Un grand merci à Nicolas Hulot

Ne finassons pas : je me suis sévèrement engueulé, courant septembre, avec Nicolas Hulot. Je vous renvoie, pour ceux que cela intéresse, à trois papiers sur la question (ici, ici et ). Je lui avais reproché une déclaration sur les biocarburants, faite à Rennes, à la suite de quoi il m’avait téléphoné. Et nous nous étions heurtés, avant de nous comprendre, je crois. Je vais essayer de ne pas être hypocrite : sincèrement, je ne sais rien du rôle éventuel que j’ai pu jouer dans l’évolution de Hulot, mais nul doute en tout cas qu’il a modifié son propos sur les biocarburants. Et c’est ce qui compte, je le jure bien. Au passage, je voudrais remercier publiquement Nicolas Hulot, comme je l’ai attaqué publiquement.

Cet homme, pour qui j’ai de l’estime depuis de longues années, montre une nouvelle fois ses qualités profondes. Je vous laisse lire la dépêche de l’AFP qui m’a mené à cette mise au point.

Biocarburants: Nicolas Hulot et les ONG dénoncent « l’entêtement » français

PARIS (AFP) — Nicolas Hulot a dénoncé vendredi « l’entêtement » français sur les biocarburants, après les manoeuvres des députés pour protéger les intérêts fiscaux dont ils bénéficient.

Comme lui, les Amis de la Terre, Oxfam et Agir ici, membres de la campagne « les Agrocarburants ça nourrit pas son monde », s’insurgent contre le « maintien aveugle » en France d’un objectif d’incorporation de 10% d’agrocarburants dans l’essence d’ici à 2015 qui aura des conséquences « dramatiques » dans les pays du sud, estiment-ils.

« Les agrocarburants ne sont en aucun cas la réponse à nos besoins énergétiques », a déclaré M. Hulot à l’AFP.

« Cet entêtement sur nos agrocarburants a d’ores et déjà en Afrique et dans d’autres pays des conséquences absolument tragiques (…) sur l’accroissement de la misère et de la famine: cette compétition d’usage des sols est inacceptable », a-t-il insisté.

Dans un communiqué, Oxfam et les Amis de la Terre « déplorent que les parlementaires français n’aient pas remis en cause la pertinence du soutien de l’Etat à la filière des agrocarburants ».

Selon elles, la défiscalisation a déjà coûté 800 M euros à l’Etat en 2008: « une somme colossale » comparée à leur bénéfice dans la lutte contre le changement climatique.

« Surtout, insistent-elles, le maintien aveugle d’un objectif français d’incorporation de 10% d’ici à 2015 – une échéance encore plus proche que celle discutée au sein de l’Union européenne, qui vise 10% en 2020 – aura inexorablement des conséquences dramatiques sur l’accès à l’alimentation des populations du Sud.

Alors que la fin des avantages fiscaux consentis aux biocarburants était inscrite pour 2012 dans le projet de budget 2009, des députés ont révisé cet objectif à la baisse, au profit des industriels français.

78 réflexions au sujet de « Un grand merci à Nicolas Hulot »

  1. Hulot a mis un an à comprendre que le biocarburant c’était pas bon pour la santé de la planète? Il aurait p’tète déjà pu en toucher un mot à son pote Borloo? Ah, mais suis-je sot! Où avais-je la tête? Hulot ne fait pas de politique!

    Rappel
    le Mardi 10 octobre 2006

    « (…) la première pompe E85 vient d’être inauguré à Paris et plus précisément Porte d’Orléans dans une station service du groupe Total. Le pétrolier français souhaite implanter 250 pompes dès 2007 ou début 2008.
    Cette implantation correspond à la volonté du gouvernement qui souhaite développer les biocarburants. (…)

  2. Je n’aime pas las attaques contre Nicolas Hulot !
    Nicolas Hulot, n’a aucune responsabilité poltique, il n’est pas (à ma connaissance ?) dans un quelconque parti politique !…

    Nicolas Hulot a du talent !… Et alors ?…
    C’est très bien pour lui, tant mieux !…
    Je suis allé voir votre site : « pacte contre Hulot », je le trouve ridicule, grotesque !…

    De toutes façons, ce qui se passe avec Nicolas Hulot, est symptomatique du mouvement écologique dans ce pays ! Ca cache une très profonde médiocrité !… C’est ça la vérité, et elle fait mal !!…

    Le principal parti politique écologiste de ce pays c’est « les verts ». En Allemagne, quand Gerrard Schröder était au pouvoir, Yorka Fischer (un écologiste) était quant à lui, ministre des affaires extérieures de L’Allemagne !!…
    Ca veut dire quoi ?… Ca veut dire qu’en Allemagne un écologiste est capable d’occuper parmis les plus hautes fonctions de l’état ! En France, non !…

    Yorka Fischer est écologiste et en même temps c’est un homme d’état !… En France écologiste et homme d’état ne rime pas ensemble !…

    Tant que les partis écologique francais seront aussi nulissime et incapable d’attirer à eux des gens de grandes valeurs intellectuels et politiques et de formations supérieures ! Exemples, des gens venant de l’école nationale d’administration, de sciences politiques, de l’école normal supérieure, école polytechnique, des universités comme Oxford ou Cambridge, etc…
    Et en nombre suffisant !…

    Tant que les partis écologique francais seront incapables de faire ça, alors rien ne bougera jamais et vous continuerez à avoir tous vos nullards habituels (ex : Mamère, Voynet, j’en passe et des pires !). C’est à dire un personnel politique de second plan, voir de troisième plan !… Et ayant aucune crédibilité auprès des gens (et à juste raison) !…

  3. Hulot a changé de discours, c’est bien.
    Il y a cependant quelque chose qui m’a agacé dans cette histoire. En effet, d’un côté les média ont rapidement retransmis le nouvel avis de Nicolas Hulot; pour le coup, tant mieux. Mais d’un autre côté, il y a Fabrice qui s’échine et se démène, et à lui on ne donne la parole que plus rarement; sur ce thème partagé, j’ai vu Fabrice seulement dans un sujet de JT-nuit de France 2, pendant que Nicolas Hulot faisait l’objet de dépêches (et de titres).
    Tant mieux pour NH, je le redis, mais les auditeurs/lecteurs/télespectateurs/… méritent aussi Fabrice, tudju !

  4. @Nicolas, votre avis est peut-être un chouïa exagéré.
    En effet, j’ai perçu que Joschka Ficher avait fait quelques compromis avec ses idéaux pour en arriver là.
    Et puis les écologistes sont, normalement, dans notre système socio-économique, des gens qui vont à contre courant. Qui devraient en réclamer haut et fort son abandon. Sachant comme il tourne aujourd’hui, plus rude que jamais, comment peut-on leur donner des responsabilités ? Soit on leur fait faire du greenwashing, soit on leur donne les clés de la baraque pour démolition. Dans les autres cas, on s’en passe.

  5. A Nicolas
    Pas d’hommes d’Etat écologistes? Ben on a le pouvoir qu’on mérite. Nous sommes dans un pays ou régnent, la cupidité, la veulerie, la lacheté, la soumission, l’hypocrisie, la désinformation, la bétise et j’en passe. Alors forcément on a du mal avoir les dirigeants dont nous avons besoin d’urgence

  6. Rho, ben le v’la tout fâché-colère, @ Nicolas. Après tout, quand on y réfléchit, deux ans c’est pas si long que ça, non? Combien d’hectares dévastés?
    Pis ça va nous faire des bien belles images dans les médias lorsque Saint Jean bouche d’or va nous révéler que c’est pas bien les combustibles d’origine agricole. Je vous dis que ça. Les journalistes vont se prosterner. J’en piaffe.
    Pauvre Voynet, sénatrice, pauvre Mamère, député européen…En-fon-cés! Finiront pas à l’Académie Française, ces deux-là, partis comme y sont.

    Marrant, le site antihulot. Sagace.

  7. Faut espérer qu’il y en a encore beaucoup d’autres qui vont découvrir, même avec un peu/beaucoup de retard, que les agro-carburants c’est la mort.

    Parce que si on reste aussi nombreux qu’on est maintenant, ça va pas suffire.

    Je suis épatée de voir que certains considèrent comme une mauvaise nouvelle le fait qu’un NH, avec l’audience et le passé qu’il a, prenne une position correcte sur un point. Bien sûr qu’il y a mis le temps, bien sûr que son discours passera mieux le mur du son (et de l’image) que celui de Fabrice, et alors?

    Surtout que s’il avait d’emblée eu une position claire et juste, il n’aurait pas eu droit à la célébrité qui est la sienne.

    Maintenant, ça ne me gêne pas plus que ça que certains continuent à l’attaquer, si ses positions présentes le justifient.

    Mais le « péché originel », c’est pas mon truc.

  8. Allemagne et leurs hommes politiques verts:

    Cette place plus importante qu’ils peuvent occuper n’a-t-elle pas aussi un lien avec leur géographie? Ils me semblent moins « gâtés » que les francais sur ce point-là: climat, beauté des paysages, accès à la mer..Alors peut-être à la base, sont-ils plus motivés..La France est si belle, si variée..
    « Des siècles, des pays, étudiez les moeurs
    Les climats font souvent les diverses humeurs »
    — Nicolas Boileau, Art poétique, III, v. Montesquieu théorie des climats.

  9. Tant pis,je me répète pour les infaillibilistes: Et Dieu dit à son Fils, vas sur Terre car je crois que j’ai raté l’Homme !.

  10. et la bible ( qui n’est pas la mienne ) quoique j’ai baigné dans ce milieu dit : ne t’assoie pas à la table des mécréants.
    tu peut entre nicolas (çà va finir pas déteindre) le caresser dans le sens du poil mais vise un peu les logos qui financent son site. je préférais ses émissions sur la nature, un peu comme ruquier il y a une quinzaine d’année sur france inter le matin très (trop) tôt.
    il n’y a aucun vrai mouvement ecolo en france et c’est pour cela que j’attends un parti humaniste qui rassemble toutes les bonnes causes que nous défendons, une sixième république et non raie publique avant le grand chaos (article 16, de mémoire de notre nouvelle constitution. tiens une idée pour un papier. qu’en pense tu ?
     » le grand soir  » sur le net et un article du 30 septembre : homme sandwiche (de mémoire)
    je ne suis pas litéraire, juste un homme du peuple qui a gardé l’esprit critique.
    tes papiers valent la peine d’être lu,
    cordialement, thierry

  11. Les Français autant préoccupés par la crise écologique que financière Afp 28/10

    La crise écologique et le changement climatique inquiètent autant les Français (60,5%) que la crise financière, voire même davantage pour 22% d’entre eux, selon un sondage LH2 publié mardi.

    A la question: « lorsque vous pensez à l’avenir, qu’est-ce qui vous inquiète le plus ? », 23,2% des hommes et 20,9% des femmes ont cité les risques liés à la dégradation de l’environnement et du climat, contre respectivement 15,7% (hommes) et 13,4% (femmes) la crise financière.

    Mais la réponse la plus massive est: « autant l’une que l’autre », à 57,9% chez les hommes et 63,5% chez les femmes, et jusqu’à 66% dans la tranche d’âge 25 à 24 ans, sexes confondus.

    Par catégorie socio-professionnelle, les cadres et « professions intellectuelles supérieures » citent volontiers (36,5%) la crise écologique comme souci principal, contre 15,4% chez les ouvriers et 12,8% chez les agriculteurs.

    (Sondage réalisé au téléphone les 24 et 25 octobre par LH2 dans le cadre de ses activités d’accompagnement des entreprises sur les questions de développement durable, auprès d’un échantillon représentatif de 1.051 Français).

  12. Je partage grosso modo, vos avis !…
    Ce que je ne supporte pas, ce sont les gens qui critiquent d’autres gens sans jamais proposer quoi que ce soit de tangible !… Bien-sûr, ils ont le droit de le faire, je ne remets pas ça en cause !… Mais en retour, j’ai le droit de leur rentrer dedans !… Merci…

    Quant à moi, j’accepte aussi toutes les critiques qu’on pourra me faire sur ce blog, sans soucis !…
    On peut se foutre de ma gueule, se moquer de moi, rire de moi, etc… !… Mais moi, au moins, je propose des choses, JE PROPOSE !…

    Le discours consistant à dire : le système est pourrie et patati et patata, ce discours là je l’endends aussi, je le comprends, il y a du vrai la-dedans !…
    Mais cela ne doit pas nous faire oublier, que du côté de celles et ceux qui ont envies de faire en sorte que ce pays et que ce monde change, il y a UN VIDE, il y a beaucoup de médiocrité, etc… Et que c’est ça, le plus gravissime, pour ce monde en train de crever !…

    Si je serais à la tête d’un parti politique (quelconque), je passerais mon temps à rechercher les talents des meilleurs : (des types et des nanas qui sortent des écoles d’ingénieurs ; E.N.A ; école normale supérieurs ; école polytechnique ; écoles de sciences politiques ; universités genre Princeton, etc…) !…
    Et je passerais mes journées entières à faires ses recherches, je ferais du porte à porte, etc, etc, etc…

    Enfin bref, je passerais mes journées entières à rechercher les talents des meilleurs, je passerais mes journées entières à rechercher les cadors là ou ils se trouvent, et les unir, afin de rendre mon parti politique crédible !… Crédible pour gouverner un pays, crédible pour faire évoluer le monde dans un sens meilleur, crédible pour faire en sorte que le pire ne se produisent jamais !…

    C’est ma position, je l’assume !
    Bien à vous tous…

  13. dommage que vous ( obligé ) censuriez mon dernier message, peut être politiquement incorrect…

    j’aime beaucoup ce qui ce passe en ce moment en amérique du sud.

  14. prends ça dans les dents nico

    V – NICOLAS HULOT AU PANTHEON OU EN PRISON ?
    « Je propose d’élever Nicolas Hulot au rang de père de la Nation, et même, profitant des bonnes relations qu’entretient le président de la République avec le pape, de le canoniser. Il serait en effet prudent de le mettre à l’abri de la justice, qui risque de lui demander un jour des comptes : car c’est bien l’argent des grands spéculateurs les plus pollueurs qu’il blanchit, ou verdit, dans sa fondation ! » a déclaré Jean Lassalle, député Modem des Pyrénées-Atlantiques, à l’Assemblée nationale le 9 octobre 2008. Une occasion de signer et de faire signer le Pacte contre Hulot :
    http://www.pacte-contre-hulot.org/

  15. et bien Thierry, je ne pensais pas que vous descendriez aussi bas, au point d’utiliser un bon mot de Jean Lassalle contre Hulot! Jean Lassalle! le bétonneur en chef de la Vallée d’Aspe, l’ami des commandos anti-ours.
    à tous je précise que La décroissance, casseurs de pub etc rangent parmi les écotartuffes aux côtés de Hulot le valeureux Pierre Rabhi.

  16. En Colombie, expulsés et tués pour des palmiers

    Envoyé spécial à Andalucía (Colombie) MICHEL TAILLE

    libération le 29-10-2008

    De la pointe de ses bottes, Gabriel Anaya désigne les bris d’os épars. «J’avais une femme et un petit-fils enterrés ici.» A quelques mètres du vieux paysan colombien, le vent fait osciller les feuilles de la plantation de palmiers africains. Ces arbres, dont l’huile doit servir à l’élaboration d’agro-diesel, ont bouleversé sa vie et celle de centaines de familles du bassin du Curvaradó, une région de la jungle du Nord-Est de la Colombie. «Ils ont nettoyé notre cimetière au bulldozer, avec tout le village, pour y mettre leur plante à carburant», résume-t-il. Lui et ses voisins du hameau d’Andalucía ont été expulsés en 1997 par une offensive de l’armée et de milices narcoparamilitaires, officiellement pour chasser la guérilla. «Ils nous disaient : « Partez ou on vous coupera la tête »», raconte José Antonio Correa, aux côtés d’Anaya. Lui-même a vu son frère décapité et éviscéré ; son jeune voisin Andrés, qui avait 12 ans, a vu un autre civil «découpé vivant et mort de douleur». En quelques mois, le Curvaradó s’est vidé de ses habitants, réfugiés dans les bidonvilles de la région.

    Menaces. Deux ans après, les escadrons envoyaient les premiers contremaîtres préparer les plantations, encadrés par l’armée. «J’ai moi-même trouvé des entrepreneurs pour investir dans ces projets», a expliqué un chef paramilitaire, Vicente Castaño, à l’hebdomadaire colombien Semana. Il a fallu la démobilisation officielle des miliciens, négociée avec le pouvoir, pour qu’une trentaine de familles comme celle d’Anaya ose revenir.

    Escortés pacifiquement par des bénévoles colombiens et étrangers, les paysans ont taillé à la machette quelques hectares de la mer de palmiers et replanté des cultures vivrières. Malgré les menaces persistantes. «Des inconnus m’ont proposé de l’argent pour donner la liste des « revenants », témoigne Andrés. Ils m’ont dit que si je ne collaborais pas, j’aurais à en payer les conséquences…»

    A deux heures de là, dans la ville champignon de Bajirá, un ingénieur de l’entreprise agricole Palmas del Curvaradó balaie ces plaintes : «La palme, c’est le progrès pour la région. Certains de nos ouvriers ne savent même pas signer leur nom, assure-t-il. Qui d’autre leur donnerait du travail ?»

    «C’est dur». Avec ce même discours «social», le gouvernement conservateur d’Alvaro Uribe, alléché par la promesse d’or vert des agrocarburants, espère planter 3 millions d’hectares de palmiers dans tout le pays. L’équivalent de la Bretagne. Mais cet or est bien mal réparti. Près de ce qui fut Andalucía, des travailleurs nettoient les plantations à la machette et chargent les lourdes grappes sur les filets suspendus à des rails. «C’est dur», souffle un ouvrier, à la dérobée.

    Une partie de son maigre salaire est payée en bons d’achats alimentaires de boutiques désignées par l’entreprise, 10 % à 20 % plus chères qu’ailleurs. Ailleurs, dans le centre de la Colombie, les ouvriers des palmeraies, officiellement sous-traitants, reçoivent moins que le salaire minimum, et doivent rembourser jusqu’au coût des outils.

    Une longue grève, au début de l’année, n’a abouti qu’à un nouvel assassinat d’un des leurs. «Le gouvernement n’exerce aucun contrôle sur les entreprises»,révèle le chercheur Ricardo Aricapa. Au contraire : le modèle plaît au pouvoir. Dans les plaines de l’est du pays, défigurées par les tueries paramilitaires, le ministre de l’Agriculture tente depuis des mois d’affecter à l’industrie des agrocarburants des terrains qui avaient été légalement attribués aux paysans victimes de la guerre. Dans le Curvaradó, la justice a bien ouvert une enquête contre 23 palmiculteurs, mais elle avance à pas de tortue.

    Des enquêteurs chargés de délimiter les terrains usurpés, ont été menacés par des hommes armés. Malgré les pressions, Gabriel Anaya et les siens refusent de devenir à leur tour sous-traitants de l’agro-industrie : «Ce serait donner raison à nos bourreaux.»
    Réagir

  17. @Marie le 28 octobre
    Ô Marie que tu parles vrai de l’Allemagne, que tu sembles bien connaître. Tu parles comme un véritable André Siegfried. Tu devrais aussi parler de leur cuisine infame, leurs femmes aux corps alourdis et au regard bovin. Si je dis bovin ça concerne évidemment les holsteins et je m’excuse auprès de la normande au regard pétillant et complice.
    C’est vrai il n’y a qu’un beau pays.

    Lo temps es poirit e lo vent remolina!

  18. Ben, en définitive, on ne l’a entendu sur aucune radio ni vu sur aucune chaine de télé nous parler de biocarburants, notre brave Hulot. Secrètement j’attendais beaucoup.Peut-être trop?
    Grande est ma déception.
    Pourtant ce rebelle s’était déjà battu comme un beau diable pour que la  » loi OGM » ne passe pas les portes de l’Assemblée. Je m’en souviens très bien. Ou bien est-ce que je confonds avec Mamère et Voynet?
    A mon âge, les choses s’embrouillent, on finit par prendre les animateurs de télé pour des responsables politiques (et vice-versa). Déjà que je confonds Kozuskio Morizet avec Agnes Jaoui.

  19. @ vorreisapere Le débat vole de plus en plus haut avec vous! Pour se permettre ce type de sorties, il faut s’appeller Desproges. Sinon quelquefois, se taire c’est bien aussi.

  20. le vrai courage n’est il pas de dénoncer ce que ne va pas dans son propre camp
    afficher le logo de total sur son site peut autoriser la critique ( je n’est pas encore oublié la dernière marée noire et je boycott )
    pour Pierre Rabhi à par le fait qu’il aurait dit des choses sur les femmes , je ne trouve rien et je respecte beaucoup cet homme pour ses idées d’avant garde et son combat
    les ours étaient dans les pyrénées avant l’homme, que les chasseurs nous et leurs foute la paix (surtout pour détruire ce qui reste de sauvage dans la nature)
    les hommes changent et pas toujours en bien, hélàs
    Le codex alimentarius, vous connaissez ?

    http://www.latelevisionpaysanne.org/

    vidéo n°12 à faire frémir car là elle est dans son intégralité (voir la 15 aussi)
    et ce monde là je n’en veut pas, mais que faire ?

  21. J’avais bien aimé la « sortie » de vorreisapere en défense d’Ivan Illich, apparemment confondu par certains avec Vladimir. Mais là, c’est vrai que c’est n’importe quoi ! On peut défendre l’Allemagne autrement et remettre à sa place le déterminisme climatique de manière plus éclairante.
    Bon, pour mieux se connaître, ça veut dire quoi vorreisapere ? Et par la même occasion Lo temps es poirit e lo vent remolina!

  22. Vorrei sapere veut dire je voudrais savoir en italien. Lo temps etc… veut dire que le temps est gâté et que lent fait des moulinets.

  23. vorreisapere, je te trouve fort agressif, sans raison, ce que j’ai osé écrire à propos des verts politiques, allemands, est juste une « hypothèse et non un essai approfondi..et puis je n’ai jamais dit, ni pensé que la France est le plus beau pays au monde…(L’Italie je veux bien…) ah! ah! ah!

  24. Et qu’a-t-il dit de si répréhensible sur les femmes, Pierre Rabhi ? Je précise que c’est là une vraie question, sans aucune ironie, par les échanges qui courent… A ce propos, Patric Nottret me fait souvent sourire, moi, et c’est déjà pas mal. De plus, je reste songeur devant l’attitude de Nicolas H., même si je me réjouis de sa prise de position sur les nécrocarburants.

  25. Sylvie, je cherchais à ce propos. comme quoi ne jamais interpréter

    apparemment dans « graines du possible » de pierre rabhi et nicolat hulot ed 2005 ( 1er commentaire pour la source):
    http://cyril-dimeo.over-blog.com/160-categorie-305955.html

    j’ai trouvé ça aussi :
    Pierre Rabhi : Le rapport femme-homme n’a jamais cessé d’être ambigu depuis les origines. Je pense
    que le monothéisme inspiré du patriarcat, d’un dieu masculin, est une première dérive. Pourquoi le
    dieu ne serait-il que masculin ? Aucun de nous ne peut entrer en existence s’il n’est issu du principe
    féminin et masculin. Ce sont les deux qui sont les fondements de la vie. Même si d’aucuns pensent que
    nous avons mal interprété les choses… Quand je lis la Bible je vois que l’humanité aurait joui d’un
    paradis extraordinaire et qu’à cause d’une transgression Adam a été créé et qu’Eve est issue de sa
    côte… La transgression majeure nous la devons à Eve qui a mangé la pomme. Nous lui devrions… tous
    nos ennuis ! Chassés du Paradis, nous devrions gagner notre vie à la sueur de notre front et entrer en
    pénitence terrestre. Pourquoi devrions-nous cela de la femme ? L’humanité doit s’auto-psychanalyser
    sur cette question de façon très profonde. Pourquoi la femme est-elle exclue de la prêtrise? Est-ce que
    ce n’est pas un compte à régler avec la déesse-mère ? Est-ce que c’est cette accointance de la femme
    avec les cycIes, avec le sang menstruel qui en a fait l’être impur de nombreuses traditions ? Tout cela
    n’est-il pas à revoir ? La menstrue et le sang peuvent être vus comme siège de la vie. Tout cela est
    extrêmement ambigu. L’exercice de la force musculaire, la subordination de la femme à cette force
    issue de l’égoïsme et du manque de tendresse de l’homme a généré ce problème que nous n’avons pas
    résolu…Au moment de la Révolution Française, il y eut la Déclaration universelle des droits de
    l’homme. On s’est aperçu que la femme n’y figurait pas. Il lui a fallu attendre 150 ans pour obtenir le
    droit de vote. La Suisse, pays démocratique, n’a donné ce droit de vote que très récemment aux
    femmes. Nous ne sommes pas sortis de cette ambiguïté

    http://209.85.135.104/search?q=cache:8ephNcwNen8J:www.abcdpresse.fr/pdf/RABHI-GANDHI-DU-TERROIR page 8

  26. Mouais. Pendant ce temps, Nicolas Hulot continue inlassablement le combat, notre combat.

    Hulot: « carrefour de crises causé par notre modèle de développement » afp 19/10

    « Nous sommes à un carrefour de crises » qui met en cause notre « modèle de développement », a estimé Nicolas Hulot mercredi à Saint-Malo à l’ouverture d’un colloque sur le réchauffement climatique réunissant une centaine de régions de 55 pays.

    « Pour faire face à ces crises systémiques, il faut un traitement commun. C’est notre modèle de développement qui est cause », a poursuivi l’écologiste. « Nous traversons une crise culturelle (…) en raison de notre incapacité chronique, dans les sociétés occidentales, à nous limiter ».

    « Les fondements de la crise économique que nous traversons et dont nous ne ne connaissons que les prémices reposent prioritairement sur l’effondrement de notre capital naturel », a également estimé Nicolas Hulot en appelant à la mise en place d’un « plan Marshall ».

    Le spationaute Jean-Loup Chrétien a averti de son côté que la Terre était en train de prendre le chemin de la planète Mars. « Quand on passe au-dessus des zones désertiques, la ressemblance avec les photos prises au dessus de la planète Mars est extrêmement frappante », a-t-il expliqué.

    Le vice-président du Groupe international d’experts sur le climat (GIEC), Jean Jouzel, a souligné que « l’échelle régionale » était « importante » pour lutter contre le réchauffement climatique; notamment au regard des transports et de l’urbanisme.

    Ce colloque de deux jours, organisé par la région Bretagne, est destiné à échanger les expériences de lutte contre le changement climatique des régions de quelque 55 pays du Nord et du Sud.

  27. @la cantonnade
    je tiens à dire que je me sens en sympathie avec tous ceux qui discutent sur ce site admirable.
    J’admets que mon style laisse à désirer, le problème c’est que sur un blog on reste dans le régistre parlé mais on n’a pas les infléxions de voix dont la douceur ou l’ironie ou toute autre expression corrigent la dureté ou la mollesse des propos. Et puis je ne veux pas non plus foutre le bordel pendant que Fabrice est parti faire bronzette.

  28. Je sais bien que Fabrice attend, pardon, est en plein réchauffement climatique, mais faire bronzette à la Toussaint, c’est téméraire… Moi, j’attendrais le dégel !

  29. la souris est partie et le « tchat » danse?
    Si c’est comme ça laissons nous rêver un (ou)chouaïa: Bacri dans le rôle de Fabrice , avec Lambert Wilson en Nicolas Hulot…rajoutez par là-dessus Higelin dans le rôle de Borloo et Arielle Dombasle dans NKM, ça fait un super casting! pour un film  » sauvez la planète des singes »…qui prend le rôle de Nikos 1er???hein????

  30. Mise en ligne sur http://www.latelevisionpaysanne.fr

    Le 28 octobre 2008, les semeurs volontaires remettent à deux élus de la
    mairie du 2 ème arrondisement de Paris des semences paysannes.

    Les élus se retrouvent receleurs…Un film de 16 mn

    +

    /La déclaration finale ( en PJ) est en Une et quelques mots sur la
    journée. L?intégralité suivra./ /http://www.semonslabiodiversite.org
    /

  31. @Nicolas, 2e couche :
    « je passerais mes journées entières à rechercher les cadors là ou ils se trouvent », « rechercher les talents des meilleurs : (…) genre Princeton ».

    Eh bien nous y sommes, et c’est justement la technocratie, non ?
    L’ENA : il y en a pléthore ne serait-ce qu’à l’UMPS.
    X-Mines-Ponts : ils construisent des routes ou du nucléaire. Ils conseillent les politiques; s’ils étaient dans le parti au lieu d’être dans la techno-structure, quel serait le changement ?

  32. Miaou, personnellement, je n’apprécie guère le bonhomme, au demeurant sympathique, mais pour sauver l’honneur des grandes écoles, en l’occurrence l’X et Sup Télécom, tu aurais pu penser à Jancovici…

  33. Voilà, çà continue de plus belle..(source Green peace)

    Grâce à des documents obtenus confidentiellement, The Independent on Sunday peut révéler que Gordon Brown et d’autres dirigeants européens sont en train de préparer secrètement une campagne sans précédent pour répandre les plantes et les aliments OGM en Grande-Bretagne et sur tout le continent.

    Les documents – il s’agit des minutes d’une série de réunions secrètes de représentants des 27 gouvernements – dévoilent les plans pour « accélérer » l’introduction des plantes et aliments OGM et pour « s’occuper » de la résistance que leur oppose l’opinion publique.

    Ils montrent aussi que nos dirigeants souhaitent que les « représentants de l’agriculture » et ceux de « l’industrie » – y compris certainement des géants des biotechnologies comme Monsanto – se fassent plus entendre pour contrer les « intérêts matériels » des écologistes.

    Alors que les inquiétudes des citoyens vis-à-vis des OGM augmentent, la nouvelle de ces projets secrets, lorsqu’elle sera connue, va provoquer une tempête de protestations, même dans des pays qui les avaient acceptés jusqu’à maintenant.

    Les citoyens ont empêché que le moindre OGM ne soit cultivé en Grande-Bretagne. En France, un des 3 seuls pays à les avoir cultivés dans une certaine quantité, a suspendu leur culture et l’opposition se renforce dans les deux autres pays, l’Espagne et le Portugal.

    Totalement sur la défensive, l’industrie des biotechnologies, a répondu par une campagne de « public relation », nous expliquant qu’il fallait des OGM pour nourrir le monde, une affirmation plus que contestée. Par contre, elle a eu un certain succès auprès des gouvernements dont les ministres se sont de plus en plus prononcés en faveur de cette technologie, ainsi qu’au sein de la Commission Européenne où les lobbyistes se vantent d’avoir « d’excellentes relations de travail ».

    Les réunions secrètes étaient convoquées par Jose Manuel Barroso, le président pro-OGM de la Commission et présidées par son chef de cabinet, Joao Vale de Almeida. Il était demandé à chaque Premier Ministre des 27 de nommer un représentant spécial.

    Ni la liste des membres du groupe, ni ses objectifs, ni les résultats de ces réunions n’ont été rendus public. Par contre l’Independant on Sunday a obtenu des documents confidentiels, comprenant une liste des présents et les conclusions – rédigées par le président – des deux réunions tenues jusqu’à présent, celle du 17 juillet et celle du 10 octobre, il y a juste 2 semaines.

    De cette liste, on peut apprendre que le Président Sarkozy et la Chancelière Merkel ont envoyé des collaborateurs proches. La Grande-Bretagne était représentée par Sonia Phippard, directrice du Département de l’Environnement, Alimentation et Affaires Rurales.

    Les conclusions révèlent que les discussions ont essentiellement tourné autour de comment accélérer l’introduction des plantes GM et comment persuader les citoyens de les accepter

    Les produits modifiés génétiquement doivent d’abord être autorisés par l’Union Européenne avant de pouvoir être semés ou commercialisés où que ce soit sur son territoire. Mais, bien que les responsables de la Commission leur soient fortement favorables, les gouvernements sont divisés, ce qui provoque un blocage du Conseil des Ministres qui les représentent.

    Dans ce cas, les technocrates de la Commission les font passer quand même. Ils sont légalement autorisés de le faire, mais cette façon de passer outre leur avis, ne plaît ni aux gouvernements, ni aux groupes écologistes.

    Dans les conclusions de la première réunion, il était demandé « d’accélérer le processus d’autorisation en se basant sur des évaluations solides, afin de rassurer l’opinion publique », alors que dans la seconde, il était demandé que « les décisions soient plus rapides, sans toutefois compromettre la sécurité ».

    Mais de ces documents, il est clair aussi que Mr Barroso va bien au-delà de simples exhortations et qu’il essaye de faire en sorte que les Premiers Ministres passent par-dessus leurs propres ministres de l’Agriculture et de l’Environnement pour favoriser les OGM. On peut y lire que le président a « rappelé l’importance pour les Premiers Ministres de garder une vision plus large », « invité les participants à rapporter le contenu des discussions à leur chef d’Etat » et « souligné l’importance d’attirer leur attention sur les discussions en cours, au niveau du Conseil (des Ministres) »

    Pour Helen Holder des Amis de la Terre / Friends of the Earth Europe : « L’objectif de Barroso est de faire rentrer les OGM dans l’Union européenne aussi rapidement que possible. Pour ce faire, il s’adresse directement aux Premiers Ministres et aux Présidents pour les inviter à passer par-dessus leurs ministres et remettre ceux-ci dans le droit chemin ».

    En ce qui concerne l’opposition de l’opinion publique, les conclusions des réunions sont encore plus incendiaires. Le document réfléchit à « comment s’occuper le mieux de l’opinion publique » et en appelle à « un dialogue non passionnel, basé sur les faits, portant sur les normes très élevées de la politique OGM de l’Union européenne ». Les propos du président y sont rapportés, soulignant « le rôle de l’industrie, des partenaires économiques, de la science pour participer activement à un tel dialogue ». Il ajoute que « les citoyens se sentent mal informés » et pour lui, « les représentant de l’agriculture devraient se faire plus entendre ». Et dans une allusion à peine voilée aux écologistes, il rajoute que le débat « ne devrait pas être laissé à certains groupes qui y trouvent un intérêt légitime mais matériel ».

    des écologistes.

    Alors que les inquiétudes des citoyens vis-à-vis des OGM augmentent, la nouvelle de ces projets secrets, lorsqu’elle sera connue, va provoquer une tempête de protestations, même dans des pays qui les avaient acceptés jusqu’à maintenant.

    Les citoyens ont empêché que le moindre OGM ne soit cultivé en Grande-Bretagne. En France, un des 3 seuls pays à les avoir cultivés dans une certaine quantité, a suspendu leur culture et l’opposition se renforce dans les deux autres pays, l’Espagne et le Portugal.

    Totalement sur la défensive, l’industrie des biotechnologies, a répondu par une campagne de « public relation », nous expliquant qu’il fallait des OGM pour nourrir le monde, une affirmation plus que contestée. Par contre, elle a eu un certain succès auprès des gouvernements dont les ministres se sont de plus en plus prononcés en faveur de cette technologie, ainsi qu’au sein de la Commission Européenne où les lobbyistes se vantent d’avoir « d’excellentes relations de travail ».

    Les réunions secrètes étaient convoquées par Jose Manuel Barroso, le président pro-OGM de la Commission et présidées par son chef de cabinet, Joao Vale de Almeida. Il était demandé à chaque Premier Ministre des 27 de nommer un représentant spécial.

    Ni la liste des membres du groupe, ni ses objectifs, ni les résultats de ces réunions n’ont été rendus public. Par contre l’Independant on Sunday a obtenu des documents confidentiels, comprenant une liste des présents et les conclusions – rédigées par le président – des deux réunions tenues jusqu’à présent, celle du 17 juillet et celle du 10 octobre, il y a juste 2 semaines.

    De cette liste, on peut apprendre que le Président Sarkozy et la Chancelière Merkel ont envoyé des collaborateurs proches. La Grande-Bretagne était représentée par Sonia Phippard, directrice du Département de l’Environnement, Alimentation et Affaires Rurales.

    Les conclusions révèlent que les discussions ont essentiellement tourné autour de comment accélérer l’introduction des plantes GM et comment persuader les citoyens de les accepter

    Les produits modifiés génétiquement doivent d’abord être autorisés par l’Union Européenne avant de pouvoir être semés ou commercialisés où que ce soit sur son territoire. Mais, bien que les responsables de la Commission leur soient fortement favorables, les gouvernements sont divisés, ce qui provoque un blocage du Conseil des Ministres qui les représentent.

    Dans ce cas, les technocrates de la Commission les font passer quand même. Ils sont légalement autorisés de le faire, mais cette façon de passer outre leur avis, ne plaît ni aux gouvernements, ni aux groupes écologistes.

    Dans les conclusions de la première réunion, il était demandé « d’accélérer le processus d’autorisation en se basant sur des évaluations solides, afin de rassurer l’opinion publique », alors que dans la seconde, il était demandé que « les décisions soient plus rapides, sans toutefois compromettre la sécurité ».

    Mais de ces documents, il est clair aussi que Mr Barroso va bien au-delà de simples exhortations et qu’il essaye de faire en sorte que les Premiers Ministres passent par-dessus leurs propres ministres de l’Agriculture et de l’
    Environnement pour favoriser les OGM. On peut y lire que le président a « rappelé l’importance pour les Premiers Ministres de garder une vision plus large », « invité les participants à rapporter le contenu des discussions à leur chef d’Etat » et « souligné l’importance d’attirer leur attention sur les discussions en cours, au niveau du Conseil (des Ministres) »

    Pour Helen Holder des Amis de la Terre / Friends of the Earth Europe : « L’objectif de Barroso est de faire rentrer les OGM dans l’Union européenne aussi rapidement que possible. Pour ce faire, il s’adresse directement aux Premiers Ministres et aux Présidents pour les inviter à passer par-dessus leurs ministres et remettre ceux-ci dans le droit chemin ».

    En ce qui concerne l’opposition de l’opinion publique, les conclusions des réunions sont encore plus incendiaires. Le document réfléchit à « comment s’occuper le mieux de l’opinion publique » et en appelle à « un dialogue non passionnel, basé sur les faits, portant sur les normes très élevées de la politique OGM de l’Union européenne ». Les propos du président y sont rapportés, soulignant « le rôle de l’industrie, des partenaires économiques, de la science pour participer activement à un tel dialogue ». Il ajoute que « les citoyens se sentent mal informés » et pour lui, « les représentant de l’agriculture devraient se faire plus entendre ». Et dans une allusion à peine voilée aux écologistes, il rajoute que le débat « ne devrait pas être laissé à certains groupes qui y trouvent un intérêt légitime mais matériel ».

  34. désolée, mais il y a eu un bug dans le copier-coller de cet article qui se termine à : « et dans une allusion à peine voilée aux écologistes, il rajoute que le débat « ne devrait pas être laissé à certains groupes qui y trouvent un intérêt légitime, mais matériel ».

  35. En attendant le  » plan Marshall » de Hulot, ( après le plan Paulson ? devrait en parler à Lagarde peut-être) voici plus intéressant :
    :
    )
    Message du 28/10/08 18:06
    De : « Christian Velot »

    Bonjour à toutes et à tous,

    La pétition du CRIIGEN (Comité de Recherche et d’Information Indépendantes sur le Génie Génétique : http://www.criigen.org/) concernant l’accès aux résultats des analyses de sang des animaux nourris avec des OGM est finalement en ligne : http://www.criigen.org/content/blogcategory/49/94/.

    Elle est destinée à l’Europe alors que la version papier sera remise seulement à la France. Merci donc de bien vouloir la signer à nouveau et de la diffuser largement autour de vous.
    Pour toute question et information complémentaire concernant cette pétition, merci de bien vouloir contacter Frédérique Baudoin, permanente du CRIIGEN à : criigen@unicaen.fr

    Merci infiniment pour les nombreuses signatures papier qui affluent tous les jours (17713 à ce jour).

    Bien cordialement,
    Christian Vélot

  36. L’amiante devrait échapper à l’inscription sur une liste internationale de produits dangereux

    LE MONDE | 30.10.08 |
    MONTRÉAL (CANADA) CORRESPONDANCE
    http://www.lemonde.fr/planete/article/2008/10/30/l-amiante-devrait-echapper-a-l-inscription-sur-une-liste-internationale-de-produits-dangereux_1112843_3244.html

    L’amiante chrysotile, la forme la plus toxique de cette fibre minérale, ne devrait pas être inscrit sur la liste des 39 produits chimiques dangereux de la Convention de Rotterdam, ce qui satisfait l’industrie canadienne, quatrième producteur mondial.

    A moins d’un revirement à la réunion de Rome, qui se poursuit jusqu’au vendredi 31 octobre en présence des représentants de plus de 120 pays signataires du traité, il n’y aura pas de consensus sur la question : l’Inde, le Pakistan, le Vietnam et les Philippines se sont opposés, mardi 28 octobre, à l’ajout du chrysotile à la liste rouge, ce qui aurait rendu difficile le commerce de la fibre cancérigène, sans toutefois l’interdire comme dans l’Union européenne et la plupart des pays industrialisés.

    Le gouvernement canadien avait refusé jusqu’à la dernière minute de faire connaître sa position officielle, répétant seulement, mercredi, qu’il prônait toujours une utilisation « responsable et sécuritaire » du chrysotile. Christian Paradis, député de la région québécoise de l’amiante et porte-parole d’Ottawa à Rome, s’attendait à un renvoi « à la prochaine réunion, en 2010 ». Un autre député canadien, le néo-démocrate Pat Martin, ancien mineur d’amiante, a déclaré que « le Canada n’a rien dit, laissant ses principaux clients faire le sale travail à sa place ».

    « MANIPULATIONS HONTEUSES »

    Ce dossier a enflammé les esprits au Canada. L’Association médicale canadienne a vivement dénoncé l’attitude du gouvernement. Dans un éditorial intitulé « La mortalité liée à l’amiante, une exportation canadienne », elle soulignait que « le Canada est la seule démocratie occidentale à s’être constamment opposée aux efforts internationaux visant à réglementer le commerce mondial de l’amiante… en manipulant honteusement les connaissances scientifiques par des moyens politiques ». Ottawa, ajoute-t-elle, « semble avoir calculé qu’il est préférable pour l’industrie de l’amiante d’agir dans l’ombre, comme les marchands d’armes, sans égard aux conséquences mortelles de son utilisation ».

    L’Institut Rideau, centre de recherche indépendant, a reproché à Ottawa et Québec de financer le lobby de l’amiante et de nier les dangers de cette fibre. Des scientifiques canadiens ont demandé au premier ministre Stephen Harper de « cesser de faire obstruction » à la Convention de Rotterdam, tandis que le quotidien The Gazette révélait l’existence d’un rapport non publié du ministère canadien de la santé sur les dangers de l’amiante.

    Anne Pélouas

  37. Miaou, non, nous ni sommes pas justement !…

    Prenons juste le gouvernement actuel, on a quoi ? On a beaucoup d’avocats (d’affaires), des courtisans , ou alors des nullars ou des faire-valoir.
    Enfin bref, ça vole pas très haut !… Ce qu’on a en politique c’est du très très bas de gamme !… Partout !… Hélas !… Hélas pour nous tous !…

    Si le monde doit être sauvé, il ne peut l’être que par des gens d’un très très haut niveau, c’est mon intime conviction !…
    Nous sommes bientôt 7 milliards d’humains sur Terre !… Etc..

    Pour faire des actions concrètes allant dans le bon sens, vous aurez besoin de l’expertise de démographes, d’ingénieurs agronomes, d’urbanistes, etc, etc, etc… C’est des gens de ce très haut niveau qui doivent être mise en avant, et non des nullards genre Borloo, Sarkozy, Besancenot, et presque toute la classe politique…

    Et nous manquons véritablement de ça aujourd’hui, à l’heure où nous en avons le plus cruellement besoin.
    Pour moi, c’est ça la tragédie de notre époque !…

    Cordialement.

  38. A lire les commentaire, on sent que l’eau monte…

    et pourquoi une grosse tête, juste un gars qui l’a sur les épaule et de bonne chaussures pour faire le ménage !
    je pensais à daniel MERMET, au moins il a du cœur.

    petite blague douteuse :
    cendrillon rencontre blanche neige et 5 nains en pleurs, que vous arrive t’il, la mondialisation est passé par là, ils ont supprimés simplet et grincheux.

  39. @Hacène, oui, mais c’est un peu l’exception qui confirme la règle. J’ai moi-même un collègue X-télécom sympathique, mais pas convaincu de l’urgence écologique.

    @Nicolas, je crois que nous émettons des considérations sans quantification. Donc je m’arrête là dans l’argumentaire.

  40. (source afp, yahoo)jeudi 30-10-2008

    Insecticide Cruiser : rapport d’évaluation transmis vendredi à l’Afssa
    Le rapport d’évaluation du Cruiser, insecticide puissant potentiellement nuisible pour les abeilles, sera transmis vendredi au plus tard à l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa), a indiqué jeudi le ministère de l’Agriculture. ………
    Face au tollé suscité par l’autorisation en janvier pour un an du Cruiser, le ministère de l’Agriculture avait proposé un protocole destiné à contrôler scientifiquement les conséquences du Cruiser sur les abeilles.

    De leur côté, les organisations de défense de l’environnement ont à nouveau dénoncé jeudi le « manque de sérieux » de ce protocole.

    « Tout ce que nous avons apporté n’a pas été pris en compte. Nous ne voulons pas cautionner ce protocole », a déclaré à l’AFP Béatrice Robrolle-Mary, présidente de l’association Terre d’abeilles, qui participe avec France Nature environnement et les représentants de la filière apicole au comité de pilotage chargé du suivi du cruiser.

    Il s’agit d’une « mascarade organisée qui a pour seul objectif une autorisation européenne de mise sur le marché » alors que le Cruiser vient d’être retiré du marché en Allemagne et en Italie, a-t-elle jugé.

  41. @Miaou. Pour Jancovici, je me plaçait d’un point de vue, tout le monde ici n’en doutera pas, qui n’est pas le mien. Je le trouve juste intéressant quand il argumente pour dire que l’énergie est très bon marché. Sinon, comme les autres.

  42. http://www.canalplus.fr/index.php?pid=2174

    le grand journal de canal + à propos de Jean-Paul Jaud et de son film « Nos enfants nous accuserons »

    politique, cancer et alimentation, nos élus doivent réagir et faire.
    cantine bio et arrêt des pesticides et de la chimie dans notre quotidien.

    la fille de Jean-Paul, Marie-Félicité Jaud, soutient le documentaire « sans terres et sans reproches »

    à transférer partout, pour tous,

    +
    Clause de sauvegarde sur le MON 810 : l’EFSA balaye la décision française en dépit du bon sens

    Paris, le 31 octobre 2008. L’agence européenne de sécurité des aliments (EFSA) vient de rendre son avis sur la clause de sauvegarde française sur le maïs MON 810 activée en février dernier. Elle considère la décision du gouvernement français injustifiée… C’est pour Greenpeace une nouvelle preuve de l’incapacité de cette agence et de la nécessité urgente de la réformer.

    la suite sur greenpeace je suppose, pour ceux que ça intéresse… c’est marrant, y’a borloo sur canal + qui affirme un truc, et hop en secret, ils font ce que nous refusons….

    à sylvie, ben ouiiiiiiiiiiii, excellent! clavier! en plus il est au même club nickey!

  43. Raton laveur, je viens de suite ton lien, de lire les deux parties, je n’en tire aucune conclusions cela me laisse songeur.
    apprendre à dire non et pourquoi, c’est bien aussi.les cimetières sont plein de gens irremplaçables
    savoir déléguer au mieux des compétences, un art.
    et surtout, il y a une vie après le travail.
    la relation humaine…communication ou manipulation?
    j’ai, très jeune, lu carlos castaneda ( et svp pas de commentaire sur le 1er ou alors vous êtes complètement bouchés, lol, et savouré gérard manset, lu « écoute petit homme » de Reich, il y en a plein d’autres…

    pas de commentaires sur les vidéos de la télé paysannes ?
    allez si ça vous chante ( tiens c’est du chelon )
    sur le site de garnier-malet voir les conférences
    aujourd’ui entre autre, j’ai fait mon pain, une pizza et un gateau, quel bonheur.
    et pour finir la pétition pour obtenir un ref sur les ogm sur cyberacteurs(a)porg
    ne censure pas fabrice stp.

  44. oui stéphanie, l’info est parue aujourd’ui sur cerberacteur, les dates par régions pour
    « Nos enfants nous accuserons” dans quelques salles à partir du 5 novembre
    allez sur ce site car votre sourie a du pouvoir

  45. à Thierry
    tu as lu qu’une intersyndicale dénonçait en 2004 les pratiques managériales de cet homme et cela te laisse songeur…rien de plus?!
    je te cite « le vrai courage n’est il pas de dénoncer ce que ne va pas dans son propre camp »

  46. raton laveur, je n’ai pas à juger et alors comment trouve t’il encore des gens pour travailler avec lui? ou alors les gens sont contents de se faire exploiter. une histoire de 2004, entre deux personnes, et depuis ? sur un arbre éclairé ne regardons pas la seule ampoule éteinte. mais pour te faire plaisir je retire ma proposition.

    mais on sort du débat sur ce site : comment arrêter ce rouleau compresseur de la mondialisation, ces privatisations inhumaines, ce néo capitalisme, deux cents ans d’esclavage industriel, cette spoliation du vivant, cette course à l’épuisement des matières premières, ce génocide des espèces, la liste est longue hélas.
    oui à un comité de grosses têtes consciente de la dérive humaine,
    oui à la réforme de la constitution,
    oui à la sixième république,
    le XXIe me siècle sera spirituel ou ne sera pas, c’est de Malreau ?
    et le nautilus, ça vous rappelle quelque chose ?

  47. « Le XXIe siècle sera religieux ou ne sera pas » (A. Malraux) – le tout est de savoir ce que l’on entend par « religieux » (voir, par exemple, les intégristes de tous poils !).
    Quel rapport avec le Nautilus ? Avec le Titanic, je vois…

  48. c’est dans vingt milles lieues sous les mers de jules vernes : solution ultime pour les destructeurs de notre terre ?
    dans le titanic il n’y avait pas assez de canots de sauvetage…

    pour malraux ( merci pour l’holographe )j’ai trouvé ceci :
    Dans une interview pour Le Point du 10 décembre 1975 Malraux nie carrément avoir prononcé la fameuse phrase, déclarant: «On m’a fait dire que le XXIe siècle sera religieux. Je n’ai jamais dit cela, bien entendu, car je n’en sais
    rien. Ce que je dis est plus incertain. Je n’exclus pas la possibilité d’un événement
    spirituel à l’échelle planétaire.»

  49. @Hacène je suis allée voir tes photos sur ton site elles sont superbes et j’y ai retrouvé la douceur de la lumière et des paysages de cette côte.

    pour Daniel Mermet, oui, il ne se comporte pas très bien. Une de mes amies revenue d’Argentine il y a quelques années (en pleine crise économique là-bas) s’est vu proposer une misère pour céder ses sons, avec l’argument que de passer sur Là-bas si j’y suis constituait une carte de visite intéressante pour une jeune journaliste (argument utilisé en son temps par Libération, entre autres…). Plus quelques plaintes aux prud’hommes. Quelquefois il vaut mieux ne pas trop connaître certains individus, aussi talentueux soient-ils… car il n’empêche que son émission fait partie de ce qui se fait de mieux à la radio actuellement

  50. @Sylvie : merci beaucoup, c’est tout récent, il n’y a pas encore grand chose, mais petit à petit, je vais l’étoffer. N’hésite pas à laisser un petit commentaire, à l’occasion, si/quand certaines photos t’inspirent…

  51. D’un côté : tout dépend de ce que l’on entend par « événement spirituel », terme bien sybillin…
    De l’autre : oui, très belles, ces photos charentaises, paisibles.

  52. Spirituel, pour ma part dans le sens chamanique si je peut m’exprimer ainsi.

    Un très bon livre : »le partage contre la croissance »
    ( construire la démocratie, la réforme fiscale )
    de jean vassileff ed siloë

  53. Mais Fabrice, je suis étonné par les espérances que tu place dans les personnes sortis des grandes écoles. Napoléon n’a pas créé ces écoles pour résoudre nos problèmes, son objectif, et celui de ses successeurs, était de créer un moule pour nous gouverner tous. Un grand visionnaire … mais pour notre malheur : nous voyons aujourd’hui à quoi nous mènent des dizcertitudes scientistes et productivistes des responsables et des élites (sortis du même moule). J’adhère à la majorité de tes propos mais cette vision élitiste des gens éduqyés qui vont nous sauver tels des messies me fait sourire, pourquoi pas le papa noël ?

  54. Ouf ! mes doigts ont glissé et le message précédent est parti sans demander son reste, désolé pour les erreurs de frappe. Je reviens aux zorros qu’il faudrait convaincre pour qu’ils nous sauvent de la catastrophe en cours : faut déjà préciser qu’ils sont très peu nombreux parmi les personnalités que je respecte. Ces élites censées nous éclairer et nous diriger n’ont pas un bilan positif après deux siècles d’industrialisation : colonisation, guerre de 14-18 (entre autres), services rendus à toutes les multinationales, bétonnage, pollution, industrie d’armement etc …Que serait la france sans le travail des associations et de ses bénévoles ? Il y a là peut-être une confusion entre responsables cultivés et responsables formatés : ces derniers, sortis des écoles, ne nous aideront jamais, alors, qu’au contraire, et heureusement, des personnes cultivées il y en a un peu partout (mais pas forcément au pouvoir). Et la (ou les) culture ça permet effectivement d’avoir des visions plus larges … L’apiculteur bio de mon village adore ce site, il fait les mêmes constats que Fabrice, que vous tous et vous toutes, mais il n’en appelle pas aux élites papa noël : il réclame simplement de la démocratie à tous les niveaux, avec des élus et fonctionnaires révocables à tout moment et donc enchaînés à leurs missions/promesses. On en revient donc à la politique … désolé.

  55. Alain,

    Il me semble que nous parlons de la même voix, et je me permets donc de te poser cette question : où as-tu pris que je plaçais des espoirs dans ceux qui sortent des grandes écoles ? Bien à toi,

    Fabrice Nicolino

  56. Oups ! Pardon : je m’adressais à Nicolas, je suis vraiment mauvais avec ces engins informatiques. Oui, c’est plutôt Nicolas qui a dit le 28 octobre (ci-dessus) : « Si je serais à la tête d’un parti politique (quelconque), je passerais mon temps à rechercher les talents des meilleurs : (des types et des nanas qui sortent des écoles d’ingénieurs ; E.N.A ; école normale supérieurs ; école polytechnique ; écoles de sciences politiques ; universités genre Princeton, etc…) !… » Fin de la citation !
    Pas l’habitude de lire autant de messages à la suite, désolé Fabrice, ça me semblait bizarre quand même …

  57. Bonjour.
    Je suis admiratif de Nicolas HULOT car malgré sa notoriété il reste humain, simple.
    Je l’encourage dans ses actions à mobiliser les hommes contre la destruction de la nature, la planète. Il faut sensibiliser les jeunes générations à la sauvegarde de l’environnement. Bien cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *