Hugo Chávez est un salaud

Parler de ce bonhomme-là ici ? Cela ne va pas de soi. Le président du Venezuela se désintéresse totalement de la crise écologique. Son projet infâme de gazoduc à travers l’Amazonie a été stoppé par…le Brésilien Lula, adepte du soja transgénique et des biocarburants. Vive les gauches, hein ? Ce qui compte réellement, pour Chávez, ce sont les cojones. Celles qui apparaissent sous la culotte vert olive. Celles qu’on sortira si nécessaire pour montrer qu’on en a. Des cojones. Des couilles, bien sûr. Je crois que peu de lecteurs français imaginent à quel point le machisme traverse aujourd’hui encore toutes les sociétés latino-américaines, et leurs « élites » politiques.

Mais de cela, en la circonstance, je me fiche bien. Ce qui compte ce jour, c’est le fervent soutien que Hugo Chávez vient d’apporter à la petite frappe fascistoïde qui préside au destin de l’Iran, vous aurez reconnu Mahmoud Ahmadinejad. La situation à Téhéran ne saurait être plus claire : le tyran a perdu les élections, et de très loin. Le scénario de la fraude est même connu dans le détail grâce à un fonctionnaire d’un rare courage, qui a tout raconté. Mais Chávez considère pour sa part comme une « extraordinaria jornada democrática » la farce de Téhéran. Et Ahmadinejad comme « un amigo, un hermano de Venezuela », mais aussi un « valiente luchador en la defensa de la revolución islámica y contra el capitalismo (ici) ». Je ne pense pas que vous ayez besoin de traduction. De toute façon, on trouve la même chose en français : « Le Venezuela exprime son ferme rejet de la campagne de discrédit, féroce et infondée, déclenchée à l’étranger contre les institutions de la République islamique d’Iran, avec l’objectif de troubler le climat politique de ce pays frère (ici) ».

Si j’évoque Chávez, c’est pour la même raison que je parle de telle ou telle aventure politique. Nous sommes aveugles. Sourds. Imbéciles. Embarqués dans de pauvres croyances qui doivent à toute force disparaître, de manière que nous puissions bâtir sur de vraies fondations. Nombre de personnes critiques apprécient le président vénézuélien. En particulier dans cette frange altermondialiste qui ne sait pas faire le deuil de la culture stalinienne, laquelle inclut l’adoration du chef et de l’autorité en général. Sans remonter à Mathusalem, on aura vu, depuis cinquante ans, la plupart des gauches radicales françaises se vautrer dans le vil soutien à Castro, puis au Nicaragua de Daniel Ortega – lui aussi vient de tricher aux dernières élections locales – , enfin dans une filandreuse « solidarité » avec Chávez. Un journal comme Le Monde Diplomatique est le symbole le plus puissant de ce tropisme insupportable à mes yeux.

L’affaire Chávez-Ahmadinejad, car il faut l’appeler ainsi, a un arrière-plan terrible. Je ne suis pas de ceux qui crient à l’antisémitisme à tout instant. Je sais la politique coloniale d’Israël à l’encontre des Palestiniens. Mais je sais aussi que l’antisémitisme existe, et qu’il est une merde de l’esprit humain. Or il ne fait pas de doute pour moi – j’ai déjà eu l’occasion de le dire ici ou là, pas nécessairement sur ce blog -,  que  Chávez est antisémite. Je rappelle qu’il doit une bonne part de son abominable formation politique à un négationniste argentin appelé Norberto Ceresole.

Un négationniste de la Shoah, comme l’est Ahmadinejad. Est-ce un hasard ? Bien entendu, je ne peux administrer de preuve, mais je crois à un accord fondamental entre les deux hommes, sur fond d’antisémitisme. Attention ! Ceresole, mort en 2003, était une authentique canaille, liée à la pire racaille fasciste d’Argentine. Il était l’ami des militaires, ces tortionnaires qui tuèrent par milliers leurs opposants à la fin des années 70. Néanmoins,le 21 mai 2006, au cours de sa fameuse émission télévisée Aló Presidente, Chávez osait encore parler de Ceresole comme d’« un grand ami ». Ajoutant : « il était un intellectuel respectable ».

Pour en revenir à nos oignons hexagonaux, et pour reprendre la métaphore sur les fondations, si nécessaires à notre ouvrage commun, je dirai volontiers que nul ne peut construire longtemps sur du sable. Il est temps d’appeler Chávez un salaud.


71 réflexions au sujet de « Hugo Chávez est un salaud »

  1. On l’avait quitté en vendeur de téléphones portables, souvenez-vous d »El Vergatorio »!, on le retrouve en fidèle soutien d’Ahmadinejad, saluant « une victoire très grande et importante pour les peuples qui luttent pour un monde meilleur » et « l’engagement du peuple iranien pour la construction d’un monde nouveau » (afp 13/06)
    colère.dégoût.

  2. D’accord là-dessus. N’oublions pas aussi que le premier pays à recevoir l’heureux non élu a été la Russie… Entre crapules, on s’entend bien !

  3. À tous,

    J’ai pris la responsabilité de ne pas publier les deux derniers messages de Nicolas. Pour la raison simple à mes yeux qu’il se trompait d’adresse. Quoi qu’il en soit, il me semble qu’il a (très) largement pu s’exprimer ici.

    J’ai donc pris mes responsabilités et, en retour, Nicolas me demande de retirer la totalité de ses commentaires sur ce blog. Je ne discute pas, car il s’agit de sa liberté. J’ai donc commencé à enlever ses textes, et je continuerai à mon rythme, car ce travail est long, et lent.

    Voilà. Est-ce une bonne décision ? Je crois que cela n’existe pas dans ce domaine. J’ai fait ce que je croyais devoir faire. Bien à vous,

    Fabrice Nicolino

  4. Marie, vous nous resservez cette vidéo et ce n’est pas sérieux. Michel Collon est un soutien de toujours du régime castriste et donc de la révolution bolivarienne de Chávez.
    Mais ce n’est pas tout.
    Cette vidéo est surtitrée « MICHEL COLLON DÉFEND HUGO CHAVEZ ET DÉNONCE LES ILLUMINATIS » et commentée : « PRENEZ CONSCIENCE QUE LES ENNEMIS DES PEUPLES DU MONDE ENTIER SONT LES ILLUMINATIS, LES SIONISTES, LES MULTINATIONALES ET LES ORGANISATIONS CRÉEES ET MISES EN PLACE DEPUIS PLUS DE 50 ANS ». Ce sont des discours nauséabonds. Méfiez-vous de vos références.

  5. Je me doute que cette décision a dû t’en coûter. Aucun avis à donner. Tous ceux ici qui ont ouvert un espace de discussion savent que ce genre de situation peut se présenter et qu’il faudra peut-être trancher un jour, ou l’autre. Mon intérêt pour ce blog reste intact.

  6. Personnellement je n’ai jamais dépassé le quart des nombreux commentaires que postait Nicolas, tellement il me semblait à chaque fois que la personne, l’intention qui motivait ses commentaires était mal avisée, et non constructive. De la contradiction, de la critique oui, mais dans un échange intelligent, de cette intelligence dont Nicolas était dépourvue, intelligence de la justesse du propos, où les mots sont pesés, où la cohérence entre le dire et le faire est recherchée… Enfin quelque chose comme ça (^_^)

    Donc tu aurais Fabrice pu aussi bien laisser ses commentaires, je crois que ça n’intéressait personne plus que ça. En tout cas pas moi. Les égos qui s’affirment et s’imposent comme des chars d’assaut, non merci.

    Ceci dit, bon courage pour la suppression de ses commentaires !

  7. raton?
    Voulez-vous dire que Michel Collon est un rigolo? peu fiable? il me semblait pourtant sérieux, je l’ai entendu en conférence ici. je sais aussi qu’il a perdu un enfant, il n’y a pas longtemps; il me semblait que ce genre d’épreuve pouvait politiquement amarrer à l’essentiel.
    Quant à la référence, elle n’est pas la mienne mais celle de Frédéric Taddei.
    « le vent du boulet »..

  8. Je ne suis pas un admirateur de Chavez, loin de là. Et les dernières nouvelles me rendent toujours plus méfiant (récentes réformes constitutionnelles, amitiés plus que douteuses avec cette ordure d’Ahmadinejad, etc.).

    Néanmoins, peut-on vraiment oublier la réduction massive de la pauvreté et de l’extrême pauvreté qui a eu lieu au Vénézuéla? Peut-on oublier sa politique culturelle et la politique d’alphabétisation qu’il a menée? Peut-on faire

    Peut-on vraiment être aussi binaire et dire unilatéralement que c’est simplement un « salaud »? Je crois qu’il faut se méfier de toute simplification. Certes, il faut condamner fermement tout ce qui peut faire de lui un salopard, mais il faut aussi savoir relever tout ce qu’il a pu faire pour la population la plus déshéritée de son pays, et ce qu’il continue à faire. Malgré les pressions internationales, malgré la menace américaine.

    Cela dit, évidemment, ses propos et son amitié pour Ahmadinejad me débectent. Son projet de gazoduc me fout la gerbe, tout comme toi, mais je me refuse à toute analyse binaire qui le classerait dans la même case qu’un W Bush ou autre, pour le coup, authentique salopard.

  9. Cher Sandro,

    Je crains en l’occurrence que tu ne te places, toi, dans le rang de ceux qui pensent de manière binaire. Cette manière de considérer le monde – l’opposition entre eux et nous – est, en résumé, toute l’horreur intellectuelle et morale du stalinisme historique.

    Je prétends, moi, qu’on peut critiquer sans la moindre réserve les politiques américaines, y compris celle d’Obama, et dire des choses simples et directes sur Chávez.

    Il s’agit même d’une condition sine qua non pour sortir du bourbier dans lequel nous sommes tous plongés. Mais dis-moi, cher Sandro, au-delà des propos de circonstance, que penses-tu vraiment de cette histoire ? Quel sens donnes-tu aux proclamations d’amitié de Chávez pour un fasciste comme Ceresole ?

    Dernier point : le pétrole a certes permis d’améliorer pour un temps le sort d’une partie des Vénézuéliens. Soit. Mais je suis bien convaincu qu’un système verticaliste de pouvoir n’a aucune chance de changer quoi que ce soit en profondeur. Les pauvres du pays attendent des mains du soi-disant « Sauveur ». Des dizaines, des centaines de voyageurs pressés ont vanté les immenses « réussites » matérielles de l’Union soviétique – dans les années Trente du siècle passé – de la Chine de la Campagne des 100 fleurs – 1957 – ou de Cuba il y a quarante ans. Mais aucun d’entre eux, quand la vérité a été connue, n’a daigné reconnaître qu’il s’était trompé. Et qu’il avait trompé.

    Aussi bien, cher Sandro, un seul mot pour finir : prudence. Bonne journée,

    Fabrice Nicolino

  10. Thierry,

    Je ne sais pourquoi tu me poses cette question, puisque tu ne me le dis pas. Ma réponse est : je n’en sais rien, et je m’en fous. Probablement des milliers, à en juger par des signes indirects. Mais, je le répète, je m’en fous. J’ai décidé de créer ce rendez-vous il y aura deux ans en août, pour écrire ce que je voulais sur la crise écologique, qui me semble la clé de toutes les autres questions.

    Je n’ai pas fait de retape, je n’ai pas cherché à multiplier le nombre de lecteurs parce que j’estime que les pensées sincères, cohérentes – et bien sûr hautement discutables – finissent toujours par rencontrer ceux à qui elles sont destinées.

    Bien à toi,

    Fabrice Nicolino

  11. fabrice,
    c’était juste une pensée qui m’a traversé l’esprit suite à ta décision pour nicolas. nous ne saurons jamais mais cela devait friser l’incorrection verbale vu la tournure.
    pas tant que ça à en croire le peu de gens qui laissent un message.
    pour moi la crise écologique n’est qu’une des conséquences de ce que l’on nous impose, de grès ou de force.
    que chavez soit devenu un salaud, oui mais pour quelle motivations? là est la question.
    ne divisons pas nos forces, nous en aurons besoin.
    cordialement, thierry.

  12. En dix ans Chavez aura appris aux vénézueliens à se méfier de la liberté et à ingurgiter ses marathons télévisuels. Merveilleux bilan.
    Il compte à présent sur l’aide d’Ahmadinejad pour continuer l’exploitation des sables bitumineux du bassin de l’Orénoque.
    Le pétrole produit par la révolution bolivarienne serait-il moins polluant que les autres?
    Par quel prisme déformant les militants, qui par ailleurs semblent attachés au coeur de la vie, regardent-ils la réalité vénézuelienne, et les frasques d’El Refe? Sandro et les autres, expliquez-moi, pourquoi tant de retenue et de bienveillance à son égard?

  13. qui a été au Venézuela et a a parlé avec des vénézueliens?

    je ne sais pas vous, mais moi je ne suis pas née avec le souci de l’écologie, c’est une conscience qui m’est venue peu à peu..

  14. Je crois que le problème est mal posé. Il ne s’agit pas d’être « pour » ou « contre » Hugo Chavez (ça, ce serait binaire). Il s’agit d’observer attentivement ce qui se passe au Venezuela, et je crois qu’il s’y passe des choses intéressantes.

    En Iran aussi, il se passe des choses intéressantes, qui dépassent de loin le « pour » ou « contre » Ahmadinejab.

    Mais que ce soit par rapport à l’Iran ou au Venezuela, la propagande nous inonde à tel point que nous devrions nous méfier de notre propre jugement: on ne peut pas juger correctement avec des informations falsifiées, et elles le sont. De façon caricaturale et éhontée.

    Comme on ne peut guère se fier, non plus, aux défenseurs inconditionnels de ces deux vedettes, prendre parti devient compliqué.

  15. Cultive ton jardin,

    Je suis en colère. Compliqués, l’antisémitisme, le culte du chef, le caudillisme, la dictature ? Allons ! Nous avons tous les éléments à notre disposition pour nous faire une opinion sérieuse et solide.

    Exactement comme dans les années 20 et 30 du siècle passé. Pendant cette époque, des centaines de sois-disant intellectuels sont allés en Union soviétique, revenant en Occident pour répandre les mensonges que l’on sait sur la réalité du stalinisme. Pendant ce temps, méprisés, conspués, haïs même, des gens comme Ciliga, Istrati, Serge, Souvarine et quelques autres disaient la vérité.

    Et ce fut EXACTEMENT la même chose en 1971, lorsque Simon Leys écrivit Les Habits neufs du président Mao, racontant en direct ce qu’était vraiment la Révolution culturelle. Une part notable de notre misérable intelligentsia lui cracha à la gueule, le traitant même d’agent de la CIA.

    Faut-il évoquer la grande figue de George Orwell, qui combattit avec une clairvoyance à peu près sans égale et le stalinisme et le fascisme ? Oui, je suis en colère. Pour de vrai.

    Fabrice Nicolino

  16. Je connais de vieux italiens qui vantent encore mussolini, ils sont nombreux en fait et des statues du Ducce ornent leur région , car il a fait assécher les marais environnant leurs collines , il a lancer de grands projets agricoles, bref, il a sauvé des vies et distribuer le pain . Et malgré l’Histoire, cela suffit à leur bonheur . Au fond, pour eux, si on totalise le nombre de morts avant et après Mussolini, on ne peut juger les actions de l’homme à la négative , ni les principes qui l’habitait . la fin justifie les moyens et chacun voit midi à sa porte, quoi . Comment voulez vous , dans ces conditions , voir naitre un jour la révolution salvatrice ?

  17. Quand j’écris « compliqué », je ne parle pas de Chavez, mais du Venezuela. Et nous n’avons pas « tous les éléments à notre disposition ». Nous avons seulement des anti passionnés et des pro passionnés. Deux propagandes opposées ne font pas une information.

    Tu as sans doute plus d’informations que moi, plus directes et plus fiables… dans ce cas, pourquoi te mettre en colère?

    L’exemple de l’union soviétique, du maoïsme, l’aveuglement des uns, la clairvoyance d’Orwell, tout ça ne nous prouve rien sur le Venezuela.

  18. Cultive ton jardin,

    Si, cela prouve tout. Car il s’agit d’un schéma tristement récurrent de la pensée. Ceux qui ne veulent pas voir ne voient pas. On appelle cela du déni. Mais je te donne raison sur un point : ma colère est inutile. Et je m’apprête à l’évacuer au plus vite. Elle ne sert à rien. Elle ne sert à rien d’autre qu’à exprimer ce que je suis. Et l’homme que je suis – oui – sait ce qu’est un dictateur, quels que soient ses déguisements.

    Je précise que ma colère n’est pas dirigée contre toi, dont j’ignore tout. Elle est contre ce mur que nous ne parvenons pas à franchir.

    Fabrice Nicolino

  19. Loin des salauds: une jolie nouvelle: les français vont se sentir remonter le moral de voir la première dame sur les écrans de cinoche, elle est vachement belle et elle jamais elle commandera rien à personne!et puis elle elle se bat contre le sida au moins! elle agit: Si chavez pouvait prendre exemple!

    « En direct sur RTL hier matin, le réalisateur Woody Allen a parlé de son projet de tourner un film dans Paris. Puis, à la question :  » Si vous pouviez faire tourner une figure assez forte comme la reine d’Angleterre ou le Dalaï Lama, qui choisiriez vous ? « , il a répondu :  » Sans l’ombre d’un doute, Carla Bruni ! « . Il a ensuite expliqué cette envie :  » Je suis sûr qu’elle serait merveilleuse. Elle a du charisme et elle a l’habitude de se produire en public, et je pourrais lui donner n’importe quel rôle « .  » Je n’ai pas d’histoire pour l’instant, mais vous savez, je vais peut-être même le lui demander, si cela l’intéresse.  » Le cinéaste pourrait être reçu prochainement à l’Elysée par le couple présidentiel. Si le projet venait à aboutir, ce ne serait pas le premier passage de l’ex mannequin sur grand écran puisqu’elle était au générique de Prêt-à-Porter de Robert Altman en 1995.
    Quand même il la place sur le même niveau que le dalai lama!les français ont bien de la chance..

  20. Que penser de çà:
    [JE CENSURE ICI, EN TOUTE CONSCIENCE, L’ADRESSE D’UN SITE CONSPIRATIONNISTE, le 21 juin 2009, Fabrice Nicolino]

  21. Les dictatures s’enracinent dans la misère. Celle des moujiks, celles des campagnes iraniennes, celles des bidonvilles d’Amérique latine. Celles des marais pontins?

    Comment de pauvres gens à qui on donne la possibilité de manger à leur faim et/ou de cesser de crever de malaria ne prendraient-ils pas pour un dieu celui qui personnalise ce changement? Et qui semble les protéger (et peut-être les protège?) contre le retour des anciens exploiteurs…

    C’est, semble-t-il, la force d’Amhadinejab, c’était la force des islamistes en Algérie (ils ont gagné des élections, ne l’oublions pas) c’est la force de Chavez.

    Au Venezuela, il y a encore des milices de propriétaires qui tuent les paysans pauvres au motif qu’ils ont tenté de cultiver quelques mètres carrés de leurs immenses domaines en friche. Je ne sais pas si cela joue pour Chavez (ya encore à faire) ou contre lui (ça devrait plus exister), mais c’est un des exemples qui me font utiliser le mot « compliqué »

  22. Marie, merci pour tes documents. A vrai dire, on se doutait que ça fonctionnait comme ça… les ficelles de ces gens sont quand même un peu grosses. Il n’y a qu’à voir comme on s’est fait avoir avec le « non » à l’Europe, qu’on a retransformé en « oui » en douce avec le traité de Lisbonne.
    Mais tous ces brillants esprits et leurs belles théories ont-ils des solutions pour protéger la planète ?…………

  23. marie,
    un livre qui en parle, à télécharger ici ;
    [JE CENSURE LE NOM D’UN OUVRAGE RACISTE ET ANTISÉMITE, le 21 juin 2009, Fabrice Nicolino]
    aller à la page 185 ( début à la fin 184 )surtout, mais très complet depuis les origines du N.O.M.

  24. Marie, Thierry, pourquoi nous renvoyer vers de délirants théoriciens du complot mondial plutot que de nous dire ce que vous pensez de l’alliance Chavez-Ahmadinejad?
    Thierry, voilà donc vos références! Jan Van Helsing (pseudo de Jan Udo Haley) auteur conspirationniste et antisémite. Dans la table des matières de son livre « Les sociétés secrètes et leur pouvoir au vingtième siècle »(votre lien)se trouve en bonne place « Les Protocoles des Sages de Sion », grand classique de l’antisémitisme. Bravo!
    Fabrice, je pense que vous devriez supprimer ces liens (et mon commentaire).

  25. Raton,

    Je ne retire rien, car je suis pour la pédagogie, fût-elle radicale.

    1/ Marie. Le site que tu nous proposes est tenu par un illuminé du complot, un certain Sylvain Timsit. Lequel cite, parmi ses sources le réseau Voltaire, créé par Thierry Meyssan, l’homme qui nie qu’un avion s’est écrasé sur le Pentagone en septembre 2001. Ce que j’ai vu est un épouvantable fatras de petites sottises et de grandes. Je dois te dire que pour ma part, JE N’AI RIEN À VOIR AVEC l’univers conspirationniste, que j’ai combattu et combattrai dans la mesure de mes forces. Si tu t’es égarée en route, ce n’est pas plus grave que cela. Mais si cette vision du monde est la tienne, sache qu’elle est, à mes yeux, incompatible avec la mienne. En totalité. Sache que la suite de mon commentaire te concerne, car le livre « proposé » par Thierry parle de la même chose. Et je doute qu’il puisse s’agir d’un hasard.

    2/Pour Thierry. J’avais cru comprendre que tu appartenais à la mouvance altermondialiste. Or voilà que tu nous balances sans prévenir un livre d’une pourriture extrême, une véritable ordure antisémite. De deux choses l’une. Ou tu le savais, et tu es une crapule. Ou tu ne le savais pas, et c’est plus qu’irresponsable. Dans les deux cas, je te conseille personnellement une autre lecture que celle de ce site. Car je ne cherche pas des lecteurs. Je cherche des compagnons et des amis.

    Dernier point pour les autres. Mes valeurs sont connues car publiques. Je ne ferai aucun compromis dans ce domaine. Pour commencer, je retire l’intitulé des deux adresses, celle de Timsit et celle du livre de l’immonde salaud évoqué par Patrick.

    La question posée par Raton est d’une simplicité parfaite. Pourquoi diable ne pas parler du duo Chávez-Ahmadinejad ? Parce qu’ils expriment quelque chose que certains pensent ? J’en vomis par avance.

    Fabrice Nicolino

  26. fabrice,
    je ris et je ris encore, tu as des idées sur tout et surtout des idées. tu parle d’un livre et tu n’en as même pas lu l’intro. tu confonds peuple et dictature. non je ne suis pas antisémite. mais je cond

  27. fonds pas peuple et dictature. je condamne la dernière guerre et les autres, je boycott ce qui vient d’israêl (code 729). je suis pour un monde respectueux de l’autre ( homme, animaux, nature pour faire court).
    je lis j’en prends et j’en laisse. mais je ne met pas d’étiquette. je réfléchis . c’est avec des idées toutes faites que naissent les guerres. à ce propos, si ce que dit ce livre est vrai, mais bon.
    pour le pentagone missile ou avion? des tours qui tombent comme un château de cartes…
    l’écologie, c’est beau, c’est fleur-bleue mais politiquement correct.
    et si chavez n’était qu’un pantin manipulé ?
    et si l’iran ne votait que pour savoir qui profitera des richesses de ce pays? un lèche bottes de plus.
    diviser pour contrôler, ne rentre pas dans ce jeu là ou bien cherche tu une place ,quelque part , comme tant d’autre?
    cordialement, thierry.

  28. Je n’ai rien de plus à ajouter. Sinon que je n’accepte pas la cordialité de quelqu’un qui se demande si un livre-torchon peut éventuellement dire le vrai.

    Il existe au plan moral des lignes qui sont des frontières. Moi, je sais où je suis. Et tout autre dérapage sera aussitôt censuré par moi. Car je ne confonds pas la liberté et le vomi.

    Fabrice Nicolino

  29. fabrice,
    livre-torchon, et toutes ces pages sur les soucoupes volantes, sur l’origine de l’humanité, sur le christ ( né juif ), sur les pouvoirs de l’homme, sur la spiritualité.
    les travaux de tesla nicolas, la réincarnation, les extras terrestres, mythe ou réalité ?
    la liberté d’expression, la tolérance ? oui mais ??
    plan moral, frontière, dérapage, liberté, vomi ; ce sont des mots des gens que tu critique.
    ne juge pas trop vite car tu te juge toi même. aller je te pardonne ton mauvais caractère.
    amicalement, thierry.
    ps , vous reprendrez bien une tasse de thé ? sans sucre pour moi.

  30. raton laveur,
    je te cite : « Dans la table des matières de son livre “Les sociétés secrètes et leur pouvoir au vingtième siècle”(votre lien)se trouve en bonne place “Les Protocoles des Sages de Sion”, grand classique de l’antisémitisme. Bravo! »
    hors dans la table des matière, c’est le titre du chapitre, qui ensuite est critiqué (le livre) en 12 points.
    lis donc avant de dire n’importe quoi.
    fabrice ,
    traiter les gens d’antisémite et par extension de raciste, sans même cité un passage de l’auteur, ou une référence fondée ou une idée, et que je soutiendrais en l’expriment à mon tour, n’est pas la preuve d’une ouverture d’esprit.
    amicalement est un adverbe, qui donne le ton , si je peux me permettre, mais ton ami ? non . ni ton ennemi.
    tes petites phrases lancés à la cantonade de t’honore pas.
    j’invite donc les lecteurs de ce blog à se faire une opinion par eux même . si cela leur est permis.
    thierry.

  31. « Je suis en colère. Compliqués, l’antisémitisme, le culte du chef, le caudillisme, la dictature ? Allons ! Nous avons tous les éléments à notre disposition pour nous faire une opinion sérieuse et solide. »

    De qui parlez vous là ?
    Chavez ? Sarkozy ? Berlusconi ?

    Si j’ai bien suivi, il s’agit du premier…

    Mais en somme, c’est peut être cela qui est le plus dérangeant, la disymétrie de traitement qui ressort de la jungle médiatique. On lit, on entend de véhémentes critiques sur Chavez, alors que l’on pourrait en dire tout autant sur nos propres « élites ». Mais nous, c’est pas pareille, nous sommes occidentaux et nous sommes entrez dans l’histoire…

    Je crois que c’est cette perception là, qui fait que certains intervenants ne veulent pas(ou plus) suivre cette stigmatisation « des autres » sans bémol.

    Evidemment si l’unique source d’information etait ce blog, la perception ne serait pas la même, seulement, nous sommes matraqués et ce que vous dites sur Chavez est très « pensée dominante »…alors peut être est-il plus satisfaisant intellectuellement de lire le Venézuela par un autre prisme, même si il est marqué « monde diplo »…

    Cordialement

  32. Thierry,

    Ou tu arrêtes de te référer à ce texte immonde et raciste – le racisme est un délit pénal -, ou tes commentaires ne figureront plus ici. Tu choisis.

    Fabrice Nicolino

  33. A chacun de développer son esprit critique et perso je suis loin d’avoir fait le tour et d’adhérer à tout ce qui est présenté sur le site du fameux Sylvain Timsit, qu’un ami m’avait conseillé d’aller visiter. J’y vais même très rarement d’ailleurs. Ayant comme référence d’autres sites (comme le tien Fabrice) plus en accord direct avec ma sensibilité, mes ressentis, la construction de ma pensée. Cependant, j’y ai vu et trouvé de bonnes références, et aussi certaines ouvertures intéressantes. Et est-ce que des Albert Jacquard, Herman Hesse, James Lovelock, Hubert Reeves, Bernard Weber, Alan Watts, Lao Tseu, Saint Exupery, Georges Orwell, Aldous Huxley, Jean Ziegler sont si infréquentables que cela ? Ils sont tous cités et proposés à la lecture sur ce site, et apportent, à différents niveaux et degrés de pertinence, une nourriture de l’esprit des plus riches. Je ne comprends par conséquent cette condamnation si net de ce site. Qu’on le critique, le mette en perspective, interroge son auteur oui, mais pourquoi fermer net. Encore que cela dit je crois comprendre un peu, car il y a un gros travail de tri à faire sur le site du Sylvain.

    Autrement concernant le 11 septembre, quiconque (j’espère ne pas être trop péremptoire en écrivant cela) s’intéresse et creuse sur le sujet, ne pas se satisfaire de la version officielle de E-U. Je ne dis pas et ne pas affirmer qu’il y ait complot (la réalité est plus complexe), mais tout n’est pas clair, et demanderait réouverture de l’enquête, ou tout au moins de sortir d’un certain tabou sur le sujet. Cf entre autre la face cachée du 11 septembre du fort sérieux (me semble-t-il) Eric Laurent : http://www.dailymotion.com/video/xric0_eric-laurent-tout-le-monde-en-parle_news.

  34. Attention attention, là on part dans des délires complets. Lorsqu’on commence à mélanger conspirationisme, occultisme ou je ne sais quoi, ça dérape dans le n’importe quoi.
    Que le monde soit gouverné par l’argent et les grandes firmes, soit. On enfonce des portes ouvertes. Mais le reste c’est en grande partie du fantasme, et ça n’est pas nouveau.

  35. Il est vrai que concernant la cohérence et la volonté de l’auteur du site évoqué plus haut, ça peut vite devenir du grand n’importe quoi mais il y effectue aussi et avant tout un travail (maladroit, directif et criticable certes) d’anticipation. Sûrement mélange-t-il trop les genres. N’empêche qu’il y a d’excellentes références, même si d’autres sont douteuses. Enfin point la peine de perdre du temps ici. L’essentiel restant au final de construire chacun à son niveau les bases d’un autre monde, de se préparer à l’avenir et de réfléchir à comment diffuser l’urgence d’agir et de s’éveiller. Il est vrai que plutôt que de consulter le patchwork spirituo-conspiratio-anticipationnel de Monsieur Timsit, autant lire un livre du sage et éclairant Pierre Rabhi.

    En revanche concernant le travail d’investigation d’Eric Laurent sur le 11 septembre, je n’y vois rien à redire à priori. Mais là aussi finalement, ça reste secondaire même si non négligeable.

  36. @ Sylvain,

    les références sitées ne justifient pas les buts visés surtout s’ils sont détestables . je connais également des mouvements sectaires se référent à lao tseu, herman hesse, Jésus-christ , gandhi, boudha …

  37. Bénédicte est-ce que tu n’exagères pas un peu ? Qu’as-tu lu de détestable sur le site en question ? Je ne pense pas qu’on puisse affirmer que les buts visés, que les intentions de Sylvain Timsit soient détestables. Farfelu, paranoiaque, fourre-tout, new-age à la rigueur, mais détestables c’est un mot qui me parait bien trop fort. J’y vois avant tout une anticipation plus ou moins judicieuse, mélangeant réalité et fiction où l’auteur fan de science-fiction prend ses angoisses pour la réalité… Et quand tu dis que tu connais des mouvements sectaires se référant à Lao Tseu et cie, tu en connais personnellement ou tu en as entendu parler ? Parce qu’il y a certes de dangereuses mouvements à identifier, mais ils restent très minoritaires, et attention alors à ne pas tomber dans le piège de la chasse aux sorcieres imposé par la midiluves et relayée par les médias en soif de spectaculaire. Ceci dit, je n’ai pas envie spécialement non plus de défendre plus que ça le site censuré, d’autant que les thèses (anticipations) présentées vont trop loin pour moi. Juste tout n’y est pas mauvais, il y a de bonnes références et chacun est assez grand pour y faire le tri.

    Pour revenir sur l’article sur Hugo Chavez. Merci à Fabrice de nous avoir éclairé sur le personnage, et évidemment son soutien à Ahmadinejad est grave et pour le coup l’on peut dire détestable.

  38. Fabrice je ne me souviens même plus de ce que j’avais posté et que tu as censuré..
    je ne suis une adepte et fanatique de rien du tout, sauf de Jules Renard et de littérature; pour le reste (nature mise à part) et la plupart du temps, je cherche plutôt à comprendre sans oeillères ce qui se passe sur cette planète, dont je ne suis qu’une toute petite poussière, emportée et confuse, .je ne suis ni raciste, ni ansémite, ni ..il y a cependant une question qui me brule les lèvres mais que je crains de te poser…je suis après tout chez toi et ne veut pas te contrarier plus que çà.je la poserais et tu jugeras bon de la supprimer ou pas, si tu veux bien.
    Raton ton commissaire politique tu iras le jouer avec d’autres que moi, « Marie, Thierry, pourquoi nous renvoyer vers de délirants théoriciens du complot mondial plutot que de nous dire ce que vous pensez de l’alliance Chavez-Ahmadinejad? » Qu’est ce que cet amalgame, avec Thierry que je ne connais ni des lèvres, ni des dents! Soyons sérieux 2 minutes. Ta phrase, en tapinois, m’a fait repenser au pays de mon défunt père, dans le temps ou Ceaucescu (années 80) dominait les consciences et les corps, bloquait les trains 3 heures en rase campagne pour un shopping..le monsieur, comme ils l’appelaient faisait flanquer des roustes? oui des raclées aux roumains un tant soit peu récalcitrants, (ne soyez pas choqués, c’est exactement çà, avec des nerfs de boeuf! çà rigolait pas par là-bas à l’époque)..par sa police politiques , et pas à un seul, c’est comme çà qu’ils ont filé doux les roumains, coup et police politique.Tout le monde s’en fichait à l’ouest Non? alors déjà aucune leçon à recevoir de quiconque sur ce plan là. merci.

  39. Marie, la moindre des corrections serait que vous vous informiez du contenu des sites que vous proposez à la lecture, non? Cela éviterait de faire de la pub à de dangereux illuminés et que vous rejetiez la faute sur les autres, en l’occurence moi.

  40. @ Sylvain , que de contradictions .Pour les mouvements dont je parle, j’ai rencontré personnellement . Et de façon générale, je trouve détestable la récupération de grands textes de l’humanité au service de la haine . appelle cela comme tu le souhaites : parano, fantaisie…j’estime qu’à un moment, il faut savoir prendre ses responsabilités par un « non » franc et sonore .

    sur le sujet j’en resterai là car j’estime que nous avons déjà fait trop d’honneur au site en question .

    de façon générale , je recommande la lecture d’une petite comédie : « monsieur bonhomme et les incendiaires »

  41. À tous,

    Je pense que tout le monde, malgré mes actes – graves – de censure, a pu s’exprimer. Je considère que le débat est clos, si l’on peut appeler cela un débat. Cette vilaine affaire me confirme dans l’idée que règne la confusion. Une confusion propice à toutes les dérives. Franchement, cela ne me donne pas envie de rire.

    En tout cas, je veille et veillerai. Ceux qui veulent parler conspiration, complots, soucoupes volantes, voire…Protocole des Sages de Sion devront trouver d’autres lieux pour délirer. Je n’ai rien de plus à ajouter.

    Fabrice Nicolino

  42. A Bénédicte. J’admets que j’ai peut-être eu du mal à être clair, mais c’est seulement la volonté d’être juste qui m’a motivé. Et mon ouverture d’esprit (ça fait prétentieux dit comme ça mais bon) peut me conduire parfois à certaines apparentes contradictions. C’est aussi que je trouve en général que beaucoup, beaucoup trop, juge sans connaître, et pour connaître il faut du temps. Bah oui.

    Pour clore, je tiens à préciser que je ne suis ni adepte du complot, ni conspirationniste au cas où ça ne paraissait pas évident et que concernant la crise écologique il n’y a point de confusion dans mon esprit ; l’homme, son goût du pouvoir, son égoisme, sa suffisance, son mépris, son insatiabilité, sa frustration et son incapacité à s’émerveiller en sont la cause. Voilà voilà.

    Cependant, et Fabrice va voir rouge, je ne mettrai pas les soucoupes volantes sur le même plan que les autres. Il y a 20 à 30% des observations d’OVNI non expliqués (source le GEIPAN), et le mystère reste complet les concernants (certes qui dit OVNI ne dit pas soucoupes). Mais bon je me tais, ce n’est point l’endroit je l’ai compris pour en parler. Ce que j’admets parfaitement ; de la à dire que ceux qui s’y intéressent délires, là c’est un jugement à l’emporte pièce très caricatural. Ok je m’en vais !

  43. Sylvain,

    Je n’ai rien contre les OVNI, je te jure. Et pour être plus clair encore, je suis convaincu – sans preuve aucune – de l’existence d’autres formes de vie que celles que nous connaissons. Ailleurs. Ce qui me rend à moitié dingue, c’est les délires qui mêlent dans une tambouille dégueulasse tout ce qui se présente. Bien à toi,

    Fabrice Nicolino

  44. Sur ce point Chavez ne vaux pas mieux que tous nos présidents et la franceafrique.
    Le jour où les élus démocratiquement élus arrêteront de soutenir des dictateurs au nom d’une « realpolitique » le monde ira nettement mieux.

  45. L’amalgame peut en effet être dangereux sur certains esprits, qu’il soit implicite ou explicite. Je ne connais pas le site mis en lien par Marie, mais il m’est arrivé d’en voir d’autres, un peu, voire parfois beaucoup, délirants. Comme dit thierry, il y a à prendre et à laisser. D’ailleurs, ce sont souvent des compilations d’articles pris ici et là. Certains sont clairement farfelus, d’autres visiblement sérieux, beaucoup ne permettent raisonnablement pas de se faire une idée sur la question abordée.
    Il n’empêche, comme le dit Thierry encore, que beaucoup de sujets que l’on ridiculise facilement, mérite attention. Sur le phénomène ovni et même carrément extraterrestre, des gens très sérieux se sont pencher sur la question. Il y a de nombreux témoignages d’observation de la part de personnes formées pour avoir l’esprit clair en toute circonstance : pilotes de ligne, pilotes de chasse, astronautes (voir les récentes déclarations d’Edgar Mitchell sur une radio US, entre autres)… Des personnalités aussi sérieuses que John Mack ont écouté les récits de ceux qui prétendent avoir eu des contacts (abductions) et leurs conclusions sont troublantes (J. Mack en a souffert dans sa carrière, mais heureusement pour lui il était déjà reconnu lorsque ce sujet lui est tombé dans les mains – fondateur et directeur de la chaire de psychiatrie de Harvard, décédé depuis). Bref, au milieu de toutes les âneries qui ont été écrites sur le sujet, il y a du grain à moudre.
    Sur le 11 septembre, idem, au risque de choquer. Il y a une petite année, j’avais mis en ligne un lien vers un film américain clairement pour le complot (désolé Fabrice, je l’ai cherché pour le retrouver et te le signaler en off, mais en vain -à moins que tu ne l’aies supprimer à l’époque !), fruit, me semble-t-il, d’un vrai travail d’enquête. Je trouvais cela farfelu avant, plus maintenant. Et d’autres choses visibles sur le net vont dans ce sens. L’ennui, c’est qu’en France, le sujet semble bien plus verrouillé qu’aux USA mêmes. De très nombreuses personnes là-bas, réclament la réouverture du dossier, notamment un collectif de 700 ingénieurs et architectes à propos du WTC (démolition contrôlée semble-t-il selon eux, découverte de nano-thermite dans les décombres…).
    Dire d’emblée que de tels sujets ne méritent pas attention alors que le dossier de chacun est loin d’être vide laisse clairement la porte ouverte à tous les délires. Une attention sereine serait le meilleur moyen d’empêcher toute dérive et que des gens légitimement curieux mais peut-être à l’esprit critique défaillant ne se fassent avoir… Mais faut pas rêver, l’état de l’information en France (ailleurs aussi sans doute) est déplorable et d’une médiocrité abyssale. Il n’y a qu’à entendre ce qui est dit des NDE pour s’en convaincre : soit on en rit, soit ça passe dans « mystères » sur TF1, alors qu’une simple lecture des très nombreux livres écrit sur le sujet par des médecins montre que là encore, ce n’est pas vraiment ce qu’on nous en dit.
    Bref, faut être prudent, savoir où l’on met les pieds, mais y a pas de sujet tabou tant qu’on fait les choses sérieusement et en profondeur. D’ailleurs, pour ça, quitter le net et aller dans les livres est souvent indiqué.

    PS : je ne parle pas du livre-torchon dont il a été question, que je ne connais pas ; donc pas la moindre opinion…

  46. Merci pour les précisions apportées dans ton dernier commentaire Fabrice. Et perso je suis quasi convaincu également – sans preuve aucune itou – de l’existence d’autres formes de vie que celles que nous connaissons. L’Univers est tellement vaste, comme sans limite, pour l’esprit humain qui ne peut l’appréhender dans sa totalité.

    A Hacène. Je suis entièrement d’accord avec ce que tu écris. Et concernant les expériences extraordinaires, en France une voie sérieuse s’est ouverte depuis quelques temps grâce à l’INREES. Les NDE, OVNI, la médiumnité, etc, y sont abordés loin des caricatures et mise en scène exagérées, véhiculées par l’émission Mystère et autre du même genre : http://www.inrees.com/Conferences/

  47. Ouais, bon, pourquoi pas, si y en a que ça fait rêver !…….. On peut toujours se réfugier dans le merveilleux pour oublier des choses plus terre-à-terre, qui sont nettement moins merveilleuses…
    Pour moi aussi, le sujet est clos.

    Et moi aussi, ce qui me gêne chez ce genre d’illuminés, c’est qu’ils peuvent (parfois mais pas toujours) véhiculer des idéologies assez puantes.

  48. Oui, Sylvain, je connais l’INREES, fondé par Stéphan Allix, qui a écrit un bon bouquin sur le dossier extraterrestre et dans lequel la figure de John Mack est centrale. On peut d’ailleurs entendre une interview de celui-ci sur le site. Ce qui est bien avec l’INREES, c’est qu’il plaide pour que les scientifiques s’emparent des sujets évoqués et ne les laissent pas aux charlatans. D’ailleurs les membres d’honneurs issus du monde scientifique sont nombreux. Ces choses-là avancent en France. Voir par exemple aussi le colloque international de Martigues sur les NDE, le premier en France. J’y étais, les invités étaient prestigieux (essentiellement médecins + qq représentants des sciences humaines et sociales) et le public très nombreux. Peu à peu, ça avance. Même si certains récupèrent tout cela pour en faire leur propre bouillie, plus ou moins comestible mais souvent imbuvable. On en est pas à faire une synthèse, le travail actuel est bien plus modeste…

    @Hélène. On a le droit de ne pas s’intéresser à certaines choses. Mais refaire une intervention pour aiguillonner en prétendant que pour soi le sujet est clos, c’est assez petit. Et si vous passez autant de temps que moi sur ces questions que vous décrivez comme plus terre-à-terre et nettement moins merveilleuses, c’est que vous y consacrez plusieurs heures par jour. Évitez donc de passer pour une donneuse de leçons, ça vous rendra service.

  49. On se calme.
    Je ne pense pas être une donneuse de leçons et je suis désolée si j’ai donné l’impression d’aiguillonner, ce qui n’était nullement mon intention…
    Non, je n’ai pas le temps de passer plusieurs heures par jour. Avec un boulot prenant, c’est tout bonnement impossible !…

  50. Je me doutais Hacène, quand j’ai vu que tu parlais du psychiatre John Mack, que tu connaissais L’INREES. Et en parallèle du bouquin, Stéphane Halix a aussi fait un bon documentaire vidéo sur les abductés, avec également les travaux de John Mack en fil conducteur. Et je suis d’accord avec ta conclusion, le travail actuel sur les expériences extraordinaires est bien plus modeste et sérieux, ce qui fait tout son intérêt. Et peut permettre, permettra certaines avancées ou complémentarités utiles. Comme les effets prouvés de la méditation sur la dépression par exemple.

    Hélène, je pense que c’est justement, en partie (enfin ce n’est pas moi qui le dit c’est Pierre Rabhi et je suis d’accord avec lui), notre incapacité à nous émerveiller qui nous a conduit à la crise actuelle, à la négation dont parle Fabrice dans son dernier article sur l’eau. Même si la priorité des priorités reste la conscience de la crise écologique, l’émerveillement face à la nature, par le rêve sous toutes ses formes, ou l’intérêt que l’on peut porter aux expériences extraordinaires n’est pas à négliger. Au contraire.

  51. « si y en a que ça fait rêver », « se réfugier dans le merveilleux pour oublier ». De quel côté doit-on se calmer ?
    Par ailleurs, j’imagine bien que tout le monde ne peut pas y passer plusieurs heures par jour ! Mais parmi ceux qui le peuvent, il y en a qui regardent AUSSI ailleurs. Sérieusement, c’est-à-dire en tâchant simplement, humblement et honnêtement, de se faire une opinion ÉTAYÉE.

  52. Hacène et autres (Avertissement),

    Il y a d’autres sites que le mien, heureusement d’ailleurs. Et libre à qui veut d’y aller voir. Et libre à quiconque de ne plus venir ici. Le mien est un peu une extension de moi-même et je n’accepterai donc pas qu’on y dépose comme chez soi. Cela peut déplaire ? J’assume.

    J’ai déjà dit un mot sur les OVNI. Mais ce n’est pas le lieu. Et je REFUSE l’accès aux bouffées conspirationnistes, même venant de toi, Hacène, que j’estime, tu le sais. Il est manifeste que quantité de choses concernant le 11 septembre 2001 ont été cachées et/ou manipulées, par les services américains notamment. Mais le complotisme a une histoire et des figures, parmi lesquelles le sinistre Thierry Meyssan. Et quand tu dis, Hacène, qu’il n’y a pas de sujet tabou, je te réponds sans hésiter : SI ! L’existence de la Shoah, par exemple. Les partisans d’une pseudo-liberté voudraient nous faire croire qu’ils sont des chevaliers blancs tandis que d’autres dans mon genre seraient des persécuteurs et des censeurs. Eh bien, que chacun choisisse sa place !

    Ce que je reproche vivement à ton commentaire, Hacène, c’est de mêler des interrogations parfaitement légitimes – par exemple le sort des milliers de malades de l’explosion du 11/9/01 – et des considérations vagues sur le secret entourant les événements. Je ne te ferai pas l’injure de penser que tu ne vois pas où cela mène.

    Pour finir, je dois gagner ma vie. Ce n’est pas une plainte, mais un rappel. Et commenter les commentaires me prend du temps et une énergie que je n’ai pas toujours. Je demande donc à tous d’arrêter d’écrire sur des sujets sans rapport avec le coeur de notre sujet. Il y aura fatalement des exceptions, mais qui doivent rester telles. Autrement, je modifierai ce blog de manière à ne plus avoir à gérer ce genre de tracas. Ce n’est pas une menace, c’est une annonce.

    Fabrice Niolino

  53. Ok Hélène (^_^) Bon perso je ne pensais pas que tu jouais les donneuses de leçon, mais que tu étais un poil « dénigreuse », peut-être. Il faut dire que parfois, les commentaires sans l’intention vocale peuvent être plus ou moins bien interprétés. N’en parlons plus alors.

  54. Entièrement d’accord, il y a d’autres lieux. Ce n’était ici que rebond, pas initiative.
    Shoah : nous sommes d’accord.
    Une précision. Je me suis relu et ai constaté avoir dit « Thierry » à la place de « Sylvain » (désolé Sylvain). Et comme par ailleurs tu évoques Meyssan qui se prénomme ainsi, je précise bien que je ne faisais aucunement référence à celui-ci (que je n’ai jamais lu ou entendu et dont je ne connais pas vraiment les idées). Pour éviter tout amalgame.

  55. Il est vrai qu’on a largement digressé (moi le premier), et il y a d’autres lieux et commenter des commentaires, et même écrire des commentaires pour les commentateurs, cela fait perdre du temps et on a tous autre chose à faire, notamment faire circuler l’info sur l’urgence écologique, faire son potager, etc. Et rêver aussi.

    Hacène ok pour « Thierry », point grave. Je n’avais pas compris alors que tu parlais de moi.

    Pour le reste, Annonce bien lu Fabrice !

  56. Dernières précisions : enfin quand je dis que cela fait perdre du temps, c’est le cas quand on n’est pas dans un échange direct et ouvert, et/ou que l’on digresse trop. Ou lorsqu’on n’est point au bon endroit pour le faire, ou que l’on arrive point à se faire comprendre, ou… Enfin bref, pas toujours facile de s’exprimer justement et simplement pour moi. Ceci dit et malgré tout, j’ai apprécié les échanges ici. Voilà, j’arrête d’en rajouter.

    Désolé pour le travail supplémentaire hors sujet Fabrice. Même si en effectuant un acte de censure, il fallait s’attendre à des réactions ; c’est plutôt sain.

  57. Sylvain,

    Un acte de censure est grave, tu as raison. Mais moins grave que de le dissimuler. Je choisis d’assumer devant vous tous.

    Fabrice Nicolino

  58. Quelques bribes de phrases de Stengers Isabelle .. »cette culture de l’insoumission joyeuse et méchante fait défaut »….Nos moeurs politiques sont tristes: si l’expérience militante relève du sacrificiel, si la politique n’est pas source de vie, il y a une limite à laquelle on se heurtera et on le paiera chèrement » Jules chéri disait autrement et à son époque « ..Je ne m’occupe pas de politique! C’est comme si vous disiez : « je ne m’occupe pas de la vie ». Jules Renard, Maire de Chitry.1905.
    Isabelle Stengers poursuit:..
    ..Je connais les milieux parisiens, j’ai travaillé en France entre 1982 et 1989 et j’y ai découvert les effets de terreur et de conformisme des milieux intellos, l’absence d’humour. . La patrie des lumières vue de Bruxelles est horriblement triste et frileuse, avec des maitres à penser qui se prennent pour la tête pensante de l’humanité. En Belgique, ceux qui se prennent trop au sérieux, qui veulent être reconnus, on leur conseille d’aller à Paris. Ca ne va pas du tout chez nous, mais au moins on peut encore rire…..
    Me rappelle mon fiancé des années 70 (pas avant JC hein!), un beau mec, bien bourge, bien mao (spontex ohh! çà date) m’avait sussuré sur un banc du boulevard Blanqui où nous étions assis, alors que le soleil se couchait dans ses cheveux blonds, (qu’il avait long comme le voulait la mode de l’époque)et en guise de mots doux : si tu veux que çà marche bien entre nous tu dois lire le petit livre rouge ». bam! çà ne m’a plu du tout, mais osé rien dire; Vrai, il était si beau! Ce petit livre, je l’ai lu plus tard : d’un chiant, mais d’un chiant! d’un chiant profond!mais silence, sinon: le knout! (moral bien sur), et l’exclusion. point barre. des élites genre July.et compagnie avait décrété que là était la voie!
    Le livre rouge de Mao et son régime jetés aux oubliettes; ses sbires et autres dévots, ont été emportés par le « torrent de l’histoire » comme dit je ne sais plus qui, et mon ex chéri a fait carrière dans le mannequinat. Sic transit gloria mundi.
    Par contre de nos copains de l’époque ceux qui ont mordu la poussière, et sans bruit encore, sont les « prolos » qui ont eu la mauvaise idée de suivre ces fils à papa maman, la bonne et moi, car au moment où tout ces attirails idéologiques ont été rémisés, eux n’ont eu personne pour les récupérer, le filet de sauvetage: pas pour eux.! J’en ai gardé une tendance à vouloir avoir l’esprit totalement libre de questionner tout et de ne suivre personne aveuglèment.
    La seule limite: le mal. il n’est pas du tout mon ami. et dieu sait combien il existe, et combien il se dissimule aussi;

    Je rappelle qu’à cette époque des jeunes gens, militants quittaient le lycée et les facs pour aller bosser en usine. quelques bribes de vie.

    Bon sinon on a bien bien senti passer le « Vent du Boulet » par ici, je suis d’ailleurs en train de lire le livre de mon censeur préféré, acheté hier, suis accro, et le trouve captivant, super drôle. alors Un conseil d’amie: volez-le!

  59. A Fabrice. Oui encore qu’on ne peut pas dire que ce soit de la censure complète ou totale, puisque dans certains commentaires de ton article, pour qui veut, en deux clics sur internet, il y a moyen de retrouver le site censuré, et le livre également. Le nom de leurs auteurs étant cité. Je précise que je ne connaissais point le livre et ne souhaite pas le lire, même pour me faire une opinion.

  60. bonjour, aprés la véhemence de la presse pro-OTAN, sur « le complot islamo-gauchiste », faut pas s’étonner de trouver l’iran et la chine « respectable », l’ennemi reste la logique de « victimes » d’individus et de personne morale voulant faire du profit ou simplement trop sensible par égocentrisme aux propagandes haineuses de « journalistes » qui par intellectualisme ou par corruptibilités refusent de se confronter eux-mêmes aux réalités de notre monde. Paix à leur âmes, ils vivent déjà en enfer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *