Archive pour janvier, 2010

Inventaire (bis)

Je me permets d’ajouter un mot complétant le précédent. J’ai reçu à l’adresse nicolino.fabrice1@orange.fr un joli nombre d’avis et de commentaires concernant Planète sans visa et j’en remercie tous les auteurs, cela va de soi. Mais je crains de ne pas avoir été assez explicite avec vous. Quoi que vous ayez à dire, cela me […]

Suite..>>

Fermé pour cause d’inventaire

Je fais une pause d’au moins un mois. Planète sans visa s’arrête pour un moment, ce qui va me permettre de souffler et de réfléchir calmement. Depuis septembre 2007, j’ai écrit plus de 500 articles ici, ce qui est énorme. J’ai consacré avec plaisir un temps pourtant compté à ce rendez-vous presque quotidien avec vous. […]

Suite..>>

Quand monsieur Hubert Védrine me jette aux oubliettes

Chez ces gens-là, les manants restent à leur place. Je le savais, je le sais, je serai enterré avec cette évidence dans un coin de ma tête. Mais quand même. Vers la fin de 2006, alors que je faisais de longs entretiens, chaque mois, dans le magazine Terre Sauvage, j’ai décidé de rencontrer Hubert Védrine, […]

Suite..>>

De quoi Haïti est-elle le nom ?

Je pense à eux, sous la pierre et les poutres, déjà placés dans leur cercueil, et qu’on enterrera comme du vrac. Haïti est un sac de gravats qu’on jette dans un trou, en se bouchant le nez. Si j’ose évoquer ici le sort des victimes innombrables de là-bas, c’est d’abord parce que je n’ai cessé, […]

Suite..>>

Tout est à nous ? (à propos du NPA et de quelques autres)

Je ne pense pas que l’on puisse m’accuser de vouloir plaire. Mais je dois tourner cela autrement, car bien entendu, on veut toujours plaire. Disons que, si tel était mon but principal, j’aurais sans doute choisi depuis longtemps une autre voie. Et comme je suis sur celle-ci, et que je n’ai pas l’intention d’en changer, […]

Suite..>>

Page suivante »