Archive pour décembre, 2011

Le grand miracle de l’aggradation des terres (alléluia !)

Passer une année pleine au pays des aveugles est une chose. Finir 2011 sans l’ombre d’un espoir est au-dessus de mes forces. Et c’est pourquoi je vous parlerai aujourd’hui de l’aggradation. Je ne doute pas une seconde que certains lecteurs de Planète sans visa connaissent le mot. Mais je crois également que la plupart n’en […]

Suite..>>

Le fabuleux retour de ma tata Thérèse à moi

Un bug, comme on dit, a fait disparaître l’article précédant celui-ci, qui est consacré aux photos de Sylvia Tostain. Le texte est revenu, on peut donc le lire plus haut.
J’hiberne et j’attends tranquillement le 4 janvier 2012. Ce jour-là sortira un livre très doux à mon cœur, dont le titre est : Ma tata Thérèse. […]

Suite..>>

Un livre de photos (pour les fêtes ?)

Je suis bien embarrassé, car je suis obligé - par moi-même - de vous parler d’un livre où j’ai une place. Il y a deux ans, je crois, j’ai croisé la photographe Sylvia Tostain, qui m’a parlé alors d’un projet étrange. Elle voulait faire un livre de photos, accompagnés de textes, qui présenteraient la galaxie […]

Suite..>>

Sur Durban (rien à ajouter à ce qui suit)

Je critique beaucoup, et compte bien continuer. Mais j’ai aussi des affinités. Parmi les associations écologistes « officielles », nul doute à mes yeux que les Amis de la Terre sont un cas à part. Je connais, un peu au moins, certains de ses membres. Je trouve des gens comme Sylvain Angerand ou Christian Berdot […]

Suite..>>

Avis en passant aux réparateurs de vélocipèdes (sur le rôle des rustines)

Exceptionnellement, j’entends rester dans les limites si pauvrement étroites de notre France. Où l’on verra, je pense, que la sociologie et la politique ordinaires mènent tout droit à la crise écologique planétaire, pour peu que l’on s’accorde « une autre façon de voir la même chose », sous-titre de Planète sans visa. Les amis, autant […]

Suite..>>

Page suivante »