Franchement, ça va trop loin (le cas Baupin)

À l’heure qu’il est ce lundi 9 mai 2016, je ne sais vraiment pas grand-chose. Denis Baupin est vilainement accusé de harcèlement sexuel – peut-être plus – par différentes militantes d’Europe-Écologie-Les-Verts. À ce stade, et sans entrer dans des détails qui concerneront peut-être la justice, il est déjà une évidence : elles n’ont pas menti, elles les dénonciatrices. Elles peuvent s’être donné le beau rôle, elles peuvent avoir oublié des détails qui comptent, elles peuvent éventuellement – cela s’est vu – charger la barque. Mais sauf à imaginer un complot étendu sur des mois et mobilisant nombre de menteuses en vue de s’attaquer à une personne dont tout le monde se fout – Denis Baupin -, il est clair, à mes yeux en tout cas, que Baupin a franchi une ligne.

Au-delà de l’histoire, qui ne fait que commencer, je souhaitais dire à quel point monsieur David Cormand, pauvre apparatchik de banlieue et néanmoins « patron » des Verts, me donne envie de dégueuler (voir, dans un autre genre, mon article précédent). Voici ce qu’il ose déclarer : « Il [Baupin] ne peut plus occuper cette fonction et doit en démissionner. Pour moi, c’est une évidence ». Ce qui est surtout évident, c’est que Cormand et sa clique, au premier rang de laquelle la reine Cécile Duflot, ont choisi de se comporter comme les voyous du Parti socialiste avec DSK. Silence, on tourne. Silence, on vend l’image d’un parti honnête, seul capable de « faire de la politique autrement ». Pour en coulisses se taire, et passer au point suivant de l’ordre du jour. J’exagère ? Je délire ? Voyons ensemble.

Il y a en ligne un article signé Vanessa Jérome, dans le cadre du congrès de l’Association française de science politique (AFSP) tenu en 2013, il y a trois siècles. Et voici ce qu’on y lit page 11 (ici) « Les limites entre l’acceptable et l’inacceptable des violences ne semblent, chez Les Verts, pas plus claires ou plus simples qu’ailleurs. Elles disent souvent la difficulté à dénoncer les violences, les doutes et les ambiguïtés dans lesquels se trouvent celles et ceux qui se font pour devoir de garantir la préservation des intégrités et des statuts. La charge de la preuve incombe, ici encore, aux victimes. Et elle ne peut être convoquée qu’après décision de justice. C’est ce qui ressort, selon nous, de la comparaison de deux « affaires » chez Les Verts : celle, connue, médiatisée, jugée et finalement pardonnée de Stéphane Pocrain, et celle, citée par la rumeur mais jamais dénoncée, du harcèlement sexuel auquel se livrerait un élu depuis plusieurs années, et qui aurait même suscité l’intervention d’une dirigeante, proposant d’importantes sommes d’argent aux salariées du siège harcelées afin qu’elles ne déposent pas plainte.
Un journaliste du Canard enchaîné enquête, dit-on dans le parti… Sorte de « DSK des Verts », cet élu semble bénéficier d’une forme de bienveillance, qui n’est pas sans rappeler celle dont bénéficie Dominique Strauss ».

Veut-elle parler de Baupin ? Je ne sais pas, même si tout l’indique. En revanche, ce qui est certain, c’est que de multiples signaux ont été adressés au fil des ans aux fiers chevaliers blancs qui tenaient de leurs mains immaculées le mouvement : Placé, Rugy, Cosse, Cormand et bien entendu Duflot, qui n’a strictement rien fait. Pourquoi donc, ami de la justice ? Mais parce que la politique – leur politique, à vrai dire -, c’est comme cela. La préparation hasardeuse d’une assemblée générale – ce qu’on appelle ailleurs un congrès – oblige à compter ses alliés. S’attaquer à un Baupin, qui a si longtemps incarné le centre – ou ventre mou, selon – aurait obligé à se poser d’autres questions. Aurait contraint à être quelqu’un(e) d’autre qu’un(e) pauvre arriviste parmi tant d’autres. Ce qui n’était en aucun cas prévu au programme. D’où cette désastreuse poltronnerie. D’où cet affligeant grand-guignol où l’art suprême consiste à ne pas prendre un coup de bâton dans l’arène médiatique où ces bouffons finiront bien par disparaître.

Les sociétés humaines se disloquent, ces grands personnages montrent leur beau visage.

 

37 réflexions au sujet de « Franchement, ça va trop loin (le cas Baupin) »

  1. Je ne sais pas si l’on peut imputer spécifiquement les Verts dans ce genre d’attitude. C’est hélas encore si fréquent et ancré dans les mentalités. Mais il est vrai que c’est particulièrement choquant pour un parti qui se voudrait « différent » et donc plus honnête à priori.
    Bref c’est lamentable…

  2. Bon sang on devrait tous parler de ces foutus nouveaux OGM dont on va inonder nos champs et on se retrouve avec une histoire de fesses et harcèlement! Et bien on pourra dire que pour nous écœurer et nous révolter les Verts se seront coupés en quatre, non? Et Cosse, son épouse dans tout cela ? Pour un parti censé combattre les inégalités hommes-femmes, ça tombe à pic.

  3. Que les verts aient su et tout fait pour le cacher depuis des années est pitoyable.
    Comme je suis content de les avoir quitté dans les années 90 !
    J’ai un seul souvenir direct de Baupin : Pyrénées Atlantiques, somptueuse vallée d’Aspe, début des années 2000, dernières manifs de la dernière chance… les Verts nationaux faisaient comme s’ils y étaient mais ils se fichaient pas mal de ce combat. Baupin avait pris le train de Paris et le jour de la manif, il s’est fait entarter de façon monumentale…
    Je détestais à l’époque (déjà) l’attitude des Verts… mais je ne voulais pas que cet entartage nous montre divisés face aux salopards qui détruisaient la vallée.
    Les Verts n’ont jamais fait de ce combat une vraie cause nationale, le tunnel a été lamentablement inauguré en 2003 par la clique de ces non moins lamentables Jean Lassalle, Bayrou, UMP local, PS de l’ex Labarrère palois, etc… :
    http://www.la-ciotat-coeur-de-parc.org/2010/05/tribune-1.html
    Les camions passent toujours, de plus en plus, la pression est parfois forte pour continuer le recalibrage de la route au coeur de la vallée. Seule la crise empêche le massacre de s’achever. L’un des plus beau paysage de montagne qui m’ait jamais été donné de voir (je vous jure qu’une boule s’installe dans ma gorge, là même, pendant que je l’écris) a été massacré à jamais.
    Le mal est fait, le pire a été fait… je repense à ce minable de Lalonde qui, tout content de lui du haut de son strapontin de ministre obtenu à grand coup de trahison à la sauce Génération Ecologie (quelle honte ce parti !), se vantait d’avoir réussi un truc fabuleux du point du vue de l’écologie : il avait réussi à faire déplacer l’entrée du tunnel de 30 mètres (!!!!!) de sorte qu’elle ne se trouve plus (illégalement !) en coeur de parc national des Pyrénées ! Vous avez bien lu, un tunnel quasi autoroutier en zone de coeur de Parc National….Que la honte les étouffe tous…
    On s’est éloignés u cas Baupin ? Vraiment ? Avec cette manière de faire de la politique ? Loué soit le type qui l’avait si copieusement entarté à l’époque.

  4. Des Baupin il y en a partout, nous sommes toujours dans une société patriarcale, il n’y a qu’à voir les débats à la télé dans ‘C dans l’air’ par exemple ou chez Taddéi ‘Ce soir ou jamais’ : les experts sont des hommes. On saupoudre d’une ou deux femmes parce que quand même….
    Un homme, c’est quand même plus sérieux non ?
    On aurait pu penser que EELV avec son exigence de parité était différente… et bien non.
    Il y a des DSK partout et celui-là ose dire que ce n’est pas vrai.
    Quelle misère !
    Merci à ces femmes courageuses et que d’autres se lèvent pour enfoncer le clou…

  5. EELV est un parti d’opportunistes, d’arrivistes (je parle des têtes de gondole, enfin espérons)

    L « Affaire » BAUPIN est seulement une diversion (une de plus avec par ex la grande inquiétude concernant les futurs présidentiables de tout bord; il est vrai qu’il faut que l’on s’y prenne à l’avance; d’ailleurs, je n’ai pas encore entendu parlé de la révision de la couverture médiatique de cette élection qui va permettre d’éliminer les plus petits candidats aux profits de la caste des escrocs professionnels dont font partie les cadors d’ EELV) qui permet de ne pas parler de la loi travail, de ne pas parler des lois liberticides prétendûment anti terrorisme pondu derechef par nos grands décideurs .

    La ficelle est bien grosse et bien huilée. Pour faire diversion, balançons opportunément des faits. Cela distraira la populace qui pourra se repaître de la société spectacle.

    Ce matin , j’ai demandé à une dame pourquoi elle votera FN en 2017: parce que! Cette dame a toujours eu beaucoup de difficultés pour survivre, et elle se tourne vers des gens qui lui mettront encore plus de bâtons dans les roues! Ah oui, il y a trop d’étrangers, trop de délinquance; et puis, JP PERNAUD, il est sympa, il dit les choses vraies.

    J’essaie de parler, d’argumenter et que me répond-on? On s’en fout de la politique! Tu nous emmerde!

    1. Cyril, je comprends et partage une partie de ton point de vue… mais je ne crois absolument pas que cette affaire soit là pour faire « diversion »… tu pourrais tenir ce discours aux victimes des agissements incriminés ? Pour elles, ce n’est sûrement pas une « diversion », faut pas voir le complot partout quand même.
      Evidemment, cette histoire doit réjouir certains crétins qui croient que Baupin représente l’écologie… mais… c’est tout sauf ça, je me contente de citer notre hébergeur bien aimé :
      « (…) Mais sauf à imaginer un complot étendu sur des mois et mobilisant nombre de menteuses en vue de s’attaquer à une personne dont tout le monde se fout – Denis Baupin – (…) » etc…
      Mais oui, une personne dont tout le monde se foutait royalement avant toute cette histoire…

    2. Argument parfaitement idiot et rabâché de la « diversion ». A ce compte-là on ne parle plus de rien ? Et surtout que les femmes la bouclent !

  6. Mais, Fabrice, si ces gens n’accèdent pas au pouvoir, alors que la défense, la promotion, devrais-je écrire, de l’environnement est un souci pour beaucoup d’entre nous, c’est bien parce que nous savons qu’ils ne sont que des guignols pitoyables. Ils ne sont que les apparatchiks d’un parti sans âme et sans convictions destiné à distribuer avantages et postes lucratifs, le pauvre alibi des partis dominants. Ils finiront dans la même poubelle qu’eux sans qu’on ait besoin de faire du tri sélectif.

    Amicalement.
    Jean-Michel

  7. non mais quel bourin ! et quelques autres
    dans une émission avant les infos, l’humoriste de service développe avec emphase combien l’excitation sexuelle masculine monte autour de la table quand une comédienne, un mannequin, une chanteuse – belle de préférence – est présente, et
    les allusions aux éventuelles relations sexuelles souhaitées par les uns et les autres autour de la table,
    la gêne imposée aux unes et aux autres ne compte pour rien apparemment, est-ce vraiment comme cela que l’on reçoit des visiteuses ?
    voir la vidéo trop drôle de 2 femmes journalistes qui se comportent comme des prédateuses auprès de leurs collègues masculins, ça illustre bien le thème
    obsédés sexuels impuissants ? chien qui aboit ne mord pas dit-on, en attendant il nous casse les oreilles,
    non mais quels bourins !

  8. C’est pas si simple quand on est une femme de dénoncer son harceleur.
    A l’instar des lanceurs d’alertes qui risquent gros, une harcelée, dans le contexte macho actuel, risque aussi de ne pas être crue et de perdre son boulot ou des responsabilités.
    Pas facile aussi pour les collègues hommes de les inciter à faire des dénonciations car ils pourraient se sentir responsables des retours de bâton sur leurs collègues femmes.
    Je n’excuse pas, j’essaie d’être plus nuancé notamment parce que j’ai connu autour de moi des situations similaires où les dames ne voulaient pas que l’on dénonce de peur d’avoir des pressions très désagréables (1 traumatisme suffit)

  9. suite … on est bien dans l’écologie dans ce thème …
    et si les femmes de l’équipe protestaient ou recadraient le goujat, elles passeraient pour des rabat-joie qui manquent d’humour …
    c’est vraiment dingue …

  10. Bien sûr, cette affaire est bien réelle et inacceptable, et n’est pas une diversion.
    Ce qui est symptomatique, c’est qu’un évènement comme la grande barrière de corail en train de crever, révélateur de la tempête à venir, passe complètement inaperçu derrière ce qui est bien un épiphénomène.
    Sur la planète de l’hallucination collective, à force de s’examiner le nombril en conduisant, au lieu de regarder devant soi, on finit par se prendre un platane dans la gueule.
    Bon c’est sûr, si la vigie du Titanic est dans la coursive en train de peloter l’hôtesse non consentante, c’est très très mal barré pour l’hôtesse, et l’ensemble des passagers…

  11. avez vous vu la photo avec ces députés mâles mettant du rouge à lèvre pour la journée des droits des femmes ?
    on peut comprendre que ce soit le goutte d’eau qui ait fait déborder le vase .

  12. France Culture ce matin 12/05 8h30, Vanessa Jérôme a bien confirmé que l’individu est Baupin.
    Même émission : La théorie de l’hallucinant (et halluciné) Brice Couturier, c’est que Baupin n’a pas été inquiété au sein de son parti car c’est une espèce de gourou dans un parti qui est une secte (et sous-entendu les zécolos en général).
    Normal vu qu’ils remettent en cause la croissance et le néo-libéralisme…
    Quand est-ce que les stups l’arrêtent avec son pote Attali pour trafic de moquette à fumer ?

  13. @Laurent Fournier, ça m’a fait penser à ce que dit (à mon avis à juste titre) Pablo Servigne* sur la Syrie et que tu as absolument condamné (mai pas moi 😉 :
    http://www.lemonde.fr/planete/article/2016/05/13/les-catastrophes-naturelles-provoquent-deux-fois-plus-de-deplacements-internes-que-les-conflits_4919428_3244.html
    *auteur de « Comment tout peur s’effondrer » :
    https://pabloservigne.com/comment-tout-peut-seffondrer/
    … et animateur de ce site :
    http://www.collapsologie.fr/

    1. PP, il y a a boire et a manger dans cette liste de catastrophes un peu vite appellees « naturelles ».

      En tant qu’architecte, je suis bien place pour savoir qu’un tremblement de terre ne tue personne. Seuls les batiments, les ponts, les bouteilles de gaz, les lignes electriques, tuent des gens pendant les tremblements de terre. Si tu es en foret, ou bien dans une petite maison paysanne a simple rez-de-chaussee, la seule chose qu’un tremblement de terre peut te faire c’est te faire tomber quelques feuilles d’arbres ou a la limite une etagere de livres ou quelques tuiles sur la tete…

      C’est pareil pour les « pluies torrentielles » en Inde. La pluie n’est souvent pas plus « torrentielle » qu’a l’habitude. Mais l’erosion des sols, le remembrement, la destruction des etangs et des structures traditionelles de gestion de l’eau, les barrages intentionels ou non (comme les lignes de chemin de fer), rendent catastrophiques les pluies qui ont toujours varie, et les inondations qui autrefois etaient attendues et celebrees pour la fertilisation des terres qu’elles apportaient.

      Enfin, une bonne partie des operations de « developpement » des « populations locales », meme bien intentionnees, ont plus pour effet d’aggraver leur vulnerabillite que d’ameliorer leur securite.

      Ceci dit, je ne vois pas le rapport avec les suggestions scandaleuses de l’article de Servigne sur la Syrie (un peu comme si un economiste allemand suggerait en 1943 que les problemes des juifs europeens n’etaient pas sans rapport avec la crise economique).

      Mais quand a re-apprendre a « survivre sans supermarché, sans carte de crédit et sans station-service »… tres bon programme!

      Les Syriens, les Irakiens, les Libyens… ont appris a le faire depuis quelques annees. Ou s’ils resistent encore, malgre les flots d’armes et de mercenaires deverses sur leurs pays par « la coalition la plus importante de l’histoire » (c’est ce que l’OTAN se flatte d’etre), c’est peut-etre qu’une bonne partie d’entre eux n’avaient pas completement oublie?

      Donc, non pas interpreter la Syrie a la lumiere de Servigne, mais peut-etre lire Servigne a la lumiere de la Syrie? (Comme un avertissement?)

  14. Baupin, un gourou ? Fichtre, je l’ai peu entendu parler mais j’ai toujours trouvé qu’il avait un charisme de bulot froid. La clairvoyance de Brice Couturier a encore frappé. 🙂
    N.B : la liste des candidats à l’entartage dudit Brice s’allonge chaque jour un peu plus.

  15. Le sénat ? Sénile, on savait, mais ramassis de vendus, c’est définitif. Qu’ils dégagent tous très vite, très très vite :
    http://reporterre.net/Soumis-aux-lobbies-les-senateurs-massacrent-la-biodiversite

    Il n’y a plus RIEN à faire, RIEN avec cette Vème République qui poursuite sur sa lancée la liquidation du monde !
    La déliquescence politique devient pestilentielle… mais qu’ils aillent tous se cacher, se terrer au fond d’un trou jusqu’à la fin de leurs jours tous ces complices en costume !

  16. @Cyril, Baupin, comme les Balkany, DSK doivent être jugés et virés.
    Depuis 2014, la diversion et la propagande, comme sous Sarkozy, sont au programme tous les jours, cela ne change rien au problème Baupin.

    En Islande, un élu impliqué dans une évasion fiscale ou un scandale financier est viré, ce qui est ahurissant en France, c’est que non seulement ils restent en place mais ce sont les lanceurs d’alertes qui se retrouvent au RSA, quand ils ne doivent pas en plus se retrouver au tribunal.

  17. très urgent consultation publique jusqu’au 18 MAI sur les CEPP
    envoyez votre avis à
    bbbqv.sdqpv.dgal@agriculture.gouv.fr
    objet:Consultation du public CEPP
    je pense que l’enrobage des semences est grandement à surveiller;
    en effet diverses publications scientifiques montrent que les produits systémiques employés dans l’enrobage des semences sont présents dans toute la plante lors de sa croissance, et que la rosée que les abeilles viennent boire sur la plante le matin en contient des traces.
    Or ces produits sont bien souvent des perturbateurs endocriniens et agissent sur les organismes vivants des insectes et du sol à toutes petites doses voire au delà du seuil de détectabilité du produit
    ( cf les travaux du labo d’écologie des invertébrés INRA d’Avignon).

    Il est fort probable, que nous , mammifères soyons aussi concernés par ces effets des toutes petites doses répétées ; il n’y a qu’à lire le rapport sénatorial sur les perturbateurs endocriniens pour se rendre compte qu’un véritable évolution de la pensée en matière de toxicologie est indispensable en matière de santé publique.
    Prenons aussi toutes les synthèses régionales de contamination des eaux par les produits phytosanitaires disponibles sur le net, nous voyons bien qu’il y a de plus en plus de molécules présentes dans les eaux et leurs cocktails n’ont jamais été tous évalués car le coût d’une telle étude serait incompatible avec les finances de la république.
    Il est donc impératif que les traitements d’enrobage des semences soient concernés par les CEPP.

  18. Si une accident nucléaire majeur se produit en France, je pense que je passerai le reste de ma vie à traquer les coupables (pas tout seul bien sur !) un peu comme le firent les Klarsfeld avec les criminels nazis.
    On peut déjà commencer à dire à « nos » sénateurs tout le bien qu’on pense d’eux, eux qui en plus ont vidé de son contenu la loi sur la biodiversité.
    Il est urgent de transformer le sénat en maison de retraite !
    Voilà les coupables concernant les abeilles :
    http://reponses.agirpourlenvironnement.org/neonicotinoides-senateurs/

    1. Cher P.P,
      L’on peut aussi en parler aux conseillers municipaux et aux maires puisque nous sommes en démocratie et pourquoi pas à chaque citoyen puisqu’en principe il est la base du système.
      😀

      1. Oui, maires et conseilleurs généraux sont les électeurs des sénateurs (scrutin indirect… en plus du reste !).

  19. Il y avait voici quelques jours sur Arte une invitation au  » Voyage sous nos pieds ».
    Dans le premier volet du documentaire on y voit des minots vers de terre qui sortent de leur oeuf, ainsi que toutes sortes de racines avec leurs champignons. Dans le second on y croise des crevettes des cavernes, des multitudes de bactéries ainsi que ces animaux qui vont lentement, mangent peu et fuient la lumière : les protées.

    https://www.youtube.com/watch?v=qqymLhxrg7U

    https://www.youtube.com/watch?v=AotX416lBSI

    Pour celles et ceux qui ont apprécié « Comment tout peut s’effondrer » (Servigne et Stevens) et « Lettre à un paysan sur le vaste merdier qu’est devenue l’agriculture » (on ne présente plus l’auteur), je conseille également « Nature en crise » (Vincent Devictor). Par contre c’est parfois assez technique, et c’est vrai qu’un ouvrage avec des témoignages simples, divers et vivants, faisant le point sur la situation actuelle, serait aussi le bienvenu. Bon courage Fabrice !

    Bien à vous toutes et tous.

    1. J’avais entendu à la radio il y a quelque temps Marcel Bouché, un des rares spécialistes mondiaux des vers de terre. Personnage truculent, qui n’a pas la grosse tête et qui ne mâche pas ses mots. D’après lui, le sol est un des écosystèmes les plus compliqués, et qui doit rentrer dans l’étude des systèmes complexes, discipline récente en plein essor.
      Il a sorti un bouquin « des vers de terre et des hommes », qui doit être sympa, mais que je n’ai pas encore lu.

  20. Je n’ai pas compris dans l’article « La droite éternelle recharge son fusil » dans Charlie Hebdo du 11/5/16 pourquoi vous parlez de « l’égrotant PCF » qui, comme tous les autres partis, ferait la lèche de tous les instants aux chasseurs… Dans les exemples de cette lèches, vous ne citez que les autres partis. Etant proche du PCF et du Front de Gauche, je n’ai pas l’impression que cet environnement de pensée fasse de la lèche aux tueurs autorisés.
    Fidèlement lecteur de CH

  21. Des fois, un gouvernement lance un projet tellement fou, rocambolesque et garanti desastreux, tellement incapable de faire du bien a quiquonque, qu’on se dit que la principale motivation n’est pas l’appat du gain, ni meme la corruption, mais simplement de faire parler de soi. Comme si un gouvernement preferait encore qu’on parle de lui en mal, plutot qu’on ne parle pas du tout de lui…

    Le projet plus bas est plus fou encore que celui des 3 gorges en Chine. La seule chose qui « rassure » (si l’on ose dire) c’est qu’il epuisera les forces du pays avant meme d’avoir faire semblant d’avoir atteint quelques pourcentages de completion.

    Mais si le vrai projet, c’etait simplement de semer le chaos, et que les elus censes nous diriger ne s’en rendaient meme pas compte?

    (Question a poser probablement sur toutes les questions ecologiques)

    https://www.rt.com/news/343635-india-river-linking-drought/

    http://indiatoday.intoday.in/story/river-linking-narendra-modi-national-green-tribunal/1/642498.html

  22. Aucun rapport avec Baupin (bien que j’ai expliqué ici l’épisode de son entartage en vallée d’Aspe, dernier refuge des ours pyrénéens dans les années 90), voici un document intéressant car actualisé, avec deux choses :

    – le constat de l’immobilisme insupportable de l’Etat vis vis de l’ours (pitoyable et lamentable…)

    – une analyse remarquable sur la géopolitique de l’ours dans les Pyrénées par le géographe Farid Benhammou qui n’en est pas à son coup d’essai à ce sujet ! (lire pages 18 à 21) :

    http://www.ferus.fr/wp-content/uploads/2016/05/Dossier-de-presse_19_mai_2016.pdf

  23. Un dernier truc : je trouve que cette action de Greenpeace possède la très grande force de la simplicité. C’est tout bête et nous pouvons tous le faire : cacher les boites de thon petits navires dans les autres rayons des supermarchés, derrière, dessous, au fond… ça peut effondrer leurs ventes puisqu’ils effondrent les populations de thons et ignorent les demandes des ONG !
    On peut tous le faire ! Je m’y mets dès lundi, et vous ? Ca peut être une boîte, deux dix, vingt, cinquante… !

    ON S’Y MET TOUS ?

    http://www.lavoixdunord.fr/region/lille-greenpeace-declare-la-guerre-au-producteur-de-thon-ia19b0n3520891

    http://www.lemonde.fr/biodiversite/article/2016/05/22/greenpeace-nettoie-les-supermarches-des-boites-de-thon-petit-navire_4923993_1652692.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *