L’Allemagne et la Suisse forever (sur le nucléaire)

Vous savez quoi ? Oui, je suis sûr que vous savez quoi. La France est un pays malade. En général comme en particulier. Dans le domaine du nucléaire, la cause est entendue, hélas. Une caste d’ingénieurs d’État – en la circonstance, ceux des Mines, qui tentent aujourd’hui de nous fourguer les gaz de schistes – a imposé sans l’ombre d’un débat la forme d’énergie la plus dangereuse de tous les temps humains. Les défenseurs et thuriféraires de l’industrie nucléaire peuvent continuer leur baratin habituel. La vérité est là : cette industrie impose la terreur à l’humanité entière.

Ce coup de force des ingénieurs – la « noblesse d’État » décrite par Pierre Bourdieu – date de mars 1974. Il y avait là comme une fenêtre de tir, ce qui correspond fort bien à ce corps dont tant de membres ont partie liée au complexe militaro-industriel. La Guerre du Kippour d’octobre 1973 a provoqué un quadruplement du prix du pétrole. Les politiques ne pensent qu’à cela, secoués par leurs amis industriels, qui exigent le retour aux fabuleux profits des Trente Glorieuses. Le président de la République d’alors, Georges Pompidou, est mourant, et disparaît au reste le 2 avril 1974.

Mais en mars, il est encore officiellement en poste. C’est dans ce climat funèbre que quelques ingénieurs des Mines viennent faire le siège de ce pauvre Pierre Messmer, Premier ministre. Tous ces hommes se connaissent, et se comprennent à demi-mot. Messmer a été ministre de la Défense, comme l’a été Pierre Guillaumat, patron du corps des Mines, comme le sera André Giraud, futur patron des Mines. Et Messmer, de sa seule et misérable autorité, conférée par un homme mourant, accepte de lancer le programme électronucléaire français. Ainsi. En deux coups de cuiller à pot [Léa, merci…]. Contre nous tous. Voilà pourquoi nous avons 58 réacteurs nucléaires, ce qui fait de notre pays, rapporté à notre population, le plus nucléarisé dans le monde.

Où veux-je en venir ? Les fous du nucléaire français sont pleinement ridiculisés par la décision de la Suisse de sortir du nucléaire d’ici 2034 et, bien sûr, par l’annonce allemande historique de renoncer sous dix ans à l’atome. J’entends en ce moment un crétin, à la radio, qui insiste sur l’électricité nucléaire que l’Allemagne sera obligée d’importer, faute d’en disposer sur son sol à l’avenir. Bah ! qu’ils criaillent donc.

Nous sommes aveuglés, en France, par la puissance monopolistique de monstres comme EDF et Areva. La vérité est que le nucléaire est sur le déclin, enfin. À cause – ô misère ! – des épouvantables catastrophes de Tchernobyl et Fukushima. Et les moulinets de madame Anne Lauvergeon [Flore, merci], ex-employée de ce cher François Mitterrand, aujourd’hui patronne d’Areva, n’y peuvent rien changer. Un dernier mot : mettez-vous à la place des Allemands. Ils assument avec courage une grande décision politique, morale, écologique. Et malgré les trémolos sur l’Union européenne, le voisin français refuse toute discussion sur une énergie qui menace pourtant le continent européen du pire. Notre centrale nucléaire de Cattenom – Lorraine – est à 35 kilomètres de la ville de Luxembourg et à 80 kilomètres de la ville allemande de Trèves.

L’Europe, et le monde ? Ils s’en contrefoutent. Mais ce n’est pas une nouvelle digne de ce nom. nike air max womens nike air max womens

57 réflexions au sujet de « L’Allemagne et la Suisse forever (sur le nucléaire) »

  1. Mauvaise nouvelle, le Maroc grace aux judicieux conseils français est en pourparler pour la construction d une centrale nucléaire entre Safi et Essaouira, zone sismique ….

  2. les autres vont suivre,et la France finira par lâcher,il restera peut être 3% d’energie nuc dans 15,20 ans,on va avoir le droit au baratin médiatiques des ténors de l’obscurantisme sur mais nous on est les seuls a défendre l’indefendable,je suis super contente,ca y est,les verts font pression et ca marche,alors a tout ces crétins moribonds qui vont baratiner pendant quelques mois pour défendre le nucléaire,on se marre,ils vont être obligé de lâcher,car Autriche ,Allemagne,Italie, etc,on porté plainte contre la France et demandent que toutes les centrales frontaliéres ou les autres cessent car danger pour leur pays,et oui,alors le dernier bastion de la honte agonise et tant mieux,Lauvergeon la mectonne de service va baratiner que cela est politique,mais c’est la fin de ce type d’energie,point.

  3. Il ne s’agit une fois de plus que de conserver un pouvoir (et ses vantages matériels) qu’ils n’ont même pas sur-eux-mêmes; incapables qu’ils sont de faire la différence entre un choix valorisé et une décision morale qui pourrait être contraire à leurs intérêts. D’où l’urgence de bien saisir les limites d’usage du concept de valeur.

    “dis moi quelle distance tu peux prendre avec ce que tu valorises inconsciemmment et je te dirais si tu es capable de décision morale!”

  4. J’ai entendu que pour dénigrer cette décision courageuse d’arrêter le nucléaire en Allemagne, Anne Lauvergeon la qualifiait avec mépris de “décision politique”.

    J’en suis restée baba. Ainsi, “politique”, ce serait synonyme de nul, irréfléchi, irresponsable, opportuniste, démagogique et j’en passe. Ces gens-là ont une curieuse conception du “politique” quand il n’est pas soumis à leurs injonctions.

  5. J’ai entendu aussi chépaki exprimer le regret qu’il n’y ait pas eu, avant une décision aussi irresponsable, de concertation à l’échelle européenne. Ah ben, on demande pas mieux, nous! référendum européen (après une réflexion collective de qualité, hein) Chiche!

  6. Bonjour,

    ” En deux coups de cuiller à peau “. ?. Pot.

    Sait pou vouoir çi on sui? Z’en fète pô, on sui! 🙂

    Non, sérieux!

    C’est nous qui nourissons la main qui nous entraîne sur les mauvais chemins. Et cette main ne tire sa force que de l’argent. Que cela soit le nucléaire, ou autres. L’argent, c’est leur talon d’Achille! Cessons de consommer idiot et boycottons tout ce qui n’est pas nécessaire.

    Ne jamais faire confiance aux humains qui favorisent le financier aux vraies valeurs. Ce sont des fous!

    Merci. Léa.

  7. Peut etre la France n’attends qu’une chose: qu’un certain nombre de pays abandonne le nucleaire pour en avoir le monopole et alors etre le Maitre qui distribuera la mane au plus offrant? non ce n’est pas possible pourquoi la France insiste à rester dans cette optique au lieu d’en finir enfin et de devenir l’Exemple a suivre !
    on en veut pas de leur M….!!!

  8. Je viens de finir la lecture du dernier bouquin de Jean-Marc Jancovici, “Changer le monde”. Un discours clair et qui semble assez étayé par des chiffres, avec des propositions pour notre avenir et la nécessaire transformation de notre société vers un modèle sans dépendance au fossile.

    JMJ garde malgré tout son penchant pro-nucléaire même après Fukushima, ce qui ne me réjouit guère. Il oppose comme beaucoup le nucléaire moins carboné au charbon pour faire de l’électricité. Son premier objectif est de diminuer les émissions de CO2.

    Sans négliger le potentiel d’économies d’énergies, il soutient que les renouvelables solaire (photo+thermique à concentration) et éolien ne pourront pas assurer le fond de production nécessaire en permanence et qu’il faudra doubler avec une capacité de fond thermique fossile ou nucléaire capable de prendre le relais, d’où des coûts d’infrastructures multipliés par 2.
    Quelqu’un a-t-il des contre-arguments sur ce dernier point? Qu’en dit Négawatt?

  9. Super nouvelle !!! J’espère que la contamination anti-nucléaire se propagera de proche en proche.

    @ourse :
    “Lauvergeon la mectonne de service”

    ha ha ha! Je me marre.
    Je vois que la dissonance cognitive marche à fond quand le “Féminin” ne rentre pas dans le moule des “Sauveurs de monde”, c’est simple c’est qu’elle a trop de testostérone. :))C’est un homme quoi.

    Ca doit être pareil avec Margaret Thatcher, les célèbres empoisonneuses de l’histoire (Marie Besnard), celles qui congèlent les bébés ou les mettent dans des poubelles, les femmes-PDG qui licencient en masse…

  10. parce qu’en france il y a des mentalités sacrément autoritaires et rigides!

    sinon koala australien en voie d’extinction; dur dur dur.chemins ruraux de plus en plus asphaltés; bref çà devient insupportable; et pourtant on supporte; que faire?

  11. En attendant de donner le bon exemple, Areva continue son business… en Inde.

    Un projet de centrale nucléaire en Inde suscite des violences

    Reuters, 19 avril 2011

    Une foule en colère s’en est pris à un hôpital et a incendié des autobus mardi pour protester contre un projet de centrale nucléaire dans l’ouest de l’Inde, au lendemain de la mort d’un militant dans des tirs de la police, ont rapporté des médias indiens.

    Les manifestations, dont des hommes politiques de l’opposition avaient pris la tête, ont entraîné la paralysie de la ville de Ratnagiri, proche du site prévu pour la future centrale de 9.900 mégawatts à Jaitapur dans l’État de Maharashtra.

    Dans ce secteur, la colère engendrée par les expropriations s’est intensifiée depuis la catastrophe nucléaire survenue en mars à Fukushima au Japon, à la suite d’un puissant séisme et d’un raz-de-marée dévastateur.

    La semaine dernière, le ministre indien de l’Environnement, Jairam Ramesh, a réaffirmé l’intention de New Delhi de procéder à la construction de six réacteurs sur le site, pour un coût de 10 milliards de dollars, ce qui en fera le plus grand complexe nucléaire au monde.

    En décembre, le groupe français Areva a signé deux accords visant la fourniture d’au moins deux réacteurs nucléaires de type EPR à l’Inde ainsi que du combustible pour 25 ans. Le président Nicolas Sarkozy, alors en visite officielle en Inde, avait indiqué que la vente de deux réacteurs pour le site de Jaitapur était « un prélude à une série de six ».

    L’Inde souffre d’une pénurie d’électricité à l’heure de pointe, qui freine son économie et provoque des coupures dans une bonne partie du territoire.

    Le pays dispose pour l’heure de 20 réacteurs nucléaires, la plupart de petite taille, répartis dans six centrales. D’ici 2032, le pays compte se doter de près de 30 autres réacteurs.

    ——————————————————————————–

    Projet Areva en Inde : nouvelles violentes manifestations d’opposants

    AFP, 19 avril 2011

    De nouvelles violentes manifestations d’opposants à un projet nucléaire du français Areva se sont produites mardi non loin du site choisi dans l’ouest de l’Inde, a indiqué la police au lendemain de la mort d’un manifestant tué par les forces de l’ordre.

    Des manifestants ont attaqué un hôpital dans la ville de Ratnagiri, située dans l’Etat du Maharashtra. Ils ont aussi caillassé des bus des transports publics et ont bloqué une autoroute du district de Ratnagiri en faisant brûler des pneus, a rapporté l’agence Press Trust of India (PTI).

    La police a interdit les grandes réunions publiques et les rassemblements politiques, selon des chaînes de télévision. « La situation est calme et sous contrôle », a déclaré à l’AFP un membre de la police locale, sous couvert d’anonymat.

    Lundi, un manifestant a été tué par des tirs des forces de l’ordre qui tentaient de reprendre le contrôle de la situation après des incidents provoqués par plusieurs centaines de manifestants. La police a affirmé que ses hommes n’avaient eu « d’autres choix » que de tirer sur la foule qui était en train d’attaquer un poste de police.

    Areva et la société publique indienne NPCIL ont signé en décembre dernier deux accords-cadre pour la construction de deux réacteurs EPR. Au total, six réacteurs doivent être construits sur le site de Jaïtapur, à environ 250 km de Bombay, pour produire 9.900 mégawatts (MW).

    La crise nucléaire au Japon, provoquée par un séisme suivi d’un tsunami, a ravivé les inquiétudes sur les ambitions nucléaires de l’Inde qui cherche à se doter de 60.000 MW supplémentaires d’ici vingt ans pour alimenter sa solide croissance. La troisième puissance économique d’Asie a aujourd’hui en activité 20 réacteurs nucléaires générant 4.780 MW. Le projet de Jaïtapur a en particulier cristalisé les craintes, car il est situé sur une zone sismique et proche du littoral. Alors que plusieurs scientifiques avaient demandé un moratoire sur le nucléaire en Inde, le ministre de l’Environnement Jairam Ramesh a affirmé vendredi qu’il n’y aurait pas de nouvelle réflexion sur le projet de Jaïtapur, tout en admettant que de plus grandes mesures de sécurité pourraient être requises.

  12. La France peut sortir du nucléaire, mais cela lui coûterait très cher

    PARIS – La France pourrait, à l’instar de l’Allemagne, abandonner le nucléaire mais cela lui coûterait très cher car elle est beaucoup plus dépendante de cette énergie que Berlin.

    L’Allemagne, qui a décidé lundi de sortir de l’énergie nucléaire d’ici 2022, produit 22% de son électricité grâce à l’atome, contre plus de 75% en France.

    Ce pays est la première puissance industrielle à renoncer à l’atome depuis la catastrophe de Fukushima au Japon, en mars dernier.

    Mais en abandonnant le nucléaire, l’Allemagne sera encore plus dépendante des énergies fossiles et des importations, et son électricité sera plus chère et plus polluante, a estimé lundi le ministre français de l’Energie Eric Besson dans un communiqué.

    Le Premier ministre français, François Fillon, juge que le nucléaire reste une solution d’avenir, pour notamment réduire les gaz à effet de serre.

    Pourtant certains spécialistes, comme l’association Négawatt, qui rassemble des ingénieurs et des architectes, considèrent que la France peut progressivement fermer ses réacteurs sur 30 ans tout en réduisant ses émissions de CO2.

    Même si la France est bien plus dépendante que l’Allemagne de l’électricité nucléaire, il est possible d’en sortir en l’espace d’une génération, a estimé de son côté Nicolas Hulot, candidat à la primaire d’Europe Ecologie-Les Verts pour la présidentielle.

    Cette option coûterait néanmoins très cher à la France, car elle devrait investir lourdement dans les énergies renouvelables et faire d’importantes économies d’énergie.

    La sortie sera plus difficile en France – qui dispose de 58 réacteurs – qu’en Allemagne – avec 17 réacteurs – reconnaît Thierry Salomon, président de Négawatt.

    Pour M. Salomon, il faut mettre l’accent sur les économies d’énergie, et opter, comme en Allemagne, pour un grand plan de développement des énergies renouvelables.

    On peut aller loin en France dans l’abandon du nucléaire si on met le prix, souligne Patrick Criqui, directeur de recherche au CNRS, spécialisé dans l’analyse économique des problèmes énergétiques.

    Patrice Geoffron, professeur à Paris-Dauphine, directeur du Centre de Géopolitique de l’Energie et des Matières Premières (CGEMP), ne croit pas à l’abandon total du nucléaire en France, qui engendrerait des coûts extraordinaires, avec des investissements de plusieurs centaines de milliards d’euros.

    En outre, les énergies renouvelables (solaire, éolien) sont trop intermittentes, selon M. Geoffron. Pour disposer d’une énergie de base, c’est-à-dire produite en continue, la France risque d’être tentée d’utiliser le charbon et le gaz, qui émettent des gaz à effet de serre, contrairement au nucléaire.

    La France doit pour cela trouver des solutions de stockage de masse de l’électricité, souligne de son côté M. Criqui.

    En outre, dans un contexte de hausse du prix de l’énergie, il y aurait un souci d’acceptabilité du prix de l’électricité notamment par les populations modestes, ajoute M. Geoffron.

    Pour autant, moins de nucléaire peut s’imaginer à l’horizon de deux ou trois décennies, c’est-à-dire passer de 80% à 50% de la production d’électricité, estime M. Geoffron.

    En fait, selon lui, l’Allemagne peut se permettre de sortir du nucléaire, car elle a un voisin qui s’appelle la France qui peut lui vendre de l’électricité. D’origine nucléaire.

    ————–

    Fabrice, il ne fallait pas vous dérangez pour si peu. Je plaisantais … 🙂

    Bien a vous toutes et tous, Léa.

  13. FAITES CESSER LE MENSONGE SVP :
    Merci à chaque lecteur de ce blog de contribuer à contrer l’idée totalement mensongère selon laquelle l’Allemagne sortirait du nucléaire grâce au nucléaire français : c’est exactement le contraire qui se passe, c’est la France qui importe massivement de l’électricité allemande !
    Voici le lien à diffuser pour rétablir la vérité :
    http://observ.nucleaire.free.fr/importations-fra-all.htm

  14. Je redoute une obstination durable dans notre pays…
    il va falloir ajouter à l’article précédent un dixième lieu : ” les pays qui arrêtent le nucléaire doivent acheter l’énergie provenant des centrales des autres ” ! Ce que n’a pas manqué de dire Anne Lauvergeon dés ce matin. (Au fait le patronyme de notre fierté nationale s’écrit avec un “g”, cette discrète erreur serait-elle un signe de désamour de votre part ? j’y crois pas !!!)

  15. Maintenant que l’ Allemagne a décidé d’ arrêter définitivement pour 2022 le nucléaire il devient très difficile à la France de vendre même au rabais son nucléaire chéri. Pour obliger nos décideurs de demain de suivre le même chemin nous avons les élections présidentielles 2012, UMP et PS sont des pros nucléaire, donc on ne votera pour eux. Problème Fabrice Nicolino ne veut pas voter Nicolas Hulot s’ il représente EELV faut il en déduire que dans ce cas l’abstention serait la solution?

  16. Vous savez quoi ? Ce pays est malade de ses dirigeants, de ses fonctionnaires, de ses industriels, de ses policier(et j’en passe..) comme le dirait F. Nicolino. C’est le seul pays européen criticable sur tout : le sexe, le nucléaire,la baguette, le vin, la sécu, les ronds-points, la justice. Les autres pays européens sont des vrais paradis, pour les vieux, les jeunes, les médecins, les profs, les cancéreux.
    La France est un pays détestable car malade de tout comme le dit Nicolino. Lui seul incarne l’espoir, la voie royale d’une France pure, sereine, intelligente, un peu comme la poissonnière Le Pen qui désire allier pureté avec moralité.
    Je suis souvent d’accord avec Nicolino mais qu’il réfrène ses pulsions de coupeurs de tête.
    Oui le monde est promis à un futur difficile, oui la France fait mieux que l’Allemagne pour protéger ses chômeurs de la précarté. Oui l’Allemagne fait mieux que la France pour produire du CO2 dans l’atmosphère. Assez de cette détestation de nous-mêmes, source nihiliste de destruction. Oui il faut contester mais surtout agir car rien ne sert d’aboyer. La caravane passe….

  17. Deux bonnes nouvelles sur France Info ce matin: Total se fait du souci, ses ventes auraient baissé de 40%. L’agriculture industrielle, chimique et esclavagiste de l’Espagne est effondrée (au sens émotionnel), son marché s’effondre (au sens économique, ils ont dit les chiffres, mais au dessus du million je mémorise plus).

    Bien sûr, la seconde nouvelle est mitigée (triste revanche) pour ceux qui ont mangé du concombre tueur. Mais faudra qu’on m’explique comment un légume cru peut causer autant de dégâts. Jamais entendu parler d’une chose pareille.

  18. « L’argent n’a pas de patrie ; les financiers n’ont pas de patriotisme et n’ont pas de décence ; leur unique objectif est le gain. »
    Napoléon Bonaparte

    Il s’agit de décisions politiques…

    L’allemagne a incité aux panneaux solaire et ce fut une réussite.
    Le sud de la France pourrait couvrir 70% de ses besoins énergétiques par le solaire.

    Mais le solaire c’est aussi la biomasse (l’ancêtre du pétrole et du charbon) et là nous couvrons tous les besoins sauf industriels tels qu’ils sont devenus.

    Au-delà de la décision politique d’arrêter le nucléaire, ce sont de nombreuses décisions énergétiques qui en découlent. L’Allemagne et la Suisse ont simplement déclaré qu’elles acceptaient de les prendre.

    Les gouvernants français s’y refusent car ils sont les petits mains de ces industries de mort que sont le nucléaire et l’armement, nos plus importants axes commerciaux… dont nos présidents successifs sont les VRP.

    Alors attendre d’eux un quelconque courage politique…

    Quand jeune j’étais, j’avais une sorte de fierté d’être français, pays des lumières, de la révolution, de la commune, du front populaire, le temps a passé et aujourd’hui j’en ai honte, honte des massacres malgaches, vietnamiens, algériens, honte des tirs nucléaires, de l’ordre des médecins, des amalgames aux mercure, des mirages, des EPR, honte des lobbies qui font la politique, honte de la FNSEA qui préparent les textes de lois agricoles, honte du talc morange comme du gaucho, honte de l’amoralité devenue immoralité de nos gouvernants.

    Honte de cette civilisation du mensonge et de la peur !

    A chaque jour suffit sa peine, alors pour aujourd’hui et pour aujourd’hui seulement :
    gardarem lou moral !

  19. ,apres le virage de Berlusconi,le referendum en Italie pour ou contre le Nucléaire et après ,réferendum sur la privatisation de l’eau etc,on rêve,ici la démocratie participative c’est du vent,au Portugal referendum pour élire leur 1 er ministre,alors on est grotesque et cela me fait rire d’entendre les médias défendre le Nuc,c’est comme pour DSK,ils défendent ce qu’ils ont soutenus,mais les temps changent!!!!
    je vous signale que Stephane Lhomme se présente aux primaires Europe Ecologie les Verts,le meilleur des antinucléaires,contre Hulot,et a vos soutien pour lui,il va forcer EELV a s’affiner la dessus,pour les verts mous!

  20. Lomig,
    cette position de jancovici vient de Lovelock, le fondateur de l’hypothèse Gaïa.

    je viens de terminer un de ses derniers bouquins, “La revanche de Gaïa”, dont le titre me semblait prometteur, mais c’est une véritable plaidoyer pour le nucléaire. selon lui, c’est la seule chance pour nous de nous en sortir en attendant que l’énergie de fusion froide soit au point.
    cela dit, il se fout des écologistes qui ne seraient animés que par “la peur du cancer” et ne penseraient pas à Gaïa…..;et il les accusent même de mettre tout en danger en luttant contre l’udsage des pesticides… un plaidoyer pour le DDT est inclut pour le même prix.

    pour ceux qui veulent connaitre la théorie Gaïa, que j’aime toujours quand même, je recommande “le TAO de l’écologie” par Edouard Goldsmyth. c’est très très instructif et motivant.

    à Dédéon et Arnaud……… je vous emboite le pas et j’alerte tout le monde…. le Niger, pays que je connais bien pour avoir durant 20 ans accompagné les pasteurs nomades, est le principal fournisseur d’Uranium de la France, on le sait! on le sait à cause des guerres, rébellions et écrans de fumée appelés AQMI qui se déroulent sur son sol autour de cet enjeu….sans parler des multiples coups d’Etat de la françafrique…..

    Mais le Niger, avec son nouveau Président fraichement élu et connu comme socialo-intellectuel technocrate….. a promit une centrale nucléaire à ses concitoyens….. ho, à mots voilés….. mais il est en ce moment même en France pour en Parler.. après que Arnaud de Montbourg soit venu le rendre visite après son élection pour le “féliciter”…..
    je fait le Paris que Sarkozi va vouloir redorer l’image d’AREVA avec une central au Niger….pour laver les accusations d’exploitation sauvage qui sont portée contre le groupe…..

  21. j’ai entendu barouin sur inter ce matin c’est pas gagné son seul argument pour le nucléaire etait de dire nous sommes les seul a payer moins cher notre electricité c’est bien un politique prendre le francais moyen au coeur de son probleme l’argent!!!
    je le déteste!!!!!!!!et puis vous comprenez nous avons le nucleaire depuis de gaulle c’est quelque chose;ou si j’avais un jour ces gus devant moi…..

  22. @Léonard : bien d’accord. ça n’est pas la France qui est malade, ce sont les dirigeants de tous bords et de tous pays qui sont incapables de voir à long terme – et sur tous problèmes – et cet aveuglement va très bientôt se révéler désastreux. Surpopulation, appauvrissement des sols, pollution des eaux, gâchis des ressources d’énergie, déchets nucléaires, bref………..

  23. rien à voir mais il ya un sanglier et un homme qui sont bien copains depuis des années et que l’administration veut retirer à l’humain parce que cette bête serait sauvage! “sauvage”…
    une pétition pour qu’ on leur fiche la paix.
    http://www.lapetition.be/sign_petition.php?petid=9853&signed=true

    http://www.lunion.presse.fr//article/ardennes/«-il-faut-sauver-gamin-»

    sinon Brigitte Bardot sauve ici un troupeau de chèvres errantes que le préfet des bouches du rhone veut abattre au fusil! elle lui demande de suspendre le massacre de ces animaux très dangereux et d’attendre qu’elle mette en oeuvre leur sauvetage!
    sinon dans la série en plus hard: à Pertuis: un beauceron trainé par une voiture sur plusieurs mètres avant d’être éventré et brulé. Ce n’est pas la première fois que se passe ces actes de cruauté: une enquête est ouverte.

  24. “cela dit, il se fout des écologistes qui ne seraient animés que par “la peur du cancer” et ne penseraient pas à Gaïa….”.;pas tout à fait faux! pourquoi ils mangent bio? pour la santé! les papillons et autres oiseaux …pas très important (pour beacoup)

  25. @cultive ton jardin :
    “Bien sûr, la seconde nouvelle est mitigée (triste revanche) pour ceux qui ont mangé du concombre tueur. Mais faudra qu’on m’explique comment un légume cru peut causer autant de dégâts. Jamais entendu parler d’une chose pareille.”

    Il y a de fortes chances pour que le re-use (1) et (2),la valorisation des eaux usées et des boues de traitement des eaux, la solution technique “d’avenir” de nos techno-scientifiques pour pouvoir encore intensifier l’agriculture, ou plutôt la pétroculture intensive déjà au maximum de l’intensif à alméria, doive en être la cause.

    En effet l’un des moyens pour l’industrie de faire encore de maigres gains de productivité alors qu’on est en crise est de valoriser au maximum les déchets de toutes sortes de plus en plus nombreux.

    On peut imaginer qu’il faille attendre une période avant de pourvoir épandre les boues de traitement des des eaux mais comme il faut aller toujours plus vite, la phase d’attente a dû être squizée.

    Depuis l’an dernier, les chambres d’Agriculture promeuvent l’utilisation des boues de traitement des eaux un peu partout.

    Ainsi, la France ne sera plus en retard (dans la connerie).

    1 : http://www.fao.org/news/story/fr/item/44899/icode/
    2 : http://www.cirsee.fr/fr/la-recherche/lutter-contre-le-changement-climatique-et-preserver-les-ressources-naturelles/re-use/re-use/

    3: citons les traverses créazotées dans le charbon de bois pour barbecues (Sidenergie et son charbon Braisal “100% Naturel), déchets radioactifs dans les matériaux de construction, déchets du pétrole dans le goudron, déchets des eaux traitées, déchets électroniques externalisés dans les pays Sud pour combler la fracture numérique etc.

  26. A marie…..

    oui, tu as partiellement raison…. bien des gens ne mangent Bio que pour des raisons nombrilistes, ma petite santé, etc…… et non pas pour des raisons globales.
    bien de sgens ne sont “écolo” que pour une= confort de vie…. on veut des espaces préservés…mais seulement pour pouvoir les arpenter en VTT, y faire d el’escalade, des randonnées, du rafting, et etc…. continuer de perpétuer nos habitus de consomation…. un bel exemple, les batons alluminium devenus indispensables pour marcher….

    alors que c’est juste indispensable de “foutre la paix” à ces espaces et de cesser de les polluer visuellement par nos tenues sportives fluo venues des boutiques de sports, de nos jacassements bruyant,de notre voyeurisem trop souvent inculte et immature, des promenades de nos chiens stupides qui dérangent un monde de faune auquel ils sont devenus totalement étrangers, etc…….

    si c’est ça, Marie, je te rejoins dans ton idée….. et je te conseille la lecture de cet écolo énervé et intransigeant (et mysantrhope, il a tout pour plaire), qu’est le français Michel Tarier.

    Mais non….Lovelock, lui, croit vraiment ce qu’il dit….;que les pesticides ne sont d’aucun danger pour l’environnement….

  27. Dans quinze ou vingt ans, le monde que tel que nous le connaissons aujourd’hui n’existera plus.

    Tout simplement.

  28. @cultive ton jardin :

    “En effet: le re-use semble être une piste. Chut, pas un mot sur les télé-radios!”.

    Où l’on se rend compte que c’est encore du côté de la camarde -la faucheuse- Industrie fusse-t-elle bio qu’il faut chercher quand on a des épidémies bactériologiques, de maladies industrielles comme Alzheimer ou Parkinson, ou de cancers, .

    Où l’on se rend compte que les produits bio etindustriels peuvent avoir reçu des épandages de boues stations d’épuration ou de déchets agro-industriels, des excréments d’animaux ou humains (station d’épuration) qui n’ont pas attendu la durée de compostage préconisée.

    On remerciera les Quenelles de l’environnement” et son procès (process) de valorisation des déchets en nous les refourguant dans la bouffe pour tenir ses objectifs de réduction des déchets ! Le soleil a tout d’un coup une teinte plus verte, non ?

    Tout ce qui pourrait faire remettre en question les produits hautement frelatés de l’agro-industrie, ou l’industrie tout court, noyau de la société capitaliste, est passé sous silence ou alors si un/une journaliste le fait, un troupeau de moutons -comme dans La ferme des animaux d’Orwell- bêlera à l’envi “Industriel BIEN ! pâtée industrielle BIEN ! pâtée bio industrielle BIEN BIEN !”

    Ainsi Véolia et Suez sont fiers de nous faire payer l’eau toujours plus cher pour le retraitement de l’eau qu’ils ne retraitent même pas puisqu’au nom de l’écologie ils pourront la refiler sans traitement.

    Sinon, j’ai lu ce commentaire intéressant d’un docteur sur les site du Monde :

    En Europe il s’agirait plutôt d’Escherichia Coli Entéro-Hémorragique 0157 H7 souvent retrouvée dans les excréments de bovins (prévalence entre 2 à 8 %). Un compostage mal conduit pourrait être à l’origine de la survie de cette bactérie, très résistante à la dessiccation, dans le compost utilisé pour fournir aux légumes bio incriminés. Ses propriétés d’adhésion exceptionnelles lui permettent de se fixer sur les légumes où elle difficile à déloger par un simple lavage. L’épluchage est plus sûr.

    Dr. Claude Danglot 31/05/11 – 18h48
    http://www.lemonde.fr/planete/reactions/2011/05/31/legumes-contamines-que-doit-on-craindre_1529220_3244.html

  29. Gaz,grande réunion sur le plateau du larzac le 6 et 7 aout,dommage que cela ne soit pas coordonné avec celui des Cévennes,aussi en Aout!

  30. infineta tristezza. Pas d’ourse pour le Béarn. Un article à garder :
    « C’est par conviction dans le devoir de protection de la biodiversité animale que j’ai accepté d’être la marraine de Hvala. Je me suis aussi beaucoup réjouie de la naissance de ses deux oursonnes. C’est une bonne nouvelle pour l’avenir de l’ours dans les Pyrénées. Ma conviction demeure entière et s’est même trouvée confortée par les conclusions du Grenelle de l’Environnement, il nous faut trouver une voie équilibrée de coexistence…” Carla Bruni-Sarkozy, août 2008. http://www.ladepeche.fr/article/2008/08/19/471274-Ours-Carla-s-en-mele.html

  31. Monsieur Nicolino,

    Pourquoi ne nous parlez vous pas de l’affaire dite du “concombre espagnol bio”?

    Bizarre, vous avez dit bizarre comme c’est bizarre!

    Il existe pourtant un précédent troublant:

    http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article898

    Il s’agit d’un décès aux USA d’une personne et cent cinquante autre personne en insuffisance rénale suite à la consommation d’épinards bio contaminée par une bactérie du même type que celle observée en Allemagne.

    Quand on observe en plus dans ce cas la démagogie allemande, qui est exactement la même que pour le nucléaire, en gros “bon on arrête nos centrales mais on compte quand même sur les tchèques et les françaises pour pas se chauffer à la bougie cet hiver”

    Après cela, vous souhaiteriez que l’on vous prenne au sérieux?

  32. Pilet14,

    Je vous ai fichu une paix royale, et vous ai laissé écrire ici, chez moi, toutes vos élucubrations. Sans réagir, tant vos propos vous desservent. Mais n’abusez pas des bonnes choses. Quand on utilise un pseudonyme, on doit éviter à mon sens certaines paroles destinées à ceux qui assument, eux, tous leurs écrits. Moi, en la circonstance.

    Deux mots pour finir. J’écris sur ce que je veux, encore heureux. Et par ailleurs, mon pauvre garçon, vous ne lisez visiblement pas l’allemand, sinon vous ne raconteriez pas de telles âneries sur ce malheureux concombre bio.

    Fabrice Nicolino

  33. carla est une MONDAINE! ne le voyez vous pas? en attendez vous un quelconque engagement, à part un de ceux qui ne dérangent personne? ah ce n’es pas la femme de ce ministre italien dont le nom m’échappe et qui avait posé à poil, sur des affiches géantes avec le slogan “c’est la seule fourrure que je supporte”! çà ce sont des gens qui ont des c..ictions! et pas cette folle d’elle, toujours bien maquillé.

    Quant à pilet: regardez vous un peu ou relisez ce que vous écrivez, non seulement des conneries (comme chacun peut le faire) mais en plus vous n’étes pas sympa! bête et méchant quoi! alors oui on a compris le bio c’est pas bien! çà va !vous étes des millions à penser, non penser serait trop fort, à éructer ces sentences sorties de cerveaux atrophiés par un trop plein de télé.

  34. Noble saigneur, je vous remercie de l’infinie grace que vous m’accordez de pouvoir servir de contradicteur à vos élucubrations.

    Pour votre gouverne, ce même Escherichia coli hémolytique a déjà été impliqué en 2006 dans la mort d’une personne aux USA (et 150 insuffisants rénaux) suite à la consommation d’épinards biologiques.

    Le parallèle me semble évident et je m’étonne que votre lyrisme habituel, ni l’évidente compétence de nos chers médias n’aient fait le rapprochement.

    Ne parlons pas enfin de l’extraordinaire et criminelle démagogie de la république fédérale sur ce sujet.

    Je vous rassure tout de suite, cher astre divin, je tacherai désormais de me contenter de votre vérité céleste en cessant de blasphémer à l’encontre de votre religiosité et en approuvant bien complaisamment à toute votre science.

    Un gueux, descendant de gueux normand… et fier de l’être.

    PVous êtes bien à l’image de l’écolo d’Epinal, vaniteux, arrogant, suffisant et fier de ces certitudes et surtout incapable de lire un autre discours

    PS: pour quelqu’un se targant de sa préférence gauchiste, votre “vous êtes ici chez moi” m’a fait hurler de rire.

    Je ne partage pas vos idées mais je me battrai jusqu’à la mort pour que vous puissiez les exprimer a dit il y a quelques siècles un certain Monsieur François Marie Arouet, c’était bien avant la naissance de l’écologie politique on dirait

  35. A Marie

    Sans vouloir être méchant, j’ai quand même plutôt l’impression que les médias actuels ont quand même perdu grandement leur esprit critique, en particulier sur l’écologie.

    Mais excusez moi de perturber vos certitudes.

    “Et pourtant elle tourne” Ma petite personne, Claude allègre et bien d’autres sommes des sortes de Galilée modernes fàce à une inquisition cloisonnée dans ces certitudes divines

  36. Pilet14, au sujet du nucléaire, en période de froid, la France importe plus d’électricité d’Allemagne qu’elle n’en exporte dans ce pays, et à un prix beaucoup plus élevé, sans parler des 30% de la production du “fleuron” qu’est la centrale de Fessenheim qui s’en va gratuitement en Allemagne.
    Au sujet du concombre, le problème n’est pas le bio ou le non bio, mais l’utilisation de fumier pas suffisamment décomposé ou une contamination lors du transport.

  37. Pour les fumiers de moins d’un an, il y a aussi le problème d’une teneur beaucoup plus élevée en nitrites, étant donné que la décomposition est incomplète.

  38. “C’est ainsi qu’une culture bio est 6 fois plus susceptible de contamination par Escherichia coli qu’une culture traditionnelle.

    Source : A & E, octobre 2006, article de Gil Rivière-Wekstein”

    j’ai eu la curiosite d’aller sur le lien de monsieur Pilet: toujours le même propagateur d’insanités : le méchant grw !!attention méchant

  39. Bonjour

    Mr Pilet joue le rôle du petit cailloux dans la chaussure, il empêche le confort et stimule la vigilance.
    Et puis il exprime le point de vue de notre voisin de base, il est à ce titre bien plus représentatif de la population que la plupart des intervenants.

    Je voudrais revenir sur le lien qu’il nous a transmis :
    “C’est ainsi qu’une culture bio est 6 fois plus susceptible de contamination par Escherichia coli qu’une culture traditionnelle.”

    Il est sur que des granulés posent moins de problèmes…
    Traditionnelle, vraiment, cette noria de tracteur avec ces poisons chimiques qualifié de “tradition” m’amuse, comme l’allopathie qui par le même glissement sémantique devient médecine traditionnelle…

    Enfin, le gouverneur du Texas a demandé à la population de prier pendant 3 jours pour arrêter les incendies qui ravageaient l’état et ça a marché… quand il n’y a plus eu rien à bruler, le feu s’est “miraculeusement” arrêté !
    http://www.rue89.com/american-ecolo/2011/06/01/le-texan-climato-sceptique-rick-perry-menace-pour-obama-207174

    Et ça, c’est pas de la pseudo science…

    Pour revenir au nucléaire, une carte européenne instructive :
    http://www.arretsurimages.net/media/breve/s114/id11318/original.38140.jpg

    Gardarem lou moral !

  40. A Philou, Reconnaissez tout de même que le risque de contamination bactérienne frise le zéro absolu avec l’utilisation d’engrais minéraux.

    Ce qui me gène, c’est de faire croire au peuple que l’agriculture biologique est plus saine pour la santé, rien ne le prouve, au contraire.

    Je milite pour une agriculture raisonnée, qui est en train de se mettre en place, cela faisait au moins 10 ans que je ne voyait plus de coquelicot dans les champs de blé… et depuis 5 ans, on commence à en revoir, c’est plutôt une bonne nouvelle.

    Dois je vous rapeller que les toxiques les plus dangereux à l’heure actuelle sont parfaitement naturels, n’en déplaise à Mr Nicolino, ce sont simplement l’alcool, le tabac (ET LE CANNABIS!) et notre bon vieil astre solaire: à eux trois (quatre), on tourne autours des cent mille morts par an pour notre pays sans compter les victimes collatérales

  41. Merci Chondrina

    Reconnaissez tout de même qu’un intrant azoté classique présente nettement moins de risque que du fumier mal décomposé et que certains margoulins n’ont pas hésité à investir la filière bio pour simplement des raisons bassement financière.

    L’autre jour, sur France 3, un reportage sur des fromages bio de chèvres… On entre dans le laboratoire sans pédiluve et sans gants, pour moi, c’est un risque inutile que l’on fait courir aux autres.

  42. “un reportage sur des fromages bio de chèvres… On entre dans le laboratoire sans pédiluve et sans gants, pour moi, c’est un risque inutile que l’on fait courir aux autres.” quel souci des autres.çà fait chaud au coeur
    un conseil évitez les oeufs donc! (ceux des champs et des élévages dégueulasses d’antan) sortis du cul des poules! pour sur c’est dégoutant, surtout avec des plumes et un peu de caca pardon de lisier avec! Vivement les poules modifiées et programmées pour éjecter des oeufs plastifiés, 15 par seconde et qui en plus qui sentiraient “arome” de chez cardan.il n’y aurait plus aucun risque! sauf celui de gerber.

  43. A Pilet “Reconnaissez tout de même que le risque de contamination bactérienne frise le zéro absolu avec l’utilisation d’engrais minéraux.
    Ce qui me gène, c’est de faire croire au peuple que l’agriculture biologique est plus saine pour la santé, rien ne le prouve, au contraire.”

    Deux problèmes
    Un fumier correctement décomposé présente plusieurs avantages par rapport aux engrais de synthèse : économie de matières premières, libération des minéraux plus lente donc moins de pertes par ruissellement ou lessivage, développement des êtres vivants du sol et des complexes argilohumique, favorisant l’aération et le stockage de l’eau
    Pour le fumier trop frais, ce n’est pas l’exclusivité du bio, et sur ce point il n’y a pas de différence à faire entre le bio et le non bio.

    Au sujet du concombre, la contamination n’a probablement pas eu lieu dans le champ mais après (transport , stockage…)

    Une question est-il préférable de consommer une volaille d’un voisin qui en élève 60 dans l’année et qui n’a été tuée dans un labo aux normes mais qui a ensuite respectée la chaîne du froid à de la viande issue de l’agroindustrie ou non, pou la quelle la chaîne du froid n’a pas été respectée?

    “Dois je vous rappeler que les toxiques les plus dangereux à l’heure actuelle sont parfaitement naturels, n’en déplaise à Mr Nicolino, ce sont simplement l’alcool, le tabac (ET LE CANNABIS!) et notre bon vieil astre solaire: à eux trois (quatre), on tourne autours des cent mille morts par an pour notre pays sans compter les victimes collatérales”
    Le cannabis, les uv, le tabac et l’excès d’alcool sont nocifs, mais s’ils sont à l’origine de la plus part des cancers, comment expliquer que le taux de cancers chez les moins de 30 ans (le vieillissement n’intervient pas ici) a plus que doublé depuis 1980 alors que le tabagisme et l’alcoolisme ont légèrement régressés.

  44. naturel! nul n’a dit que cela voulait dire ce que pilet veut nous faire dire! une bonne cata naturelle vous dégomme vite bien fait un pays! une bonne dose de datura, un boa constrictor (très rare..)peuvent vous laisser mort sur le carrreau; etc etc..bref nul n’a prétendu le contraire; tout se modifie constamment , et la mort nous offre plusieurs formules pour passer, parmi lesquelles des formules bio. pilet va être content.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *