La bande des Quatre se fout des gaz de schistes

Pour signer :  http://www.petitions24.net/signatures/gaz_de_schiste__non_merci

Allons-y gaiement. Au point où j’en suis avec les associations écologistes officiellement estampillées, je n’ai plus grand-chose à perdre. Ce que je vais écrire n’est pas un bonheur, mais une profonde tristesse. D’abord, et pour vous mettre dans l’ambiance, j’accuse publiquement le WWF, Greenpeace, La fondation Nicolas Hulot et France Nature Environnement (FNE) d’avoir permis le déferlement de l’industrie criminelle des biocarburants – de leur vrai nom nécrocarburants – en France. En 2007, j’ai publié un livre sur le sujet – la faim, la bagnole, le blé et nous (Fayard) – qui annonçait l’essentiel, y compris les famines qui ont éclaté au printemps 2008. Car évidemment, lorsque l’on détourne des millions de tonnes, des dizaines de millions de tonnes de plantes alimentaires pour faire rouler des bagnoles, dans un monde qui compte un milliard d’affamés, il y a des conséquences.

Je vous le jure, j’ai fait le job. J’ai lancé l’alerte auprès de tous. Résultat : rien. Que dalle. Ces messieurs-dames de la Bande des Quatre ont préféré se vautrer dans la pantomime du Grenelle de l’Environnement. Que cela soit clair, et j’assume la responsabilité de mes propos : je les maudis. Pour de vrai. L’agronome américain Lester Brown, qui connaît son métier, même si je n’ai jamais ménagé mes critiques à son endroit, estime que le maïs américain détourné au profit de la production de biocarburants aux États-Unis (en 2009) – 119 millions de tonnes – aurait suffi à nourrir 350 millions d’humains pendant un an (ici). Par lâcheté, par opportunisme, par complaisance, la Bande des Quatre n’a pas bougé un orteil. Si elle avait organisé le combat, le grand manitou des nécrocarburants en France, Xavier Beulin, ne serait pas devenu le patron de la FNSEA (ici). Ils n’auraient pas osé cette invraisemblable provocation.

Et maintenant, les gaz de schistes, énorme affaire planétaire et française, qui met en jeu notre avenir commun. Nicolas Hulot, qui se prépare à lancer sa candidature à l’élection présidentielle ? Silence. Honte. Le WWF ? Son directeur Serge Orru a signé dans le magazine Terra Eco (ici) une tribune dont le titre est clair : « On touche le fond ». Il est contre les gaz de schistes, fort bien. Il était déjà contre les biocarburants. Et ? Mais rien du tout ! La bagarre est en route depuis au moins deux mois en France, et le WWF, qui dispose de moyens financiers très importants, ne fait strictement rien. Il faut dire que le WWF des États-Unis, lié de fort près à l’industrie, n’a rien tenté pour contrarier la réalisation des 500 000 puits de forages existant là-bas.

Greenpeace ? Dans cette association verticaliste, nul ne bouge tant que la bureaucratie internationale qui dirige tout depuis Amsterdam ne le décide. Et, donc, Greenpeace France ne fait rien. Encore bravo, les vaillants défenseurs de la planète ! Quant à la fédération France Nature Environnement (FNE), qui tire sans doute plus de 65 % de ses ressources de fonds publics, elle joue son rôle traditionnel de tranquillisant social (ici), si utile en ces temps troublés. Elle ne conteste pas les gaz de schistes pour ce qu’ils représentent d’évidence, elle réclame que les formes soient mises. FNE estime que « le débat public doit permettre d’explorer toutes les techniques capables de récupérer les hydrocarbures non conventionnels afin de détailler, au-delà des impacts climatiques, les risques de dégradation de la qualité de l’eau et de l’environnement, sans compter les impacts sanitaires ».

Cela vous inspire quoi, franchement ? J’ajoute que FNE se réjouit du moratoire-bidon décrété par le gouvernement et prie respectueusement madame Kosciusko-Morizet de saisir la Commission nationale du débat public (CNDP) qui s’est illustrée dans un pseudo-débat honteux, et même humiliant pour l’esprit démocratique, au sujet des nanotechnologies. Le message de FNE au pouvoir est clair : servez-nous une sauce acceptable.

Nous en sommes donc là, et j’en suis écœuré. Au passage, et parce que le rapport est direct, sachez que je publie le 16 mars un livre intitulé Qui a tué l’écologie ? (éditions LLL). Je vais être obligé de vous en reparler, car compte tenu de ce que j’ai écrit, je compte essentiellement sur le bouche-à-oreille. C’est-à-dire sur vous.

42 réflexions au sujet de « La bande des Quatre se fout des gaz de schistes »

  1. Ça fait quelques temps que j’essaye de savoir si les forages continuent depuis la déclaration de Nathalie Kosciusko-Morizet. Quelqu’un habitant près d’un des sites peut-il nous informer là-dessus ?

  2. Fabrice,
    c’est très bien pour nous d’avoir dans un seul et même article, ton point de vue sur ces 4 bateaux. on t’en remercie, et aussi en ce qui concerne Nicolas Hulot. je suis bien daccord avec toi.

    cela dit, j’ai vu récemment un de mes (rares) héros politiques, de ceux qui nous donnent du courage, se taire par deux fois, sur canal+. Venu présenter son bouquin, “du larzac à bruxelles”, titre qui rappelle un peu “du Sahara aux Cévennes”, on l’a vu bien propret et bien poli, ne rien dire sur le débat des gazs de schiste.
    ça m’a déçu, et toi qui le connais de près, tu devrais lui dire que je suis déçu, moi qui suis anonyme, qu’il n’aie pas profité de cette audience pour nous régaler de quelques vérités bien senties. La prochaine fois que je verrai dans un G8 comme à Genève en 2003, je rejoindrai encore le rang, fier de marcher derrière lui. et que s’il se présentait on voterait pour lui… mais quand même.

    cela dit encore, ton bouquin sur la faim la bagnole etc….. sert. a moi il me sert à un dossier sur les agrocarburants en afrique que je prépare pour tenter d’infléchir mon ONG qui se lance à fonds dans cette connerie au Burkina, Mali, etc….avec des enrobages de développement durable évidemment. je te passerai le dossier une fois terminé. ça pourrait être un point de départ de qq chose de plus costaud et plus pro, sait-on jamais..

    sur les gaz de schiste, je suis sur que tout tes lecteurs se bougent du mieux qu’ils peuvent. quand à nous ici, on sert de relais, on copie on colle on balance les liens….. pour beaucoup d’entre nous c’était inconnu ce problème….tu nous l’a fait connaitre.
    j’ai lancé encore ce matin ce débat avec des collègues sur notre réseau, pour mettre en lumière la futilité d’un autre débat qui courre sur notre réseau, sur le méthane émit par les troupeaux de pasteurs nomades du Sud Sahara ou je réside.

    ton travail, tes écrits, ton style, ton blog, tes bouquins font avancer les idées, nous donnes des arguments, alimentent des débats, sois-en sûr.

    je réserve un exemplaire de “qui a tué l’écologie”

    mais faudrait quand même pas nous enterrer trop vite 🙂

    salut Fabrice

  3. Bonjour,

    Pour rééquilibrer le coup de gueule, il est utile de citer a contrario ceux qui se mobilisent ;-). En l’occurrence, outre les collectifs locaux, quelques élus et le bouche-à-oreille sur internet, deux associations nationales sont mobilisées contre les gaz de schiste : les Amis de la Terre et Agir Pour l’Environnement. Autant le dire.

    Cordialement,

  4. ……………….!
    Je laisse un blanc, pour ne pas tomber dans la vulgarité 😉
    Ton texte vaut son pesant de pavé !
    Pour ton livre, et ben on attendra le 16 Mars avé plaisir.

  5. Tout cela prouve une fois de plus que les vrais changements viendront du peuple, et non de ces assoces trop officielles pour être honnêtes…

  6. Nous, petit agriculteur de Villeneuve de Berg (Ardeche), nous avons contacté Greenpeace et la fondation Nicolas Hulot pour leur demander un soutien actif dans ce combat contre le gaz de schiste. Résultat, Greenpeace nous demande gentiment une cotisation, ni plus, ni moins; quant à la fondation nicolas Hulot, nous n’avons même pas de réponse, mais ont quand même daigné répondre au collectif 07, une réponse de complaisence, sans aucun engagement !! CQFD

  7. Des malades,ce sont de grands malades,et idiots en plus.autorisé un tel chantier de destruction et d’empoisonnement des betes et des hommes ,c’est vraiment n’avoir aucun respect pour les gens,et donc le peuple français.Les pays voisins ont ‘ils aurorisé ces forages?

  8. Au vu du titre et de comme je l’ai mauvaise, je me réjouis de lire ce livre…je crois que je vais bien aimer.

    Hammel, pourriez-vous me contacter sur mon site à ce sujet:?
    “j’ai lancé encore ce matin ce débat avec des collègues sur notre réseau, pour mettre en lumière la futilité d’un autre débat qui courre sur notre réseau, sur le méthane émit par les troupeaux de pasteurs nomades du Sud Sahara ou je réside.”

  9. Vous n’avez pas l’impression qu’il y a bien longtemps que l’ecologie est tuee par tous ceux qui comme vous vilipendent, eructent au nom de quelle ecologie? S’en prendre à Hulot, à Bovet mais qu’attendez vous pour vous presenter à leur place, qu’attendez vous pour apostropher le WWF lorsqu’ils sont presents à des reunions, si l’on veut on a bien l’occasion de le faire en public. Non vous etes devenus des integristes de l’ecologie. Balancer des affirmations comme “500.000 puits” fores aux Us pour les gaz de schistes avec la benediction du WWF c’est sur que c’est constructif.
    Quelle tristesse!

  10. Hello,

    Merci Fabrice. Votre livre sera réservé et lu.

    “Cela vous inspire quoi, franchement?”

    Pas confiance Fabrice! En vous, si! Mais pas pour les autres associations. Elles n’ont de vert que la couleur des billets!

    Amitiés a toutes et tous, bonne fin de semaine, Léa.

  11. Le CNDP est un leurre démocratique gouvernemental cf le débat public (Allier, Saône et Loire)sur la RCEA.
    Je comprends votre écœurement qui m’atteint aussi.

  12. Pour Hammel

    Je cherche des infos sur les agrocarburqnts en Afrique francophone ( Il y en a pas mal mais sur l’Afrique anglohone).

    Je sais que Charles Millon prospecte pour lui-même et comme ambassadeur de SOFIPROTEOL, que le président Wade du Sénégal a des projets d’OPEP verte dans la région, mais j’ai du mal à avoir des infos concrètes, chiffrées sur ‘avancée des projets et on m’en demande souvent.

    Quelques journalistes sont à la recherches de bonnes infos sur l’implication des intérêts français dans la Françafrique des agrocarburants;

    Merci d’avance.

    C.

  13. Continuons à nous mobiliser individuellement. Greenpeace à laquelle j’avais donné 15 euros dans un élan irrésistible pour les bonnes causes, vient de m’envoyer tout un ramassis de publicité marketing et une carte d’adhérent. Poubelle, bien entendu.
    Le combat contre les gaz de schistes, les OGM et les biocarburants est essentiel. Peu importe d’être traité d’intégristes par le peigne-culs !

  14. Constat implacable et malheureusement totalement vrai. Je prend note du prochain et je relaierai l’info, y compris chez mon petit libraire favori.

  15. Juste le lien que j’allais donner. On trouve d’ailleurs également sur OWNI un excellent résumé graphique (un court croquis plutôt qu’un long discours), une application décrivant en quelques clics la technique de “fracturation hydraulique” avec ses risques.

    http://app.owni.fr/gaz/

    Je vous conseille de faire voir ça à tous vos amis de bonne volonté mais qui veulent pas se prendre la tête avec de longues explications: en deux ou trois minutes, t’as tout compris (comme dit la pub).

  16. A cet instant 19h50 ce soir:
    Reportage sur france3 sujet la manif en ardèche !
    Intervention de Bové.

    Les autres chaînes devront suivre pour être raccord.

    C’est parti mon kiki !

  17. On était TRES nombreux à Villeneuve aujourd’hui, jamais vu tant de monde à cet endroit ! On dit 20000 personnes, ça ne m’étonne pas.
    J’avais une pancarte “LAISSEZ NOTRE ROCHE MERE EN PAIX !”
    Une seule déception : pas trouvé Fabrice !
    Très content de la parution prochaine de ton livre “qui a tué l’écologie”, ça promet d’être fort intéressant. J’ai des choses à dire à ce sujet car je crois que 90% des écologistes restent enfermés dans le monde actuel, comment imaginer qu’ils puissent alors en sortir et proposer des pistes de sorties en dehors des habituelles incantations ?
    Ils se condamnent à ne rester que d’éternels sisyphes joyeusement (comme aujourd’hui à Villeneuve) ou tristement occupés à pousser leur rocher qui dévalera sans cesse de la montagne…
    Parles-tu de ça dans ton livre Fabrice ?
    A bientôt,
    P.P

  18. J’essaie d’imaginer depuis quelque temps un sujet “déclencheur” qui serait en amont de toutes ces horreurs. J’essaie en quelques mots avec cet exemple:
    Le droit de manger des aliments sans s’empoisonner. Ca pourrait être le début de manifestations en nombre, même les égoïstes peuvent se sentir concernés. Si le mouvement prend de l’ampleur, et du pouvoir, les politiques sont obligés de mettre un peu de ça dans leurs programmes, les marchands un peu de ça sur leurs emballages, les producteurs un peu moins de cochonneries, les pollueurs un peu moins de fumée dans l’air, de chimie dans l’eau etc … Puis on monte la pression sur les hypermarchés, sur les fabricants et importateurs d’engrais et pesticides.
    Ce n’est qu’un exemple, l’alimentation, peut être trouverez vous mieux. L’important, c’est que le plus grand nombre soit concerné, que les manifs ne coutent pas cher, et que la cible soit en amont de toutes les nuisances …

  19. A villeneuve, il y avait des bagnoles de partout !
    Parfois très loin du lieu de rendez-vous car la gendarmerie avait fait des barrages très en amont à partir d’une certaine heure.
    Toutes ces voitures, c’était impressionnant ( et ambigu ) , tout ce monde (on était sûrement 20 000 ), ça faisait chaud au coeur et on se disait qu’il fallait tout de suite continuer!
    Beaucoup de paysans ou proches, leur problème est immense, c’est leur terre qui va leur être v(i)olée, ce qui fait leur vie. C’est un arrachement.
    Il va falloir utiliser toute son énergie à faire comprendre que ce problème touche tout le monde !
    Pour ma part, dans notre région, pas si éloignée de l’Ardèche du Sud que ça, il a été difficile de mobiliser.
    Bien vue la pancarte de P.P !

    Je suis d’accord avec toi Elhierro mais comment on fait ?

  20. Ce que ça m’inspire ? Effectivement, ces associations officielles sont des tranquillisants sociaux. La formule est bien trouvée. Ils sont à l’écologie ce que les syndicats sont aux luttes sociales radicales : des canalisateurs de révolte. Il faut les comprendre : si le monde changeait vraiment, ils perdraient leurs entrées dans le beau monde.

  21. heureusement que vous êtes là Mr Nicolini. sans vous nous serions tous foutu !
    mais pourquoi ne montez vous pas une association qui répondra à toutes vos attentes? c’est tellement facile de critiquer…passez à l’action ! Mettre des mots sur des pages blanches c’est bien, descendre dans la rue, manifester, mobiliser l’opinion publique c’est autrement plus complexe. faîtes en l’expérience et ensuite vous pourrez parler. Vous avez essayé en étant membre de l’assemblée statutaire de Greenpeace il me semble…des assemblées où vous n’avez jamais fait acte de présence et pourtant c’est à ce moment là qu’il aurait fallu crier haut et fort votre mécontentement. Ce qui a de terrible c’est que dans un autre genre vous êtes de la même veine que yann Arthus Bertrand : un opportuniste qui publie des ouvrages avec des sujets très vendeurs. bravo vous êtes un as du marketing…mais pas un militant.

  22. Brisse,

    Au moins, vous êtes rigolote. Peut-être pas autant que ceux qui vous entourent, mais tout de même. Vous connaissez si bien mes livres que vous ne connaissez pas même mon nom. Bravo ! Encore !

    Connaissant un tout petit peu votre si brillant itinéraire, je vous félicite aussi pour le degré de votre engagement écologiste, connu de longue date.

    Par malheur pour vous et ceux qui vous sont proches, quelques centaines de personnes peuvent témoigner directement de ce que j’ai fait concrètement depuis 35 années pour les diverses causes qui sont les miennes.

    Bis repetita, vous êtes rigolote. Déjà ça.

    Fabrice Nicolino

  23. bonjour, je suis nouveau sur ce forum, et je vous remercie pour vos prises de position franche et directes, et surtout nécessaire !
    Franchement je n avais pas entendu parlé de “gaz” de shit (lol) avant ce W-end via un message relayé sur ma boite mail…
    Depuis nous sommes quelque uns à mettre en place des actions d’information, pétitions autour de Toulon…
    on fait ce qu’on peut pour mobiliser, en local c ‘est la seule solution: via facebook, signatures et organisation de réunion

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *