Cohn-Bendit, Mélenchon et Zemmour

 Étant loin de mes bases, je vais très vite. Ce qui suit n’a pas à voir explicitement avec l’objet de Planète sans visa, qui est la tragédie écologique. Mais toute régression manifeste vers le tribalisme, la haine, le racisme ne peut que nous éloigner tous des questions essentielles, et pour cette raison, je devais écrire ce qui suit. Je suis effaré par la réaction de Cohn-Bendit et de Mélenchon. Je résume : Zemmour donne un entretien au quotidien Il Corriere della Sera, que vous trouverez ci-dessous dans sa version originale italienne.  Mélenchon a rendu publics certains morceaux, l’affaire a enflé, et finalement Zemmour se fait virer d’I-Télé, ce qui lui permet de hurler à la Lune et à la censure des bien-pensants. Là-dessus, Cohn-Bendit et Mélenchon protestent contre son éviction.

Je ne parlerai pas de leurs arguments, car ils m’indiffèrent. Comment ces gens peuvent-ils être à ce point aveugles ? Ma lecture des mots criminels de Zemmour est simple : ils dessinent les contours d’un nouveau, mais cette fois véritable fascisme (ici pour une partie de la traduction). Je n’emploie pas ce mot à la légère, et voici pourquoi. Le Front National a toujours compté dans son sein des petites crapules, en effet fascistes. Mais lui-même n’a jamais été qu’un mouvement d’extrême-droite, répugnant certes, mais incapable de créer un mouvement de masse, mais incapable de viser des objectifs ouvertement antirépublicains.

Zemmour, qui critique au passage le FN – trop « à gauche » au plan social -, va bien plus loin. Il recrée, fantasmatiquement pour l’heure, les conditions qui ont permis le pire il y a 74 ans, quand le régime de Vichy imposait un statut aux juifs, leur interdisant tant de professions. Il justifie dès l’avance les pires crimes racistes à venir, en proclamant que les musulmans ne sont bons qu’à être expulsés. Et il le fait, amis, à la manière des salauds de jadis, sans prendre la peine de constater que la grande majorité sont français. Autrement dit, il conteste leur nationalité, et dès lors, tous les déchaînements deviennent possibles.

Zemmour n’est qu’un symptôme peut-être, mais de la guerre qui menace. On le sent palpiter à l’idée du chaos et de la guerre civile, qu’il évoque directement. Et dans son petit esprit franchouillard, ce ne seraient pas les racistes comme lui, les responsables, mais les victimes elles-mêmes, décrétées « inassimilables ». Et cela, mes amis, c’est le discours des nazis face aux juifs, ni plus ni moins. Je relis – oui, je relis – les milliers de pages de l’incroyable Journal de Joseph Goebbels, grand chef du Troisième Reich. Eh bien, on  voit parfaitement comment le crime total est tourné de telle manière que les seuls responsables en sont ceux qui meurent dans les chambres à gaz.

Oh ! non, Zemmour n’est pas nazi. Ce n’est qu’un terrible imbécile. Un épouvantable irresponsable qui jouit de ses si maigres dispositions intellectuelles et morales. Pourquoi se gênerait-il ? L’époque l’adule, l’époque le porte en triomphe. J’en ai fini. Pourquoi Cohn-Bendit et Mélenchon ne voient-ils pas ce qui crève les yeux ? Pour la première fois depuis la guerre, un écrivant célèbre et populaire dessine le cadre d’une politique du meurtre. La seule explication est que ces supposés chefs politiques sont eux aussi de cette époque pathétique. Dans d’autres circonstances, ils feraient rire. Cohn-Bendit, l’ancien, le très ancien révolté devenu un pauvre pépère, salarié-pigiste d’Europe 1, marchand d’armes à mi-temps via Lagardère. Et Mélenchon, amoureux transi de Mitterrand et Jospin, recyclé dans les odes à la Révolution française. Oui, à un autre moment, j’aurais rigolé de bon cœur.

————————-

Corriere della Sera – Stefano Montefiori
IL SUCCESSO DI ZEMMOUR, L’ARRABBIATO ANTI-ÉLITE «LA FRANCIA SI È SUICIDATA»

Contro i gay, gli immigrati, l’Ue: ha venduto mezzo milione di copie

PARIGI Il premier socialista Manuel Valls lo detesta e lo cita più volte come minaccia alla convivenza civile ma questo non fa che accrescere la fascinazione di tanti francesi per Éric Zemmour, 56enne editorialista del Figaro , ubiquo polemista radiotelevisivo e autore di « Le suicide français » (Albin Michel), un saggio di 500 pagine sui «quarant’anni che hanno distrutto la Francia».
Contro l’eredità del maggio 68, il femminismo, l’immigrazione, l’Europa e le nozze gay, Zemmour ha scritto un libro pieno di rimpianto per l’epoca d’oro (secondo lui) in cui gli uomini sapevano imporre la loro autorità di padri e mariti e la Francia non era «invasa dai musulmani salafisti». Soprattutto, «Il suicidio francese» è da due settimane primo in classifica, si avvia a raggiungere il mezzo milione di copie vendute e a battere il record del bestseller anti-Hollande di Valérie Trierweiler.

Che cosa ci dice, della società francese, un successo simile? Se lo aspettava?

«Da un punto di vista personale è un’immensa soddisfazione, ovviamente. Per la struttura mi sono ispirato al libro di un italiano, Patria 1978-2008 di Enrico Deaglio: non l’ho letto, ma ho preso da lì l’idea di mescolare la cultura popolare e il saggio politico. Mi aspettavo di creare dibattito, ma non di vendere così tanto. Questo successo è un plebiscito politico, ideologico. La gente mi ferma per strada e mi dice che finalmente qualcuno esprime la loro sofferenza. Il popolo francese non si rassegna a vedere la Francia morire sotto i suoi occhi».

Il suo libro è una specie di manifesto reazionario e populista.

«Ma io lo rivendico, il populismo. Apparentemente la facciata resiste, Parigi è sempre bella e le ragazze fanno ancora girare la testa, ma sotto la superficie tutto è marcio. Il populismo è il rifiuto di rinunciare alla nostra maniera di vivere».

E chi sarebbe responsabile di questo attentato alla vecchia Francia?

« Le Monde ha scritto che il mio è un libro complottista. Ma io non denuncio un complotto, critico un’evoluzione della società imposta dalle élite francesi. Negli ultimi quarant’anni queste élite hanno agito secondo le tre D: derisione, decostruzione, distruzione della Francia, in nome dei grandi ideali, ovvero l’Europa, l’apertura al mondo, il progresso».

La modernità, la globalizzazione, l’immigrazione, riguardano tutti, non solo i francesi.

«È vero, ma solo in Francia c’è un simile odio di sé veicolato dalle élite. Non fanno che ripeterci che non siamo abbastanza tedeschi, o americani, o svedesi. Tutti i modelli sono buoni, tranne il nostro. Poi, in Italia non c’è Stato forte, la società è abituata a difendersi. Noi ci sentiamo traditi dallo Stato. Siamo il Paese con la prima comunità musulmana d’Europa».

Ma le élite che lei denuncia difendono la laicità, per esempio. La Francia è uno dei pochi Paesi dove il burqa, e pure il velo nelle scuole, sono vietati.

«Ma sono residui, insufficienti, di un sistema ormai finito. Il modello francese era l’assimilazione, ossia “tutti possono essere francesi se fanno lo sforzo di essere francesi”. I miei antenati erano berberi di religione ebraica, non erano certo i galli, ma io oggi dico che i miei antenati sono i galli. Tutto questo non esiste più. I musulmani hanno un loro codice civile, è il Corano. Vivono tra di loro, nelle periferie. I francesi sono stati costretti ad andarsene».

Lei allora che cosa suggerisce? Deportare [ce mot n’a pas été prononcé devant Zemmour, NDLR] cinque milioni di musulmani francesi?

«Lo so, è irrealista, ma la storia è sorprendente. Chi avrebbe detto nel 1940 che un milione di pieds-noirs , vent’anni dopo, avrebbero lasciato l’Algeria per rientrare in Francia? O che dopo la guerra 5 o 6 milioni di tedeschi avrebbero lasciato l’Europa centro-orientale dove vivevano da secoli?».

Parla di esodi provocati da tragedie immense.

«Io penso che stiamo andando verso il caos. Questa situazione di popolo nel popolo, di musulmani dentro i francesi, ci porterà al caos e alla guerra civile. Milioni di persone vivono qui, in Francia, e non vogliono vivere alla francese».

Ma che significa vivere alla francese?

«Significa dare ai figli nomi francesi, essere monogami, vestirsi alla francese, mangiare alla francese, formaggio per esempio. Scherzare nei caffè, fare la corte alle ragazze. Amare la storia di Francia, sentirsi i depositari di questa storia e volerla continuare, sto citando Ernest Renan».

Se la prende con una supposta ideologia cosmopolita e totalitaria ma lei, Éric Zemmour, è sempre in tv.

«Io dico le cose che la maggior parte dei francesi pensano, da cui il successo clamoroso del mio libro. Contro di me però c’è l’ideologia dominante delle élite, ormai screditate, che provano a imporre alla società quel che è corretto pensare: il mariage pour tous , il femminismo, l’Europa, la globalizzazione, l’immigrazione vista come una ricchezza. Ma il popolo non la pensa così».

Lei punta a fare l’ideologo del Front National?

«No, su certi temi siamo lontani, il Front National per esempio non si è schierato abbastanza contro il matrimonio degli omosessuali, e da un punto di vista sociale ormai è troppo a sinistra. Ma io non mi pongo sul terreno dei partiti, la mia dimensione è quella delle idee. Conduco una guerra culturale, come direbbe Gramsci».

34 réflexions au sujet de « Cohn-Bendit, Mélenchon et Zemmour »

  1. J’ai toujours trouvé Zemmour stupidissime (psychopathe en fait) mais extrêmement dangereux et j’ai toujours détesté ceux qui le portent en haut de la scène (Ruquier le premier… pour l’audimat).
    Merci Fabrice de souligner que le danger est réel avec ce pauvre type… et que c’est l’époque qui le crée ! Sale époque. A nous d’en créer une autre ! Chiche !

  2. On voit que vous n’avez jamais lu le coran, les versets appelant au meurtre des juifs, chrétiens etc y sont légion, je ne comprends pas que quelqu’un d’aussi lucide que vous sur certains sujets se laisse embobiner par l’idéologie dominante sur d’autres

    [Je censure d’autorité tout ce qui suit. Planète sans visa défend des valeurs à l’opposé de ce que vous écrivez. Une frontière nous sépare, et je ne la franchirai jamais. Fabrice Nicolino]

  3. Merci de cette information et de cette analyse.

    J’ai lu le blog de Melenchon et il faut quand meme lui reconnaitre qu’il a leve le lievre en premier, ce qui est une bonne chose. Personellement je trouve dommage qu’il n’ait pas la clarte de ton analyse (peut-etre sa carriere ou ses habitudes de politicien l’en empechent, peu importe, chacun sa croix).

    Je te suis tres reconnaissant de cette analyse tres importante:

    “Et dans son petit esprit franchouillard, ce ne seraient pas les racistes comme lui, les responsables, mais les victimes elles-mêmes, décrétées « inassimilables ». Et cela, mes amis, c’est le discours des nazis face aux juifs”

    Et merci aussi de l’information sur le journal de Goebbels. A lire sans doute quand j’aurais le temps!

    Merci aussi d’avoir rappele que cela se situe dans le contexte de “la guerre qui menace”. Chacun y joue son role, de la gauche neo-coloniale (Hollande) a la droite mafieuse (Sarkozy), des ecrivains nihilistes (“eloge de Breivik”, et Houellebec) aux journalistes paresseux, et il est triste de constater que Zemmour n’aurait pas pu employer ces mots sur ce qu’est “etre Francais” si Finkielkraut n’avait pas auparavant legitime ce vocabulaire, et il semble que l’avertissement qu’Alain Badiou avait lance a Alain Finkielkraut est en train de devenir realite:

    “Ce qui est menacé c’est le minimum de cohésion interne et populaire qui évitera que tout cela se termine un jour ou l’autre par la domination sans partage de forces sinistres. Je sais très bien, Alain Finkielkraut, que vous ne rallierez pas ces forces, mais vous serez en coresponsable. On ne peut pas introduire en politique des désignations identitaires de ce type sans que cela ait des conséquences gravissimes. Vous le savez parfaitement. Il n’y a pas de « problème immigré » en France, il n’y a pas de « problème musulman », pas plus qu’il n’y avait de « problème juif » dans les années 1930.”

    http://bibliobs.nouvelobs.com/essais/20091217.BIB4613/finkielkraut-badiou-le-face-a-face-4-5.html

    Que faut-il repondre au aspirants nazis comme Zemmour? (oui, je pense qu’il est aspirant nazi parcequ’il ne fait aucun effort pour ne pas l’etre, par paresse ou stupidite ou peut-etre mechancete, tout comme Eischmann n’etait pas un monstre mais n’avait fait aucun effort pour ne pas etre nazi).

    Que rien de ce qu’il decrit n’est francais. Ca l’est devenu, grace a des hommes et des femmes courageux qui ont refuse de se complaire dans “l’identite” de leur epoque!

    L’alphabet est juif (“mysteres de l’alphabet”, Marc-Alain Ouaknin), la galanterie chevaleresque et les mathematiques sont musulmanes, la cuisine vient du monde entier, un nombre incroyable de grands artistes et intellectuels qui ont fait la France sont d’origine etrangere, et encore aujourd’hui la culture francaise inspire le respect dans le monde entier et les 5 philosophes du XX siecle les plus suivis dans le monde sont francais (Foucault, Derrida, Deleuze, Levinas, Badiou).

    Qu’est-ce qui peut aujourd’hui inspirer “le minimum de cohésion interne et populaire” que Badiou appelle de ses voeux?

    Peut-etre cela:

    http://fabrice-nicolino.com/index.php/?p=1830

    La France est un des lieux de naissance de l’agriculture biologique, des toilettes ecologiques, de l’architecture bio-climatique, le centre mondial de competence de l’architecture en terre (CRATerre a Grenoble)… Il n’y a pas que le nucleaire, il n’y a pas que des conneries en France!

  4. Ce type est un malade.
    Et les socialistes ,des criminels, qu’attendent-ils pour ouvrir les élections municipales aux étrangers ???Cela aurait dû être fait depuis 30 ans !!
    Des parents qui votent et s’investissent dans la vie d’une commune, quoi de mieux pour rendre leurs enfants sensibilisés à la citoyenneté.Les parents sont l’exemple en cette matière, non ? Se sentir acceptés dans un pays passe beaucoup par là, c’est important, c’est la condition première ,je trouve.
    j’enrage de vivre dans un pays aussi peu généreux,
    Le dernier livre de Fabrice Arfi, excellent, raconte comment la fédération de foot voulait limiter drastiquement l’entrée dans son école, des très jeunes joueurs français noirs ,ou maghrébins, sous prétexte qu’ensuite ils partent jouer à l’étranger .
    Je racontais cela à un ami, fana de foot, qui ne voyait pas en quoi cela était scandaleux !!!
    C’est horrible, les gens manquent complètement de sens civique, l’idéologie de Zemmour est généralisée ,pourquoi ? Car ces immigrés n’ont jamais été pris en compte au niveau des votes.
    Ils ne comptent pour rien, donc, leurs enfants, français, ne comptent pas plus dans l’esprit des gens.
    Un joyeux Noël à tous,pour moi, ce sera d’apporter une bonne soupe aux Zadistes du 47

    La zad de Sainte Colombe en Brulhois.
    Une zone à défendre s’organise sur le terrain de Joseph Bonotto.
    Un projet de ferme collective est en train de germer, nous sommes toutes et tous invité-e-s à nous rendre sur les lieux, à participer, relayer, aider… à nous engager sur un lieu de convergence des luttes et des idées et à agir à la transformation d’un modèle périmé et nocif.

    La priorité est à la construction des abris, la mise en culture a déjà commencé: plantation d’ail et de fèves.
    Il nous faut assurer un maillage fort de la population par le biais d’associations, de collectifs, de travailleurs sociaux ou d’acteurs culturels…
    Il faudra bientôt un groupe de locaux pour relayer après de la population: diffusion de tracts sur les marchés etc…
    Rendez vous les samedis au moment du repas de midi pour coordonner le tout.
    Noël et jour de l’an sur la zad.
    Page FB: ZAD D’AGEN 47 a Sainte Colombe en Brulhois
    Un article
    http://www.lelotenaction.org/pages/content/archives/la-nouvelle-zad-de-sainte-colombe-en-bruilhois-va-faire-faire-du-bruit.html

  5. Le vote des etrangers n’est pas une evidence, pour moi soit on vote en France soit a l’etranger. Le pays ou je vis n’accepte pas non plus la double nationalite, donc je n’y vote pas.

    Sur le Coran: c’est une tarte a la creme des islamophobes, on dirait qu’il n’ont lu ni le Coran ni la Bible, pourtant assez gratinee par endroits elle aussi.

    C’est probablememt pour eviter ce genre de “lecture” ignare et malveillante que certaines religions restreigent la diffusion de leurs livres sacres. Comme ils ont raison!

  6. Aujourd’hui où tout le monde a peur du point Godwin, je trouve salutaire de lire ce genre de billet. Le parallèle est juste, sensé, important. L’heure est grave et la cécité grande. Merci Fabrice de garder les yeux ouverts.

  7. Nous sommes le 23 décembre ; l’article du Point est du 16 décembre ; il reprend le billet de Mélenchon du 15 qui lui-même commente un article paru dans le Corriere della Sera du …30 octobre.

    Du Point, j’extrais ces propos odieux de Zemmour à qui le journaliste du Corriere aurait [il faudrait comparer cette traduction avec les propos tenus en italien] demandé s’il comptait déporter 5 millions de musulmans : “Cela semble irréaliste, mais, explique Zemmour que l’on sait féru d’histoire, qui aurait imaginé dans les années 1940 qu’un million de pieds-noirs quitteraient l’Algérie 20 ans plus tard pour revenir en France ?”!!!! D’abord il ne se démarque pas le moins du monde de l’intention que l’interviewer lui prête ( on peut être parfois piégé par une question ), tout en répondant d’une manière indirecte ( utile pour se couvrir plus tard : non , non, non, je n’ai jamais rien dit de tel, c’est l’interviewer qui a tenu ces propos, pas moi) mais qui au fond confirme son souhait d’une expulsion notable de musulmans de France. Il aggrave la perfidie de ses propos en établissant une comparaison avec …les années 1940 !!!!! Pourquoi 1940, on se le demande vraiment!?

    Avant guerre le champion des classes moyennes, c’était Déat.

  8. Une interview de Gayatri Chakravorty Spivak dans Dawn, (le plus ancien quotidien Pakistanais en langue Anglaise) ou elle parle de son travail d’enseignante, du desir, de “l’education de l’imagination”, des toilettes, et du devoir de la classe eduquee de vaincre “le crime cognitif millenaire”:

    http://www.dawn.com/news/1152482/herald-exclusive-in-conversation-with-gayatri-spivak

    Spivak, qui entrepris de traduire Derrida en Anglais en 1967, dit que la toute premiere chose que doit faire un activiste est de “choisir la maniere dont il gagne sa vie” (ce que ne contredirait pas Rabhi!) et se refere -ce qui est assez rare pour etre note- a “l’education esthetique” au sens de Friedrich Schiller.

    J’ai souvent l’impression, en depit des flots d’argent qui financent le terrorisme dans la region, que le risque de fascisme est moindre au Pakistan (ou en Asie du Sud en general), qu’en Europe. A cause de la direction que prennent les choses. Ou peut-etre a cause de la persistence d’un instinct pour reconnaitre le niveau d’une pensee, instinct qui dans cette region n’a pas encore ete mis sens-dessus-dessous.

  9. [De nouveau, un propos contre les immigrés. De nouveau, censuré. Le prochain ira droit à la poubelle, sans même être affiché. Planète sans visa n’est pas un dégueuloir pour les innombrables racistes de la place. Il est quantité d’autres lieux pour cela. Ce lieu défend des idées et une morale qui excluent radicalement et définitivement l’immondice. Un détail, insignifiant : quand on éructe, il vaut mieux avoir le courage de le faire sous son nom (Fbrz). Fabrice Nicolino ]

  10. Merci à vous Fabrice d´avoir censuré les propos de Patrick Z. J´ai déjà eu l´occasion de lire sa prose délétère sur un autre blog et je dois dire en avoir été profondément écoeurée.
    A propos de Eichmann, on peut avec profit lire ou relire l´ouvrage d´Hanna Arendt “Eichmann à Jérusalem – Rapport sur la banalité du mal”.
    La banalité du mal, une expression très forte qui devrait nous donner tous à réfléchir.

  11. zemmour, avec sa mauvaise foi, assimile musulman à islamistes, c’est aussi faux que de considérer tous les Juifs à des sionistes, les protestants à des brejnic, les bouddhistes aux criminels d’état du Myanmar, les hindouistes aux membres du gouvernement indien actuel… Il devrait aller au bout de sa pensée et les attaquer pour concurrence déloyale,pour ce qui est de projet de société je ne vois pas beaucoup de différences entre zemmour et les islamistes.

    Plutôt que de continuer à l’inviter à la première place du diner de con, pour participer à la propagande de diversion que nous subissons depuis plus de 12 ans, les responsables médiatiques feraient mieux d’appliquer la méthode Pasqua et de virer le pompeux cornichon à coups de pompes dans le c..

  12. On pense ce qu’on veut de Zemmour (son bonapartisme, trés peu pour moi), mais sur ce coup-là, je ne suis pas d’accord avec vous, Fabrice, je trouve les réactions de DCB et Mélenchon saines pour la liberté d’expression.
    Vous plus que d’autres devriez savoir que lorsqu’on ouvre la boîte de Pandore de la censure, tout devient possible, y compris la mort de la démocratie. Joyeux Noël tout de même!

  13. quoiqu’ait dit Zemmour il ne sera pas pourchassé comme l’a été dieudonné matin midi et soir pendant des jours et cela beaucoup de gens le notent sans oser le relever; et tout ce bruit fera peut etre monter la vente de son bouquin; il eut mieux valu combattre avec des arguments au lieu d’imprécations

  14. Fabrice, toi qui me semble quelqu’un de posé, avec des valeurs humaines, je suis déçu que tu crie si vite avec les loups,sans prendre le temps de faire quelques vérifications sur les vrais propos de monsieur zemmour.je ne souhaite pas défendre ses idées mais je croie que la démocratie se défend mieux par la véritée.

  15. Oui, l’idéologie d’extrême droite, avec le culte du chef, l’élitisme, le racisme, la domination masculine, l’homophobie (combien de gays refoulés au FN ?!) et toutes ces merdes qui ont jalonné l’Histoire des pires horreurs imaginables.
    Il y a bien un corpus de l’extrême droite.
    On peut y ajouter la haine de la révolution française et de mai 68 auxquels ils ne comprennent rien (ou feignent…).
    Oui, notre société est de plus en plus perméable, à nouveau, à toutes ces monstruosités.
    La bête immonde s’infiltre chaque jour un peu plus et elle a des alliés, parfois pas ceux que l’on attend…
    Il y a ce corpus puant et il y a aussi la capacité de la bête immonde à épouser n’importe quelle forme quitte à se montrer totalement incohérente, l’important étant la conquête du pouvoir à tout prix, par amour de la puissance et d’écraser ses ennemis notamment.
    Ainsi, Philippot, homosexuel plus ou moins assumé dans un parti à la doctrine extrêmement homophobe.
    Castoriadis avait bien parlé de “la montée des insignifiances”…
    Comment pouvait-on croire que les centaines de milliers de manifestants à la manif pour tous ne joueraient pas un rôle politique important dans ce pays de poltrons conformistes qui est le notre ?
    J’en veux énormément au PS d’avoir eu au minimum la maladresse de s’accommoder des ces grandes manifs anti mariage pour tous. Il y avait une autre manière de légiférer sur le mariage pour tous que de mettre dans la rue des centaines de milliers d’inconscients à tendance fascisante qui se fédèrent aujourd’hui et pèsent sur la vie sociale et politique de ce pays.
    Le PS est vraiment un parti de décérébrés dangereux. Qu’ils DEGAGENT !

  16. Pour Thierry et Vu de Sirius,

    Crotte et mille fois crotte !

    1/ Je ne me suis pas prononcé sur la liberté d’expression, tarte à la crème bien connue. Aucune idée humaine ne saurait être pensée dans un absolu dépourvu de la moindre gravité universelle. Mais, et je me répète, je n’ai pas parlé de cela. J’ai contesté la réponse de Cohn-Bendit et de Mélenchon qui, loin de s’intéresser au propos de Zemmour, condamne la réaction d’i-Télé. Cela, à mes yeux, est fou. Car la grande affaire réside dans les mots prononcés.

    2/ Je lis l’italien, je suis allé d’emblée au texte de Zemmour. Et donc, je sais à la perfection ce qu’il a déclaré. Son désir de voir partir de France des millions d’hommes, de femmes et d’enfants, dont une part notable a fait la richesse sans laquelle Zemmour ne serait probablement pas, lui-même, ce qu’il est.

    Je sais ce que j’écris. En général, c’est exactement ce que je pense. Zemmour trace les contours d’une politique fasciste. Et je n’oublie pas ce que cela commande quand on entend combattre l’infamie.

    Fabrice Nicolino

  17. Le fascisme est le double maudit de la democratie. En Inde ou je vis, la classe moyenne, corrompue, desire le fascisme pour la proteger de sa propre corruption. Ce sont les classes populaires, probablement moins “democratiques” au moins en apparence, qui sont encore suffisament nombreuses pour empecher cette evolution.

    Si l’esprit de clocher, de coterie, d’entre-nous, de racisme, est un carburant habituel de l’extreme-droite (qui dans un pays a majorite musulmane est musulmane, dans un pays a majorite hindoue est hindoue, et dans un pays a tradition laique est laique, etc.) le veritable moteur du fascisme est en quelque sorte, “moins sectaire”; Le capitalisme prospere particulierement sur le terrain du dialogue de sourd, des querelles des particularismes et des heritages en competition, car il devient, de fait, le seul element commun, le seul langage qui reste vraiment partage.

    Le “fascisme” au sens de celui des annees 1930 en Europe et qui revient maintenant est donc un mecanisme d’enfermement, de refroidissement, d’auto-destruction, qui est etaye par le capitalisme qui lui en sort indemne et vainqueur.

    Il est donc important de vaincre ses demons interieurs, “le fascisme a l’interieur de soi-meme”, car l’adhesion aux fascismes “culturels”, fascismes “identitaires”, dont le pire fascisme qui est le capitalisme sort toujours renforce, vient de la peur de reconnaitre et d’affronter de ces demons interieurs.

    La democratie doit etre plus qu’un mot, sinon elle abrite le fascisme.

  18. En fait l’identite, paradoxalement, peut etre un tres puissant recours contre le fascisme, en tout cas infiniment plus puissant que les tartes a la creme sur “la laicite” et “la democratie”, car si on explore de maniere suffisament serieuse, honnete, avec suffisament de vrai travail, sa propre culture et sa propre tradition, on y trouve inmanquablement une ouverture sur le monde. Il ne manque pas d’exemples de gens qui adhererent a un mouvement fasciste mais qui en sont sortis avec d’autant plus de force justement parcequ’ils ont travaille sincerement a connaitre leur propre culture, leur propre histoire. Un fasciste qui le demeure est essentiellement un ignare ultra-moderne, quelqu’un qui a peur de “la montee de l’insignifiance” (comme dit P.P.) mais a l’interieur de lui-meme, et se retrouve paralyse par cette modernite qui l’envahit de l’interieur et de l’exterieur, et renonce a reunir les forces pour sortir de cette paralysie.

    A cela s’ajoutent les intelligents manipulateurs, qui de maniere tout a fait sincere n’ont absolument “rien de personnel” contre les musulmans, les noirs, les juifs, les homosexuels, et se vantent parfois d’avoir des amis personnels appartenant a ces categories, et c’est souvent vrai. Eichmann n’avait “rien de personnel” contre les juifs et Arendt croit qu’il est sincere en disant cela, de meme que les Americains n’avaient rien ni contre la personne de Saddam Hussein ni contre sa politique, qui fut la plus servile qu’il fut possible, et on apprendra surement un jour que certains hauts fonctionnaires “eclaires” furent sincerement desoles pour le sort fait a leurs anciens partenaires Irakiens, mais il fallait une raison pour achever de detruire le pays, il fallait bien que cette destruction deliberee s’inscrive dans le cadre d’un recit intelligible, et c’est ce qu’ils avaient trouve.

    Ce “racisme froid” (Jacques Ranciere) ou “racisme intellectuel” (Alain Badiou) est l’ennemi irreductible. Ce qu’il produit est un viol de l’identite, qui peut etre consideree comme ce que l’homme a de plus precieux (ce qui peut-etre rejoint Finkielkraut) en la transformant en une arme de guerre.

    Jean-Pierre Filiu observe la meme chose.

    Approfondir son identite la sauve du viol, et nous sauve en meme temps. Aujourd’hui, “le deserteur” (de Boris Vian) a une identite, infiniment loin des superficialites convenues sur “la laicite republicaine” si compatibles par contre avec le racisme d’etat.

  19. Crier (ou hurler) avec les loups !!! Encore une expression méprisante envers ces animaux qui nous sont, dans bien des domaines, mille fois supérieurs et desquels nous pourrions beaucoup apprendre en matière de solidarité et de cohésion sociale !

    Thierry,
    qu´est-ce que la démocratie pour vous, que veut dire la vérité ? Quelle vérité, quelle démocratie ? Les vôtres, infimes particules dans l´univers ? Votre interprétation de la vérité, votre interprétation de la démocratie ? Qui ne sont certainement pas les miennes ! Il serait temps de définir ces deux substantifs avec exactitude et objectivité. Ils sont employés à tout bout de champ, tellement galvaudés, tellement chargés d´émotions malsaines qu´ils ne veulent plus rien dire. Les chasseurs, les aficionados s´en gargarisent et se disent persécutés par ceux qui condamnent leur passe-temps pervers, le monde politique et ses élus vilipendent les courageux défenseurs de sites naturels menacés par des grands projets d´aménagement inutiles, ils les traitent de nazis, de facistes, tout en les accusant de prendre l´état de droit et la démocratie en otage.
    En tout cas, c´est bien vrai que même les nains de jardin jettent des ombres de plus en plus longues 🙂 !

    PJ Un pays soi-disant démocratique comme la France ferait bien de changer les paroles de son hymne national sanguinaire qui appelle à la boucherie généralisée !!!

  20. Puisque apparemment certains lecteurs de Planete sans Visa ont besoin qu’on leur mette les points sur les i, voici ce que dit Jean-Pierre Filiu, prof a Sciences Po et dans plusieurs universites Americaines:

    Le Monde: Comment expliquer la forte proportion de convertis parmi les djihadistes ?

    J.P. Filiu: C’est que ça n’a rien à voir avec l’islam ! On continue de regarder comme un phénomène religieux ce qui n’est qu’un phénomène politique. Daesh est une secte. Elle frappe d’autres musulmans. Son discours totalitaire ne peut prendre que chez ceux qui n’ont aucune culture musulmane. Plus vous aurez de culture religieuse, moins vous serez susceptible d’y adhérer. On est dans le monde de l’infra-religieux, de la sous-culture. A cela il faut ajouter la dimension apocalyptique de son discours, propre aux sectes, que l’on trouve sur Internet. C’est le domaine de la superstition. Cela ne peut attirer que des enfants de Facebook et des jeux vidéo. C’est pourquoi je ne crois absolument pas à l’idée de déradicalisation. A quoi cela sert-il de dire à ces gens : « ceci n’est pas le vrai islam », alors qu’ils ont justement adhéré à la logique de ce discours ? Pour déconstruire ce discours, il faut être musulman.

    http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/11/18/le-discours-de-l-ei-ne-peut-prendre-que-chez-ceux-qui-n-ont-aucune-culture-musulmane_4525226_3224.html

    Il y a aussi, parmi tant d’autres (meme en se limitant aux auteurs francais), l’article d’hier, touffu et historique, de Jean-Michel Vernochet sur le Reseau Voltaire, et bien sur les livres bien connus de Alexandre Del Valle, dont “Islamisme et Etats-Unis, une arme contre l’Europe”, publie des 1997, et preface par le general Pierre-Marie Galois… Ce livre sorti a la meme epoque que celui de Huntington (mais beaucoup plus fin, plus erudit, et resultat d’une vraie recherche de qualite universitaire et pas d’une commande baclee) semblait un bizarre meteore a l’epoque… Il ne l’est plus, l’epoque l’a rattrape!

    Bref, c’est evident: que des “bobos gauchistes, pacifistes belants, membres de la meme secte, vivant dans leur tour d’ivoire”!!!

    Ceci dit, pour ceux que l’Islam n’interesse pas, et c’est leur droit apres tout, un conseil cependant: Connaissez votre propre culture, ce n’est pas un super-marche, c’est votre heritage et votre responsabilite, et cela vous donnera, entre prime, assez d’intelligence pour comprendre la culture d’autrui. Ca peut toujours servir! Lisez aussi Finkielkraut, au moins pour commencer! (Meme si je ne suis pas du tout d’accord avec certaines de ses formulations).

    Comme ca, vous ne sombrerez pas dans la sous-culture promue par l’ignare Zemmour et ses clones, miroir spirituel de la sous-culture nourrie de violence et de jeux video promue par l’ISIL et ses avatars successifs.

  21. Je constate que j’ai été censuré alors que contrairement à ce que prétend le maître de ces lieux mon message n’avait rien de raciste (car une idéologie, politique ou religieuse, n’est pas une race)
    D’autant plus surprenant que l’an passé (novembre 2013 si ma mémoire est bonne) Fabrice Nicolino avait défendu Charlie Hebdo et son libre droit de critiquer l’islam.
    Aujourd’hui la peur de déplaire au “politiquement correct” l’a emporté chez lui, je le croyais plus courageux.
    Il préfère publier des commentaires de désinformation genre “l’islam ce n’est pas ça”, bref l’enfumage habituel des Valls, Cazeneuve et Cie.
    Comme islamologue il y a bien mieux que l’enfumeur Filiu,que je connais très bien et qui n’a aucune crédibilité.
    Les vrais connaisseurs de l’islam sont interdits d’antenne, on sait pourquoi.
    Je n’en dirai pas plus puisque je vais sûrement être censuré, j’invite seulement Nicolino à interroger sa conscience et à faire preuve de bonne foi.

  22. Patrick Z.

    J’assume, ô combien, ma censure. Ce lieu est privé, bien que largement ouvert aux autres. Mais il a ses limites, et si vous connaissez quelque création humaine qui n’en ait pas, faites-moi signe, je suis intéressé.

    Pour le reste, non. Je sais faire la différence. Vous êtes possédé par une passion qui n’a rien à voir avec la critique religieuse.

    Fabrice Nicolino

    PS : Je comprends – de loin – votre colère, mais à mon sens, vous la tournez contre de mauvaises cibles.

  23. Bizarre, ce blog me plaisait bien, j’en comprenais jusqu’à présent le contenu, je me sentais en phase avec tous ceux qui aiment les animaux, défendent la planète, luttent contre les lobbies, les multinationales de l’agro.. J’achetais les livres de Fabrice, j’y trouvais mon compte, j’étais devenu végétarien, bref, avec mon petit bac+6, j’avais l’impression de savoir où j’allais… Et donc j’aimerais bien, malgré tout, continuer à écouter Europe 1 à 8h, aller à un meeting de Mélenchon si ça me chante, et ne pas avoir honte de trouver du sens à certains propos de Zemmour ou de Dieudonné… Fabrice, j’aurais apprécié que tu ne censures pas la réponse de Patrick Z, que ce blog ne se transforme pas en café philosophique, qu’on ne méprise pas ici la sous-culture dès lors qu’on n’est pas agrégé de philosophie ou d’histoire contemporaine ou qu’on n’a pas Finkielkraut ou je ne sais qui…
    Ici, on milite contre le déboisement, contre la corrida, contre Monsanto, contre Center Parc, et c’est déjà pas mal. Merci de continuer à “simplement” animer des débats écologiques de grande qualité, ce que tu fais avec beaucoup de justesse !

  24. Est-ce que les noirs et les arabes français ou pas (je n’ai pas lu zemmour) sont inassimilables?
    Par exemple, proche de mon quartier, il y a une pizzeria tenue par “de jeunes d’origine noirs et arabes”.
    la réponse: Ils bossent, bossent et bossent encore – toujours et leur pizzas et autres plats sont bons.
    la preuve en est puisqu’ils fournissent tout mon quartier de centre ville, ici et là.
    Egalement, il y a mon coiffeur français et algérien de 40 ans, il a appris au bled, la meilleure école de coiffure, il travaille bien et ne demande pas cher. (10 Euros la coupe)
    Mais par contre, dans mon quartier, il y a “le national”, bar tabac et PMU. Là, les principaux clients sont cette fois de moins jeunes noirs et arabes, ils jouent, jouent à longueur de journée au tiercé et autres ainsi qu’ils grattent et grattent encore les bulletins de la française des jeux…
    Voilà: on ne peut pas généraliser et “mettre tout le monde dans le même panier”. Autre chose: ma compagne “au yeux baltique” a la double nationalité (française et russe par son père), elle ne vote qu’en France, elle trouve cela normal.
    Il est normal seulement de voter dans un pays ou l’on travaille et paye ses impôts ayant acquis une autre nationalité!
    Aussi, la politique des quotas imposée par Bruxelles est une véritable sottise.

  25. Bakoko 34,

    Désolé pour toi, mais je maintiens intégralement mon propos sur Zemmour et mon acte de censure. Il est un tantinet ridicule de parler de sous-culture. Je ne pense nullement que Patrick Z. soit sous-cultivé. Et d’ailleurs, par rapport à qui, et quoi ? En revanche, je te rappelle et rappelle à tout le monde que Planète sans visa n’est pas un lieu où une pensée que j’estime raciste peut s’exposer. C’est définitivement non. Et si cela t’embête, je crois devoir te dire avec civilité qu’il faut trouver accueil autre part.

    Je n’ai jamais cherché des lecteurs, je les ai trouvés. Mais je préférerai, et de loin, renoncer à Planète sans visa plutôt que sortir du cadre que j’ai choisi et défini dès le départ dans ma Déclaration d’intention.

    En tant qu’hôte, en tant qu’invitant on ne peut plus bénévole, je demande le respect pour ce que je suis, et que je n’ai jamais songé à dissimuler.

    Nota Bene : J’aurais pu, aisément, cacher les courriers que j’ai censurés.

    Fabrice Nicolino

  26. À TOUS,

    Compte tenu de l’envoi de certains courriers dont l’origine n’est que trop évidente, je ferme tous les commentaires concernant cet article. Je précise que je ne regrette nullement de l’avoir écrit. La gravité de la crise écologique planétaire commande de lutter, même si c’est en partie une perte de temps et d’énergie, contre toutes les régressions présentes et à venir.

    Je sais où le programme de la haine a mené et mènera encore. Qu’au moins cela ne soit pas par moi. Si peu que ce soit.

    Fabrice Nicolino

  27. Vous etes un exemple du courage! Se que je constate on paye les connerie du gouvernement qui s’enrichit sur le dos de la population et personne ne s’exprime je ses pa ou va allé le monde et commen sa va finir tous sa, sa chier excuser moi du therme mais faut espérer du mieux.pour moi il y aurai pa eu autant de nationalité différente ses tous pareille nous même on N’en serai pa à du terrorisme à l’heure actuel. Bon courage et surtout je dit faut positiver dans la vie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *