Enfin, une vraie pub pour Notre-Dame-des-Landes

Ce n’est pas une blague, c’est vrai. Une publicité fantastique, délirante mais sérieuse, en faveur de l’infernal projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Les mots me manquent, mais vous allez les trouver. Tout cela va coûter 300 000 euros pour commencer. Quand il s’agit de ses conneries, Ayrault ne manque pas d’argent.

pubnddl1.jpg

pubnddl2.jpg

36 réflexions au sujet de « Enfin, une vraie pub pour Notre-Dame-des-Landes »

  1. Le PLUS et le MIEUX, c’est ce qui va nous achever (on évalue là-dessus ?).
    On descend un peu la ligne de fumaga de la pub, le + vient en plein dans la goule. Optimisé ! Maximisé ! Réussi ! Gagnant !

    On savait cela avant : le mieux est l’ennemi du bien, ceci dit sans nostalgie. Juste un minimum d’expérience vitale, et pas n’importe laquelle.
    Le bon me va.
    Plus « bezef » de bon (pas sure de l’orthographe).
    Et salut à Valérie, si elle est toujours un peu lectrice !

  2. « le visuel » nous montre quelqu’un « coupé de ses racines »(corps et pieds absents), dont la bouche n’est pas figurée non plus, avec une « apparition miraculeuse » en forme de croix de 2 sillages d’avion…
    question de foi dans le « progrès  » sans doute ; la coupure avec le tangible est en tout cas très nette

    noter la coïncidence de date c’est la sainte Bernadette aujourd’hui…

  3. @ Cultive ton jardin : voici celle d’Alain Mustière. A se délecter tellement c’est caricatural.

    Alain Mustière
    Les Echos n° 18879 du 02 Avril 2003 • page 57

    Président du conseil économique et social régional et de la chambre régionale de commerce et d’industrie, ce chef d’entreprise de cinquante-neuf ans se passionne pour tous les grands dossiers de désenclavement « afin d’éviter que l’Ouest ne devienne un cul-de-sac ». Ainsi fait-il du lobbying en faveur de l’aéroport Notre-Dame-des-Landes, du projet de barreau d’interconnexion TGV entre Massy et Valenton, dans la région parisienne, et du projet encore lointain d’une autoroute Atlantique-Rhin-Rhône.

    Artisan du rapprochement entre Nantes et Saint-Nazaire en tant qu’élu consulaire, Alain Mustière incarne aussi ce courant de patrons chrétiens issu du Centre des jeunes dirigeants : « Une génération qui avait envie de faire quelque chose pour la collectivité ». Il est de ceux qui se sont confrontés sur le terrain électoral (à Saint-Herblain, dans les années 1980) à Jean-Marc Ayrault, avec qui il entretient désormais une relation cordiale.

    Dans les affaires, ce passionné de voyages est l’un des barons locaux de la distribution automobile, avec les marques Ford, Mazda et Jaguar, 9 concessions au total qui emploient 240 salariés et réalisent 84 millions d’euros de chiffre d’affaires.

  4. Les indiens du Canada ont encore chopé la rage ce dimanche et cette fois ils ont été rejoint par des milliers d’américains. C’est une alliance très symbolique, preuve d’un monde qui change, d’une prise de conscience qui balaye tout le reste. Ils exigent d’Obama qu’enfin il prenne ses responsabilités (Forward on Climate), et cela commence par le refus de se plier aux désirs des grandes entreprises destructrices.
    Be aware, Vinci/Ayrault. Be very aware ! Votre novlangue commence à sentir le moisi. Le monde avance et malgré votre arrogance, ce n’est pas vous qui déciderez de son trajectoire.
    http://www.20minutes.fr/ledirect/1102629/etats-unis-manifestants-appellent-obama-a-rejeter-oleoduc-keystone
    Et pour ceux qui lisent l’anglais, un speech qui vaut la peine :
    Speakers included President Obama’s former green jobs adviser Van Jones.

    VAN JONES: Well, this is it. This is the last minute in the last quarter of the biggest most important game humanity has ever played. This is it. One thing I know having worked in this town, the simple maxim, if you don’t fight for what you want, you deserve what you get. If you don’t fight for what you want, you deserve what you get. I had the honor of working for this president, and I want to direct my message to him. President Obama, all the good that you have done, all the good you can imagine doing will be wiped out, wiped out by floods, by fires, by superstorms if you fail to act now to deal with this crisis that is a gun pointed at the head of the future. Everything you have done. History will judge you 20 years from now based on one decision alone. That decision is not in the hands of the congress. That decision is not in the hands of any governors. That decision is not in the hands of any mayors or any dogcatchers. The decision is in your hands, Mr. President, your hands. Your hands. The decision to let this pipeline come through America is a most fateful decision you’ll ever make, Mr. President. It would be like jabbing a dirty needle into this country from Canada. It would be like lighting a fuse on a carbon bomb. That is what it would be like doing, Mr. President. And you cannot allow that to happen. If the pipeline goes through, Mr. President, the first thing it runs over will not be farmland. The first thing it runs over will not be small towns. If you let this pipeline go through, Mr. President, the first thing it runs over is the credibility of the President of the United States of America. That is the first thing it runs over.

  5. Valérie, ne vous y fiez pas. Ce n’est qu’une filouterie de bretonne pour que vous reveniez aux rondes-manif de Notre-Dame ! Faire du chiffre !
    Au plaisir… libre, bien entendu !

    Et l’affiche inspire !
    Pour me soulager, j’imagine parfois les personnes qui ont travaillé derrière leur écran à ces images hallucinogènes.
    Et il est temps de lire le texte qui coiffe et épaule la nénette (eh, non pas encore lu). Pas vraiment nécessaire ? Très bien !

  6. en plus avec les chemtrails pollueurs qui font le plus (+), absolut cynism ignorance! nous les nicologistes ont est contre!

  7. Mesdames et messieurs du syndicat mixte,
    J’ai lu votre campagne pour l’aéroport du grand ouest. Je viens de créer mon agence de communication et, soucieux de contribuer au bien public, je vous propose mes services.

    – D’abord la photo. Franchement, c’est raté. Vous avez coupé la moitié de la tête, c’est insensé. Et ça fait peur. Parce que déjà, 300 000 euros pour une photo loupée, c’est cher payé, moi je vous fais la même bien cadrée pour 30 euros trois fois sans frais livrée dans les 48 heures.
    Couper juste au niveau des lèvres, si ce n’est pas un acte manqué. Je décrypte, pour que vous compreniez le sens de mon propos. Vous voulez dire par là : regardez les affiches et silence ? Non, déjà que votre dialogue à coups de lacrymos, c’était limite, n’en rajoutez pas. Soyez ouverts !

    – Deuxième remarque, votre « plus » en forme de croix, franchement, non. Vous savez à quoi ça fait penser ? A une croix dans un cimetière. Déjà qu’on sait que l’avion nous réchauffe le climat et nous intoxique, déjà que tout le monde est au courant des terres agricoles qui disparaissent et des deux milliards d’humains sous-alimentés, vous cherchez quoi ? A effrayer la population ? Soyez positifs !

    – Ensuite, la fumée blanche derrière l’avion, très mauvaise idée. Vous voulez suggérer quel symbole ? Qu’on nous enfume à coups de propagande à 3 balles (pardon, à 300 000 euros) ? Vous ne vous y prendriez pas autrement !

    – Vous prêtez aux opposants des arguments tronqués. Pour eux, le projet d’aéroport n’est pas avant tout « inutile ». Il est nuisible. Et ça fait là une sacrée différence. Renseignez-vous sur leurs blogs et dans les dictionnaires. Soyez exacts !

    – A propos des « actions illégales et violentes menées par des opposants radicaux », précisez de quels opposants vous parlez. Votre approximation laisse planer un doute plus gros qu’un supersonique : S’agit-il des opposants à l’aéroport ou des opposants aux défenseurs du bocage et de la vie ? Donnez le détail des violences et des illégalités commises de part et d’autres. Soyez transparents !

    – Vous évoquez les « bénéfices liés à la construction du nouvel aéroport ». Avez-vous des chiffres ? Avez-vous lu les contre-expertises qui concluent à un déficit prévisionnel ? Renseignez-vous !

    Je ne doute pas une seconde que vous aurez été convaincus par mes arguments. Je me tiens à votre disposition pour vous présenter une véritable campagne de communication. Et, comme je vous sais économe des deniers publics, je vous propose mon offre lowcost, délocalisée et sans charges sociales. La même campagne pour 150 000 euros, répartis à parts égales entre les défenseurs et les opposants de l’aéroport, dans un souci d’égalité des parties auquel vous serez attaché, j’en suis sûr.
    Frédéric

  8. Frederic votre analyse de l’affiche m’a bien fait rire ! Mais au fond vous etes un peu cruel, car a projet sans racines ni futur, il leur etait bien difficile, a ces « pauvres » communiquants, de trouver quelque chose de substantiel a communiquer ! Le prix de l’affiche la plus involontairement veridique de l’annee ? Qu’est-ce que certains ne feraient pas pour 300,000 euros, quand meme !

  9. sur le texte de ce document à 300 000 balles, le paragraphe sur les actions illégales et violentes:
    j’ai repensé à la destruction des jardins potagers sur la zone de Notre Dame des Landes (par des agents de sécurité semble-t-il) et ceci m’a rappelé un acte commis par des militaires boliviens dont j’ai été témoin il y a une trentaine d’années.
    Dans le bus qui allait à La Paz très tôt le matin, 3 militaires sont entrés à un arrêt.
    Une vieille dame très chétive allait vendre des fruits au marché, quelques kilos seulement.
    Un des militaires lui confisqua tous ses fruits. Elle se retrouva sans rien à vendre et resta muette.
    Dépossédée, triste et impuissante face à 3 militaires armés et prêts à cette violence ignoble, je l’étais aussi.
    La sensation de recevoir des coups dans le ventre face à une injustice qui affecte autrui voilà « les yeux et les oreilles » indispensables .
    Tout la pub du monde n’y peut rien.

  10. Notre-Dame-de-la-Mancha, à présent ! Depuis hier matin, deux parcelles agricoles sont occupées. Ce ne sont pas des moulins à vent qui sont en cause, mais des pylônes censés faire passer la ligne THT.
    Le tribunal de Coutances les a jugés illégaux et a interdit l’accès aux parcelles à Réseau de transport d’électricité, par ordonnance du 13 septembre 2012.
    Apparemment, le préfet et RTE ne l’entendraient pas de cette oreille et souhaiteraient commencer les travaux dés maintenant…
    http://reporterre.net/spip.php?article3859

  11. Cette affiche est glacée et inhumaine. Moi aussi je travaille dans la com’ et franchement, ça ne fait pas « envie » !!! On dirait un bocal avec ces 2 gros yeux, comme des poissons muets… non ?

  12. Ce matin, j’écoutais comme souvent l’émission de Marc Voinchet sur France Culture entre 7h et 9h.

    Sujet : l’industrie de la viande en danger

    L’invité du jour : René Laporte (Ingénieur agronome), spécialiste du commerce et de l’industrie du bétail et de la viande (source: site de France Culture).

    Suite à la chronique de Brice Couturier qui évoquait ton livre « Bidoche », Fabrice, et un article récent paru sur Rue 89 (voir ci-dessous), Mr Laporte n’a pas manqué l’occasion de te discréditer en te qualifiant de (presque) menteur…

    Il semblerait bien que les VRP de la viande industrielle se mobilisent pour tenter de noyer… le poisson 😉

    (l’Invité des matins / 2ème partie à 8h19, c’est au tout début de cet enregistrement)

    http://www.franceculture.fr/player/maradio

    http://www.rue89.com/rue89-planete/2013/02/16/produit-de-la-viande-comme-fabrique-des-bagnoles-239697

    Bien à vous. Sancho

  13. exact sancho! on vous a dénigrer sur france cu (qui n’est plus que l’ombre d’elle meme, d’ailleurs), c’est pas joli joli!

  14. Cri d’alarme pour exhorter Obama à agir contre le réchauffement climatique…

    « Son discours n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd »: des dizaines de milliers de manifestants –une foule record selon les organisateurs– se sont rassemblés dimanche à Washington pour appeler Barack Obama à tenir ses engagements et présenter des mesures pour le climat.

    « C’est de loin, de très loin, le plus gros rassemblement sur le climat de l’histoire américaine », a lancé l’écologiste Bill McKibben, devant une foule de manifestants, dont beaucoup de jeunes, rassemblés dans le froid sur la colline du Washington Monument, face à la Maison Blanche.

    « Président Obama, tout le bien que vous avez fait sera réduit à néant par des inondations, des incendies, des tempêtes gigantesques, si vous ne réussissez pas à agir maintenant », a renchéri Van Jones, ancien conseiller de Barack Obama sur les emplois verts.

    Alors que le président américain a fait la part belle à la protection du climat pendant son investiture, promesse réitérée le 12 février dans son discours sur l’état de l’Union, les manifestants entendaient lui rappeler que « son héritage de 44e président des Etats-Unis reposait sur son action sur le changement climatique ».

    « C’est très important, parce que le monde entier nous regarde », a déclaré à l’AFP l’actrice canadienne Evangeline Lilly : « Il s’agit de dire au président que son discours n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd ».

    Parmi les quelque 30.000 manifestants venus de 28 Etats américains revendiqués par le Sierra Club, l’un des organisateurs, Mimi Brody, de l’agglomération de Washington, estime qu' »il est temps que le pays se réveille »: « Les Etats-Unis traînent les pieds depuis trop longtemps ».

  15. Ce que cette campagne de publicité ne dira pas:

    Les chiffres de perspective du trafic sur l’aéroport de Notre Dame des Landes, censés attester de sa rentabilité future, n’ont pas pris en compte l’arrivée de la LGV
    et les effets qu’elle va avoir sur le trafic… (cf le site reporterre)
    http://reporterre.net/spip.php?article3857

    Sont-ce les « opposants qui tentent de faire croire que ce projet est inutile » ou les tenants qui tiennent à faire croire à son utilité en taisant les changements de données?

  16. Cultive ton jardin,
    Voici donc une contribution partielle : plusieurs signataires signalent être membres du « Club des trente », un club qui réunit lors de … »dîners confidentiels »… »des dirigeants, exerçant ou ayant exercé des fonctions financières (Présidents de groupe, Directeurs financiers, etc.) dans les grandes entreprises françaises »… « pour financer leur croissance et leur stratégie ». Donc un groupe de pression économique intéressé par les retombées financières « de ce grand travail ». Rien n’atteste qu’il relève pour autant de l’intérêt général…
    http://www.clubdes30.com/

  17. La pub pour l’aéroport dans les médias
    + les 900 000 euros à la télé régionale, ça sent le plan pour manipuler l’opinion.
    Cela me révolte qu’ils utilisent l’argent public pour faire accepter leurs décisions, c’est dégueulasse ce gâchis de fric, alors que cet argent pourrait être utilisé dans tellement d’autres domaines !
    Ont-ils vraiment le droit de faire cela ? Il n’y a pas un moyen de les mettre au tribunal et de les stopper ???

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *