Je ne serai donc pas décoré

Il m’est arrivé il y a quelques jours une bien curieuse histoire. Voici le texte d’un mail écrit – à mon attention – par un responsable du ministère de la Culture :

Monsieur,

Madame Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication, souhaite vous nommer au grade de chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres, dans le cadre de la promotion de juillet 2015.
Je vous remercie de bien vouloir m’indiquer si cette proposition recueille votre agrément et reste à votre disposition pour tout renseignement complémentaire.

Bien cordialement,

L’arrière-plan est limpide : madame Pellerin entend décorer les quatre blessés de Charlie-Hebdo, c’est-à-dire Simon Fieschi, Philippe Lançon, Riss et moi-même. Je ne sais pas encore ce que sera la réponse des trois autres, mais moi, j’ai refusé. Franchement ! Mettre une breloque à mon revers, ou pis encore la laisser sur son délicat velours, serait d’une telle extravagance que je ne pouvais bien sûr m’y résoudre. Je me suis vu dans un salon doré, et très simplement, je me suis marré tout seul. Je n’ai décidément rien à voir avec leur monde.

Par ailleurs, et sur un plan très secondaire, je n’aime pas du tout madame Pellerin. Vous lirez ci-dessous ce que j’écrivais il y a deux ans et demi à son propos. Au fait, comment allez-vous ? Moi, je traîne la patte et je mange encore de la morphine comme s’il s’agissait d’une sucrerie, mais ça va. Ça va. Et ça ira.

————————————————————————

Fleur Pellerin, ministre électromagnétique (et follement socialiste)

Le parti socialiste est arrivé au bout de sa course. On le voit mal beaucoup évoluer encore, car il exprime aujourd’hui, comme jamais, le soutien total au monde comme il va. Le destin des créations humaines est de dégénérer. Disons pour ne point fâcher, de s’institutionnaliser. Jadis parti de classe, au temps de Jaurès, ce mouvement a peu à peu pris la place politique qu’occupait, sous la Troisième République, le Parti radical. Une manière comme une autre de reconnaître le vrai pouvoir, celui de la propriété, qui s’incarne aussi bien dans les patrons français que transnationaux.

L’un des exercices les plus épuisants consiste à demander à une structure ou à un être ce qu’il leur est impossible de donner. Réclamer du parti socialiste, dirigé en totalité par une caste au service du monde réel et de sa destruction, qu’il défende les peuples, les espèces, les espaces, est pleinement absurde. Le temps où cela demeurait concevable a disparu depuis si longtemps que, personnellement, je ne l’ai pas connu. Et pourtant, il m’arrive encore d’être surpris. Mais il est possible que cela ne soit que niaiserie. Vous allez juger.

L’Assemblée nationale discute aujourd’hui d’une proposition de loi d’Europe Écologie-Les Verts au sujet des ondes électromagnétiques. Ou dois-je dire devait ? À l’heure où je vous écris – 18 heures – une rumeur me parvient : la discussion n’a pas eu lieu, et le projet est enterré au profond d’une Commission. Ces gens sont de parfaits croque-morts. Mais je n’entends pas insister aujourd’hui sur la dangerosité plus que probable des ondes, notamment celles du téléphone portable. Non, je voulais évoquer la personne de Fleur Pellerin, sous-ministre à l’Économie numérique (et aux PME, et à l’Innovation [sic]). On lui doit en bonne part le caviardage du projet de loi évoqué plus haut. Car bien qu’escamoté, apparemment et au dernier moment, ce projet avait au préalable été vidé de ses mesures les plus significatives. À savoir la limitation du wifi dans les crèches et les écoles.

À ce sujet, la déclaration la plus belle de madame Pellerin, mais il y a concours dans ce singulier domaine, condamne tout projet de loi qui inscrirait « dans le dur des choses qui correspondent à des peurs un peu irrationnelles, et qui consisteraient à donner un poids juridique à la dangerosité des ondes radioélectriques alors que cette dangerosité n’est pas scientifiquement étayée ». Quelle est cette langue stupéfiante ? La sienne.

Reprenons. Fleur Pellerin. Elle aura 40 ans en août prochain, et elle a fait une belle carrière dans ce qu’il faut appeler, après Bourdieu, la « noblesse d’État ». Essec, puis Sciences-Po, puis l’ENA, enfin la Cour des Comptes et les différentes babioles professionnelles qui vont de pair. Socialiste par surcroît ? Exact, par surcroît. Elle entre au PS en 2006, à l’âge intéressant de 33 ans. On a connu des engagements plus fulgurants, sans aucun doute, mais il faut faire avec. Donc, socialiste. Mais quelle ? Eh bien, cette même année 2006, madame Pellerin devient membre de la Fondation Royaumont (ici).

Cette philanthropique institution fonctionne comme un centre culturel,  accueille des concerts, éduque à la musique médiévale et baroque, forme au chant. On applaudit. Mais il n’est pas interdit de rappeler que le fondateur lui-même, Henry Goüin, décrit ainsi la philosophie de sa si charmante créature (ici) : « C’est bien l’étude de l’homme dans le temps, et dans l’espace, sous ses aspects physiques et moraux, dans ses relations avec sa famille, son milieu social, son milieu de travail, avec les peuples d’autres nations et d’autres races, qui peut faire découvrir les remèdes aux états de tension, manifestations d’un désaccord, souvent irraisonné, avec soi-même, avec le prochain, avec la société, qui se traduisent par le déséquilibre mental, les haines, les fanatismes, les luttes de classe, les révolutions et les guerres ».

Ma foi, le programme est joli : il faut extirper par le clavecin ces basses idées propagées par tant d’abrutis. C’est celui de toutes les droites rances, éventuellement catholiques, depuis deux siècles. S’agit-il d’une calomnie ? Sincèrement, je ne le crois. Dans un entretien récent au Parisien (ici), madame Pellerin énonce tranquillement, montrant combien elle a retenu la leçon : « À une logique de lutte des classes, je préfère une stratégie où tout le monde ressort gagnant ». Entendons-nous : ces propos n’ont rien de criminel. Mais ils démontrent, si besoin était, que cette dame n’a rien à voir, de près ou de loin, avec ce fil rouge qui court l’histoire souvent héroïque de ce qu’on appela jadis le mouvement ouvrier. Ce magnifique effort de civilisation assassiné par la guerre mondiale de 1914, puis le stalinisme.

Elle est parfaitement dans son rôle quand elle explique, ces derniers jours : « Je n’ai aujourd’hui aucune preuve que le Wifi est mauvais pour la santé ». Elle n’en aura jamais. Ou quand les morts se ramasseront à la pelle mécanique. Elle n’en aurait pas eu davantage à propos de la clope, de l’amiante, du DDT et des pesticides, de la dioxine, et du reste. N’oublions pas qu’elle est notamment ministre de l’Innovation. Le téléphone portable est une superbe innovation, et ce qui vient sera encore mieux. Fleur Pellerin est socialiste. Et le socialisme est désormais l’ennemi de l’écologie. Libre à chacun de croire le contraire. Il n’y a pas d’âge pour espérer le Père Noël.

41 réflexions au sujet de « Je ne serai donc pas décoré »

  1. Cher Fabrice, la brievete de tes explications ne manque pas de style, et elles me rendent heureux. Une breloque, c’est le debut d’un cercueil en velours, et dans le cas que tu decris… a plus d’un titre, malheureusement.

    L’article sur Fleur Pellerin est superbe. J’aime beaucoup la maniere dont tu critiques sans politesse affectee, sans detour, le personnage public, sans cependant aucunement manquer de respect a la personne privee. C’est un exercice que j’admire et que tout le monde malheureusement n’est pas capable de faire, et qui n’a rien a voir avec la notion de compromis mais plutot avec un sens de la rigueur.

    Certaines declarations de ministres et politiciens, certains ecrits de journalistes – et meme de « philosophes »-, derriere leur facade polie et soignee, politiquement correcte, sont infiniment plus obscenes que les photos-montages du regrette Professeur Choron, ou les dessins de Charlie-Hebdo. C’est ce que m’a appris le slogan « Bete et Mechant », plus complexe qu’il n’y parait.

    Retrouve vite tes jambes et ton independance physique! Meme si, au fond, nous dependons tous, a un point qu’on ne realise qu’en temps de crise, de la bienveillance, ou au moins de l’absence de malveillance, des uns et des autres.

  2. Ello,

    MERCI. Tu m’épates gros! J’espère que tu lui as dit, en retour de courrier, que ton torse n’a plus un poil de libre pour y accrocher son brimborion et qu’il ferait ombrage aux subtiles nombreuses rosettes d’ours le mieux léché du monde.

    Je suis très heureuse que tu ailles mieux, ainsi que de t' »endendre » écrire: « Je n’ai décidément rien à voir avec leur monde. »

    Mince alors! C’est donc toi l’homme de ma vie.* Mon Dieu, quelle épreuve!

    Un « mal » pour un bien. Il n’y a pas de hasard. Et je te doit des tonnes de remerciements parce que grâce a toi, m’en va devenir une sainte. Attend je monte sur mon petit tabouret de prétentieuse! Sainte Porcinette.

    🙂 Toute la page. 😉 😉

    * Grand Respect pour ta compagne.

    Belle fin de semaine a toustes, paix dans les coeurs, les mains dessus, toujours,

    http://www.dailymotion.com/video/xnzyq9_on-nous-tue-et-nous-les-aidons_news?start=24

    https://www.youtube.com/watch?v=KVd3NXvTH4s

    Tablettes, téléphones portables, ordinateurs : 10 bonnes raisons de les tenir éloignés des enfants

    L’American Academy of Pediatrics et la Société canadienne de pédiatrie déclarent que les nourrissons âgés de 0 à 2 ans ne devraient avoir aucune exposition à la technologie, les enfants âgés de 3 à 5 ans devraient être restreints à une heure par jour, et ceux âgés de 6-18 ans devraient être limités à 2 heures par jour (AAP 2001/13, CPS 2010). Les enfants et les jeunes utilisent la technologie 4-5 fois plusque la durée quotidienne recommandée, avec des conséquences graves et potentiellement mortelles (Fondation Kaiser 2010, Jeunes en forme Canada 2012). Les appareils portatifs (téléphones portables, tablettes, jeux électroniques) ont considérablement fait augmenter l’utilisation et l’accessibilité à la technologie, en particulier chez les très jeunes enfants (Common Sense Media, 2013). En tant que pédiatre et ergothérapeute, je fais appel à tous les parents, enseignants et gouvernements à interdire l’utilisation de tous les appareils portatifs aux enfants de moins de 12 ans.

    Voici 10 raisons fondées sur la recherche de cette interdiction. Vous pouvez visiterZone’in Fact Sheet pour avoir plus d’informations sur la feuille de recherche référencée.

    1. Les appareils portatif et la croissance rapide du cerveau

    Entre 0 et 2 ans, le cerveau des nourrissons triple en taille,en continuant dans un état de développement rapide jusqu’à l’âge de 21 ans (Christakis 2011). Le développement précoce du cerveau est déterminée par des stimulis environnementaux, ou l’absence de celui-ci. Pour un cerveau en développement la stimulation provoqué par une surexposition aux technologies (téléphones portables, internet, iPad, TV), est associé à des troubles de déficit de l’attention, au retard du développement cognitif, à des troubles d’apprentissage, à une augmentation de l’impulsivité, à une capacité réduite d’autodiscipline, et par exemple, à des crises de nerfs(Small 2008, Pagini 2010).

    2. Les appareils portatif et la déficience intellectuelle

    L’utilisation de la technologie restreint le mouvement, ce qui peut entraîner un retard du développement. Un enfant sur trois qui entre à l’école maintenant a une déficience intellectuelle, qui se répercute sur le taux d’apprentissage et de la réussite scolaire (HELP EDI Maps 2013). Le mouvement améliore l’attention et la capacité d’apprentissage (Ratey 2008). L’utilisation de la technologie chez les enfants âgés de moins de 12 ans est préjudiciable à leur développement et apprentissage (Rowan 2010).

    3. Les appareils portatif et l’épidémie d’obésité

    L’utilisation de la télévision et des jeux vidéo concordent avec l’augmentation de l’obésité (Tremblay 2005). Les enfants qui ont droit à un dispositif dans leur chambre ont un risque accru de 30% d’obésité (Feng 2011). En France, la pathologie d’obésité chez les enfants de 3 à 17 ans est de 18%. Au Canada un enfant sur quatre et aux États-Unis un enfant sur trois est obèse (Tremblay 2011). 30% des enfants atteints d’obésité deviendront diabétiques. Les personnes obèses ont un risque plus élevé d’accident vasculaire cérébral précoce, et une réduction d’espérance de vie (Center for Disease Control and Prevention 2010). En grande partie à cause de l’obésité, les enfants du 21ème siècle pourraient être la première génération dont beaucoup ne survivront pas à leurs parents (le professeur Andrew Prentice, BBC News, 2002).

    4. Les appareils portatif et le manque de sommeil

    60% des parents ne supervisent pas l’utilisation de la technologie de leur enfant, et 75% des enfants sont autorisés à avoir de la technologie dans leurs chambres (Kaiser Foundation 2010). 75% des enfants âgés de 9 et 10 ans sont tellement privés de sommeil au point que cela a un impact nuisible sur leur scolarité (Boston College 2012).

    5. Les appareils portatif et la maladie mentale

    La surexploitation de la technologie est considérée comme un facteur de causalité chez les enfants dans la hausse du taux de dépression, d’anxiété, de troubles de l’attachement, du déficit de l’attention, d’autisme, de trouble bipolaire, de psychose et de comportement problématique ( Université de Bristol 2010, Mentzoni 2011,Shin 2011, Liberatore 2011, Robinson 2008). Un enfant sur six au Canada a un diagnostic de troubles mentaux, dont beaucoup sont dangereux avec la consommation de médicaments psychotropes (Waddell 2007).

    6. Les appareils portatif et l’agressivité

    Les contenus violents véhiculés par les médias peuvent provoquer de l’agressivitéchez l’enfant (Anderson, 2007). Les jeunes enfants sont de plus en plus exposés à la hausse du taux de la violence physique et sexuelle dans les médias d’aujourd’hui. Le jeu vidéo « Grand Theft Auto V » comporte des représentations sexuelles, des assassinats, des viols, des tortures et des mutilations, comme le font également de nombreux films et émissions de télévision. Les États-Unis ont classé la violence dans les médias comme un risque contre la santé publique en raison de l’impact sur l’agressivité des enfants (Huesmann 2007). Selon les médias, chez les enfants dont l’utilisation d’appareils de contention est favorable, et dans des chambres d’isolement, il y a une forte présence d’agression incontrôlée.

    7. Les appareils portatif et la démence numérique

    Le contenu destiné aux réseaux médiatiques à haut débit peut contribuer à undéficit de l’attention, ainsi qu’à une diminution de la concentration et de la mémoire, en raison de l’élagage des neurones du cerveau cheminant jusqu’au cortex frontal (Christakis 2004, Small 2008). Les enfants qui ne peuvent pas être attentifs ne peuvent pas apprendre.

    8. Les appareils portatif et la dépendance

    Pendant que les parents s’attachent de plus en plus à la technologie, ils se détachent de leurs enfants. En l’absence de l’attachement parental, les enfants détachés peuvent s’attacher aux dispositifs, qui peuvent conduire à la dépendance (Rowan 2010). Un enfant sur 11 âgé de 8 à 18 ans est accro à la technologie (Gentile 2009).

    9. Les appareils portatif et l’émission de radiations

    En mai 2011, l’Organisation mondiale de la Santé a classéles téléphones portables (et autres appareils portatifs) comme des risques de catégorie 2B (cancérogène possible) en raison de l’émission stimulée du rayonnement (OMS 2011). James McNamee et Santé Canada ont publié en Octobre 2011 une mise en garde indiquant que « les enfants sont plus sensibles à une variété d’agents que les adultes car leur cerveau et leur système immunitaire sont constamment en développement. Cependant, vous ne pouvez dire que le risque chez un enfant/adulte à petite taille serait de même que chez un adulte ». (Globe and Mail 2011). Sur une base de nouvelle recherche en Décembre 2013, le Dr Anthony Miller de la School of Public Health à l’Université de Toronto déclare que l’exposition aux radiofréquences devrait être classifiée comme un risque de catégorie 2A (probablement cancérogène), et non comme un risque 2B (cancérigène possible). L’American Academy of Pediatrics a demandé unréexamen des émissions de rayonnements électromagnétiques provenant d’appareils technologiques, citant trois raisons concernant leurs impacts sur ​​les enfants (AAP 2013).

    10. Les appareils portatifs et la non viabilité

    Le cadre technologique dans lequel les enfants sont élevés et éduqués n’est plus viable (Rowan 2010). Les enfants sont notre avenir, mais il n’y a pas d’avenir pour les enfants qui abusent de la technologie. Un contexte de travail d’équipe est nécessaire et urgent afin de réduire l’utilisation des technologies par les enfants.

    Problèmes – Éprouver l’enfant – 4 minutes
    Solutions – Gestion plus équilibrée de la technologie – 7 minutes

    Les consignes suivantes sur l’utilisation de la technologie chez les enfants et les jeunes ont été développées par Cris Rowan, ergothérapeute pédiatrique et auteur de Virtual Child; Dr Andrew Doan, neuroscientifique et auteur de Hooked on Games; et le Dr Hilarie Cash, directrice du programme reSTART Internet Addiction Recovery Program et auteur de Video Games and Your Kids, avec la contribution de l’American Academy of Pediatrics et la Société canadienne de pédiatrie, avec la bienveillance d’assurer un avenir durable pour tous les enfants.

  3. Impeccable texte, prolongé par ton article d’il y a 2 ans, encore plus explicite.
    J’aime beaucoup ta formule, si poignante et exacte :
    « (…) ce qu’on appela jadis le mouvement ouvrier. Ce magnifique effort de civilisation assassiné par la guerre mondiale de 1914 (…) »

  4. Pourtant tu as sauvé Claude Allègre de la noyade, ça mérite bien une médaille ! A part ça, d’accord avec Michel Z.

  5. Tu as raison, d’autant que chevalier , ce n’est même pas officier et encore moins commandeur 🙂 . On se croirait dans « le roi et l’oiseau »… comme un parfum d’enfance .

    « Que d’hommes se pressent vers la lumière non pour voir mieux , mais pour mieux briller »

  6. Comme Annie, c’est tout à ton honneur mon Cher Fabrice de refuser une telle breloque.
    Bon courage et remets toi bien
    Francis

  7. Je me suis souvent demandé ce que je ferais si on voulait me décorer , surtout pour un acte qui ne m’aurait demandé que d’avoir pas eu de chance , ou plus exactement comment je refuserais . J’ai décidé que j’irais à la réception de remise de la médaille , et qu’au moment de la recevoir ( après un discours de l’officiel de service qui ne pourrait , par sa platitude ,que me conforter dans mon choix )je me tournerais et exposerais mon postérieur , en mettant en garde celui qui me l’accrocherait d’être adroit et de ne pas me piquer le derrière , afin d’éviter un acte réflexe dommageable pour son intégrité physique .

    Fabrice , ta médaille t’es décernée chaque jour par les lecteurs de ce blog , qu’ils te soient d’ailleurs favorables ou défavorables , plutôt que par un politicien convenu dans sa tentative de récupération , et qui n’est , concernant tes idées  » ni pour ni contre , bien au contraire  » …

  8.  » Elle est parfaitement dans son rôle quand elle explique, ces derniers jours : « Je n’ai aujourd’hui aucune preuve que le Wifi est mauvais pour la santé » »

    En préambule , je précise que je suis d’une ignorance crasse en matière d’informatique , non pas par choix idéologique , encore moins par snobisme , mais simplement parce que c’est un domaine qui ne m’a jamais intéressé .
    Il y a quelques années , j’ai habité pendant deux mois chez quelqu’un . Le soir , quad tout le monde était couché , j’utilisais son ordinateur portable , avec son accord évidemment . Au bout d’une dizaine de minutes , j’étais pris de migraine . J’avais beau me dire que je traversais une période difficile de ma vie , la chose m’étonnait particulièrement car ce n’était pas non plus la première fois et je n’avais jamais eu de migraine dans des conditions similaires ,et d’ailleurs moins que les doigts d’une mains dans toute ma vie . Et c’était systématique : tous les soirs , au moment d’utiliser ce PC , le mal à la tête se déclarait . J’en parle à un copain féru d’informatique ( celui sans qui on ne saurait pas comment écrire les majuscules sur le clavier – je suis sûr que d’autres empotés se reconnaîtront ) , qui m’explique comment régler la luminosité de l’écran , d’autres choses , ainsi que les éventuelles micros oscilliations de l’écran , imperceptibles , sont peut-être l’origine de mes migraines . J’essaye tout ce que je peux essayer , en vain . Et un jour , alors que je m’enquiers auprès de mon ami de la gène éventuelle que je pourrais causer , celui-ci me rassure , et me dit que je peux néanmoins changer de pièce si ça m’arrange . Ne sachant si la proposition est une aimabilité supplémentaire ou bien s’il n’ose me dire que je dérange , je décide , pour mon confort personnel comme pour éventuellement le sien , de changer de pièce . C’est à ce moment que je découvre que le PC n’est pas relié par un cable au résau , comme l’ordinateur de bureau de mon ancien domicile , mais par wifi . Par ignorance ,pensant que cela améliorerait les performances , je connecte alors le PC à l’aide d’un cable et déconnecte le wifi . Le deuxième jour , je me demande quel est ce changement que je ressens mais que je ne reconnais pas . Le troisième , je trouve : je n’ai plus de migraine systématiquement à mon utilisation du PC , et je n’en ai plus jamais eue .
    L’expérience que j’ai menée malgrès moi à beau avoir été en semi-aveugle seulement ( je n’avais pas connaissance d’une des deux modalités seulement , la connexion en wifi , et connaissance de l’autre , sans wifi ) , elle est quand même probante puisque je n’avais aucun préjugé sur le mode connexion internet , pensant même que le wifi était l’apanage des téléphone portable …
    Ceci dit , des millions de gens utilisent internet par la wifi , sans ressentir de quelconques migraines , ce qui montre le rôle décisif des sensibilités individuelles .

  9. Invité pour être nommé Chevalier par e-mail!
    Même pas la dépense d’un timbre avec la tête de François II…
    Purée, tout fout vraiment le camp!

    Bravo de refuser. Les honneurs déshonorent, comme disait je ne sais plus qui.

    Comment on va? Très simplement, les pieds commencent à sécher…on attend-espère de la pluie.
    D’ailleurs, la voilà!! Whaaooou, je l’entend pas la fenêtre! Joie, bonheur!

    Bise, cher non-décoré des Zarts et des Lettres.
    A bientôt sur les bords de Loire, j’espère!

  10. Bonjour Monsieur,
    « …Je n’ai décidément rien à voir avec leur monde…. » dites vous entre autre au sujet de cette proposition d’une décoration. Mais ce monde là, est-il si mauvais que ca ? Et le vôtre, que je ne connais pas, sauf ce que j’ai pu lire sur votre CV dans Wikipédia et votre site ici présent, est-il vraiment meilleur ? Est-il si extraordinaire que vous puissiez en faire la différence en bonne connaissance de cause ? Peut on connaître si bien comme vous un monde dont on ne fait pas partie ? Ne dit on pas « il faut de tout pour faire un monde  » ? Sur un plan humain, votre refus d’une décoration est honorable car il représente l’expression de la liberté de votre opinion personnelle. Mon opinion: le refus d’une décoration représente un manque d’insertion psycho-sociale dans le « village globale « . Ne risquez vous pas que l’on vous demandera, à l’avenir, un visa d’entré dans « La Planète sans Visa ». Néanmoins, je trouve votre décision très courageuse, probablement moins difficile pour vous, car, « ….vous n’aimez pas la personne qui remplie cette fonction dans le Ministère en question….. ». Je vous souhaite bon rétablissement de vos blessures et que vous retrouviez bientôt toutes vos facultés physiques, pour ce qui est de vos capacités intellectuelles, je ne me fais pas de soucis à la vue du présent article. Bon dimanche ! Cordialement Rainer Prieschl – Prieschl – Vienne – Autriche.

  11. Des nouvelles de ta santé qui font plaisir… courage pour la suite.
    Rien à voir avec la Fleur, mais c’est le même gouvernement qui recrute en ce moment pour une brigade anti-loups. Je pensais qu’on ne pouvait pas trouver pire que la Bachelot à ce poste, mais je me trompais, la Royal est en train de la battre à plate couture. ça me rappelle la chanson de renaud sur Miss Maggie, s’il devait la réécrire aujourd’hui, je lui suggérerai d’ajouter un couplet ou deux, Thatcher ne serait plus la seule visée…

  12. Tout de même, tu aurais pu porter ton teeshirt de chez Sea Shepherd pour te faire épingler. Vrai que c’est un peu mince et un faux mouvement serait à craindre.

  13. bonjour Fabrice

    merci pour les nouvelles.

    Cette histoire me fait penser au refus de légion d’honneur. Je pensais à Tardi et à Annie Thébaud-Mony, qui travaille sur les maladies professionnelles (http://fabrice-nicolino.com/index.php/?p=1542).

    En fait, c’est un club assez restreint
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Cat%C3%A9gorie:Personnalit%C3%A9_ayant_refus%C3%A9_la_L%C3%A9gion_d%27honneur
    On y trouve Pierre et Marie Curie, Brigitte Bardot, Philippe Séguin, Lustiger … Un vrai inventaire à la Prévert, également présent !

    Sinon,il faudrait trouver une idée pour en faire une opportunité, comme l’a fait Marie-Monique Robin en recevant la légion d’honneur à Notre Dame des Landes.
    http://www.arte.tv/sites/fr/robin/2013/06/11/journee-inoubliable-a-notre-dame-des-landes/

    Ca vaut p’tet le coup d’y réfléchir ?

    Bon courage

    Jean-Gabriel

  14. Bonjour, je vais être désagréable… C’est à propos de votre article de cette semaine : « La chimie allemande ruine l’Europe ». Article où on apprend plein de choses comme d’habitude (ça c’est pour que vous ne pensiez pas que j’ai une dent contre vous), mais… où vous employez deux termes pour qualifier les allemands pour le moins dégradants.
    Je site : « … Mais on n’est pas là pour dire du mal des Boches, encore que. Pour mieux comprendre ce qui suit, il faut bien présenter deux monstres schleus…) ».
    « Boches » (même avec une majuscule…) et « schleus » sont des qualificatifs extrêmement connotés négativement, un peu comme « bougnoule » ou « nègre ». On pourrait les excuser s’ils étaient employés avec un quelconque deuxième degré… mais il n’y a pas de deuxième degré… C’est très désagréable de lire des trucs racistes dans Charlie Hebdo, cela va vraiment à l’encontre de ce que défend ce journal habituellement et de ce que vous défendez personnellement également.

    Bon, voilà, je vous ai dis ce que j’avais en travers de la gorge.
    Je vous souhaite d’aller mieux. A+ dans Charlie.

  15. A Rainer Prieschl

    Heu, c’est à dire qu' »ici », on a pas les ptits fours aux frais de la princesse Gabelle…mais chut, il ne faut pas le dire!

    A SylvieC, tu as raison, on touche le fond du fond.

  16. Cher Yves,

    J’espère que vous blaguez, mais au fond, je crains que non. Tous mes propos, et dis bien tous, depuis que j’écris sont ceux d’un internationaliste définitif. Les mots utilisés sont évidemment à prendre à la rigolade ! Bon sang de bonsoir ! j’écris dans Charlie, enfin !

    On croirait que vous n’avez pas entendu parler du 7 janvier. Le drame de Charlie, l’un des nombreux drames de Charlie, c’est que tant de gens puissent lire les mots imprimés au premier degré. De grâce, réécoutez Coluche ou Desproges, qui ont fait 100 fois pire en déconnant à plaisir.

    Je parle depuis près de 30 ans dans les journaux en blaguant. Ce peut ne pas être drôle, hélas, mais c’est de la blague. Et, parlant d’écologie, j’ai bien dû montrer 5 000 fois que le racisme et la xénophobie étaient à mes antipodes personnels. Et donc, je vous en prie, ressaisissez-vous ! Comment avez-vous pu penser que j’écrivais Boches sérieusement ! Et Schleus !

    Mercredi prochain, mon papier de Charlie commence par « Les Américains sont des porcs ». Vous pensez que j’y croie ?

    Bien à vous néanmoins,

    Fabrice Nicolino

  17. ^^

    « Mercredi prochain, mon papier de Charlie commence par “Les Américains sont des porcs” »

    Quoi? Ah, nan! T’as pas osé? Dit donc, tu ne manques pas d’air.

    Je signale que les « porcs » de Fabrice ne font en aucun cas partie de ma famille.

     » Vous pensez que j’y croie ? » Tu déconnes!

    🙂

  18. Nous avons découvert qui fait pression pour le TTIP

    Nous avons fait équipe avec Corporate Europe Observatory pour découvrir qui fait pression dans les négociations sur le TTIP — et les résultats sont surprenants.

    Les plus grosses dépenses de lobbying viennent du secteur de la finance et des entreprises pharmaceutiques ! Mauvaise nouvelle – on ne peut pas dire que ces secteurs soient les plus dignes de confiance pour défendre les intérêts des citoyens européens.

    Nous avons décryptés les données recueillies et les avons transformées en infographies. Alors que les discussions autour du TTIP se poursuivent, il est primordial qu’un maximum de personnes soient au courant de l’implication des grandes entreprises dans le TTIP. Il deviendra alors difficile pour les politiciens européens de continuer à faire l’apologie du TTIP.

    Découvrez nos infographies, et partagez-les sur Facebook, Twitter ou en faisant suivre ce courriel, pour que tout le monde sache qui est réellement derrière le TTIP.

    Notre investigation montre qu’un grand nombre de lobbyistes d’entreprises n’ont même pas pris la peine de signer le registre de transparence de l’Union européenne – Laissant le public dans l’ignorance totale quant à leur réelle influence sur le traité.

    Et même si ils le voulait, les politiciens auraient du mal à faire abstraction des lobbyistes, tant leur présence et action de ‘séduction’ sont prédominantes dans les négociations.

    La meilleure façon pour que les politiciens cessent d’écouter les lobbyistes est d’amplifier notre message contre le TTIP. A chaque fois que l’occasion s’est présentée, nous l’avons fait, faisant pression sur les politiciens et mettant à jour la vérité sur le TTIP.

    Nous devons aussi tout faire pour affaiblir le pouvoir des lobbyistes qui, à l’abri des regards font tout pour faire passer les intérêts des entreprises avant celles des citoyens. En exposant leurs agissements, nous pouvons démanteler leurs pouvoirs.

    Nous disposons de peu de temps avant que les discussions sur le TTIP ne se terminent. A nous de faire monter la pression : les représentants américains viennent juste de passer un mécanisme qui rendra beaucoup plus simple pour l’administration Obama de signer des accords commerciaux comme le TTIP. L’union Européenne est donc le dernier rempart contre le traité.

    Poussons les lobbies en dehors des débats sur le TTIP et empêchons cet accaparement du pouvoir par les entreprises. Pouvez-vous nous aider à faire passer le message ?

    Cliquez ici pour découvrir la vérité sur les activités de lobbying sur le TTIP et n’hésitez pas à partager sur Facebook et Twitter.

    Merci pour tout ce que vous faites

  19. Pour en savoir un peu plus sur les méfaits de Bayer :
    http://www.cbgnetwork.org/21.html
    J´attends avec impatience de pouvoir lire cet article sur la chimie allemande.

    @Yves,
    mon compagnon ne se vexe pas quand je lui dis qu´il est mon Boche préféré, et moi je sais que de toutes les « Frösche » (grenouilles, comme nous appellent les Allemands) je suis celle qu´il aime le mieux 🙂 !
    Charlie n´est pas le Figaro, dieu soit loué -:)

  20. « des Arts et des lettres »… même la dénomination peut paraître assez comique !
    Alors voilà, d’un côté on prend le macareux d’or… et de l’autre on refuse le breloque du chevalier !
    Ce n’est pas injuste, c’est savoir faire la différence entre la sincérité et l’action d’avec l’enlisement et l’hypocrisie.
    Vive la liberté et merde aux décos en toc (ou même en or !).

  21. cher fabrice,
    je prie pour que la morphine soit aussi efficace sur ta douleur que sur ta memoire;tous tes textes nous font froid dans le dos mais nous rechauffent c’est etrange.merci
    greg

  22. Cher Fabrice ,j’avoue que pas un instant je n’aurais imaginé que cette breloque vous l’puissiez l’accepter ; bon sincèrement je n’aurais pas pensé non plus que quelqu’un soit assez , comment dire distrait,inconséquent, stupide pour vous la proposer. Je n’aime pas les copiés-collés mais pour une fois je pense que Bernard Clavel a dit les choses mieux que je ne pourrais le faire, aussi je lui laisse la plume : »«Je tiens à rester dans le clan de ceux qui l’ont refusée où je côtoie Berlioz, George Sand, Littré, Courbet, Daumier, Maupassant, Eugène Le Roy et l’un des écrivains que j’admire le plus, Marcel Aymé. Je ne me sens pas mal du tout dans l’ombre de ces géants. Beaucoup mieux en effet que dans la foule immense où ceux qui ont mérité qu’on les distingue se mêlent à ceux, innombrables, qui ont payé leur place.»..
    Qui plus est je n’ai jamais compris que des journalistes acceptent ces médailles en chocolat,j’ai franchement un peu honte pour eux .
    courage et admiration ..je vous embrasserais bien nous étions intimes

  23. Interessante cette discussion sur les appellations!

    Ca me rappelle une histoire de rabbin qui enseignait a ses eleves, dont je ne me souviens plus de la source. Un eleve avait repondu a une question apres avoir ecoute le conseil d’un ami, et lorsque le rabbin le reprimande pour sa reponse completement fausse, il tente de se justifier en disant que l’idee ne venait pas de lui mais de son ami. Le rabbin reponds alors: « pas de medisance! ». La fois suivante, le meme eleve repond a une autre question, encore une fois apres avoir ecoute le conseil d’un ami, et le rabbin le felicite pour la justesse de sa reponse. L’eleve tient alors a preciser le nom de l’ami qui l’avait conseille. Mais le rabbin le reprimande encore: « pas de medisance! ».

    C’est un probleme qui survient tout le temps, des lors que l’on veut nommer quelqu’un. Comment nommer, designer, sans medire?

    Ce probleme est traditionellement tenu a distance par l’usage des noms relationnels, qui definissent ouvertement une relation et pas une personne: Papa, maman, Monsieur le President, tatan, tonton, mamie, frangin, dede, lolo, ma puce, etc. mais la aussi ce n’est qu’un pis-aller, une solution temporaire. Definir la relation c’est toujours aussi un peu definir la personne, sinon il n’y aurait pas de langue possible.

    Tout est dans la maniere… Il faut essayer d’ecrire, mais il faut aussi essayer de lire, l’accord n’est jamais garanti.

  24. À l’attention de ANNE J.:

    Merci de votre réponse: eh bien, je ne savais pas – on apprend tous les jours ! Quoique, je ne suis pas sûr à quel degré il faut la comprendre, tant pis, je la prends au premier: alors, bon appétit !
    Et vive Charlie !
    Amicalement ( également au premier degré, LOL)
    Rainer Prieschl, Vienne, Autriche.

  25. Yves,

    Mais non, vous n’êtes pas nul ! Ou nous le sommes tous, car nous sommes perpétuellement tentés par le pataquès ou la coquecigrue. Je vous assure que je vous écris là ce que je pense. Passez une bonne journée.

    Fabrice Nicolino

  26. Bonjour toustes,

    Pô pas poster sur le sujet: http://fabrice-nicolino.com/index.php/?p=1908

    Alors pose ici,

    Vinci candidat pour le rachat de 14 aéroports

    MERCREDI,15 JUILLET, 2015

    Les charognards n’ont pas mis longtemps à se jeter sur la bête blessée. Hier matin dans les couloirs de Bruxelles, des émissaires du groupe de BTP français Vinci 
se sont repositionnés pour répondre à l’appel d’offres issu de l’accord signé sur 
la Grèce.

    Cet appel d’offres, déjà soumis en octobre 2014, concerne notamment 
le rachat de 14 aéroports grecs. L’allemand Fraport et l’argentin Casa sont aussi sur les rangs. Le groupe français avait déjà déboursé en 2013 3 milliards d’euros pour obtenir la gestion des 10 aéroports portugais, dont celui de Lisbonne.

    Fraport avait supplanté Vinci à l’été 2014 dans le rachat du principal aéroport 
de Slovénie, là encore dans le cadre d’une opération de privatisation destinée 
à soi-disant équilibrer les comptes publics.

    Bien a vous toustes, et grand Merci,

  27. Cher Fabrice,
    Ah je suis bien contente de voir que dans les charlie , certains refusent les breloques quand je vois que patrick (pelloux) a accepté de recevoir la légion d’honneur la semaine dernière , ça me chagrine…..mais bon
    je comprend d’ailleurs pas très bien à quoi tous ces honneurs correspondent ou alors il faut décorer tout le monde!!!
    portez vous bien et je sais combien certains jours peuvent êtres durs …
    Merci pour vos articles qui nous donnent bien des arguments pour convaincre et faire bouger autour de nous.
    amities

  28. Bonjour Fabrice,

    comment ça va ? Bien !
    Car je vois que vous avez repris un bon rythme de publication ce qui nous fait du bien à tous.
    Et le temps que je pense à écrire ce commentaire (la chaleur me ralentit…) , vous avez déjà rédigé plusieurs nouveaux billets et le site a changé d’allure. Bravo et bonne continuation.

    Patrick

  29. tu avais une autre option, envoyer Philémon a ta place !!
    avoue que s’en aurait jeté
    Philémon dans les ors de la république !!!
    le bougre leur en aurait mis un petit coup avant de partir
    le pied quoi .
    bises
    jean guy

  30. Félicitations pour ta décision.

    PS Il y a encore quelques années, les geeks que je croisais à la pêche, se libéraient quelques heures de la télé et de l’ordinateur et pouvaient un peu méditer.
    Maintenant, avec les iphones and co, ils sont toujours « connectés », avec le lavage de cerveau qui va avec, même à la pêche.

  31. Cher Fabrice,
    C’est en essayant de retrouver tes coordonnées (pas facile du tout nomdidjou) que j’ai appris, aujourd’hui, avec effroi que tu avais été une des victimes de l’attentat à Charlie Hebdo.
    Comme toute la population, j’avais pourtant suivi attentivement la presse durant ces jours-là mais l’information que tu figurais parmi les victimes ne m’est pas parvenue. J’aurais pourtant sursauté, comme j’ai sursauté aujourd’hui, en entendant ton nom associé à cette tragédie.
    Je suis maintenant bien installé à Namur dans une maison près d’une belle forêt « aux portes de l’Ardenne » avec ma femme Galina et mon fils Jean.
    Tu es toujours le bienvenu chez nous! Tu peux même séjourner quelques jours, il y a de la place!!
    Je suis toujours actif jusqu’au cou dans le domaine de l’environnement (faune, flore, habitats naturels, …).
    Au plaisir de te revoir,
    Olivier, des terrils
    Mobile: +32 498 04 30 68£

    PS: Je t’écris via ton blog a défaut de trouver ton adresse email.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *