À bientôt

J’interromps tout message ici pour une grosse semaine, car je vais être opéré une nouvelle fois. Mais je compte bien rejaillir des cendres encore brûlantes du 7 janvier. Et donc vous retrouver au plus vite. Merci, merci infiniment de ce soutien qui ne faiblit pas.

104 réflexions au sujet de « À bientôt »

  1. 🙂

    Hop la! Super! Ton bon moral a pris le dessus. Prudence avec les cendres. Tu vas quand même pas tout faire cramer?

    Courage pour ton opération. Meilleures violettes. Enormes bises au front noisette.

    Bien a vous toustes,

  2. 🙂

    C’est rieux.

    Tu vas rire, ai rêvé de toi.

    Oui, tu remarcheras, avec un coin coin, au début. Ensuite le vieux guépard reprendra ce qu’il a perdu pour un temps.

    Puis …. tu entreras dans la lignée Leader Charismatique, famille rare et protégée, protégé a condition d’avoir un truc en plus, que toi seul peut trouver, si ce n’est déja en ton coeur.

    Bises grosses, grand frère,

  3. Un chamois, à moins d’une centaine de mètres de la voie ferrée, broutant tranquillement les tendres pousses d’un arbre, puis un milan royal au dessus de ma tête au sortir de la gare, vous envoient leur bonjour.

  4. On est dans le couloir, on vous attend.
    Revenez nous vite et qu’on en finisse de cette blessure scélérate, dehors c’est le printemps.

  5. Oui, à bientôt ! Plein de courage envoyés de Bretagne et du soleil que je garde en réserve pour votre « après opération ».

  6. bon courage Fabrice , tous nos vœux de rétablissement t’accompagnent même si ça prend du temps , même si c’est difficile la petite flamme est là et pas près de s’éteindre.
    bises du Vercors

  7. Message de Jim Brandenburg sur son blog, le 7 janvier :

    Our thoughts are with the victims and their loved ones of the shooting in Paris today. We have a colleague, Fabrice Nicolino that was shot and severely wounded in the incident. He is an environmental journalist and strong advocate of the wolf. He is a close friend with some members of our NATURE 365 team. He was an unfortunate victim of hate like the wolves he has tried so hard to protect. We wish him well in his recovery efforts. I’m sure his voice will soon ring again as loudly as the wolf howls that echo in the forests of the world.

    Jim Brandenburg

    I’m sure, too. 🙂

    Pour un voyage immobile : http://nature365.tv

  8. Merci d’avoir pris la peine de nous informer : tu n’étais pas du tout obligé mais je crois pouvoir dire que ça nous fait toujours beaucoup de bien de savoir. J’espère que pour toi aussi de nous savoir à tes côtés, toujours.
    Pense bien à toi et à ce chemin vers le bout du tunnel. Nous sommes là, tout le long du tunnel, et nous serons là, jusqu’au bout… et au bout, mon pauvre, comme la vie va exploser, je te dis que ça ! Compte sur nous, on compte sur toi.
    Et prends le droit de tout couper, tout déconnecter, retrouver la force, l’énergie, le moral. Accepte de t’occuper de toi, de faire ce que tu aimes, de te faire plaisir. Pour le reste, il y a tant à faire, Fabrice. Le travail est en cours et bien engagé. C’est i-né-luc-table ! On le fera ! tous et toujours 😉
    P.S : les premiers papillons vifs de couleurs sont sortis. Signe de beaucoup d’espoir pour la suite : je m’amuse à penser comme les Inuits (en hommes sauvages que nous restons malgré tout)… : un signe, du sens, de l’espoir cette fois 😉

  9. Bonjour Fabrice, je suis de tout coeur avec toi, et nous somme tous avec toi.
    J’ai commandé un des tes livres(qui a tué l’écologie), puis j’ai lu François Terrasson.
    Amitié sincère -:)

  10. Bon courage !Le printemps est une bonne occasion de retrouver un bon moral plein de soleil ! Pensez y…
    Je vous souhaite un bon rétablissement et même, soyons fous,je vous embrasse !

  11. Nous pensons à vous et sommes à vos côtés. Le « blues » est tout à fait compréhensible, mais il n’est heureusement n’est qu’une étape. À bientôt !

  12. Toutes mes pensées les plus affectueuses et bienveillante. Le chemin de la guérison est long mais vous vous battez avec beaucoup de courage. Je vous souhaite un post op le moins algique possible et j’espère de tout cœur que ce sera un peu de plus vers une autonomie retrouvée.
    Bien à vous
    Sandrine

  13. Trooooop fooort!
    Voilà une belle rennaissance qui s’annonce!
    Je suis toujours et encore à vos côtés par la pensée pour ces ULTIMES moments à l’hosto!
    Et après, en route encore avec vous!

  14. J’ose usurper une fois de plus de ton hospitalite, Fabrice, pour signaler une:

    Rencontre-debat a Toulouse ce jeudi 9 avril: « Disparition de l’université du Mirail de Candilis: la parole est à la défense! ».
    à l’AERA, au Centre méridional de l’Architecture et de la Ville à Toulouse, 5 rue Saint-Pantaléon, tout près du Capitole.

    Ceux qui rasent les forets et ceux qui rasent les batiments que les gens aiment sont les memes, et pour les memes raisons!

    Mais l’universite de Toulouse-Le-Mirail temoigne d’une epoque ou l’architecture avait encore une fraicheur, une generosite et une innocence bien oubliees de nos jours.

    Il y a aussi une petition en ligne ici:
    http://www.mesopinions.com/petition/art-culture/politique-table-rase-fac-mirail-preservation/13741

  15. Bon courage pour cette énième opération, portez-vous bien surtout et revenez-nous vite (le plus rapidement possible !)

  16. N’oublie pas dans cette terrible épreuve que l’homme est capable du pire mais du meilleur.
    Nous en sommes la preuve .

    Pour ce qui nous concerne, ta générosité, ton courage et ta détermination nous font du bien et nous donnent l’envie de nous engager, mais surtout de PARTAGER et c’est pour moi le plus important, même avant l’action, dans une époque si violente, si individualiste.

    Nous émettons le vœu, chacun selon nos croyances, que tu recouvres vite la santé et que tu retrouves la joie de vivre et le plaisir des sens.

    Bon courage à toi, Fabrice. Amitiés.

  17. Alors que tout le monde a soit tourné la page soit montré sa résilience c’est avec nostalgie que j’apprends que vous êtes toujours en proie aux conséquences de cet attentat.
    Alors que nous ( « les gens « )pouvons avancer, vous semblez devoir stagner en attendant un avenir proche qui conditionnera votre vie quotidienne. Je suis désolé.

  18. Forces et amitiés ! Accrochez-vous, aussi pour nous, on a besoin de vos mots, on a a besoin de vous lire, on a besoin de votre pensée, que l’on se sente en accord ou non, elle nous font avancer un peu, expérimenter tous les angles, continuer l’apprentissage infini de la pensée autonome aussi et c’est cela l’important.
    Et chaque phrase que vous vous nous donnez ici est une victoire sur la connerie et sur les obscurantistes qui ont voulu éradiquer toute pensée, toute culture, toute imagination au profit d’un dogme mort. Vive la vie, et plus que tout pour nous tous ici la vôtre 🙂

  19. Nos pensées vous accompagnent dans ces épreuves.
    Puissent-elles vous alléger un tant soit peu votre fardeau bien lourd en ces temps pas vraiment gais!?!
    Ne perdez pas courage !

  20. Tout mon soutien, à chaque instant, pour que l’opération se passe bien et que vous recouvriez l’intégrité de vos moyens.
    Soyez fort et courageux.
    Bien à vous.

  21. Bonjour Fabrice,

    Je vous souhaite beaucoup de courage dans toutes les épreuves que vous traversez et vous souhaite un prompt rétablissement dans les plus brefs délais.

    Amitiés,
    Lola.

  22. Soutien, pensées, l’admiration pour vous d’une femme à Boston. Prenez la force de ceux qui vous aiment. Cette tristesse se poursuivra pendant un certain temps, mais la vie continue aussi. Je vous souhaite force, le courage, la guérison.

  23. Bonjour.

    On pense très fort à vous. Courage ds cette nouvelle épreuve. Merci de ce que vs faites pr nous ds CH…

  24. Courage ! La planète a besoin de vous ! N’oubliez pas de rappeler le président, il chercherait des écolos pour son gouvernement d’après les dernières rumeurs.

  25. les bellis perennis fleurissent les prairies, la vipère péliade se bronze au soleil en compagnie d’une femelle lézard vert et le couple de huppes fasciées vient de pousser son premier cri de retour. Tous t’attendent. atoubientot!
    mtine

  26. Hello Fabrice,
    Courage et reviens-nous vite !
    La planète a besoin de toi.
    Une militante Greenpeace qui pense bien à toi.
    🙂

  27. Super ce message qui nous indique que tu « comptes bien rejaillir des cendres encore brûlantes du 7 janvier ».
    Et ceci trois mois pile après l’horreur.
    Bravo à toi !
    Merci de tenir bon et reçois tout notre soutien et notre chaleur humaine à travers le temps et l’espace.

  28. Bon courage fabrice,

    nous serons patients, en vous accompagnant par la pensée et par le coeur, et en continuant de farfouiller au gré de nos envies dans tous les textes accessibles sur ce blog !

  29. Que dire?
    une difficile semaine mais je crois qu’elles le sont toutes depuis ce funeste 7 janvier.
    Encore une fois ,bon courage et tenez bon!

  30. C’est chiant l’hôpital, en plus quelle idée de peindre des murs en blancs ! ça fait hôpital le blanc…

    Il y a quand même un avantage, c’est qu’il y a toujours une jolie infirmière pour remettre le coussin (chuut, dis pas que tu peux le faire toi-même)

    Remet toi bien,
    un « client » régulier des hôpitaux 😉

  31. Courage Fabrice pour ce nouveau passage par le bistouri. Adoré votre papier sur le roundup et Monsanto de la semaine passée. Au plaisir de vous relire encore et encore lorsque vous serez remis sur pied. prenez soin de vous. Amitiés du Pays basque

  32. Bon courage pour votre opération.Ayez le moral,c’est facile à dire c’est vrai .Vous nous donnez tellement avec vos articles que j’aimerai avoir votre talent pour vous aider en retour.
    Affectueusement.
    Armelle (une cévenole)

  33. courage Fabrice, on pense énormément à vous, à Simon, à philippe, sur ce long chemin de reconstruction, une renaissance comme vous dites, après la douleur vous allez forcément aller vers le meilleur, on est tous avec vous!

  34. Quelques phrases qui dénotent une volonté à toute épreuve… le reste suivra !
    Encore bon courage et à très bientôt, je n’en doute pas.

  35. Fabrice,

    je suis végétarien grâce à toi, en grande partie.. Bidoche n’a fait que confirmer mes convictions, mais surtout, m’a persuadé que la France, le Monde a besoin de toi. Peu nombreux sont ceux capables d’influencer les hommes, dans le bon sens.
    tu en fais partie, alors ne baisse pas les bras. Pas toi.
    Respectueusement
    stéphane

  36. courage, nous pensons à vous, en espérant que ça vous donne des forces. Salut auxpersonnels hospitaliers.

  37. Courage Fabrice, je pense très fort a vous, vos amis ont besoin de vous, nous aussi, revenez nous vite.
    je vs embrasse

  38. en brenne on a pensé à toi ce matin avec de belles rencontres de butors, grèbes, milans noirs et rieuses en plumage nuptial ! peut-être seras-tu d’attaque pour le chapitre nature ? COURAGE !

  39. 🙂

    Une amie m’a envoyé un lien merveilleux. Grand merci a elle. Partage. Une magnifique histoire d’Amour, et d’arbres.

    http://mashable.com/2015/03/31/blind-man-armless-friend-environmentalists/

    Bien a vous toustes,

    Ch’kien,

    Les vraies amoureux de la nature dorment sans oreillers! 🙂

    ———-

    Mes plus belles pensées a vous toustes qui rester fidèles a Fabrice. Puissions nous l’être encore longtemps, ainsi qu’avec ceuxcelles qui se trouvent dans la peine. MERCI. De tout coeur.

    Fabrizio. Poutoux, mon grand. Les arbres secoués graves par les forts vents, on les racines beaucoup plus solides. Courage. Reposes toi bien ensuite.

  40. Grosse pensée pour vous, ceux qui sont partis et ceux qui sont encore (et heureusement) là ! J’espère que l’opération se déroulera bien par le pouvoir de… la science !

    Un petit voyage chez la Pachamama pourrait peut-être vous faire du bien ? Histoire de profiter de la force qu’elle nous donne toujours lorsque nous en avons le plus besoin !

  41. A bientôt, Fabrice

    Et au passage un grand merci au personnel hospitalier qui s’occupe visiblement bien de toi !

  42. Je ne suis pas une grande bavarde mais je vous souhaite des jours meilleurs, que vous soyez encore plus fort qu’avant, avec une rage décuplée et l’envie d’en découdre. Mille pensées chaleureuses.

  43. Salut Fabrice,
    A ton réveil – quelques temps après, d’accord – pourquoi ne nous mettrions pas en route pour assembler qui nous ressemble et constituer peu à peu la Grande Vague qui bousculera les consciences ?

  44. Faites ce qui vous rend heureux, soyez avec ceux qui vous font sourire, riez autant que vous respirez et aimez avec votre coeur aussi longtemps que vous vivrez…

  45. Je vous envoie des tonnes de courage, revenez-nous vite. Vos articles m’ont tant appris, merci ! J’ai hâte d’en lire de nouveaux. On a besoin de vous !

  46. On pense toujours a vous , à Simon, à Philippe , à ceux qui sont blessés psychologiquement même si il ne le sont pas physiquement et à tous ceux qui ont disparus.
    Je travaille dans un centre de rééducation pour enfants, et je constate chaque jour que la vie après un traumatisme ou accident (qu’elle ait pour conséquence un handicap ou non) est une nouvelle vie, pas une vie au rabais, pas une vie moins bien , une vie différente.
    Elle vaut la peine d’être vécue.

    plein de courage a vous et à ceux qui ont partagés cette épreuve. big hug (grosse accolade ça sonne bizarre!)

  47. Bonjour Fabrice,

    Je vous écrit depuis mon magnifique pays du Livradois-Forez (63), petite pause de mi-journée avant de reprendre les préoccupations professionnelles de l’été (moissons, stockage, tri, matériel à réparer, aller chercher, installer ….).
    Si belle journée et si beau ciel, çà se couvre un peu, peut-être de la pluie ce soir.

    Comment va votre santé, est-ce que vous avez récupéré petit à petit ?

    J’espère que vous aussi vous pouvez profiter d’un beau coin de campagne et de paysage, et prendre un peu de vacances,

    Merci encore et toujours pour votre travail, pour votre plume (qui me fait souvent rigoler, malgré la gravité des sujets), et pour votre courage ,

    A bientôt sur Planète sans Visa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *