Archive pour octobre, 2010

Nagoya mon amour (les charlatans au pouvoir)

 La ville japonaise de Nagoya vient d’accueillir 12 journées de blabla. Soit la dixième Convention mondiale sur la biodiversité depuis la signature d’un traité au cours du Sommet de la terre de Rio, en 1992. La quasi-totalité des commentaires publiés au sujet de Nagoya sont ineptes, sous-informés, ridicules. Ne rayez aucune mention, car nulle n’est […]

Suite..>>

I’m up, I’m here, I’m back

Planète sans visa a connu des problèmes techniques mahousses. Pas moi. Grâce à mon ami Alban - grâces lui soient rendues -, c’est fini. Je n’écris pas davantage ce samedi, car il reste un peu de soleil dehors, et ce serait un péché. Bien que mécréant, cela m’embêterait. À bientôt, et merci à tous ceux […]

Suite..>>

Du gaz à tous les étages /GAZAREM LOU LARZAC

Bon. Soyons franc et direct, j’ai été absent. Et comme je viens juste de rentrer, je n’ai pas eu le temps encore d’écrire un mot. C’est pour cette raison que je vous inflige l’article qui suit, paru dans le numéro 955 (6 octobre) de l’hebdo Charlie-Hebdo, sous ma signature (quand même). […]

Suite..>>

Qui vive-là ? Vous ne passerez pas. Halte-là ! (pause)

Je ne crois pas écrire grand chose ces prochains jours. Mais ce n’est que passager, on ne se débarrassera pas de moi aussi facilement. I’ll come back ! Ça pourrait durer une semaine, sauf si je trouve le temps d’écrire quelque chose. Pas sûr. Profitez bien de la plage.

Suite..>>

« J’suis cocu, mais content », air connu (le triste Grenelle)

Je ne sais plus si je dois les plaindre ou les vomir. Peut-on faire les deux ? En ce cas, je prends. Les pauvres marionnettes écologistes du Grenelle de l’Environnement pendent encore par leurs ficelles, mais cette fois dans le vide. Dernier camouflet en date : Bruno Le Maire, ministre de l’agriculture industrielle. Ce triste […]

Suite..>>

Page suivante »