Quelques mots sur Christian Troadec, maire de Carhaix

Tout d’abord, un immense merci à Alban, qui est parvenu à terrasser les intrus qui s’étaient infiltrés jusqu’ici.

Je vous mets ci-dessous le reportage fait en Bretagne pour Charlie. Il s’agit d’une virée à Carhaix, où règne le maire Christian Troadec, régionaliste bon teint, ci-devant chef des Bonnets Rouges. Vous verrez comment il a donné les clés de sa ville à une usine chinoise effarante, qui fabrique du lait en poudre destiné au marché chinois. Lisez, et je crois que vous m’en direz des nouvelles. Sur ce, compte tenu de la touffeur autour de moi, salut !

Un certain Christian Troadec

10 réflexions au sujet de « Quelques mots sur Christian Troadec, maire de Carhaix »

  1. Ca se lit comme un roman policier! Je ne savais pas sur l’huile de palme. Ici en Inde c’est difficile de lutter contre le lait en poudre. Les pauvres sont persuades que le lait maternel est un truc de pauvres, et que donc c’est mediocre. Les docteurs des hopitaux gouvernementaux interdisent le lait en poudre a l’hopital, et recommandent aux meres de ne jamais en donner, pour quelque raison que ce soit. Mais le conseil, venant d’un hopital gouvernemental, c’est a dire pour les pauvres, est interprete comme “un conseil pour nous, les pauvres, parcequ’ils croient qu’on n’a pas le choix”!

    Les femmes qui allaitent passent pour des originales, ou bien des bourgeoises boheme “qui peuvent se le permettre”, ou bien “des tribales qui de toutes facon n’ont pas le choix” parcequ’elles vivent dans un village dans la foret a des km du magasin le plus proche… Mais statistiquement, leurs enfants sont les seuls qui ont encore la chance de boire le lait de leur mere. Pour combien de temps encore? C’est comme la naissance, les enfants tribaux qui vivent a des km de l’hopital le plus proche sont les seuls qui naissent encore sans cesarienne. Partout ailleurs, meme les pauvres s’y mettent, avec les risques et les sequelles. En fait ils n’ont pas le choix. Il est devenu presque impossible de trouver un docteur et un hopital qui accepte de faire une naissance naturelle, sauf les hopitaux de luxe, et de rarissimes militants qui croient a ce qu’ils font. Et les pauvres des villes se saignent pour empoisonner leurs enfants avec du lait artificiel…

  2. et les meres de ces jeunes meres qui nourrissent leurs enfants avec des poudres, leur trouvent des excuses: “de mon temps on n’avait pas le choix! Et aujourd’hui avec la pollution le lait maternel n’est plus le meme qu’avant!”

    Pour moi la question est, comment vis-t-on, avec quelle malhonnetete collective, pour que de telles illusions puissent simplement leur venir a l’esprit, puissent exister?

  3. Et malheureusement il doit se passer la même chose en Afrique . Ma belle fille qui a accouché à Abidjan , a eu toutes les peines du monde à allaiter son bébé après la césarienne ….. Le personnel ne comprenait pas qu’une européenne veuille allaiter .
    Le bébé lui a été retiré après la naissance et a reçu du lait de vache sans qu’elle en ait été avertie , résultat 1 an après au sevrage, le bébé est devenu allergique au lait de vache .
    Tout ceci est révoltant .

  4. Le premier calcul de la quantite de plastique produit depuis son invention:

    http://advances.sciencemag.org/content/3/7/e1700782

    (PDF gratuit, licence libre)

    Quelques faits effrayants: la production DOUBLE tous les 10 ans, la moitie du plastique sert d’emballage, la moitie du reste dans la construction de batiments (dont la quasi totalite des PVC).

    Un article sur le contexte politique (qui donne le lien sur l’article de Science Advances):
    https://www.rt.com/business/432912-us-waste-recycling-landfills-china/

  5. Merci pour cet article sur le roilelet de Carhaix, le soit disant défenseur des petits producteurs locaux. Où l’on voit à nouveau comment n’importe quel petit baron local a pu s’autoproclamer “de gauche” quand la gamelle était bonne. Cela vaut pour bien d’autres édiles bretons qui ont retourné leur veste vite fait bien fait pour conserver leurs prébendes. Le choix aujourd’hui se situe entre les nouveaux convertis du macronisme sans morale et le vide sidéral d’une gauche exangue.

