Pourquoi il faut défendre Pierre Rabhi

Ici même, sur Planète sans visa, plusieurs lecteurs ont signalé un long article – deux pages – signé Jean-Baptiste Malet dans le Monde Diplomatique du mois d’août. Ce papier décrit ce qu’il nomme le « système Pierre Rabhi ». Etant loin de chez moi, je n’y ai pas accès et si quelqu’un dispose d’un PDF, je le publierai sans aucune réticence. Néanmoins, je l’ai lu, et j’ai décidé aussitôt, m’adressant à un interlocuteur réel, de faire une trop courte réponse. Je dis trop courte, car j’aurais pu – et dû peut-être, mais il n’est pas trop tard – écrire plus long. En particulier, le passage concernant l’amitié entre Pierre Rabhi et un ancien vychissois méritait développement.

Si je vous livre ici ces quelques mots, c’est parce que Pierre vient de m’appeler pour me confier son désarroi. Et je lui ai dit qu’il fallait réfléchir – lui, ses amis, les structures qui l’entourent – à une réponse sereine et puissante. On verra, mais j’estime qu’il n’est pas bon  de laisser la calomnie prospérer. En tout cas, voici donc dans l’ordre la missive que m’a adressée un lecteur au demeurant très sympathique, puis ma réponse. Je vois combien il est curieux de répondre à un texte que vous n’avez pas sous les yeux. Je tâcherai d’y remédier. Mais je ne pouvais laisser passer les jours  et faire croire ainsi que personne n’est prêt à relever le gant. Il est question d’honneur ? Oui, il est question d’honneur.


D’un lecteur

Bonjour Monsieur,

J’ai lu récemment avec intérêt votre ouvrage “Lettre à un paysan sur le vaste merdier qu’est devenue l’agriculture “. Ouvrage par ailleurs aussi apprécié par mon père( quoique un peu fort à son goût), vieux bonhomme de 75 ans, fils de petits paysans auvergnats, mais aussi ancien professeur d’agriculture enseignant 40 ans durant le système conventionnel honni.
Toutefois, page 119, vous vous faites l’apôtre de “la si haute valeur du paysan Pierre Rabhi “. À ce sujet, je vous invite si ce n’est déjà fait de lire le fort instructif article de Jean Baptiste Malet dans le Monde diplomatique de ce mois d’août intitulé “Frugalité et marketing : le système Pierre Rabhi “.

 

Ma réponse :

Je crains que vous ne fassiez une confiance aveugle au Diplo. J’ai lu l’article de Malet. Il y a des infos intéressantes, ce qui est bien le moins, mais l’ensemble appartient à un genre que je ne connais que trop bien. On sait à l’avance ce que l’on veut dire, et l’on saisit dans le réel tout ce qui vient à l’appui. Et l’on « fabrique » ainsi, pour un public qui comprend à mots parfois couverts, un monstre social.

Je connais Pierre Rabhi depuis environ 25 ans. Ce n’est pas un argument, c’est un fait. J’ai vu grandir sa réputation. C’est un homme qui appartient à cette catégorie que l’on nomme généralement « prophètes ». Il montre par son existence qu’une autre façon de vivre est possible. Ce qui n’interdit nullement de le critiquer. Il n’est pas dans la politique et, ainsi que Malet le constate – et moi, je le sais -, il ne s’est nullement enrichi. Ce qui me semble plutôt un bon point.

Puisque vous semblez appartenir à certaine tradition, je vous parlerai d’Antonio Gramsci, qui plaidait pour l’hégémonie culturelle dans la société, sans laquelle aucun changement – et pour lui, c’était la révolution prolétarienne – n’était possible. Eh bien, Rabhi prépare « ce changement de paradigme », cette révolution culturelle et morale sans laquelle l’écologie ne l’emportera jamais. Avec des alliés improbables, j’en conviens, mais qui montrent essentiellement la profondeur de la crise où nous sommes plongés. Les bolcheviques, voyez-vous, n’ont pas fait différemment, et de mémoire, il me semble qu’un de leurs congrès a été payé par un capitaliste russe. Et alors ?

Pierre Rabhi défend-il ce monde ? Non, évidemment non. Il défend des valeurs essentielles de coopération, de solidarité, et de sobriété. Ce pauvre Malet, qui n’a visiblement aucune conscience claire des limites physiques de la planète, entend ridiculiser Rabhi en rappelant qu’il oppose radicalement la pauvreté – sinon souhaitable, désormais inévitable – et l’insupportable misère. Rabhi a raison, pour sûr ! (Re)lisez Majid Ranhema !

Enfin, car je n’ai pas toute ma journée, je trouve lamentable que l’article ne s’intéresse pas au fondement de « l’entreprise Rabhi », c’est-à-dire le combat réel et concret au côté des paysanneries du Sud. Dans ce domaine décisif, il y a plus d’une approche. Celle du Diplo, depuis des décennies, est purement idéologique, et a surtout montré son éloignement du sort des campagnes du monde. Rabbi a aidé à former des dizaines de milliers de techniciens en agro-écologie dans des pays comme le Maroc, la Mauritanie ou le Burkina. Ce qui semble n’intéresser aucunement Malet !

Puis, un dernier mot. Le Diplo a soutenu – et souvent mordicus – des dictatures staliniennes et néostaliniennes dont le bilan réel se compte en dizaines de millions de victimes. Rabbi est-il responsable d’une seule mort ? Je crois qu’il est important d’apprendre à balayer et nettoyer humblement devant une porte pareillement ensanglantée.

En bref, Pierre Rabhi est un homme bon. Un homme excellent. Et un ami que je m’honore de fréquenter. Et ce papier du Diplo, malgré, je le répète, certaines informations utiles, est finalement une œuvre de désinformation.

32 réflexions au sujet de « Pourquoi il faut défendre Pierre Rabhi »

  1. sans aucun doute.. merci encore Fabrice.
    Car, comme pour tous les prophètes, le message d’origine qui contribue à sauver l’humanité de ses erreurs est systématiquement interprété, utilisé à des fins personnelles de l’entourage du prophète, ou, au mieux, mal compris ce qui revient au même résultat.
    Simplicité est le maître mot. Ses mots-élèves : générosité et partage, cultures et savoirs, respect et protection de la vie.
    Alors sans aucun méandre, allons droit à ce but qu’il nous fixe. Simplement.

    1. ce n’est pas la bonté de Pierre Rabhi qui pose problème mais son apparente naïveté. Il est soumis en fait au mouvement ésotérique de l’Anthroposophie : il a adopté la biodynamie, dont les pratiques magiques sont de plus en plus masquées, sous prétexte d’homéopathie ou autres manipulations micro-organiques. La réalité est que les produits utilisés sont des plantes mijotées six mois dans vessie de cerf, crâne d’animal domestique ou bouts d’intestins afin de “capter les forces cosmiques”. Aucun avantage sur une bonne culture biologique n’a pu être démontrée, sauf la possibilité de …vendre plus cher. Une autre dérive des idées du gourou de l’anthroposophie R.Steiner, est ce “béton biodynamique” PNEUMATIT où un fémur de geai et une coquille de nautile suffisent à traiter huit mille m3 de béton, en éliminant les soi-disant effets nocifs sur les habitants, et en leur procurant (“s’ils sont “entrainés”) des sensations de bien-être. Faut-il encore citer le “moteur éthérique” sans énergie, rêvé par Steiner et étudié en vain par les Anthroposophes aux frais de Weleda DURANT VINGT ANS ? Non Rabhi n’est plus crédible ! JPC Philosophe

      1. Bonjour,
        Je partage vos réserves sur le mouvement Colibri, notamment pour le chiffre d’affaire incroyable des différentes sociétés mais surtout par la non-publication par les responsables des rendements agricoles de l’exploitation créée par Pierre R abbhi, le mettant au même niveau que les groupes sectaires au fonctionnement occulte. Si, lors des visites du public, les responsables locaux sont incapables de répondre aux questions concernant le rendement, c’est qu’il y a un malaise à ce niveau.
        Au sujet [intervention de Fabrice Nicolino : je suis tout prêt à publier ce que vous voulez, mais à la condition que vous apportiez des faits et des événements clairs, car selon moi, vous pratiquez des attaques vagues “aurait-on à faire”, “j’affirme”, passant par un guérisseur dont vous n’établissez nullement le lien avec les Colibris.

        Vous ne le savez pas nécessairement, mais Planète sans visa est lieu que j’ai créé et qui entend respecter des règles strictes. Encore une fois, vous êtes le bienvenu, mais sans pouvoir porter des accusations sans fondement établi. Bien à vous,

        Fabrice Nicolino]

  2. Cool, enfin une bonne nouvelle: La climatisation n’est plus un luxe, c’est devenu un droit de l’homme, oui oui c’est officiel!

    https://www.thewire.in/environment/un-cooling-human-right-not-luxury

    Une ONG bien financée par une palette de gouvernements, “énergie durable pour tous” (Sustainable Energy for All) a remis un rapport élégant au secrétaire général de l’ONU.

    Il était temps, la clim commençait à avoir mauvaise presse: Les architectes essayent de l’éviter, on l’accuse d’aggraver les ilots de chaleur urbaine, de consommer la plus grande partie de l’électricité disponible, d’être mauvaise pour la santé, et même d’être la principale cause de déstabilisation et de mise en péril du réseau électrique!

    Alors voila, la stratégie qui a si bien marché pour l’intelligence artificielle va aussi marcher pour la clim.

    Vous vous souvenez, il n’y a pas si longtemps, on parlait de “fracture numérique”? Ca permettait d’avoir une posture très cool, très de gauche, à la fois humanitaire et technophile: L’informatique était un droit de l’homme! Qu’aujourd’hui, tous les gamins de 14 ans dans n’importe quel bidonville du monde ont “le droit” d’être espionnés par facebook-whatsapp-twitter etc, même s’ils n’ont toujours pas de toilettes ni d’eau potable et que la première tempête ou inondation emportera leur cabane où ils dorment à tour de rôle, et cela serait arrivé de toute manière car ces gamins doivent être surveillés, ils sont le vrai danger, des terroristes en puissance, et il faut bien alimenter les drones en données pour qu’ils marchent, et d’ailleurs ca ne coûte rien, c’est autofinancé!

    Et bien voila, on nous fait le coup de la “fracture de la clim”!

    “la clim pour tous”, voila un beau slogan.

    Comment s’y opposer puisque ca sauve des vies? La préservation des vaccins, le transport des fruits et légumes, le confort des jeunes maman après la césarienne, c’est pas important?

    Que la destruction des forets, des sols, de l’eau, du couvert végétal s’accélère, n’a plus d’importance, puisque tout le monde aura la clim! N’est-ce pas de gauche, humanitaire et progressiste?

    Voila, je raccroche au sujet: Pierre Rabhi est pour moi une de ces personnes dont la persistance dans l’honnêteté de l’action s’oppose avec le plus d’efficacité à cette destruction cool et riante.

  3. Merci Fabrice pour cette défense de Pierre Rabhi.
    Pourquoi faut-il qu’on mette à mal un homme de cette qualité ?
    Ce monde est décidément bien mal embouché…

  4. La condamnation de Monsanto en Californie a réveillé Nicolas Hulot…

    Sauf qu’il va falloir se bouger sérieux parce qu’il n’y a pas que Monsanto et le glyphosate en cause…

    M’enfin c’est un début…

    En Ariège une campagne contre le glyphosate est en route

    https://youtu.be/ZGsG3KEN1Q4

  5. À qui appartient Le Monde ? C’est par-là qu’il faut chercher la source de la calomnie.
    Regardez Osons causer :
    http://osonscauser.com/medias-pourquoi-10-milliardaires-controlent-ils-notre-information/

    Moi aussi, j’aime bien Rabhi, il me fait l’impression d’un homme honnête qui vit ses convictions. En tout cas, je lui fais confiance, il a de grandes connaissances.
    J’ai tenté il y a qq années de faire traduire La part du colibri en Allemagne, mais les éditeurs ont malheuresement bloqué, allez savoir pourquoi…

  6. Bien sûr Fabrice qu’il faut défendre ce formidable bonhomme qu’est Pierre Rabhi, si attachant, si cohérent, si lumineux tant dans ses écrits que dans ses discours.

    Une certaine presse “de gauche” s’acharne contre lui. Ainsi aujourd’hui “Le Monde Diplomatique”, hier c’était “Médiapart”, le 20 octobre 2016 sous la plume de Jade Lindgaard, “Rahbi, chantre d’une écologie inoffensive”. Un article ignominieux destiné à semer le trouble et la confusion. Pierre Rabhi deviendrait-il si dangereux pour qu’on n’ait de cesse de le calomnier ?

    1. OUi, j’affirme que Pierre Rabbhi est dangereux par le caractère occulte de ses pratiques, [De nouveau, vous affirmez sans apporter d’éléments concrets. Et ça ne marche pas ici]. La seule chose limpide est que vous détestez Rabhi, c’est entendu. Fabrice Nicolino]

  7. À propos du “combat réel et concret au côté des paysanneries du Sud”, René Dumont racontait ce qu’il en avait vu aux pages 31 et 32 de “Un Monde Intolérable” (1986, Seuil) :

    “mis à la tête du centre d’Agro-écologie [à Gorom-Gorom, Barkina-Faso] et chargé de former des vulgarisateurs agricole burkinabé, Pierre Rabhi a présenté le compost comme une sorte de « potion magique » et jeté l’anathème sur les engrais chimiques, et même sur les fumiers et purins. Il enseignait encore que les vibrations des astres et les phases de la lune jouaient un rôle essentiel en agriculture et propageait les thèses antiscientifiques de Steiner, tout en condamnant Pasteur.  Malgré sa bonne volonté, il manquait de connaissances économiques et agronomiques, notamment sur l’utilisation optimale des composts. Selon lui, leur coût de production était nul ; il sous-estimait le travail nécessaire, et même les problèmes de transport, essentiels en la matière. Comme de surcroît il avait adopté une attitude discutable à l’égard des Africains”

    Effectivement, on est plus près du “prophète” que du “formateur de techniciens en agro-écologie”. Mais c’est sûrement un “homme bon”, tout comme ma grand-mère fervente chrétienne que j’adore.

    1. Je ne sait pas trop quel succes Rene Dumont a rencontre en Afrique, pour donner a ses mots plus de poids qu’a ceux de Rabhi. Mais enfin, ce court passage ne presente aucun argument. Le “transport” du compost? La ferme burkinabe, elle fait combien de km? De quoi parle-t-il Dumont? Quand meme pas de le vendre, le compost j’espere? Parcequ’alors, effectivement, il y aurait un gouffre philosophique entre l’agroecologie de Rabhi et celle de Dumont. Et puis opposer Pasteur, ce fraudeur scientifique avere, a Steiner, qui a inspire une multitude de fermiers dans le monde entier, et souvent ceux qui obtiennent les resultats les plus formidables, et bien en effet on ne parle pas vraiment de la meme chose. Desole Dumont!

      1. Effectivement, comment comparer Pasteur à Steiner ?

        Les découvertes de Pasteur ont sauvé d’innombrables vies. Vaccins, asepsie, etc.

        Les découvertes de Steiner… excusez-moi, j’ai lu quelques milliers de pages de Steiner, je n’ai pas vu un seul propos intelligent. Je cherche encore ce qu’il a apporté au monde à part des théories farfelues dénuées de la moindre base.

        Par exemple sa théorie pédagogique. Dans son ouvrage de pédagogie de 1909 il explique qu’il ne faut pas enseigner la lecture avant l’âge de 7 ou 8 ans car c’est à cet âge que l’enfant acquiert un corps éthéré, et qu’il ne faut pas mettre l’enfant au contact des concepts scientifiques avant la puberté car c’est l’âge où apparait le corps astral. Il précise qu’il tire ces “connaissances” de ses voyages dans les mondes spirituels grâce aux “organes internes de perception extrasensorielle” qu’il a développé, et que chacun peut en faire autant en appliquant les méthodes qu’il préconise dans son livre “l’initiation”…

        Ses cours d’agriculture font la part belle aux esprits de la nature, qu’il était capable de voir depuis tout petit, ainsi qu’à l’astrologie.

        Faut-il parler aussi de son ouvrage “Atlantide et Lémurie” où, toujours sur la base unique de ses visions, il nous parle des géants de l’atlantide et des gnomes de lémurie ?

        Faut-il parler de ses théories nutritionnelles ? Dans sa conférence sur “Les valeurs humaines dans l’éducation” il révèle que la pomme de terre est une drogue très puissante qui peut rendre rationaliste, voire pire : il révèle que la consommation excessive de patate est la cause du matérialiste et du communisme.

        Chez Steiner, presque tout est du même niveau. Comment peut-on accorder le moindre crédit à un individu qui non seulement tenait sans arrêt des propos parfaitement délirants, mais en plus ne se souciait même pas d’apporter la moindre preuve de ses affirmation, de les justifier autrement que par ses merveilleux pouvoirs surnaturels ?

        1. Louis Pasteur etait un fraudeur avere. Il vole les idees d’autrui et ses experiences n’ont pas marche. Son succes est du au fait que ses hypotheses etaient ideologiquement “utiles”. Elles s’opposaient a l’idee du “terrain” en se focalisant sur celle du microbe, qui permettait une action commercialement plus efficace (meme si medicalement plus discutable).

          Pour Steiner, voyez la pratique. Quels sont les resultats. On ne va pas en discuter ici, mais juste un point: J’ai une fille ado et je constate assez clairement comment l’eveil scientifique va de pair avec l’eclosion de la conscience de la responsabilite personnelle qui commence avec le debut de la maturite sexuelle. Voyez aussi la biographie des scientifiques celebres, et l’age auquel ils ont decouvert leur vocation. Et souvent, le grand contraste entre leurs activites d’enfants (avant 16 ans) et ce qui deviendra la passion de leur vie. C’est pas un hasard. Steiner est un des premiers, peut-etre le premier parmi les pedagogues modernes, a avoir compris qu’un enfant n’est pas un adulte en plus petit -ce qui est plus ou moins accepte aujourd’hui- et a avoir mis cette connaissance en pratique.

  8. Bonjour Fabrice,
    abonné au diplo, j’ai aussi trouvé l’article de Malet assez tendancieux. Reste que je trouve le Diplo utile, le lit avec l’esprit critique qui convient, et remarque avec intérêt qu’il publie de plus en plus des articles liés aux questions écologiques (voir l’article de Pitron sur la voiture électrique dans cette livraison d’août), même si l’angle est par exemple assez différent de celui de Reporterre…
    Je peux si tu le souhaites te faire parvenir le pdf de l’article.
    Lomig

  9. Pourquoi il ne faut surtout pas le défendre:

    Faut-il défendre la France de Vichy, l’obscurantisme, l’homophobie et la misogynie explicites?

    ” Rabbi a aidé à former des dizaines de milliers de techniciens en agro-écologie dans des pays comme le Maroc, la Mauritanie ou le Burkina.” Formations à quoi, alors que les exploitations qui appliquent ses méthodes ont des rendements ridicules et ne survivent que par l’exploitation des stagiaires dont certains payent pour y travailler!

    C’est dit dans cet article, mais encore mieux ici:
    https://blogs.mediapart.fr/yann-kindo/blog/170218/de-l-exploitation-en-milieu-fermier-ecolo

    N’oublions pas le détour par l’anthroposophie, théorie racialiste:
    https://veritesteiner.wordpress.com/2013/09/08/qui-sont-les-anthroposophes-les-differents-cercles-du-milieu-anthroposophique-2/

    On va sauver le monde avec du crétinisme new-age néo fasciste?

    1. Juste tout simplement avant d’attaquer et de croire tout ce que l’on vous dit partout…et surtout sur Internet, prenez le temps de lire, d’étudier…., de faire des recherches…bref il faut mettre les mains dans le compost un peu, en plus selon ce que vous mettez dedans, vous vous retrouvez avec un véritable or noir !!…un vrai p’tit bonheur pour les légumes, les fruits….et vous…
      Je ne suis pas anthroposophe mais depuis quelques temps les attaques fusent de toute part….sur ce mouvement ….et aussi par ricochet sur la biodynamie.
      “Les rendements ridicules de la biodynamie!!!”je ris……Demandez donc aux jardiniers amateurs et pro, aux viticulteurs de Bourgogne et d’ailleurs..Faites votre enquête et après…retournez à votre agriculture intensive…SANS NOUS .
      A titre personnel je consomme des produits cultivés en biodynamie, et j’habite non loin d’un des grands bonhommes qui a passé sa vie à étudier la biodynamie, à former et à aider des agriculteurs…Il s’appelait Pierre Masson et est décédé le mois dernier.
      Vous faites peut être partie de ces millions de gens qui ont peur…de tout, mais surtout de vous même…Sans doute il serait bon d’aller vous former un brin (bon la formation n’est pas gratuite!!!) au lieu de déblatérer des crétineries en tout genre. Il est des croyances limitantes chez les humains….désespérantes…
      Personnellement je continuerai à défendre Pierre Rabhi et mes amis homosexuels…aussi 🙂
      rencontrez le avant d’écrire n’importe quoi. En tout cas les journalistes et les personnes que vous avez citées via les liens emploient tous les mots qu’il faut pour faire peur, pour sous entendre, …et pour ranimer les phobies en tout genre….exaspérantes. C’est comme cela que parfois naissent ce qu’on appelle les rumeurs auxquelles les gens croient……

  10. Bonjour,

    L’article du Diplo fait partie d’une série publiée cet été sous la plume de Malet. Le papier sur Rabhi part d’une enquête sur la secte New Age des disciples de Steiner, la théosophie, qui a donné naissance à l’agriculture biodynamique, et dont Rabhi est un disciple.
    L’article de Malet sur le gourou Steiner, ses fidèles, et l’immense puissance qu’ils ont conquis jusqu’au plus haut sommet de l’Etat en Allemagne et en France notamment est il me semble passionnant et important (https://www.monde-diplomatique.fr/2018/07/MALET/58830).
    Bien sûr, comme Fabrice je trouve Pierre Rabhi très sympathique, et je veux bien concéder que ses tendances mystiques l’aient conduit à être manipulé par ce genre d’organisation, sans volonté de nuire de sa part. Reste quand même que la galaxie anthroposophique et ses méthodes, notamment d’embrigadement de la jeunesse, pose beaucoup de questions, et qu’il serait bon qu’un Pierre Rabhi s’en détache.

  11. Comment douter de la sincérité de Pierre Rabhi, de sa droiture ? Jamais je n´ai entendu ou lu quoi que ce soit qui ait pu ébranler la confiance que je lui porte. Ses ouvrages devraient faire partie des programmes scolaires.

    En complément du commentaire de LN66 :
    le documentaire de Marie-Monique Robin au sujet du procès, symbolique mais d´une importance capitale, qui s´est tenu devant le Tribunal Monsanto.
    https://www.arte.tv/fr/videos/069081-000-A/le-roundup-face-a-ses-juges/

  12. Ello,

    Bon sang, c’est quand même dingue!

    A chaque fois que l’esprit critique se met en éveil au sujet du parcours d’une créature pensante, une de mes chevilles fait un brusque bond vers l’arrière. Cela doit être la corde, avec les casseroles accrochées, qui me rappelle a l’ordre.

    La parabole de la paille et de la poutre, toussa, toussa! 🙂

    Bien à vous,

  13. Relevons un point qui me gêne beaucoup chez Malet.

    Suite à son article, Malet en repasse une couche épaisse en consacrant un long fil twitter aux relations de Rabhi avec le monastère de Solan (Gard) et au fait que Rabhi est croyant. Et alors ? En quoi ces faits seraient-ils condamnables ?

    La volonté de systématiquement flétrir les croyants commence à sérieusement me gonfler. Cette offensive menace la liberté de conscience et s’inscrit dans une volonté d’en finir avec la laïcité. Rappelons que, c’est moi qui souligne, la loi de 1905 commence par : « La République ASSURE la liberté de conscience. Elle GARANTIT le libre exercice des cultes […] »

    Et, puisqu’il vaut mieux dire où l’on se place, je ne suis ni des laudateurs aveugles, ni des dézingueurs obstinés de Pierre Rabhi mais plutôt dans une indifférence polie. Et je suis athée.

    1. Mais non, s’il faut “déclarer d’où l’on parle”, ne soyez pas “ni-ni”, soyez “et-et”!!!

      Normalement ça devrait être drôle, et surtout sans le faire exprès, voyez par exemple quelques-uns de mes (authentiques) certificats: anarchiste, curé, scientiste rigide (sourire railleur), assadophile et poutinolâtre, anthroposophe, bot russe, judéo-chrétien, criminel, crypto-stalinien, orientaliste, fonctionnaire, “barefoot architect” (pointe de commisération), obsédé sexuel s’entourant de femmes (sourire complice), “préférant les garçons” (clin d’œil complice), bourgeois, allumé mystique (désespoir), conspirationniste, et même… “occidental éclairé” (Ah, cette pose bienveillante cachant mal la sainte colère d’un bon pote) et mon préféré, je l’aime celui-là, sans ironie, même si celui qui l’a dit ne comprendrait pas pourquoi: “a local architect”.

      Voila, affichez les ingrédients douteux de votre soupe… ceux qui s’en détourneront en laisseront plus pour les autres!

      1. Laurent,

        J’avoue ne pas avoir compris le sens de votre réponse.

        Je disais mon ras-le-bol de la pratique du dénigrement d’une personne en raison de sa foi. Fabrice Nicolino nomme cela une “manip” dans son dernier texte et cela me convient. Athée, je ne m’estime pas supérieur aux croyants. Et trouve désolant de devoir prendre la défense de leur liberté de croire face à une sorte d’inquisition incroyante aussi riante que le stalinisme.

        1. Un Partageux, je suis bien d’accord avec le fond de votre reponse. J’aurais du l’ecrire. Excusez-moi pour la provoc! C’est juste un sentiment entierement personnel, que je n’incite personne a partager. Ne le prenez pas mal. Amicalement.

  14. Mais mais mais, de quoi je me mêle?

    M. Malet, les croyances de Pierre Rabhi me le rendent ENCORE plus sympathique, voyez-vous?

    Mais de quoi je me mêle?

    Dois-je maintenant produire un certificat de bonne religion avant de m’exprimer en public?

    Montrer que je ne suis ni musulman, ni anthroposophe, ni communiste (sachant qu’un chrétien n’est qu’un faux communiste, comme dit l’extrême-droite en Inde et dans beaucoup de pays)?

    Ce raidissement, cette suinteur glacée d’inquisition qui saisit l’Europe, il faut s’en débarrasser!

    J’aime les musulmans, les anthroposophes, les communistes et les chrétiens. Et aussi les hindous, et aussi les athées, pas les athées paresseux, les athées militants. J’aime les gens qui agissent en fonction de leurs croyances. Je me sens profondément en sécurité en leur compagnie. Je sais que la fierté de leurs croyances me protégera, protégera ma famille, protégera notre humanité commune, le jour ou le danger s’approchera, comme ils défendent déjà, dans la mesure où c’est déjà nécessaire, notre humanité commune. Et si la vague doit nous emporter malgré tout, je préfère être en leur compagnie, qu’avec des gens absents, qui ne savent pas en quoi ils croient.

    Oui, les gens dont je n’attends pas grand-chose ce sont les gens qui ne croient pas à grand-chose. Même si on est parfois surpris, un choc parfois fait se réveiller un lion! Mais ceux qui se sont déjà réveillés me rassurent, et j’ai confiance en eux, et je les admire, et ils m’inspirent. Même quand ils ne sont, apparemment, ni des héros ni des philosophes. Mais des gens qui savent pourquoi ils font ce qu’ils font. Des gens qui “y croient”, ce sont des gens qui, d’abord, croient. C’est un verbe.

    Oui, merci M. Malet pour ce fil de ‘twitter”, qui fait tomber le masque! Après tout, cette petite “bévue”, c’est finalement honnête de votre part, on sait enfin de quoi vous désirez nous parler.

  15. Merci pour cet article qui fait du bien, le texte de Malet est clairement malhonnête.

    Pierre Rabhi a peut-être quelques croyances perso désuètes (biodynamie, couple homosexuel, etc) mais son discours humaniste ne l’est pas et ses croyances engagent que lui.

    Alors que la transition écologique est un impératif, je trouve même scandaleux de dénigrer ad hominem ceux qui essayent de construire une alternative.

    J’ai rédigé un thread sur le sujet ici : https://twitter.com/RobinGeof/status/1029247004059361280

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *