Archive pour avril, 2009

Les (faux) mystères de Veracruz (sur la grippe porcine)

Une histoire de fou. De fou parce que vraie, comme si souvent. Je vous parlais ce matin même du combat pour le mot juste. De la manière dont on était passé de l’expression sustainable development à celle, qui n’a rien à voir, de développement durable. Eh bien, cela n’a pas traîné : une nouvelle bagarre […]

Suite..>>

La politique de l’oxymore (sur le « développement durable »)

Ce n’est pas le livre le plus rigolo de la saison, mais sa lecture renforce le sentiment qu’il faut sortir du cadre. En tout cas chez moi. Mais peut-être n’y a-t-il plus de cadre ? Peut-être que tout tient à jamais dans ce cadre-ci ? Comme je n’ai pas envie - envie, je confirme - […]

Suite..>>

Faut-il trembler ? (sur la grippe porcine et Olivier de Serres)

Ce lundi, je m’éveille en pensant aux porcs, qui sont de drôles d’animaux. Qui sont de grands sensibles. Qui sont des êtres sensibles et intelligents, comme chacun devrait le savoir. Or une funeste recombinaison génétique, qui proviendrait d’eux, via les élevages qu’on connaît ou qu’on imagine, semble menacer l’humanité d’une pandémie de grippe d’autant […]

Suite..>>

Bal tragique au-dessous des mers (sur un nouveau Grenelle)

 Je voue une authentique admiration à Simon Leys. Et je l’ai précautionneuse, comme certains le savent. Mais Leys fait partie de moi au point que je n’imagine plus m’en passer. Qui est-il ? un sinologue, pense-t-on généralement. Bon, admettons, d’autant que c’est vrai. Leys - de son vrai nom Pierre Ryckmans - a écrit en […]

Suite..>>

Hip, hip, hip (Le prix Goldman pour Maria Gunnoe)

 J’ai été très frappé par un commentaire publié à la suite de mon dernier papier sur la forêt. Philippe nous invitait à regarder un court reportage de la télévision française sur la destruction minutieuse d’une région encore sublime avant l’arrivée des envahisseurs : les Appalaches. Je vous assure que j’en ai serré les poings d’émotion. […]

Suite..>>

Page suivante »