  6. Merci Fabrice,

    On retiendra aussi un drame de sinistre mémoire : les morts de bébés causées par la consommation de lait infantile en poudre, inventé par Guigoz, propriété de Nestlé, écoulé sur le marché africain et asiatique.

    L’OMS avait estimé en 1998 à un million cinq cent mille le nombre d’enfants morts annuellement faute d’avoir consommé du lait maternel : à cause des mauvais dosages ou de l’adjonction d’eau croupie dans les biberons, les bébés décédaient en masse de malnutrition ou de maladie.

    https://francais.rt.com/france/52349-vosgiens-se-battent-contre-nestle-accusent-piller-eau

    Bien à vous toustes,

  7. Merci Fabrice pour cet article, où l’on voit des hommes politiques qui esquivent la discussion, tout le contraire de ce qu’ils devraient faire ….
    Un autre sujet, qui n’a à priori rien à voir, mais si ! Il concerne aussi la destruction de la vie.
    Le film de Claude Lanzmann , Schoah, est à voir jusqu’au 4 septembre sous ces liens.
    https://www.arte.tv/fr/videos/017079-001-A/shoah-1-2/
    https://www.arte.tv/fr/videos/017079-002-A/shoah-2-2/

  8. Et cela, de l’Association Pays de l’Ours-Adet :

    Mobilisons-nous pour le lâcher de 2 ourses dans les Pyrénées en 2018
    Attention : La participation à cette consultation est ouverte jusqu’au 25 Juillet 2018 !
    1. De quoi s’agit-il ?
    Le Ministère de l’Ecologie consulte le public sur son projet de lâcher deux ourses dans les Pyrénées Occidentales.
    Nous pensons qu’il est important de s’exprimer pour soutenir ces lâchers indispensables.
    2. Comment participer ?
    Cela ne vous prendra que quelques minutes, en suivant la procédure que nous vous proposons :
    Pour prendre connaissance du dossier, rendez-vous à l’adresse : http://www.pyrenees-atlantiques.gouv.fr/Politiques-publiques/Cadre-de-vie-eau-environnement-et-risques-majeurs/Consultation-du-public/Demande-d-autorisation-d-introduction-de-deux-ourses-dans-les-Pyrenees-Atlantiques

    ou rendez directement au formulaire de participation ici : https://www.enquetes-publiques.com/Enquetes_WEB/FR/DEPOSER-I.awp?P1=EP18276

    Suivez SVP les deux instructions ci-dessous

    Commencer votre message par cette formule ( à copier – coller) :
    Je suis favorable au lâcher de deux ourses en Pyrénées occidentales à l’automne 2018.
    Puis complétez avec une argumentation personnelle.
    Attention : Il est important d’ajouter au moins une phrase personnelle pour que votre participation ne soit pas considérée comme une contribution automatique sans valeur. Merci.
    Vous pouvez par exemple faire valoir les arguments suivants :

    L’ours brun est un élément important du patrimoine (naturel, culturel, pyrénéen, français …)
    La restauration de la population d’ours est une obligation (morale , légale …)
    Les vallées du Haut-Béarn ont reçu beaucoup d’argent dans le cadre de l’IPHB pour concilier le développement local et la protection de l’ours, il est normal de restaurer l’espèce, c’est la part du contrat qu’ils n’ont pas respecté.
    Bien que deux lâchers en Pyrénées Occidentales, soit une bonne nouvelle, il faudra que d’autres lâchers soient rapidement annoncés aussi bien pour la population des Pyrénées Occidentales que pour celle des Pyrénées Centrales.
    L’Etat concerte et réfléchit depuis des années, il est temps d’agir !
    Etc …

    En cas de difficulté, ou pour toute question
    N’hésitez pas à nous contacter par mail ou au 05 61 97 48 44

    Merci de votre participation et de votre soutien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *