Sauver la forêt russe de Khimki (contre Vinci)

 (Je me rends compte, après avoir tout écrit, que le plus important est vers la fin. Soit le rôle du groupe de BTP français Vinci, et la pétition lancée par un groupe russe. J’aurais dû commencer par là, mais c’est trop tard.)

Le provincialisme franchouillard finira bien par nous perdre, ce n’est qu’une question de temps. Que foutent donc les structures officielles de l’écologie, ces grands acteurs lyriques du « Grenelle de l’Environnement », où l’on aura tant ri avant de tant pleurer ? Oui, que font-ils ? Une dernière coupe de champagne en compagnie de Borloo, pour la route ?

En ce moment, une bataille est en cours (merci à miss Gimmick pour l’info) à Moscou pour la sauvegarde de la forêt de Khimki, jusqu’ici protégée. Je vous résume l’affaire, et vous renvoie à une dépêche en français plus complète (ici). Les bureaucrates qui mènent le bal dans toute la Russie, dont la plupart sont des anciens du système policier, ont décidé en 2004 la construction d’une autoroute reliant Moscou à Saint-Pétersbourg (650 km). Banal ? Banal. Ce qui l’est moins, c’est l’extraordinaire déploiement de moyens illégaux pour parvenir au résultat escompté.

L’autoroute est dans son principe une abjection, où qu’elle se situe. Elle coupe à jamais des territoires, interdit quoi qu’on dise l’essentiel des passages d’animaux ainsi que le plus lent mouvement des plantes, elle transforme la nature vivante en une dépendance de cet objet criminel qu’est la voiture individuelle. Soit. Mais autour de Moscou, on en rajoute. Le projet d’autoroute, concocté comme il se doit dans le secret des bureaux moscovites, mobilise les brutes et les anciens kaguébistes. En novembre 2008, le journaliste Mikhaïl Beketov, qui travaille pour Khimkinskaïa Pravda, a été passé à tabac avec une telle violence qu’on a dû l’amputer d’une jambe. Il reste, on le comprend, très affaibli. Et bien entendu, il avait publié des révélations sur le dossier de l’autoroute, la corruption généralisée qu’il a généré, les violations de la loi sur lequel il repose.

En deux mots, les promoteurs de cette autoroute maudite ont fait subir au tracé un changement brutal vers le nord-ouest de Moscou, en direction de l’aéroport Cheremetievo. En effet, les voleurs au pouvoir, lorsqu’ils rentrent de virées à Nice ou en Suisse, le nez encore poudré de coke, ne veulent pas perdre de temps dans d’insupportables embouteillages. Et comme il semble qu’il n’y ait pas assez d’hélicoptères pour tous, il fallait bien une autoroute en plus pour « décongestionner » le ballet des Mercedes, non ?

Si. Mais le changement de tracé implique de couper en deux une forêt protégée par la loi, Khimki. Mais quelle loi ?  Cette forêt est l’une des dernières forêts « anciennes » de la région de Moscou. Pleine de vieux chênes, de cerfs et de sangliers, pleine de cette beauté si absurde qui ne rapporte rien à personne. Tout est donc truandé de la première à la dernière ligne du projet, faute de quoi il n’aurait pas pu passer la rampe. Ce que les pontes n’avaient pu prévoir, c’est la révolte populaire bien réelle qui agite une partie de Moscou. La forêt est personnage vivant du pays russe, et l’hymne actuel du pays contient d’ailleurs ces quelques mots sans ambiguïté : От южных морей до полярного края/Раскинулись наши леса и поля. Ce qui veut dire, du moins je l’espère : Des mers du sud au cercle polaire/S’épanouissent nos forêts et nos champs.

On ne plaisante pas avec le sacré. Ou l’on plaisante moins. Une association a vu le jour, dont la présidente, Evguenia Tchirikova, elle aussi agressée, mène le combat de David contre Goliath le corrompu. Avec au programme des manifs, des appels, des lettres, etc. L’une des dernières initiatives concerne le fleuron du BTP français Vinci, dont une filiale a obtenu des chantiers de construction de l’autoroute. Vinci est cette taule d’où a été chassé Antoine Zacharias, son patron, en 2006. Un licenciement réellement sauvage, puisque Zacharias est parti avec 12,8 millions d’euros d’indemnité, une retraite complémentaire annuelle de 2,1 millions d’euros et un joli lot de stock-options.

Ces gens-là sont-ils, finalement, si gentils ? Le Mouvement pour la défense de la forêt de Khimki a écrit au PDG actuel de Vinci, Xavier Huillard, pour lui demander de renoncer aux travaux. Vinci aurait commencé à abattre des arbres sans autorisation. Et puis quoi, encore ? L’association d’Evguenia Tchirikova décrit avec précision le processus même de la corruption, qui impliquerait le ministre des Transports. Le vertueux groupe Vinci a de son côté répondu : « Le tracé a été décidé et reste du ressort des autorités russes et à ce stade Vinci n’intervient pas sur le chantier ». Non, Vinci n’intervient que pour couper les arbres, et détruire le monde.

Je viens pour ma part de signer une pétition (c’est ici). Je n’ai pas la naïveté de croire que cela empêchera de dormir les salopards de Moscou. Mais ça soulage une courte seconde. J’en suis là. Et nos franchouillards de service, qu’attendent-ils pour bloquer le siège français de Vinci ?

PS : J’ai assez souvent critiqué Dominique Voynet, maire de Montreuil, pour reconnaître quand il est nécessaire ses mérites. À ma connaissance, elle est la seule en France à avoir envoyé une lettre au patron de Vinci à propos de la forêt de Khimki.

32 réflexions au sujet de « Sauver la forêt russe de Khimki (contre Vinci) »

  1. Pas surprenant quand on voit comment les lois françaises et internationales sont bafouées pour faire passer de gré ou de force une autoroute sur le territoire des piques-prunes…volet le plus médiatique de l’histoire d’une autoroute sans concession avec la nature et les riverains…

    Je m’en vais signer la pétition.

  2. Ca soulage, ok. Mais aussi, on s’exprime, on se positionne, on choisit son camp : destructeur ou protecteur, passif ou actif, soumis ou rebelle.

    On signe et on diffuse !

  3. Lafarge, en Chine, facture en un an autant de ciment dans une mégalopole chinoise que pour la france entière…
    Peuvent se permettre une Grenellattitude…

  4. Si j’ai bien tout suivi, Dominique Voynet ferait bien aussi d’envoyer une lettre au successeur de monsieur Barnier pour mettre un stop, sur notre territoire (par exemple) aux traitements pesticides qui tueraient nos , les abeilles; (elle l’a peut-être déjà fait, je ne sais pas) si elle n’a pas ce pouvoir ici dans son land, tu parles que les maffieux qui tiennent la maison de Russie….meme du temps de la beauté de BARDOT..rien n’a été durablement fait
    par les hommes de pouvoir

  5. oh mais encore une nouvelle pour prendre le deuil! »
    Des pingouins s’échouent par centaines sur les plages brésiliennes depuis une dizaine de jours. Les scientifiques sont inquiets.

    Depuis dix jours les Brésiliens qui vivent près des côtes de Peruibe, Praia Grande, et Itanhaem, dans l’état de São Paulo, enchainent les découvertes macabres, le matin sur les plages. Des centaines de manchots, visiblement morts de faim, s’y échouent quotidiennement.

    Hécatombe chez les manchots

    Aujourd’hui ce sont plus de 500 manchots de Magellan qui ont fini leur périple sur les plages du Brésil. La plupart viennent d’Amérique du Sud, où ils se reproduisent (en Argentine, au Chili notamment) puis migrent vers les eaux plus chaudes pour trouver de la nourriture.

    C’est là qu’un pépin semble être intervenu : les autopsies des manchots ont révélé que leurs estomacs étaient en majorité vides, ce qui laisse à penser qu’ils seraient morts de faim. Mais qu’est ce qui peut expliquer cette famine ?

    Les chercheurs suivent plusieurs pistes. Une modification des courants océaniques pourrait avoir été fatale à certaines espèces de poissons constituant le garde manger des manchots. L’activité humaine, via la surpêche, pourrait aussi être impliquée dans cette hécatombe.

    Le phénomène n’est pas exceptionnel. Chaque année, les manchots migrent et inévitablement, une partie d’entre eux se perd ou meurt de fatigue voire de faim. Il n’est donc pas rare de retrouver une centaine de manchots, dont une dizaine morts, sur les plages du Brésil à cette époque de l’année. Ce qui inquiète les scientifiques, c’est la proportion d’individus retrouvés morts cette année, de loin supérieure aux quantités habituelles.

  6. @Marie. Pour les manchots de Magellan, peut-être faut-il aller voir du côté de la rigueur de l’hiver boréal. La vague de froid est très intense en Amérique du Sud : Argentine, Pérou et Bolivie, même au Paraguay. Nombreux morts, neige là où la plupart des gens n’en avaient jamais vu, etc.
    Le mois dernier, c’était la moitié des couvées de manchots du Cap qui étaient détruites à cause du froid en Afrique du Sud…

  7. Vinci et puis Veolia.

    J’habite à la campagne et je trouve que de plus en plus de services sont suivis par « Veolia », on voit des véhicules « Veolia » partout, jusqu’à dans nos forêts et campagnes.
    Je n’aime pas du tout cette prise de monopole. Je ne serai pas trop surpris de lire quelques critiques sur « Veolia » d’ici quelque temps…

    Pétoche signée

  8. ici aussi il devastent les forets anciennes,liberalisation et valorisation,coupes a blanc,en plein coeur de l’Allier ,de la Niévre,Du Morvan,de Indre et Loire etc,un desert,notre Sarko national l’a bien dit le bois c’est l’avenir de la France et donc allons y,mais on s’organise une autre mode de gestion ,et ONFC plus grand monde,suppresion des emplois,la revolte gronde,seuls des privés laissent des bois millènaires tranquilles,les gros groupes rachètent,les milliardaires achétent et coupent tout,chassent tout,champ de digitales en plein coeur des forets,une horreur ici et partout ils dévastent,dans le Morvan une assoce,(j’ai les coordonnées si cela interesse rachat part),on rachète tous ce qu’on peu de foret pour ne plus la gérer,mais laisser vivre la nature,et ici et ailleurs,Longo Maï foret de Lure,Terre de lien s’y met,on va essayer de sauver le foret en France,le liberalisme sevit partout dans les sous bois,le lobby est rude car chasse,plus gestionnaire bois,contre amoureux de la sauvagerie,les reunions sont hards!!

  9. Hors sujet mais si beau. la chasse à la baleine.

    « Nous étions à bord de deux petites embarcations gonflables sur cette mer tâchée de sang, la femelle à l’agonie roulant à la surface en face de nous, les russes rechargèrent leur harpon et se préparaient à y attacher un câble quand soudain la surface de la mer explosa derrière nous. Nnous vîmes ce cachalot en colère sortir de l’océan dans une tentative vaine …

    A ce moment-là, j’ai su que quelque chose se passait et que ma vie serait changée à jamais.
    Dans cet œil si particulier, j’ai aperçu l’intelligence et j’ai senti de la compréhension, la baleine comprenait ce que nous essayons de faire et j’ai vu soudain dans un effort incroyable ses muscles se crisper pour stopper son attaque contre nous, l’angle de son corps a changé de sorte que le grand mâle commença à sombrer dans l’océan plutôt que de s’abattre sur notre bateau. J’ai vu son œil plonger et disparaître dans les profondeurs de l’océan et je savais que c’était la dernière chose qu’il avait vu avant de mourir.
    Pourquoi tuaient-ils ces êtres à sang chaud sensibles, magnifiques, intelligents, socialement complexes ?
    Et j’ai compris qu’ils convoitaient l’huile de baleine, un lubrifiant résistant aux hautes températures utilisé dans des machines sophistiquées incluant la production de missiles balistiques et la révélation m’ait apparue que nous tuions ces êtres parfait dans cette folie meurtrière pour obtenir une huile utilisée dans la production d’armes visant à exterminer des populations entières d’êtres humains

    L’homme est il fou à ce point ?

    À partir de ce jour, j’ai consacré ma vie à défendre les baleines contre les desseins meurtriers de mon espèce. Cette baleine avait choisi d’épargner ma vie, à mon tour…
    Ce n’est pas important, je me fiche d’avoir été trahi par Greenpeace, ce qui me chagrine beaucoup plus, c’est que Greenpeace se mette à trahir les baleines et soutienne la reprise de la chasse commerciale sous certaines conditions. C’est comme si Greenpeace revendiquait sa domination sur la vie des baleines et qu’elle les troquait dans ses négociations avec leurs assassins. Pourquoi ? Parce que c’est dans la nature des bureaucrates de négocier des compromis et que Greenpeace est désormais une corporation internationale dirigée par des bureaucrates carriéristes.

    de Paul Watson.
    http://www.seashepherd.fr/news-and-media/editorial-100621-1.html

  10. Un peu hors sujet, bien que cette remarque colle avec la plupart des articles de ce blog :
    Je ne suis sûrement pas le premier à penser à ça, mais il m’est venu une image ce matin (ça arrive…) : j’aimerais que me dise la différence entre notre société occidentale et un cancer. Les cellules cancéreuses ne sont plus conscientes de l’état général du corps, ni même du corps lui-même. Elles se multiplient à l’infini en utilisant toutes les ressources nécessaires, au détriment de l’organisme, sans se rendre compte qu’elles tuent le corps auquel elles appartiennent.
    La différence, c’est que nous avons peut-être (!) la possibilité de stopper cette explosion sans attendre une chimio, qui n’a pour but que de détruire les cellules défectueuses.

  11. @Marie. Pour les manchots de Magellan, peut-être faut-il aller voir du côté de la rigueur de l’hiver boréal. La vague de froid est très intense en Amérique du Sud : Argentine, Pérou et Bolivie, même au Paraguay. Nombreux morts, neige là où la plupart des gens n’en avaient jamais vu, etc.
    Le mois dernier, c’était la moitié des couvées de manchots du Cap qui étaient détruites à cause du froid en Afrique du Sud…

  12. Oh les pauvres cerfs et les gentils sangliers.. Sans compter ces malheureux ours, bébés phoques et zèbres dont la forêt de Khimki recèle.
    C’est vraiment le propos de quelqu’un qui n’y a jamais mis les pieds que ce qui est écrit dans ce blog. La Russie se développe, qu’on le veuille ou non, les gens y conduisent des voitures, pas comme au bon vieux temps de l’Union soviétique ou on pensait à des ceintures vertes de forêts et ou le prolo lambda était condamné à prendre le métro et l’élektritchka à perpét.
    Alors oui une forêt détruite c’est triste, mais l’espérance de vie des espaces verts en bordure de capitale est par essence limitée, voir les différentes autoroutes qui inondent n’importe quelle ville chez nous.
    Ensuite Vinci tous pourris, ben oui bien sur, encore une multinationale corrompue des pieds à la tête, pleine de gens avides qui ne pensent qu’à offrir à M. Zaccharias des retraites même pas « chapeau » à 12 et je ne sais combien de millions.

    Merci pour votre pollution journalistique, qui ne s’asseoit que sur des rumeurs et des faits rapportés.

  13. Hello,

    Franchement,ils le font exprès ou quoi?

    USA: un bateau percute un puits de pétrole en Louisiane, fuite possible

    LA NOUVELLE-ORLEANS – Un bateau a percuté un puits de pétrole au large de la Louisiane (sud des Etats-Unis), ont indiqué mardi les garde-côtes qui ont immédiatement envoyé des secours sur place pour notamment déterminer si l’accident a provoqué une fuite de brut.

    Le puits, situé à 104 km au sud de La Nouvelle-Orléans dans un marécage uniquement accessible par bateau, s’est fracturé après avoir été percuté par une barge tirée par un remorqueur.

    Des témoins ont rapporté avoir vu le pétrole jaillir à une hauteur de 6 m depuis la tête du puits, lui-même installé à 1,8 m sous l’eau. Les garde-côtes ont toutefois dit ne pas être en mesure de confirmer ces informations.

    « Certaines informations font état d’une fuite de pétrole provoquée (par l’accident) et nous examinons ces informations afin de réduire les risques écologiques », a expliqué à l’AFP William Colclough, un porte-parole des garde-côtes.

    Une équipe des garde-côtes de Mobile (Alabama, sud) et un hélicoptère de La Nouvelle-Orléans avec un inspecteur de pollution marine à son bord ont été envoyés sur place.

    Cet accident n’est lié d’aucune façon à la marée noire qui souille le golfe du Mexique depuis trois mois. Mais, si une fuite de pétrole était effectivement détectée, les bateaux déployés pour récupérer le brut dans la mer pourraient être envoyés sur place.

    (©AFP / 27 juillet 2010 19h31)

    Ciao,Léa.

    Merci de voir que tout va bien du coté du blog.

  14. Arf Arf Jean-Paul. C’est vrai que respirer du bitume et se shooter aux gaz d’échappement, c’est que du bonheur. Pollution journalistique, je me bidonne. Peut-être que si vous vous étiez un minimum renseigné (ailleurs) avant de pondre ce commentaire hilarant, vous auriez peut-être lu qu’un autre tracé est possible pour éviter la forêt.

  15. meme en russie les dirigeant ne voient pas l’intèret de conserver de grand pans de nature,ne serait-ce par respect pour le monde,et les génération futurs,mais ces gens n’ont aucun respect pour personne,en russie comme ailleur.et l’horizon se profile au fil des jours,formant le cauchemard de nos nuits ou l’on arrive plus a rever,seulement a voir le film glauque de ce futur ,dans lequel le désert avançe,créant des désert d’émotions,de vide affectif,de vie.

  16. Cher Jean-Paul,

    Je n’arrive décidément pas à me décider. Votre imbécillité manifeste, votre ignorance sans borne discernable sont-elles un moment de détente ou de simple stupéfaction ? À la réflexion, il me semble que cela comble mon besoin constant de rire ainsi que mon appétit sans fin pour les mystères de l’âme humaine. Je me vois obligé de vous remercier chaudement.

    Fabrice Nicolino

  17. @Chaperon Rouge
    Laissez tomber, c’est un troll. Il ne mérite pas moins que notre indifférence. Quelqu’un qui arrive dans un sujet comme ça est quelqu’un qui ne veut pas discuter, et qui est tellement convaincu, aveugle et borné sur ses convictions qu’on peut lui démontrer 10 000 fois qu’il se trompe, il continuera à invectiver…

  18. jean paul! merci de rétablir un peu de raison dans cet univers de gogol! pensez donc dans 50 ans d’ici! projeter projeter! !

    « La Russie se développe, qu’on le veuille.. »
    dans 50 ans: le pied! oui, le pied! plus de forêt, que de l’autoroute pour transporter les cancéreux d’un pavillon à l’autre, ceux rendus malades par toute la chimie du monde moderne..ben oui, le développement quoi. eux aussi ils auront leur mort par l’amiante!
    une seule voie possible, bien sur la seule: celle de la destruction; l’unique.

  19. Une autre forêt à sauver :

    Ask the Polish government to stop exploitation of the primeval Bialowieza Forest. Bialowieza Forest is on the verge of ultimate devastation caused by the state foresters and the timber industry that exploit precious Bialowieza Forest to manufacture products like furniture. Let’s support local calls for the cut to be reduced immediately, as a step to quickly ending primary forest logging in the area, and make all efforts possible to enlarge Bialowieski National Park to cover the entire area of Bialowieza Forest. EI has been active in campaign for over a decade, and things are getting active again locally as well, so time to renew the call of the Bialowieski Forest.
    TAKE ACTION HERE NOW:
    http://forests.org/shared/alerts/send.aspx?id=poland_bialowieza_forest

  20. Bonjour,

    Juste pour faire un parallèle même pas surprenant, c’est aussi VINCI qui a été chargé par le gouvernement, avec l’aide attentionnée du PS local (pas de jaloux,UMP et PS la main dans la main), de détruire le bocage de Notre-Dame-des-Landes près de Nantes pour y créer un aéroport respectueux de l’environnement (si si !).
    Le contrat de concession (de 55 ans tout de même) a été signé le 29 décembre 2010, une bonne date pour faire un coup tordu, n’est-ce pas.

    Pour les infos sur cette autre lutte, déjà relayée sur ce blog (merci Fabrice):
    http://acipa.free.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *