Jean-Marc Ayrault chef d’escadrille (l’aéroport de Nantes)

N’insultons pas, n’insultons pas, n’insultons pas. Vous m’excuserez sans doute, mais il me faut parfois reprendre ma respiration. Je n’insulterai donc pas monsieur Jean-Marc Ayrault, député-maire de Nantes, et socialiste pardi. Et je ne ferai aucune allusion à cette blague de deuxième zone selon laquelle si tous les cons volaient, il ferait nuit. Et non plus à cette autre qui prétend que dans le cas où les…disons les imbéciles s’amuseraient à survoler les cieux, certains d’entre eux seraient fatalement chefs d’escadrille.

Ces plaisantes précautions étant prises, passons aux choses sérieuses. À Nantes et dans toute sa région, une coalition d’élus de gauche et de droite exige désormais un second aéroport pour le chef-lieu de la Loire Atlantique. Prévu autour de Notre-Dame-des-Landes, ce nouvel aéroport engloutirait 2 000 hectares d’un bocage d’une qualité exceptionnelle dans l’ouest de la France. Ce territoire semi-naturel abrite de vrais paysans, de vrais oiseaux – dont la chevêche d’Athéna, l’engoulevent, le busard Saint-Martin -, de vrais mammifères, d’authentiques insectes, tels le pique-prune et le lucane cerf-volant.

Donc – mon énervement revient à vive allure -, des soudards veulent à nouveau détruire. Leurs raisons avouées sont si grotesques qu’elles sont ridiculisées même par des pilotes professionnels. Dans le quotidien Ouest-France du 6 octobre (ici), deux d’entre eux se moquent ouvertement des politiques – Ayrault en tête – qui veulent ce foutu aéroport. Attention aux éclaboussures, car elles ne doivent pas sentir la rose. Question : « Que pensent les pilotes du projet d’aéroport à deux pistes parallèles envisagé à Notre-Dame-des-Landes, au nord de Nantes ? ».

Réponse : « Ça ricane. On se moque des hommes politiques décidés à construire un projet pharaonique, un grand aéroport de l’Ouest à quatre millions de passagers, dans un contexte où, au mieux, hors crise, le trafic en Europe ne progresse que de 1 %. Contrairement à l’Asie, qui fait des scores à 5 % et plus ». Attendez la suite : « À Londres-Gatwick, le dixième aéroport du monde, qui accueille 34 millions de voyageurs, il n’y a qu’une piste, comme à Nantes, où on n’en a que 2,7 millions. Et ne parlons pas de Genève, où l’on n’a qu’une piste et du relief autour ». Une dernière, pour la route, avant que vous ne lisiez le tout, comme je vous y invite : « Deux pistes, c’est du délire ! Le trafic ne le justifie pas. Il y a plein d’endroits où les pistes moisissent. À Bordeaux, on n’utilise plus la deuxième piste. À Metz-Nancy, on a une piste magnifique créée il y a quinze ans, mais personne n’y va ».

Bon, bon, bon. Je dois ajouter que les deux pilotes ont choisi l’anonymat. Ouest-France étant un journal très respectueux des lois et des hiérarchies, je ne doute pas une seconde des propos tenus et de la qualité de pilotes de ceux qui les ont prononcés. Mais alors, dites, nous en sommes donc là ? Des professionnels, sachant de quoi ils parlent, se cachent pour parler d’un projet lamentable qui pourrait engloutir des milliers d’hectares de nature et des milliards d’euros d’argent public ? Nous en serions là ? Possible. Probable.

Et nos élus ? Oui, il convient, en bon démocrate que je suis, de donner la parole à Jean-Marc Ayrault, apparatchik et cumulard incomparable. Jadis professeur d’allemand, Ayrault est à la fois maire de Nantes – près de 300 000 habitants -, député, président de Nantes Métropole – 24 communes et 580 000 habitants -, président du groupe socialiste à l’Assemblée nationale, président du groupe socialiste, radical, citoyen et divers gauche de cette même Assemblée. Ce monsieur est un génie méconnu, un magicien digne du grand Houdini, un être venu d’ailleurs, capable de distendre les frontières du temps.

(Ci-contre, Harry Houdini en 1899. Toute ressemblance avec Jean-Marc Ayrault serait l’effet de quelque facétie de très mauvais goût. Par chance pour vous, je n’en suis pas encore là.)

Alors, que nous dit ce cher monsieur Ayrault ? Interrogé par l’inévitable Ouest-France, not’ bon maire déclare : « J’attends de l’État qu’il fasse les bons arbitrages, et de François Fillon qu’il ne laisse pas tomber l’Ouest ». Je contextualise, comme il faut dire quand on veut paraître sérieux : il n’y a pas de blé pour faire cette si belle installation, et l’État a intérêt à banquer. Mais vite ! Car Fillon n’est pas immortel, du moins en tant que Premier ministre. Or il a longtemps été président du Conseil régional des Pays de la Loire, région où se trouve Nantes, et cela crée des liens, par-delà les dérisoires oppositions politiques.

Admirez le ton d’Ayrault ! Il ne faut pas laisser tomber l’Ouest. Si pas d’aéroport, plus d’Ouest. Que claquent les dents des grabataires, s’ils en ont encore ! Plus d’Ouest ! Parce que l’État, ce vilain, ne voudrait pas payer. Pour être bien sûr qu’on a tous compris, Ayrault ajoute, sublime : « Aujourd’hui, alors que l’effet TGV s’estompe, l’avenir se joue sur quelques dossiers stratégiques pour lesquels nous devons être intransigeants et combatifs ».  Oh, mais c’est merveille. L’effet TGV s’estomperait ! Il faudrait donc faire plus, dépenser plus, aller plus vite et plus loin jusqu’au fin fond de la crise écologique planétaire. Vous savez quoi ? J’admire les visionnaires. Je me figure Ayrault avec un beau képi à jugulaire, tapi dans une casemate de la ligne Maginot, tandis que les blindés allemands de Guderian passent tranquillement à travers les Ardennes. Ô mânes de Gamelin! Ô grand général français de la débâcle de mai-juin 40, tu n’es pas mort pour rien. La descendance est là.

Et bien là. Dans la foulée du chef, 18 élus de la région sont montés au front, sous la mitraille. Lisez, je vous prie, c’est grand-guignol (ici). Ayrault à nouveau, qui souhaite « remettre un peu de rationalité dans un débat qui déclenche beaucoup de passion et de désinformation… On veut faire peur, mais le transfert de cette plateforme, l’une des six plus importantes de France, est indispensable…». IN-DIS-PENSA-BLE, père Ubu, j’allais justement le dire. Charles Gautier, maire de Saint-Herblain : « L’événement le plus important depuis cinq ans dans la métropole nantaise a été la conférence Nantes-Rennes… Et dans ce rapprochement, l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes est une pièce maîtresse du dispositif ».

Pièce maîtresse, dispositif : vous voyez bien que ces gens sont des militaires en mission commando. Sachez qu’en conséquence, il n’y aura pas de prisonniers. Et la victoire sera donc complète, ou la déroute totale. Je constate, non sans un sourire en coin, que cette grande offensive industrialiste et dévastatrice est pour l’heure menée par des élus de gauche. La gauche, les amis ! La gauche ! Le progrès, il n’y a que cela de vrai.

PS : Quel est le moteur, à explosion bien sûr, d’un Ayrault ? Oui, quel peut bien être ce moteur-là ? À part le bien public, évidemment. Alors ? Hum, pour être sincère, je ne suis sûr de rien. Et si c’était seulement le plaisir si répandu de déposer sa crotte là où tout le monde pourra la voir ? Et si c’était seulement le bonheur de se dire : moi, moi, moi ? Mais j’oubliais le fabuleux destin de l’Ouest, où ai-je la tête ?

38 réflexions au sujet de « Jean-Marc Ayrault chef d’escadrille (l’aéroport de Nantes) »

  1. Entièrement d’accord.
    Il y avait des jeux de mots entre Ayrault et aéro… mais, pareil, ne sombrons pas dans la plaisanterie facile.

    Sinon… on dit le lucane et pas la lucane 😉

  2. intéressant le Post-Scriptum: quelle est la motivation profonde qui pousse les gens à agir? Malheureusement, cette motivation est par essence si personnelle que parfois même celui meut par elle ne la remarque pas. C’est ainsi que l’on peut expliquer la schizophrénie de certaines personnes, ouvertement amies de la Nature et de la Vie, mais agissant à son encontre. Motivation profonde… Malgré tout, et Fabrice le dit très bien, pour la plupart d’entre nous, la motivation profonde est « le plaisir (…) de déposer sa crotte là où tout le monde pourra la voir. (…) Moi, moi, moi. » Et oui, ita est… Comment la changer? par un travail sur soi-même, par un profond travail d’auto-critique et de rétablissement de certaines valeurs fondamentales.
    Vous avez dit difficile? Certainement plus que d’acheter un écran plasma ou le dernier 4×4, c’est sûr…

  3. Depuis janvier 2003 au moins, l’UDB (Union démocratique bretonne) qui participe à la majorité au Conseil régional de Bretagne soutient le projet d’aéroport Notre-Dame-des-Landes. En juin 2008 encore, sa représentante affirmait au sein du Conseil régional : « Les élus UDB-GA répètent que le projet d’aéroport de Notre Dame des Landes n’est valable que dans une logique : à terme il faut prévoir deux aéroports en Bretagne : Brest et Notre Dame Des Landes.  » Leur position n’a pas varié depuis.
    Or, il se trouve que l’UDB – de gauche et écologiste comme elle se proclame – vient de rejoindre la liste Bretagne-Écologie pour les élections régionales. Avec ce genre d’écologistes, l’escadrille d’Ayrault peut prendre l’air sans crainte.

  4. Ah qu’ils sont comiques nos élus locaux… tiens, ça me rappelle quelque chose : ne laissons pas tomber la Nièvre. Hors la mine de charbon, point de salut, qu’on se le dise !

  5. la prose de Jean-Marc Ayrault me fait penser, en moins lyrique, aux mots d’un autre homme de gauche et de progrès, j’ai nommé l’académicien Erik Orsenna.
    Dans A380 (ed. Fayard/Xavier Barral) il écrit :
    « Pourquoi des avions plus gros ?
    Parce que le ciel est devenu trop petit.
    De plus en plus, les humains bougent. Leur terrain de jeu ne cesse de s’élargir, jusqu’a prendre la dimension de la planète entière.
    Les bateaux sont trop lents, de même que les chevaux, les chameaux.
    Les voitures s’essoufflent quand la route se fait longue. Et rares encore sont les trains qui traversent la mer. »

  6.  » -De par ma chandelle verte, merdre, madame, certes oui, je suis content. On le serait à moins : capitaine de dragons, officier de confiance du roi Venceslas, décoré de l’ordre de l’Aigle Rouge de Pologne et ancien roi d’Aragon, que voulez-vous de mieux ?
    – Un avion pour deux …et nous serons heureux ! « 

  7. Merci Raton-laveur pour cette citation d’un lyrisme comique (et inversement). EO s’est-il pris au sérieux en écrivant cette pitrerie ? C’est à se tordre de rire. Chaque phrase est tordante. Chaque mot même …
    Cela dit, l’idée du terrain de jeu est très bien choisie. Navrant.

  8. Le point commun entre les déclarations de J.M. Ayrault et la prose citée par Raton Laveur est l’incroyable et colossale médiocrité intellectuelle qu’elles traduisent.
    Ces gens sont également incapables de transfigurer leur mégalomanie pour la faire servir à de grandes choses, et incapables d’y renoncer.
    Aussi lorsqu’ils élaborent des « projets », ce sont toujours des projets ineptes et détestables. Et lorsqu’ils écrivent, ce qu’ils écrivent est ridicule.

  9. S’il était un peu visionnaire, il aurait investit cet argent dans le ferroviaire, mode de locomotion d’avenir contrairement à l’aérien qui, du fait de la hausse du pétrole, va régresser dans les 15 prochaines années.

  10. il a pas signé l’appel de Hulot le « maimaire » de Nantes ? Il sait pas que l’avion ça pollue et que s’il est bien un transport d’hier et d’avant hier, c’est bien celui là…
    Que ça serait bon de leur faire rendre vraiment des comptes à ces satrapes qui nous gouvernent ! Mais comment ? Oui, comment ????

  11. La brigade des activistes clowns (BAC) de greenpitre, durant le camp action climat de cet été à Notre Dame des Landes, avait tenté une offensive en faisant fuir l’hélicoptère de la gendarmerie (j’y étais et j’ai rarement autant ri) avec leurs armes de dérision massives (Lance Croquette, Tibiazooka, Flash-bulles…) et ont voulu à leur tour construire un aéroport devant la mairie de Nantes pour éviter qu’il y ait des jaloux. 😀

    http://www.dailymotion.com/video/xac18h_larmee-des-clowns-remporte-la-batai_news?from=rss

  12. @ Lionel, longue vie à Airbouse à notre dame des glandes ! je ne sais pas si un ange passe, mais je suis sûre que Jarry a souri .

  13. On peut se demander tout simplement si Ayrault et ses semblables n’est pas mort tout simplement, mort, comme ces astres lointains qui envoient encore de faibles lumières. Solution vicieuse: lui envoyer une (un)?matahari écolo qui le séduirait pour lui casser tous ces schémas de pensée et lui ferait tourner la tête vers d’autres horizons que ce putain d’aéroport.
    Solution diabolique faire une figurine à son effigie et la piquer en disant « tu ne soutiendras pas le projet de Nantes..tu le dénigreras, le refuseras ». ». solution desespérée mettre la tête dans le sable, solution débile écrire à notre bien aimé président Sarkozy 1er, (dieu le protège et le tienne en sa très grande gloire), remarque comme il aime pas trop les bretons(?) et qu’il est pas socialo..çà pourrait le faire? bon allez stop et bonne nuit à tous

  14. Arrêtez de taper sur ce pauvre Ayrault… C’est pas de sa faute s’il n’est pas né au moment de la construction des pyramides d’Egypte, des temples et théâtres grecs et romains, des cathédrales ou des châteaux de la Renaissance…

  15. Votre « papier » est bourré d’inepties, de contre vérités, de désinformation, de mauvaise foi et de méconnaissance flagrante… Sans parler de la ligne jaune de la diffamation qui est à deux doigts d’être franchie. C’est là votre habitude, prêcheurs de décroissance, défenseurs du repli sur soi et de l’autosuffisance (et de la suffisance, vous en avez à revendre!).

    1.vous parlez d’un deuxième aéroport. C’est faux. C’est un déménagement, point.

    2. vous parlez de 2000 hectares. C’est n’importe quoi. Ce sont 1000 hectares qui ont été acquis depuis 35 ans pour le projet d’aéroport, 1000 hectares qui sont à mettre en perspective avec les 900 hectares d’espaces naturels à protéger acquis par le département.

    3. « bocage d’une qualité exceptionnelle » : laissez-moi rire! Le choix du site de Notre-Dame des Landes a été très largement fait à cause de son faible potentiel agricole. Le terrain est caractérisé par l’acidité des sols et leur pauvreté minérale, la basse végétation composée de bruyères et d’ajoncs…

    4. »Ce territoire semi-naturel abrite de vrais paysans, de vrais oiseaux – dont la chevêche d’Athéna, l’engoulevent, le busard Saint-Martin -, de vrais mammifères, d’authentiques insectes, tels le pique-prune et le lucane cerf-volant » dites-vous. Et le lac de Grand-Lieu, dont vous ne connaissez probablement pas l’existence, en bout de piste de l’aéroport actuel, survolé par 23000 avions chaque année, vous y pensez? Est-ce à moi de vous informer que ce lac est présent depuis l’ère quaternaire, classé Natura 2000, réserve régionale ET réserve nationale, et que son survol quotidien relève proprement du scandale?

    5.Les attaques personnelles: doit-on rappeler que ce projet a été initié et est porté par l’Etat, et pas Jean-Marc Ayrault, au demeurant excellent maire de Nantes (au passage, vous feriez bien de vous informer: groupe socialiste et groupe radical et citoyen, c’est… le même)? Que la gauche comme la droite, l’Etat, le conseil général, le conseil régional, le soutiennent? et que cela fait 35 ans, 35 ANS que les terrains sont réservés à cette fin?

    6. Les fameux « pilotes anonymes »: et la déontologie journalistique là-dedans? sont -ils si ignorants qu’ils doivent se cacher dernière l’anonymat? car leur « témoignage » est, lui aussi, bourré d’erreurs tellement énormes qu’on peut aller jusqu’à douter de leur existence! exemple: Il n’y aura pas 2 pistes à Notre-Dame des Landes pour des raisons de trafic, mais pour ne pas survoler de bourgs. Car oui, figurez-vous que l’aéroport de Nantes actuel est dangereux. 13000 avions survolent chaque année le centre-ville à très basse altitude, une minute seulement avant de toucher la piste. Il y a un gratte-ciel, la Tour Bretagne, dans l’alignement exact de la piste. A une minute de la piste. Et cela empêche, contrairement à ce que disent les « pilotes », l’installation d’un ILS. Il y a quelques années, un avion s’est perdu, et a rasé des immeubles. Il avait confondu la piste avec l’Erdre, rivière qui traverse la ville!

    7. Pour finir, Nantes n’est pas « chef-lieu de la Loire-Atlantique ». C’est la 6ème ville de France. Une des villes les plus attractives et dont la population explose. La préfecture de la région Pays de la Loire et, avec le duo qui est en train de se mettre en place avec Rennes, l’indéniable, irréfutable moteur du Grand Ouest .

    Non monsieur, tout le monde ne souhaite pas revenir aux peintures rupestres, chier dans des copeaux et ne pas voir plus loin que le fond de son potager. Oui monsieur, le déménagement de cet aéroport dangereux et inadapté est une bonne chose, pourvu que des garanties environnementales soient données pour le nouveau. Et c’est justement le cas!

  16. Il y a encore plus scandaleux.
    http://www.eurocities.eu/main.php
    Au moment meme ou vous vous erigez contre l’extension de l’aeroport la ville de Nantes est récompensé pour ses plans de transport lors d’une conférence quia eu lieu a Cracovie en Pologne. Il serait peut-etre urgent de ce retourner contre eurocities et d’exiger que le prix de la récompense ne soit pas versé etant donné l’opposition soulevée par le projet d’aeroport.

  17. Cher monsieur Fontaine,

    Vous êtes presque aussi drôle que monsieur Ayrault. Presque. Ne me dites pas que vous faites un concours, surtout ! Bonne journée,

    Fabrice Nicolino

  18. Cher monsieur Fontaine (bis),

    Un ami de passage chez moi me recommande de vous répondre et je me laisse tenter. Allons-y donc !

    1/Vous faites très fort ! Construire un deuxième aéroport ex nihilo ne serait pas construire un deuxième aéroport, au motif que l’on abandonnerait – éventuellement – le premier. Je ne vous présente pas Ferdinand Lop, je pense que c’est inutile.

    2/L’emprise du projet est de 1650 hectares, compte non tenu de divers aménagements, notamment routiers. Dans ces conditions, ai-je eu à ce point tort de parler de 2000 hectares quand vous-même, par extraordinaire, en restez à 1000 ? Une expérience ancienne m’a conduit, allez savoir pourquoi, à constater que les aménageurs, une fois en place, ont une tendance irrépressible à s’étaler. Mais les vôtres doivent être différents.

    3/Votre ignorance en matière de biologie entrouvre des portes sur l’inconnu. La vie dans sa diversité n’a que faire de vos savoureuses considérations sur l’acidité supposée des sols. Et je vous invité charitablement à vous informer sur ce qu’est un bocage préservé. Il n’en rste que peu de cette taille dans la partie Ouest de la France. Est-ce bien de ma faute ?

    4/Quel magnifique argument ! Si je vous ai bien compris, parce que Grand-Lieu, lac auquel j’ai consacré de nombreux articles, est survolé par quantité d’avions, il faudrait en faire autant à Notre-Dame-des-Landes ? Vous pensez bien que je vais de ce pas noter cela dans mon carnet à citations.

    5/N’y touchez pas, il est à moi ! Eh, je vous laisse volontiers votre député-maire, savez-vous ? On n’aurait plus le droit d’attaquer des hommes politiques qui nous plongent dans le délire prévisible du chaos écologique ? Mais vous rêvez éveillé, savez-vous ? Toute l’histoire du mouvement démocratique réel est faite d’attaques contre les responsables politiques, et vous voudriez les arrêter ? Bon courage, monsieur Maginot ! Si monsieur Ayrault se juge diffamé, qu’il m’attaque en justice, cela ne me pose aucun problème. Soyez certain qu’en ce cas, le spectacle sera magnifique, et comptera de nombreux personnages, dont certains inattendus.

    Par ailleurs, voyez que ma mauvaise foi n’est pas totale. Je vous donne raison. Comme si souvent, et c’est un tort, je suis allé trop vite. La vérité est que votre monsieur Ayrault a été président du groupe socialiste à l’Assemblée de 1997 à 2007, puis président d’un groupe plus vaste incluant notamment les radicaux. Quel homme !

    6/Ah ! battez-vous avec eux, pas avec moi. Incapable que vous êtes de discuter des évidences proférées par ces pilotes, vous préférez croire à leur inexistence. Vous savez quoi ? Je pense qu’un complot se trame contre votre ami Ayrault, qui inclut Ouest-France, brûlot bien connu.

    7/Emporté par votre élan patriotique, voilà-t-y-pas que Nantes ne serait plus chef-lieu de la Loire Atlantique. On voit bien comme ce terme vous chagrine, vous qui rêvez développement, Europe, infrastructures, explosion et moteur(s). Eh bien, redescendez une seconde parmi nous. Chef-lieu de la Loire Atlantique, mais oui.

    Enfin, ô étrangeté radicale, vous l’homme pondéré, vous vous mettez à vitupérer et à insulter tel un Nicolino ? Ne pensez-vous pas à la peine que vous faites aux écologistes dans mon genre et à leur famille ? Les peintures rupestres, passe encore ! Je vous félicite même pour ne pas avoir utilisé cette image galvaudée de la bougie. L’important n’est-il pas que nous soyons relégués dans les cavernes, en compagnie des bêtes sauvages avec lesquelles nous copulons dans l’ivresse. Chier ? Vous avez dit chier ? Autrement dit, vous avez le droit d’être grossier pour la raison éclatante que vous incarnez tout à la fois la gauche et le progrès humain. Et je devrais m’excuser, moi, de m’être moqué publiquement de votre héros. Eh bien, cher monsieur Fontaine, je crois bien que vous allez devoir attendre un moment. les chiottes sont au fond de la cour. Bien à vous,

    Fabrice Nicolino

  19. Juste pour rigoler, morceaux choisis (merci Michel Fontaine) :
    – “bocage d’une qualité exceptionnelle” : laissez-moi rire! Le choix du site de Notre-Dame des Landes a été très largement fait à cause de son faible potentiel agricole. Le terrain est caractérisé par l’acidité des sols et leur pauvreté minérale, la basse végétation composée de bruyères et d’ajoncs…
    Bon, vive la Beauce, quoi !
    – Pour finir, Nantes n’est pas “chef-lieu de la Loire-Atlantique”. C’est la 6ème ville de France.
    Celle-là, elle est vraiment excellente ! Et Lyon n’est pas le chef-lieu du Rhône, c’est la 2ème ville de France. Et Paris n’est pas la capitale, mais la ville la plus peuplée du pays… Un peu de mal avec la logique ?
    – Non monsieur, tout le monde ne souhaite pas revenir aux peintures rupestres (…).
    Un peu de mal tout court !

    Merci pour ce bon moment de rigolade.

  20. Cher M. Fontaine, lorsque l’on possède si peu d’esprit, on s’abstient de parler si légèrement des peintures rupestres…

  21. M Fontaine, la qualité d’un bocage ne se traduit pas par son potentiel agricole mais par son potentiel écologique (au sens premier du terme).
    Les bocages abritent un cortège faunistique et floristique que l’on ne retrouve nul part ailleurs dans nos belles plaines d’agriculture intensive.

  22. De la part de Raton Laveur, dont le message s’est perdu en route

    A Nicolas : oui, Erik Orsenna est un grand comique qui s’ignore.
    Je recopierais bien le chapitre « Qu’est –ce qu’un avion sans ailes ? » (réponse : « Sans ailes, il n’y a pas d’avion ») mais le courage me manque.
    Peut-être cette phrase : « Les vaches regardent passer sans s’émouvoir cet animal exceptionnel ». L’ « animal exceptionnel » c’est toujours l’A380 et ses trois cent dix mille litres de kérosène au décollage…
    Pour rire encore un peu avec Erik Orsenna, je vous propose de relire la critique de son livre sous la plume de Jérôme Garcin.
    Ici : http://bibliobs.nouvelobs.com/20071114/1614/ode-a-noel-forgeard
    Extrait :
    « Avec un lyrisme qui évoque l’enthousiasme de Sartre pour l’exceptionnelle productivité des vaches laitières cubaines et rappelle les odes paysannes au maréchal Tito, Orsenna célèbre ici, outre le sacerdoce du «pèlerin» Noël Forgeard, la geste immémoriale des «compagnons de l’A380», animés par «cette fièvre joyeuse qu’on appelle le goût du travail» et attelés, jour et nuit, entre Saint-Nazaire et Hambourg, à la sculpture d’un «chef-d’œuvre». On y lit des maximes du genre: «Tout ce qui ne vous abat pas vous rend plus fort», «La fierté, comme l’amour, est une invasion» ou «Sans ailes, il n’y a pas d’avion»

  23. Monsieur Fontaine ne vous commettez plus avec cette horde d’irresponsables! vous avez bien compris qu’ils sont de la pire espèce d’hominiens qui soit! A la télé yen a même qui disent que ce serait de la graine de terroristes! Et à part faire partie de la secte de ceux qui chient dans les copeaux, ils font aussi partie de ceux qui ont une conscience avec un peu de coeur dessus et un gramme ou deux de cerveau dessous , berk.berk berk !..Ce sont ceux qui se posent des questions, ceux qui emmerdent de braves gens comme vous, ceux qui souffrent, les idiots ! de constater les dégats occasionnés jour après jour et partout sur la terre à cette salope de nature! Moi je suis pas d’accord avec eux, obscurantistes de terroir, et comme vous, probablement, je rêve d’une France conquérante , mondialisée, recouverte d’aéroports, d’Auchamps pleins d’engrais et de pesticides dans lesquels poussent d’insipides végétaux, ah les intermarchés emplis de bidoches et de barbaques sanguinolentes, presqu’encore gémissantes, c’est meilleur pour le grill.. Ah! que mille et un casinos et autoroutes fleurissent..que motels, ports de plaisance, barrages, parkings, voie express, s’érigent partout, partout, comme un hymne au progrès et à la croissance mille, mille fois répété..Et ce seraient les arbres, les forêts, les oiseaux, les bleuets, les abeilles, les papillons, les êtres humains, la liste est longue.. qui vont nous géner ? Non !!
    Comme vous, debout, j’avance résolument vers des jours radieux, tel un rouleau compresseur. Peu me chaut à moi le reste.. J’oubliais sur cette merveilleuse liste: les mac do, bientôt plus de mille en France, terre de haute gastronomie! Un mac do clignotant jaune sur le haut du Mont Saint-Michel, çà aurait quand même de la gueule ! Courage monsieur on y arrivera, la nature ne sera bientôt qu’un lointain souvenir. et ce sont probablement vos enfants ou petits enfants qui en seront les premiers bénéficiaires. Je ne peux m’empêcher de conclure par ces 2 phrases dont je sais que vous gôuterez l’infini souffle poétique : « Pourquoi des avions plus gros ?
    Parce que le ciel est devenu trop petit ». C’est Monsieur Orsenna qui a écrit çà.

  24. Quelques infos qui devraient réjouir monsieur Fontaine et les apparentés. étendue des zones concernées 40 kms environ sur territoire déjà très très équipé! 1-Un ikea va ouvrir nord-Vaucluse, 2-plus une méga zone commerciale côté Gard, arrachage de vignes à la clé, tant pis pour les petites choses qui survivaient par là entre pesticides et et routes, et tant pis pour ceux que çà apaisait de contempler ces plantes au passage, ils prendront des cachets; 3-côté Cavaillon, Auchan (clan discret et richissime des M..) qui fait appel d’une décision du tribunal de Nimes rejetant sa demande d’ouverture d’un méga espace commercial sur terrains agricoles …4-En projet (pas commercial) sur zone humide côté A.l’édification d’un batiment dont je tairais le nom. là aussi tant pis pour les grenouilles..dans le même temps l’ancienne prison qui aurait pu faire l’affaire va être transformée en hôtel de luxe, lookée par je ne sais plus quel japonais tendance..hôtel dans lequel passeront 2 ou 3 heures les VIP venant de Nantes en avion, tiens! à 2 pas de là, mais dehors, coucheront, avec leur pauvres chiens et dans le froid les naufragés de ce monde radieux que vous appelez de vos voeux. Beaucoup plus loin même genre de réjouissances: ville d’Hyères zone ultra urbanisée mais horticulteur et reste de nature bientôt disparu car ..encore une zone commerciale eh oui!, le type menacé a ouvert une pétition:
    À Hyères, élus et notables de la grande distribution décident d’implanter une gigantesque zone commerciale à l’entrée de Hyères.

    http://www.agriculteur-exproprie.fr.cr/

  25. tiens encore une nouvelle (in libé de ce jour)qui devrait plaire à M. fontaine et apparentés. Au Cambodge, aussi ils ont des « défenseurs du repli sur soi » :

    Phnom Penh touche les fonds du lac
    Reportage : La municipalité de la capitale cambodgienne a cédé à une firme immobilière le lac Boeung Kak, qui sera comblé pour bâtir des résidences de luxe. Les opposants crient au scandale financier et écologique.

    Par ARNAUD DUBUS envoyé spécial à Phnom Penh (Cambodge)

    Dans une ville à moitié inondée à chaque longue averse, détruire le grand lac au nord de la capitale cambodgienne, Phnom Penh, réservoir naturel et séculaire, ne semble pas être un choix qui s’impose. Et pourtant c’est la ..(le reste payant)

  26. Il est très fort ce Mr Fontaine -il devient la vedette (et la risée) du thème NDDL sur le blog Nicolino finalement !
    Allez-donc Mr Fontaine écouter et exprimer votre point de vue en assistant à des exposés-diaporama très intéressants présentés par l’association Solidarités-Ecologie aux 4 coins du département de L.A. et plus loin !!!!
    Il se trouve probablement que vous avez décidé par avance ne pas devoir entendre d’autres vérités que la votre… Vous ne doutez pas -en plus- le moins du monde de votre capacité d’ouverture d’esprit je suppose ?
    On est bien sûr d’aller loin avec des gens comme vous !

  27. Merci pour ce billet d’humeur…D’humour…
    Depuis 15 ans, nous luttons pour que cet aéroport ne se fasse pas, non pas par dogmatisme mais par conviction…comble du paradoxe, c’est la droite qui va annoncer un moratoire pour des raisons uniquement électoralistes avant les régionales…peuple de gauche réveille-toi, sinon « le petit nicolas » va continuer à faire des siennes…
    Jean-Philippe Magnen, adjoint vert au maire de …Nantes et future tête de liste « europe écologie » aux élections régionales Pays de la Loire

    citation de ma collègue Pascale Chiron lors du denrier débat sur l’aéroport au conseil municipal de Nantes : « un aéroport HQE, c’est un leurre, c’est comme un Kouign Aman sans beurre! » 🙂

    pour consulter nos interventions complètes lors de ce débat, rdv sur le blog des élus verts de Nantes…eh oh, là il fait de la promo…oui, j’avoue pour le …BIEN PUBLIC!!!

  28. « AUTOS SUR LA ROUTE, CHASSEURS DANS LES CHAMPS, LA TERRE DEVIENT INHABITABLE.
    Les coquelicots
    « Ils éclatent dans le blé, comme une armée de petits soldats: mais d’un bien plus beau rouge, ils sont inoffensifs.
    Leur épée, c’est un épi.
    C’est le vent qui les fait courir, et chaque coquelicot s’attarde, quand il veut, au bord du sillon, avec le bleuet sa payse. « Jules Renard, Nivernais mort en 1910.
    le bleuet ..C’est un peu de nous que nous
    voyons disparaître progressivement des champs, une
    part de notre identité disparaît a cause de l’implacable modernité de l’agriculture. Mais le Bleuet est en passe de se charger d’un nouveau symbole : celui de la résistance
    des fleurs des champs face aux pesticides, et de la volonté de préserver la biodiversité, notre patrimoine.
    Un peu hors sujet..mais tant pis pour la Cartésie.

  29. Evolution de l’urbanisation en France : en combien de temps aurons nous urbanisé notre pays à 100% ?

    http://www.manicore.com/documentation/urbanisation.html

    …. »Cela étant, ce petit calcul donne une idée générale de la vitesse à laquelle nous modifions notre territoire, et du caractère absolument pas « durable » (une évolution durable pouvant se définir comme une évolution que l’on peut conserver très longtemps sans conséquences négatives fortes) du rythme actuel de modification des sols.

    Rappelons que les sols constituent une ressource limitée et non renouvelable, même si l’on peut en changer l’affectation. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *