toutes les victimes.

    Accepter de collaborer. L’argent des taxes que nous payons tous, qui décide dans quel domaine (armement) elles seront investies?

    Tolérer. Non, aucune tolérance pour ce qui n’est pas juste. Qui écoute ma petite voix dans le désert?

    C’est aussi une des raisons pour lequelles je ne vote plus. Et ne voterais plus. Pas pour que l’on envoie des enfants massacrer et se faire massacrer pour des causes qui n’ont aucune raison d’être, pendant que les décideurs élaborent des plans, bien a l’abri, sans manquer de rien, et toujours pour les motifs identiques. Des ressources convoitées, envie d’imposer ses façons de vivre, ses lois, beaucoup d’argent a la clé, et aucun respect pour la vie humaine.

    NON. Je n’ai jamais voulu ceci! Nous n’avons, je n’ai pas a endosser la responsabilité de tels actes barbares.

    Mr Fournier, je vais vous faire une confidence. Chut, les autres, pas lire … 🙂

    Mon neveu est militaire. Si vous saviez ce que nous nous sommes déja pris le chou a propos de ses missions. J’ai laissé tomber, parce sa réalité n’est pas la mienne et que je n’ai pas le droit de lui imposer mes vues. Il ne voit pas tout le mal engendré. Par manque de lucidité, étant jeune, fort possible, mais ceux plus agés, plus mâtures? Que se passe t’il ou ne se passe t’il pas dans leur têtes? Mystère.

    Quand il est n’est pas en « service », il s’amuse avec une bande de copains, des heures durant, a jouer a la guerre sur le PC. C’est a peine s’ils prennent l’air. Je me demande souvent s’ils font la différence entre le réèl et le virtuel.

    Bref …

    Merci pour les liens et commentaires, belle fin de semaine a toutes et tous,

    PS. Fabrizio: A nous deux. 🙂 Une belle grande plume de magnifique rapace, cela vous dirait? Jamais usée, ne demande qu’a servir!

    😉

  23. Nous sommes dans un système globalisé, et nous en paierons le prix, j’ai l’impression.on nous a dit que les nations c’est le mal voilà, bonne chance à chacun de nous dans ce système que nous controlerons de moins en moins. s’en sortiront ceux qui ont famille solide, relations et situations sociales pas menacées, en tout cas pas directement, voire meme galvanisées, les élites voyageuses, hors sol; ce sont toujours les memes qui en paieront le prix fort; notamment les « ouvriers », les petits que l’on met en concurrence et auquels on reprochera meme de se fiche du sort des ouvriers de pologne ou de chine.

  24. LBL, je vous comprend et je respecte votre point de vue, d’autant que vous vivez probablement a la hauteur de ses exigences. Mais Eva Joly n’a pas dans son programme de supprimer l’armée. Et puis elle fut juge (et quel juge) et comment être contre la police avec une telle profession ? (oui c’est pas exactement la même chose, mais presque…). Je ne crois pas qu’elle a dit ce qu’elle a dit pour « communiquer » mais simplement par honnêteté et sincérité.

    Confidence pour confidence, j’étais moi-même objecteur de conscience (a l’époque ou c’était devenu facile, je n’ai fait ni prison ni même corvées stupides) parcequ’il m’était intolérable de promettre de tuer si l’ordre m’en était donné. L’histoire militaire contemporaine de la France (les faits que Fabrice mentionne), avait bien sur joué un rôle sur ma perception. Depuis, j’ai découvert qu’il y a eu, qu’il y a encore, des militaires contre la torture, contre la bombe atomique, contre le terrorisme (attaquer les civils), contre le racisme, et qu’il ont su, savent encore, risquer leur réputation et parfois leur vie pour ces valeurs. Et aussi des policiers qui vont jusqu’à faire de la prison ou se font tuer pour défendre ces valeurs. Il y en a aujourd’hui en Inde, mais je suis sur qu’il y en a aussi ailleurs.

    Ca m’a décidé a « tolérer » les militaires, et même la police. Et puis j’utilise de l’argent… Donc je collabore avec l’Etat.

    Est-ce que les Irakiens, les Lybiens, les Syriens s’en seraient mieux sortis, s’en sortiraient mieux s’ils n’avaient pas d’armée? Peut-être, je n’en sais rien. Le sort des Tibétains, ce que le Timor Oriental a vécu, ou bien les tribus Indiennes qui n’ont pas rejoint les maoïstes… est a peine plus enviable.

    Désolé pour cette longue prose de curé… L’important c’est d’être logique et honnête, et Eva Joly l’est.

  25. Marie, vous dites des choses profondément justes. Qui méritent d’être développées, méditées. Merci.

  26. Bonjour

    (Totalement hors sujet, pardonnez-moi)

    Je viens seulement de trouver le courage de lire les commentaires qui ont suivi mon départ, et dois dire que je suis très émue.

    C’est vraiment un blog très bien 🙂

    J’ai horreur de me dédire, et je continue de penser que ce type d’échange ne me réussit pas, mais je voulais remercier tout le monde, Yoda comprise. Et vous dire à un de ces jours peut-être.
    En attendant, je continue de vous lire.

    Cordialement
    Valérie

  27. Et pour le cas où la plume proposée par LBL serait usée prématurément, je peux en fournir une ou deux de faucon pélerin.

  28. LBL : En me relisant je m’aperçois que je suis un peu confus. Je crois que la non-violence est toujours préférable (que c’est le seul moyen de ne pas jouer le jeu de l’adversaire), mais que les conseils en la matière ne valent rien. Même le grand Gandhi n’était pas un donneur de conseils ! Donc je m’abstiens de juger ceux qui n’y croient pas, lorsque je n’ai pas moi-même pris part à la bataille de manière non-violente. Encore un peu confus ? Peut-être… Ca prend du temps à clarifier ces choses…
    Amitiés à tous

  29. Laurent,

    Désolé de ne pas être – du tout – d’accord avec toi. Éva Joly a exprimé sa solidarité avec une institution, donc son histoire. Les mots gardent un sens, oui ou non. Puis, le fait qu’il y ait des dissidents, parfois rarissimes, dans les assemblages humains les plus discutables, interdirait donc de juger le tout au motif que quelques uns s’en éloignent ? Franchement, non.

    Fabrice Nicolino

  30. Fabrice, je crois qu’on est d’accord sur le fait qu’on peut critiquer une institution a condition d’en tirer les conséquences. Je suppose que tu es honnête et logique avec ton rejet de l’armée. Je crois qu’Eva Joly est honnête et logique avec le fait qu’elle est candidate a être Présidente, c’est a dire chef des armées. D’autre part, on peut être contre les actions de l’armée Française, et même pour sa suppression, mais ce que Eva Joly a dit me parait une chose digne même si elle n’était pas candidate. Ce n’est pas dans ces circonstances que l’on peut régler ses comptes, quels qu’ils soient, avec l’armée, car ça paraîtrait justifier une action qui n’est pas meilleure. Ca ne coûte rien d’attendre un peu.

  31. Les mots ont un sens, certes. Mais ce qui me frappe à propos du mot solidarité , c’est qu’il est tellement utilisé à toutes les sauces, que parfois on peut se demander s’il n’est pas devenu une simple formule de politesse. La solidarité, en principe, relève du partage d’intérêts communs, mais aujourd’hui solidarité est souvent synonyme de compassion , de charité organisée, etc, bref on ajoute de l’affectif à un concept qui est plutôt pragmatique en fait. Alors entre le partage du deuil qui frappe ce régiment de para et l’adhésion aux pires saloperies faites par l’armée française, (sans oublier la gendarmerie), l’éventail est large.

  32. Lamentable diagnostic de la classe politique!

    Comme les docteurs de Molière, chacun trouve que les meurtres de Mohamed Merah justifient leur propre spécialité, contre toute logique.

    Les sécuritaristes prônent plus de police (alors qu’on voit mal comment la police aurait pu trouver Merah plus vite, vu les énormes moyens employés, dont certains a la limite de la démocratie, comme le fichage a grande échelle) et le fichage des voyages a l’étranger (alors que Merah était justement déjà fiche et surveillé pour avoir été repéré en Afghanistan, et cela n’a rien empêché, donc ils ne savent même pas de quoi ils parlent).

    Les socialistes prônent plus « de république, d’école, de laïcité », alors même que Merah avait bien été a « l’école de la République ».

    D’autres veulent le retour de la double peine. Alors que Merah n’avait pas été condamné auparavant, donc on ne voit pas comment cela aurait pu empêcher les meurtres.

    Personne apparemment n’ose lier ces meurtres avec le fait que la France a récemment fait la guerre en Afghanistan et en Libye, et s’apprête discrètement a la faire en Syrie voire en Iran, de peur sans doute de paraître les justifier.

    Mohamed Merah a voulu en savoir plus que ce que racontent les médias, il est allé en Afghanistan et a peut-être vu ce que, parmi les citoyens Français, on aurait préféré que seuls les militaires voient. On en peut pas qualifier cette démarche de curiosité de malsaine, c’était plutôt courageux. Maintenant, qu’est-ce qui fait que Merah n’a pas pu encaisser ces choses sans sombrer lui-même dans la violence, en se choisissant un rôle de vengeur solitaire ? Ca peut être une faiblesse de « l’école de la république », ça peut aussi être simplement son destin dans la France de 2012. L’école et ses défauts, vrais ou supposés, ne peut pas tout expliquer. Encore moins l’Islam. Car, non seulement « l’immense majorité des Musulmans ne sont pas des terroristes » comme on dit si bien, mais surtout l’immense majorité des terroristes ne sont pas musulmans.

    Par contre, si la France n’avait pas participé a quelques guerres néo-coloniales récentes, Mohamed Merah n’aurait probablement jamais tué. Si on ne regarde pas ce fait en face, et si on veut simplement encore plus de la même chose, on aura effectivement droit a encore plus de la même chose !

  33. Bonsoir, bonjour,

    🙂

    Merci a toutes et tous,

    Mr Fournier,

    Si les humains étaient tous sensés et raisonnables, pas besoin de militaires ni de police. Etant pour la non violence, il est vrai que je me permet dès fois des piques. Mais ce n’est jamais pensé agressivement. Suis simplement pour la Paix … et tente d’arrondir les angles, du mieux de mes possibilités.

    Jugement? Conseil? Jugement est différent d’un conseil. Ne juge pas. Chacun fait ce qu’il désire en son âme et conscience. S’il arrive a dormir quiet! Un conseil est toujours un acte amical, et de désir de protection a autrui.

    Tolérer les militaires et la police? Oui, petit oui, s’ils sont uniquement présent pour des actions humanitaires et sans armes.

    Pourquoi avons nous besoin de militaires et de policiers?

    Qu’est ce que ces façons de procéder et d’aller ingerer d’autres pays pour y prendre, voler, ce qui arrange? Et d’entrainer toute une série de malheurs?

    Les chats marquent leurs territoires en faisant des petits pipis. Des pipis ne font pas de mal. Au pire, ce sont des coup de griffes, des touffes de poils qui volent au vent, mais pas de mort. Si? Si peu, alors? En aucun cas, rien de comparable avec la violence humaine!

    Mr Fournier, pourrais je avoir votre domicile? Dans les jours prochains je viendrais faire pipi autour de votre carré de patates. 🙂

    Que les hommes prennent exemple! Je ne dit pas qu’ils leur faille faire pipi partout, c’est une image. Mais s’il y a conflit, que l’on mettent les deux « rivaux » sur un ring, une belle paires de gants, shorts ou pas et qu’on les laisse s’arranger entre eux, avec leur propres poings.

    Si chacun sait rester a sa juste place, faire au mieux avec ce qu’il a, partager le trop avec ceux qui en ont moins, certains problèmes pourraient être résolus…

    A chacun d’y mettre de la bonne volonté.
    A chacun son pré et les vaches seront bien gardées.
    Et si l’un a trop de vaches, qu’il les offre a celui qui n’en a pas.

    Meuhhhh … je rève!

    ——-

    Marie, pronto, 😉

    Système en bout de course. Bien sûr que ce sont les « petits » qui vont payer,cela a toujours été ainsi. Depuis fort longtemps. C’est pour cela qu’il faut créer un « nouveau système ». Equitable a tout point.
    C’est maintenant ou jamais!

    ——–

    Bonsoir Valérie,

     » je continue de penser que ce type d’échange ne me réussit pas »

    Tsss, tsss, vous dites des bêtises! Merci a vous. Rester avec nous.

    ——

    René, coucou,

    Plume pas usée.
    Mais a écrire avec la « mienne », il y de fort risques a perdre les sienne. Siennent?
    Vous voyez? Grave … 🙂

    Bien a vous,

  34. Ton blog est intéressant Fabrice. Je prends plaisir à le lire, j’ai aimé ton bouquin  » Qui a tué l’écologie »
    Mais plus concrètement tu proposes quoi , l’île déserte, se retirer dans un monastère? Quand on veut nettoyer la m…. on est obligé à un moment ou à un autre de se salir les mains.
    Amitiés

  35. Et l’assassin de cet affreux fait divers (ou affaire d’Etat ?) a été assassiné. Un coup classique avec le petit président (qui aime tant la récidive)… Un tas d’agents hyper-spécialisés sur le terrain, des médias, et on bute. Je n’ai pas suivi (je ne peux plus) : ce que je dis est peut-être affreusement cynique donc, ou mal informé, mais j’ai compris après deux jours de silence radio choisi que c’était encore le scénario. Peine de mort new look, sans doute, et j’ai appris ici que bien des personnes étaient devant le spectacle, devant l’écran, comme sur la place de Grève.

    Et les armes sont aux mains de l’armée. Petite divaguation.

    Je suis très intéressée par la réflexion d’Etienne Chouard (voir son Plan C) ainsi que je l’ai plusieurs fois mentionné à Planète sans visa, et ceci m’a amenée à écouter Henri Guillemin ces jours-ci. La Commune est l’objet de l’une de ces conférences filmées et disponibles.

    Des Gardes républicains venus du peuple, et armés ! Danger pour le pouvoir ! Problème numéro un !
    (nota : Herni Guillemin ne serait pas un historien sérieux, ai-je pu lire en me renseignant très grossièrement. J’ai lu des critiques plus graves sur Annie Lacroix-Riz qui n’a pas peur de nous dire, d’après archives, que la défaite de 39 a pu être choisie et organisée sciemment. Que chacun écoute, cherche, et étaie, telle est ma maigre conclusion).

    http://www.rts.ch/archives/dossiers/henri-guillemin/3477764-la-commune-de-paris.html

    Quand les rouages de la décision échappent à ceux qui sont directement concernés par l’application de ces décisions, et que ces décisions vont dans le sens de règles toujours plus hiérarchiques, opprimantes ou folles et destructrices, sans être ni jamais justes, ni bonnes, jamais effectivement satisfaisantes au moins pour la grande majorité des personnes, du vivant et de la terre, on peut s’interroger sur le fait que les moyens de risposte populaire soient proches du néant aujourd’hui, riposte « démocratique » et force physique comprise, tandis que la force sur-armée du pouvoir veille, au garde-à-vous.
    Soit, l’armée peut toujours refuser de combattre ses pairs, et changer de camp. Et l’Histoire témoigne de quelques volte-face décisives.

    Mais les scènes de répression en Grèce révèlent ce qui attend les contestataires si jamais ils se lèvent, sans arme ni même agressivité. Ca dézingue sec. Avec des types en tenues de combat hallucinantes (et parfaitement « anonymisés », très vidéogéniques).

    Eva Joly, et son couplet… Ben ouais, elle veut être élue. Et être présidente, c’est être « cheffe » des armées, non, ou un truc comme ça ? Ah moins que ce soit de l’entrisme ?
    Les CRS taperont moins fort, si on sort dans la rue vraiment en colère et qu’elle est là ? J’ai hâte de voir ça.

    Voter… La « démocratie » en est réduite à ce seul acte. Avec en plus, son vote parmi des millions (ça a vraiment de la gueule, dans l’isoloir !). Et le vote blanc compte pour bonbon. A hurler de rire désespéré.

    Allez, je retourne à la permaculture. Utilité, raison… et poésie, poésie du mystère, de la complicité heureuse possible. Petites et grandes dimensions présentes dans de multiples et riches relations (quelque chose comme la solidarité, peut-être).

  36. Chers tous, sans grand rapport, mais d’actualité :

    La petite vidéo dans le lien ci-joint a été bricolée a la va-vite et passée en douce a travers le blocus policier autour de la centrale nucléaire de Kudankulam en Inde.

    http://www.youtube.com/watch?v=xloBd59xC7I

    Le site suivant est extrêmement riche et détaillé.

    http://www.dianuke.org

    La dizaine de milliers de villageois qui protègent les grévistes de la faim sont officiellement accusés de « acte de guerre contre l’Etat », l’eau et l’électricité ont été coupés, et ils s’attendent a ce que les grévistes de la faim soient arrêtés des que la police trouvera un moyen d’accéder a eux au milieu de la foule.

    L’ampleur des moyens policiers et les provocations a la violence témoignent de l’affolement et du désarroi de l’Etat face a la détermination des « petits » enracinés dans un lieu envers lequel ils se sentent responsables (Merci Marie!), d’agir par la non-violence.

    La presse observe un silence radio complet, même « The Hindu » qui avait pourtant pris l’initiative remarquée de collaborer avec Wikileaks.

    Seuls les téléphones portables, internet et des reportages TV très anecdotiques comme ceux visibles dans la vidéo, permettent de savoir ce qui se passe de cet évènement d’une importance capitale pour l’Inde et pour le monde.

  37. Bonsoir Fabrice : Eva joly est une personne qui me paraît humainement sincère et c’est la seule parmi les dix prétendants au trône de l’échafaud qui se rapproche le plus de mes idées . Avec ou sans le mot « solidus » lié avec le mot « stratos » , je voterai pour elle .Ne pas voter , c’est laisser les autres choisir et décider à ma place . C’est me priver de mon seul petit moyen de peser sur l’avenir incertain des humains . Mes sincères amitiés et bonne soirée

  38. Bonjour à vous,

    En sus de mon inscription du jour en contact personnalisé, je retrouve ici [reformulez s’il vous plaît ce passage, où je vois une injure. Or je n’accepte pas les injures. Planète sans visa n’entend pas devenir un paillasson. Et si je me trompe, bien entendu, mes excuses. Fabrice Nicolino], le vert de rage comme l’écarlate qui rappent et dilatent, entre « huloterie » et jolie Joly (supra)nationales.
    A plus
    sans « Fabrice Nico a tué ».

  39. LBL,je ne vous visais absolument pas (ni personne ici d’ailleurs) lorsque je parlais de « conseils », c’était juste une manière simple et familière de m’exprimer… Sinon, pas de problème pour le pipi, (surtout qu’a partir de l’hiver prochain, si tout se passe bien, ça sera des toilettes a « séparation de pipi » (ecosan), et le pipi des invités se joindra au notre pour fertiliser les hibiscus, les courges et les jasmins !)

  40. Bonsoir,

    Le Japon tourne maintenant avec une seule centrale nucléaire

    Berne (AP) — C’est ce lundi, selon la Fondation suisse pour l’énergie (FSE), que l’avant-dernière centrale nucléaire japonaise sera découplée du réseau. Avant l’accident de Fukushima, 54 centrales étaient en activité. Grâce à des mesures d’économie, le Japon peut quasiment se passer de centrales atomiques. Dès lors, la FSE demande au Conseil fédéral d’activer fortement les mesures d’économie d’énergie. Ces mesures devraient permettre d’économiser l’équivalent de la production des centrales nucléaires de Muhleberg et de Beznau, soit celles dont les réacteurs sont les plus anciens.

    Après Fukushima, selon la FSE, et en raison de l’attitude de plus en plus négative de la population face au nucléaire, les installations ont été arrêtées les unes après les autres. Lundi 26 mars, c’est la centrale de Kashiwazaki-Kariha, dans la préfecture de Niigata, qui sera découplée du réseau. Il ne restera ainsi plus qu’une seule centrale en activité, selon la FSE, et cela sans qu’il y ait de coupures majeures.

    Pour assurer l’approvisionnement, le Japon a lancé un plan d’économie devant réduire la consommation de 15 %. Beaucoup d’entreprises ont réussi à faire des économie bien plus importantes. Le grand groupe de communications Softbank a réussi en moyenne à réduire la consommation dans ses bureaux de près de 40 % La Citibank, selon la FSE, a pu réduire sa consommation de près de 20 % à son siège central de Tokyo. Les ménages ont également été priés de réduire leur consommation de 15 %.

    Pourkoi sa peu pa ce fère ché nous?

    Mr Fournier, bonsoir,

    Conseil, jugement. Pas de souci. 🙂

    Belle soirée a toutes et tous, je vais pipi ailleurs sur un autre sujet … 😉

  41. @ Laurent Fournier
    « La question c’est, qu’est-ce que la politique, et comment faire de la politique honnêtement ? »

    Je pense que la politique telle que l’entendait la Grèce antique dans son sens de cité-état, c’est à dire communauté de citoyen libres et autonomes soit en cause. Par contre l’élection avec son corolaire le vote plébiscite est LE problème, car il crée un potentat animé uniquement par son ambition.Platon dans « la république » dit bien que toute forme de pouvoir, y compris la démocratie, amène à la tyrannie. Qui accepterait de donner les clés de sa maison au premier inconnu venu ? Pourtant c’est ce que font les citoyens lorsqu’ils acceptent de se prêter à la pantalonnade électorale.

    « Le mensonge et la crédulité s’accouplent et engendrent l’Opinion. » Paul Valéry

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *