Combien on est sur Planète sans visa ?

Pendant les deux dernières années, le maigre système technique de comptage de Planète sans visa a disparu sans préavis. Et je m’en suis contenté. Je n’avais pas la moindre idée du nombre de visiteurs. Mon fidèle Alban, le preux Marseillais, m’a installé il y a peu un petit logiciel, qui me permet de savoir où nous en sommes. Je vais donc vous dévoiler ce qu’il en est, mais avant cela, deux choses. La première est que j’ai toujours refusé de faire de la retape pour ce rendez-vous, et que j’ignore tout des trucs et astuces – référencement par Google, etc. – qui permettent de multiplier le nombre de clics comme d’autres du temps jadis multipliaient les pains. La seconde, c’est que je ne sais pas réellement lire les chiffres bruts que vous allez trouver ci-dessous. Il faut sans doute les pondérer, mais je dois avouer que je m’en fous. La chose à peu près certaine, c’est que Planète sans visa a conquis son lectorat. J’en suis à coup sûr très heureux.

Les chiffres pour 1 mois, arrêtés ce 29 novembre 2012, doivent prendre en compte trois jours pendant lesquels le compteur WassUp a été en rade. Disons qu’environ 10 000 visites doivent être ajoutées, au moins. Soit 113 296 visites en un mois. Un dernier mot : les commentaires sont ici (à peu près) libres, mais je n’entends pas, pour ma part, débattre de ce sujet.

Planète sans visa (View site »)

WassUp – Derniers hits

  • 103296 Visites
  • 212844 Pages vues
  • 2.06 Pages/Visites

Graph des Hits Utilisateurs

Tout développer Masquer la Chronologie

 

22 réflexions au sujet de « Combien on est sur Planète sans visa ? »

  1. Salut,
    vous faites un travail de recherche et de retransmission d’informations qui devrait être lu par bien plus de personnes. Vous permettez l’eclairage necessaire à la compréhension de notre société. Merci

  2. Je connais ce site depuis peu et je me réjouis chaque jour de venir lire les propos tenus ici. On se fout des chiffres (je ne sais pas moi-même vraiment les lire), et on peut toujours leur faire dire ce qu’on veut. Il se pourrait bien que pour « Planète sans visa », le bon vieux bouche à oreille fonctionne mieux que la retape. Et c’est tant mieux.
    Savez-vous que « Planète sans visa » est aussi le titre d’un roman de Jean Malaquais publié en 1947, formidable écrivain, auteur entre autre de « Les Javanais », trop méconnu aujourd’hui.

  3. Coucou,

    A mince alors!
    Moi qui pensait que nous étions seuls au monde!

    Non, je rigole!
    Très Heureuse que votre merveilleux travail d’information soit tant suivi. Vous le méritez amplement. Quoi que? Vu le sujet précédent … 🙂

    Merci aussi a ceux et celles qui laissent liens et commentaires.

    Bien a vous toutes et tous,

  4. Pour moi le site de planète sans visa,ma permis de mieux connaitre certain sujets en profondeur, puis Fabrice est un passionné de nature et un protecteur.
    D’ailleurs u très joli livre de Fabrice ( la france sauvage racontée aux enfants)
    Amitié

  5. En tout cas la Planète sans visa reste une planète à visiter pour ceux qui ne l’auraient pas encore fait.
    Attention,un jour ou l’autre, peut-être un débarquement massif et imprévu adviendra ( tant qu’il ne vient pas de la planète Mars – je dis ça, mais peut-être que les extra-terrestres si extra-terrestre il y a, sont plus intelligents que nous et certainement plus écologiquement, tout au moins, intelligent que nous …
    alors, à quand la rencontre du troisième type ?
    Ici même, très bientôt, je pense )

    Très bonne continuation Fabrice

    Carl+Larmonier

  6. Sujet : URGENT MARCHE de Nice à Notre Dame des Landes [gpii] Msg du
    collectif 06 contre l’aéroport (et tous les gpii)

    Bonjour à tous/toutes nos camarades en lutte contre l’Ayrault-port et
    son monde!

    Nous avons pour projet, ici, à Nice, de rejoindre Nantes à pied. Pour
    délivrer un message à dimension humaine, à un rythme humain. Un msg de
    solidarité, de non violence, de décroissance. Nous voulons montrer à
    travers cette marche, que la France est unie, organisée, qu’elle ne
    veut, ni de cet aéroport, ni de tous les autres grands projets inutiles
    imposés.Et qu’il est grand temps que l’on cesse de massacrer la Terre,
    sans laquelle l’humain ne peut vivre.
    Nous vous invitons à nous rejoindre. Nous vous envoyons de que possible
    le lien pour vous inscrire à cette marche.
    Et nous vous demandons votre aide. Pour dormir au chaud et manger le
    soir. Pour se rencontrer. Ce peut être l’occasion d’organiser un débat
    sur la place publique dans votre ville? De parler de vos propres gpii?
    Ca vous branche? On part le 8 décembre! RDV à Nice, place du Palais de
    Justice à 7h30. Départ: 8h.
    Les geckos des murs à la rencontre des tritons crêtés!
    Appel à tous les lézards de France! Rejoignons nous!
    Marie: 0650107981.

    PS: Il est difficile pour l’instant de prévoir combien nous serons….
    Nous sommes en train d’élaborer un site pour que les gens s’inscrivent
    pour la marche sur les tronçons qui les intéresse et j’espère qu’ainsi
    nous serons en mesure de donner un chiffre approximatif du nombre de
    Gugus marcheurs!

    si vous pouvez prévoir un accueil et un hébergement sur place pour les
    étapes du trajet.

    merci d’écrire à marie thecapitainechoc@gmail.com

    merci de diffuser à vos contacts

    Le 8 decembre: RDV 7h30, place du palais de justice. Départ: 8h.

    Nice à Golfe Juan: 23kms.
    9/12: Miramar: 22kms.
    10/12: Fréjus: 23kms.
    11/12: Les Arcs: 23kms.
    12/12: Le Thoronet: 20kms.
    13/12: Le Val: 23kms.
    14/12: Pourrières: 30kms
    15/12: Aix en provence: 27kms.
    16/12: la Fare les Oliviers: 23kms.
    17/12: Eyguières: 24kms.
    18/12: Fontvieille: 29kms. Ici, on triche, on va à Arles en caisse.
    19/12: de Arles à St Gilles: 21kms.
    20/12: Gallargues le montueux: 29kms.
    21/12: Montpellier: 30kms. Trêve de noël. Reprise de la marche le 26!

  7. Aux chiffres, j’ai toujours préféré les lettres, même quand elles sont hors-sujet, quoique…
    La nuit dernière, j’ai fait un de ces cauchemars. Vous allez me dire, si chacun se met à raconter sa vie, où va-t-on ? Bon, vous n’êtes pas obligé(e)s de lire, mais sachez que mon rêve n’est pas sans rapport avec ce qui nous occupe ici. Alors voilà…
    J’avais invité mon vieil ami Robert à ma table. Je l’invite très souvent, notez bien, pour mon plus grand plaisir. Mais là, une tension régnait entre nous. Je l’ai regardé et je lui ai dit :
    – « Robert, t’es plus dans le coup. Va falloir te mettre à la page, mon vieux. Oh, inutile de protester. Tu veux des exemples ?
    Le mot dialogue, tiens. « Discussion entre deux parties en vue d’aboutir à un accord, un compromis ». Franchement, tu crois que t’es crédible ? On est en 2012, Robert, tiens-toi au courant, merde. Dialogue, aujourd’hui, ça veut dire : « Explication d’un point de vue pour le faire entériner par les autres parties ». D’accord ?
    Et là, qu’est-ce que je lis à la page 1246, au mot kyste ? Enflure pathologique ? Tu me déçois, Robert. Comparer des humains qui résistent à des enflures, t’exagères.
    Moi, je te fais confiance, et voilà. »
    J’ai pris mon ami par la main, j’ai approché mon crayon en ébauchant le geste de rayer des mots pour les remplacer par d’autres. J’ai perçu comme un frémissement parcourant Robert, une incompréhension. On se connaît depuis tant d’années qu’on se devine.
    J’ai senti que j’allais blesser un ami, j’ai ressenti toute la détresse qui peut vous envahir quand une amitié de quarante ans se brise.
    C’est à cet instant que j’ai suspendu mon geste et que le jour m’est apparu.
    Un peu plus tard, je suis allé consulter mon dictionnaire. Il y avait les bons mots au bon endroit. J’ai refermé les pages délicatement, pour qu’elles restent assemblées. Quarante ans pour un dictionnaire, c’est une vie. Je me suis juré de le garder jusqu’au bout de mon âge.
    Ne jetez pas vos vieux dicos. Ce ne sont pas que des mots qui sont dedans.
    Frédéric

  8. A bernhard,

    Quel tambourinage !

    A Frédéric Wolff,

    De quel Robert parlez vous, du grand ou du petit ?

    Personnellement, pour faire bonne mesure, je préfère le grand litre, hé !

  9. Ah Fabrice, ne connaîtriez-vous pas un Alban le Preux sachant lever la malédiction qui transforme mes mails en vasque hiéroglyphique ? Je tente ce jour une ultime riposte.

  10. Stan,
    Je parlais du petit Robert. Le grand est digne d’intérêt, mais j’ai fini par nouer un lien quasiment affectif avec mon vieil ami qui occupe une grande place dans ma vie.
    Le grand Littré, je ne le connais pas, il est certainement précieux aussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *